19/01/2015

L’Argentine lorgne sur les hélicoptères russes!

 

5695978.jpg

 

Les pressions anglo-américaine pour bloquer toute vente d’équipement aéronautique à l'Argentine, pousse le pays à se tourner, de plus en plus, en direction de la Russie. 

Vendredi dernier, le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi à évoqué l’idée de se fournir exclusivement auprès de Russie.

 

Rapprochement entre les deux pays : 

 

Faute de pouvoir s’équiper en Europe, l’Argentine a acheté deux hélicoptères russes Mi-171E en 2011, ceci dans le cadre des missions de sauvetage au Pôle Sud. Une occasion unique, puisque jusqu’ici, ce pays n’avait quasi aucune coopération militaire et technique avec la Russie.

 

Le pays envisage cette fois un achat en grand nombre d’hélicoptère de transport de type Mil Mi-171E. L’hélicoptère polyvalent Mi-171E (Mi-8AMT) est une version modernisée de l'hélicoptère de transport Mi-17 (Mi-8). Il peut transporter des passagers et des frets, être utilisé dans la prospection géologique et la lutte contre les incendies.

 

 

Photo : Mil Mi-171E @ Itar-Tass

14/01/2015

2014, une année de rêve pour Airbus !

 

a350_xwb_qatar_first_flight___1_.jpg

Toulouse, Airbus publie ses chiffres pour 2014, et l’avionneur européen se porte bien, très bien même ! Après une année 2013 record, l’avionneur a encore ce matin des résultats 2014 des plus excellents.

Airbus engrange à nouveau un gros carnet de commande avec 1'456 appareils (contre 1'432 chez Boeing).En parallèle, l’avionneur a livré 629 appareils (723 pour Boeing). Airbus domine Boeing sur les monocouloirs ( 1'321 contre 1'196 pour Boeing) avec près de 60% de part de marché, et affiche un carnet de commandes historique: 6.386 avions, soit 919 milliards de dollars au prix catalogue.

Domination Airbus / Boeing :

L’année 2014 confirme une nouvelle fois la très nette domination des deux grands du secteur et ceci malgré les tentatives des autres constructeurs de se frayer plus de part de marché sur le secteur des monocouloirs.

Mais Boeing reste clairement le leader sur le marché des long-courriers. En 2014, toujours selon les chiffres,  Boeing a dominé le segment avec 73% des commandes nettes (grâce au B767, au B777 et B777X et au B787). Les A330 et A350 se répartissant les 27% restant.

Faiblesse des gros-porteurs :

Le talon d’Achille provient toujours des difficultés à vendre l’A380, dont les ventes stagnent dangereusement. Les vente du « Super Jumbo » atteignent 318 commandes dont seulement 14 pour l’année 2014, on est loin des objectifs de 38 appareils. Début décembre, le patron d’Airbus Group Tom Enders n’avait pas exclu un arrêt du programme, si le carnet de commande ne reprenait pas l’ascenseur.

Il faut dire que chez Boeing, on est pas mieux servit avec le B747 « Intercontinental », qui n’a engrangé aucune commande l’année dernière.

Second point faible :

Après l’A380, le second point faible de l’avionneur européen vient du fait qu’il n’y aura plus de nouvel avion, avant 2030. La stratégie actuelle étant de modernisé (re-motorisé) les familles existantes. Il faudra donc attendre avant de voir apparaître un remplaçant à la famille A320.

11/01/2015

Japon, gros retard pour le démonstrateur ATD-X !

 

p1526628.jpg

 

 

Tokyo, le prototype du démonstrateur Advanced Technology Demonstrator-X(ATD-X) ne pourra pas effectuer son premier vol comme prévu cette année. Des problèmes de logiciel en sont la cause.

 

Selon le calendrier prévu le démonstrateur de l’avion de combat japonais furtif de cinquième génération Demonstrator-X (ATD-X) «Shinshin» ne pourra prendre son envol qu’au début de 2016 et non au mois de mars de cette année.

 

Mitsubishi Heavy Industries (MHI) vient d’annoncer que des problèmes avec le logiciel qui contrôle redémarrages automatiques du moteur empêchent ce premier vol.  Les problèmes du logiciel affectent l'unité de commande du moteur (ECU), et  il faudra plusieurs mois pour les résoudre, ont indiqué les responsables.

L'ECU est un système de sécurité et de gestion de puissance critique qui réactive automatiquement un moteur si celui-ci s’arrête en vol.

 

Le Mitsubishi ATD-X «Shinshin» : 

 

Le Mitsubishi ATD-X «Shinshin» est un prototype expérimental d’avion de combat de cinquième génération entièrement conçu au Japon. Il est développé par le ministère japonais de la défense.  Le principal entrepreneur du projet et Mitsubishi Heavy Industries (MHI). L’ ATD-X est un acronyme signifiant « Advanced Technology Demonstrator - X ». Shinshin signifie « le dieu de l'esprit ».

 

Ce programme a été lancé en 2009, suite au refus du gouvernement américain de vendre à l’exportation le Boeing F-22 «Raptor» en 2006.

 

L’ATD-X sera utilisé en tant que démonstrateur technologique et prototype de recherches pour déterminer la viabilité des technologies aéronautiques militaires avancées du Japon. L'appareil bénéficiera de la poussée vectorielle tridimensionnelle: la poussée sera dirigée par trois palettes situées sur chaque tuyère, ce système a déjà été employé sur l'avion expérimental Rockwell X-31. Autre particularité, les commandes de vols électriques emploieront la fibre optique en lieu et place des câbles traditionnels, ce qui permettra un débit de données plus élevé et une immunité aux perturbations électromagnétiques. L'appareil embarquera un radar à antenne électronique (AESA). Une caractéristique encore en développement, baptisée littéralement « fonction d'auto-réparation des contrôles de vol » permettra à l'appareil de détecter automatiquement les dommages et les dégâts causés aux gouvernes de directions et d'ajuster l'utilisation des gouvernes restantes en conséquence, afin de garantir un vol stable et contrôlé.

 

Commentaires : 

 

Ces retards risquent à terme de clouer le programme au sol de manière définitive, en effet, les essais en vol ne sont prévu que jusqu’à la fin de 2016. En conséquence, l'avion aura une période d'essais en vol réduite. Japon décidera en 2018 si il continue ce programme national ou si, il cherchera à développer un nouvel avion de chasse en partenariat avec d'autres nations.

 

ATD-X-in-Nagoya.jpg

 

 

Photos : Le Mitsubishi ATD-X «Shinshin»@ MHI

Le Sukhoi T-50 PAK-FA disponible à l’export !

T-50-new.jpg

 

Moscou, la Russie en collaboration avec son partenaire l'Inde ont achevé la création de la version à l'exportation du chasseur de 5e génération PAK-FA, a annoncé samedi à Moscou Andreï Marchankine, directeur régional pour la coopération internationale du Consortium aéronautique unifié (OAK).

 

"Nous avons achevé, en coopération avec nos collègues indiens, la création de la version du PAK FA destinée à l'exportation, connue en Inde sous le nom de FGFA (fifth generation fighter aircraft). Nous avons déjà des papiers techniques et comprenons quel travail il faudra réaliser à l'étape suivante et lors de la future production en série", a indiqué M. Marchankine dans l'émission "Etat-major général" de la radio russe RSN.

"Il est très difficile pour une seule personne de piloter un avion et de tirer en même temps sur l'ennemi dans les conditions dures de la guerre moderne. Pour le moment, l'Inde estime que sa version du chasseur de 5e génération sera biplace", a ajouté le responsable.

 

Il a rappelé que l'Armée de l'air indienne préfère les avions biplaces, alors que la version russe du chasseur de 5e génération est monoplace.

 

Version export : 

 

Pour le groupe OAK, la version du T-50 destinée à l’exportation offrira diverses possibilités d’équipements à choix pour le client. Cette solution permettra d’équiper de nombreuses nations et sera une solution avantageuse par rapport au F-35 américain.

 

 

Photo: Sukhoi T-50 PAK-FA @ OAK

09/01/2015

Lauberhorn : la Patrouille Suisse & A320 Swiss !

swiss-air-force-448x293.jpg

 

La Patrouille Suisse fait à nouveau une apparition lors de la course du Lauberhorn comme chaque année, mais une nouveauté est prévue cette année avec une présentation en duo avec un Airbus A320 de la compagnie Swiss.

Démonstration le vendredi, 16.01.2015

13.20 - 13.40 heures

Démonstration le samedi, 17.01.2015

11.40 - 12.00 heures

Deux survols avec un Airbus A320 de SWISS sont également prévus !

Les membres de la Patrouille Suisse sont tous des pilotes militaires. Leur engagement au sein de la patrouille constitue une fonction accessoire et limitée à la saison en cours. Nous pouvons compter depuis des années sur l’assistance technique d’une équipe hautement qualifiée qui constitue la clé de voûte de tous nos engagements. La sécurité est primordiale durant les quelque 18 minutes que dure une démonstration de la Patrouille Suisse. Toutes les exhibitions sont surveillées en permanence depuis le sol par le commandant et commentées en direct par l’un de nos spécialistes