11/02/2017

Le troisième AW609 a débuté ses essais en vol !

AW609_09_02_2017.jpg

Le troisième aéronef de type « Tiltrotor » AW609 AC3 de Leonardo Helicopters AC3 a récemment commencé les essais en vol depuis les installations de l'usine de Philadelphie au Michigan. L’appareil subira ensuite des tests par temps froid avec givrage.

Pendant ce temps, le prototype AC1est retourné en Italie pour des modifications, tandis que l’AC4 est en cours d'assemblage à Philadelphie. Selon l’avionneur, la fabrication d'appareils de série est prévue pour 2018. Leonardo a donc réaffirmé son intention d'obtenir la certification FAA pour l’année prochaine.

À ce jour, l’AW609 AC3 a effectué plusieurs semaines d'essais au sol et plus récemment, des essais en vol ont permis de vérifier le bon fonctionnement de l'avionique et tous les systèmes. Durant les premiers vols, l'aéronef a effectué des vols stationnaires de base et des manœuvres autour de l'aéroport. Des vols supplémentaires jusqu'à 4000 pieds avec décollage court et atterrissage courts (ADAC) seront prévus prochainement.

L’AW609 :

Les caractéristiques uniques du système à rotor basculant de l’AW609 combinent les avantages d'un hélicoptère et d'un avion à voilure fixe en un seul appareil. Cet appareil et l'équivalent en plus petit du V-22 « Osprey » américain. Décollage et atterrissage vertical, en volant au-dessus des conditions météorologiques défavorables avec jusqu'à neuf personnes et le confort d'une cabine pressurisée à deux fois la vitesse d'un hélicoptère, l’AW609 représente la prochaine génération d'aéronefs de transport destinés à des marchés gouvernementaux et militaires. L’AW609 qui doit être certifié pour le vol aux instruments dans des conditions givrantes, dispose d'un fuselage en matériaux composites, un cockpit de pointe. Il est doté de commandes de vol numériques de type « Fly-by-Wire ». Permettant des vitesses de croisière de l'ordre de 275 noeuds et à des distances allant jusqu'à 700 miles nautiques, ce type d'appareil ouvre la voie à de multiples possibilités.

Ce type d'aéronef est susceptible de trouver plusieurs applications dans le civil avec les opérations SAR (Search and Rescue), ainsi qu'en transport ambulance version (SME). En transport passagers version taxi et de convoyage pour le personnel des entreprises. Mais les applications les plus vastes se situent du côté militaire avec les Forces spéciales, le soutien logistique d'unités au sol, le transport rapide et pratique qu'offre ce type de véhicule à des unités aéroportées. Les « tiltrotor » compléteront judicieusement les capacités de projection sur un théâtre d'opération en complémentarité des avions de transports et des hélicoptères. 

A ce jour, Leonardo revendique 60 commandes pour son aéronef à rotors basculants AW609.

AW609 Tiltrotor.jpg

Photos : 1 l’AW609 AC3 2 l’AW609 AC1 @Leonardo

 

21/09/2016

Le L-39NG bientôt certifié !

l-39cw-flight-photos4.jpg

L’avionneur tchèque Aero Vodochody vient de terminer la première phase des travaux de développement de son L-39NG (Next Generation). La certification de cette nouvelle version du L-39 est attendue pour 2017.

Première phase de vol remplie :

Le L-39NG est alimenté avec un nouveau moteur Williams FJ44-4M. L'avion a effectué son premier vol le 14 Septembre 2015 avec notamment l'essai une nouvelle centrale électrique. Les récents tests ont également permis de vérifier le bon fonctionnement de l’avionique qui équipe le poste de pilotage. Le L-39NG est doté du système Genesys Aerosystems qui comprend un nouvel affichage multifonctions (MFD) et un affichage tête haute (HUD).

Pour l’avionneur tchèque le L-39NG sera un avion école moderne et efficace, conçu comme un système d'entraînement complet et unifié pour les forces aériennes modernes. Le L-39NG est basé sur le concept aérodynamique du célèbre L-39, mais utilise les dernières technologies. La nouvelle avionique de l'avion permettra de venir former les futurs pilotes d'avions de 4ème et de 5ème générations. Le L-39NG est équipé de cinq points de fixation pour des armes. L'avion dispose d'un large éventail de technologies de simulation, y compris l'intégration dans les centres de simulation tactique de haute technologie dans le but d'accroître l'efficacité de l'entraînement.

Pour Aero Vodochody le L-39NG est une solution moderne ayant un faible coût. Ce concept doit répondre aux besoins des Forces aériennes qui doivent régulièrement revoir les dépenses à la baisse.

l-39cw-flight-photos.jpg

 

Photos : le L-39NG en vol @ Aero Vodochody

 

 

25/03/2015

La Flygvapnet réceptionne son dernier Gripen C !

 

yourfile.jpg

 

 

L’avionneur suédois Saab a livré le dernier modèle d’avion de combat JAS-39 C Gripen, destiné à la Force aérienne suédoise (Flygvapnet). L’avion a quitté les installations d’assemblage Linköping pour rejoindre la base aérienne de Kallinge près de Ronneby.

 

Le Gripen C n° 39294 est désormais affecté à l’escadrille  F17 de la Flygvapnet dans le sud de la Suède. La Suède dispose désormais d’une flotte complète de 65 JAS-39 C Gripen monoplaces et de vingt JAS-39D Gripen biplaces. Il faut y ajouter 10 JAS-39A et 4 JAS-39B Gripen de première génération. Au total, la Suède à commané 174 Gripen. Une partie de cette flotte est aujourd’hui à disposition pour être louée à des Forces aériennes étrangères.

 

Prochaine étape le « E » :

 

La prochaine étape pour la Force aérienne suédoise consistera à la réception dès 2019 des premiers Gripen E, dont 70 exemplaires ont été commandés. En parallèle, les Gripen C/D pourront tirer le missile MBDA « Meteor » et les nouvelles bombes de petit diamètre développées par Raytheon/Boeing. L’objectif étant une optimisation d’utilisation logistique entre les modèles C/D et E au sein de la Flygvapnet

 

 

Photo : le dernier Gripen C destiné à l’aviation suédoise @ Gunnar Åkerberg

19/02/2015

Nouveaux records du monde pour le G650ER !

gulfstream-g650er-2.jpg

 

Le Gulfstream G650ER vient d’effectuer un tour du monde avec seulement une seule escale et ceci en battant du même coup deux records de vitesse. L’avion a décollé de l’aéroport de White Plains près de New York pour se poser 13H20 plus tard à Pékin, soit un parcours de 12851km à la vitesse moyenne de Mach 0.87. Le G650ER a ensuite redécollé de Pékin pour se rendre à Savannah 12heures sur 12171km. L’avion avait à son bord quatre membres d’équipages et trois passagers.

Le G650ER :

La gamme G650 propose la cabine la plus longue, la plus haute et la plus large de sa catégorie, ses caractéristiques sont reprises avec le G650ER, mais avec un perfectionnement au niveau de la pressurisation: les ingénieurs ont mis au point un système qui règle la pression intérieure à l'équivalent de 4060 pieds, quand l'avion vole à son altitude de croisière de 45'000 pieds. Ce qui permet réduit les efforts demandés au coeur et aux poumons des passagers pour oxygéner leur sang. Un gain de bien-être pour les personnes embarquées qui se situe dans le droit fil de la stratégie de Gulfstream visant à proposer un environnement de voyage le plus raffiné possible. Le G650ER peut parcourir près de 1000km de rayon d'action de plus que le G650 de base, la version ER (Extended Range) peut aussi embarquer davantage de cargaison: le poids embarqué maximal est de 46'992kg, contre 45'178kg pour la version «de base», afin d'optimiser l'emport de carburant.

L’avion reprend par contre les mêmes spécificités que le G650, soit un cockpit  nouvelle génération doté d’un Enhanced Vision System II couplé à un Head-Up Display (HUD). Equipé d'un système en configuration de gestion de vol Triplex, la descente d'urgence peut s’effectuer en mode automatique, il dispose d’un radar 3D météorologique. Doté de moteurs Rolls-Royce BR725 de dernière génération, plus silencieux et moins gourmand en kérosène, il se montre 25 % plus économique que la génération précédente.

Photo : Gulftream G650ER @ Gulfstream

09/02/2015

Aurores boréales à bord d’Icelandair !

 

800px-TF-FIU__HEKLA_AURORA_.jpg

Dans le cadre de sa campagne de communication Icelandair a repeint un de ses appareils aux couleurs des aurores boréales. Tous les passagers se rendant en Islande rêvent d’assister à ce phénomène naturel où la magie se mêle à la réalité. Icelandair garantit désormais à ses passagers de les apercevoir avec le lancement de ce nouvel appareil !

La nuit dernière, la compagnie aérienne régulière islandaise a officiellement accueilli cet avion appelé « Hekla Aurora ». La cérémonie s’est clôturée à Reykjavík lorsque l’appareil a survolé l’église illuminée d’Hallgrimskirkia comme prélude au Winter Lights Festival, qui débutera demain.

Ce Boeing B757-200 donne aux passagers d’Icelandair la garantie de vivre l’expérience des aurores boréales aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. En effet, il offre un spectacle de lumières surprenant une fois installé à bord.

Hier soir, alors que le « Hekla Aurora » survolait la ville de Reykjavík, les passagers ont expérimenté ce spectacle de lumières dansant à bord sur fond de musique islandaise et ont profité de la vue unique sur l’église illuminée d’Hallgrimskirkia. L’avion s’est ensuite posé à l’aéroport de Reykjavík et a reçu un accueil en fanfare par les habitants venus nombreux pour l’occasion. Chacun a ensuite pu découvrir l’intérieur de la cabine ouverte au public pendant une heure.

À travers son offre de “Stopover” en Islande, les passagers voyageant entre l’Europe et l’Amérique du Nord ont l’opportunité de faire une escale en Islande jusqu’à 7 nuits à l’aller et/ou au retour sans supplément sur le prix du billet. En voyageant vers l’une des 14 destinations nord-américaines d’Icelandair, les clients de la compagnie pourront avoir la chance de voyager à bord du Hekla Aurora.

 

hekla-plane.jpg

Photos : 1 le B757-200 repeint 2 l’intérieur @ Icelandair