24/02/2018

L’hélicoptère H160 en grande première aux USA !

H160-EXPH-1776-1_.jpg

Le prototype de l’hélicoptère H160 a atterri à Las Vegas et sera en tête d'affiche de la présence d'Airbus Helicopters pour la toute première fois lors d'un meeting aérien international au Heli-Expo du 27 février au 1er mars au Las Vegas Convention Center.

"Nous sommes fiers de montrer le prototype H160 à Heli-Expo pour la première fois", a déclaré Ben Bridge, vice-président exécutif pour les affaires mondiales. «Cet hélicoptère est emblématique de la transformation de l'entreprise dans tous les domaines, depuis le concept et la conception jusqu'à la modernisation du modèle de production industrielle permettant une maturité industrielle accrue de la mise en service et capitalisant sur les technologies numériques clés pour un meilleur support client. Tout cela a été fait en tenant compte des priorités de nos clients, et nous sommes ravis qu'ils puissent découvrir le H160 sous peu avec la tournée de démonstration américaine qui débutera après le spectacle », a-t-il ajouté.

Des démonstrations de maintenance sur le H160 seront effectuées quotidiennement pour montrer comment la maintenance a été optimisée et facilitée grâce à son design unique et à de nouveaux processus comme la campagne "Opérateur Zéro".

Parallèlement au deuxième prototype du H160, sur le stand N1915, Airbus Helicopters présentera sa gamme de facilitateurs de mission HGeneration, notamment les services HCare qui permettent aux clients de se concentrer sur leurs opérations de manière sûre, efficace et rentable. Sur l'affichage sera un H125 dans une configuration d'application de la loi, le H135 équipé d'Helionix, et le H145 dans une configuration d'aviation privée et d'affaires.

Le H160 :

Le H160 est un hélicoptères bimoteurs de moyen-tonnage, capables d’effectuer les missions les plus variées, du transport de passagers aux évacuations sanitaires, en passant par la desserte des plate-formes pétrolières. Un segment de marché qui représente plus de 30 % des ventes d’hélicoptères civils. Le H160 est un condensé de technologies, avec notamment le nouveau moteur Arrano de Turbomeca qui offre un gain de consommation de carburant de 10% à 15% comparé aux hélicoptères actuels.  Le H160 dispose d’un fuselage 100% composite plus léger. Les ingénieurs d’Airbus ont opté pour un rotor de queue décentré et un stabilisateur biplan. 

1689516068.jpg

Photos : 1 Le H160 de la tournée US 2 prototype du H160@ Airbus Helicopters

04/12/2017

L’AH-249A remplacera l’actuel A129 !

f0d625510be412d6c5ecf753f36fb141.jpeg

Je vous en parlais en janvier dernier, l’hélicoptériste Leonardo prépare le successeur de l’hélicoptère d’attaque léger A-129 « Mangusta » via le programme NEES « New Exploration and Escort Helicopters ». Le nouvel aéronef est désigné AH-249A.

be9fde5baa7579da1dd429a127479407.jpeg

L’AH-249A :

Des détails sur les futurs hélicoptères d'exploration et d'escorte de l'armée italienne ont été dévoilés lors de la conférence du Combat Helicopters à Cracovie, en Pologne. À cette occasion, le lieutenant-colonel Claudio Orioles, chef de la logistique aéronautique de l'armée italienne, a présenté le concept et quelques caractéristiques du nouvel hélicoptère AH-249A qui remplacera l’AW-129 « Mangusta » à partir de 2020.

L'AH-249A sera équipé des mêmes moteurs que l'hélicoptère AW149, soit les turbines General Electric GE CT7-2E1 et du même système de modernisation de l'hélicoptère AW-129 pour accélérer le processus de développement.

DQHOYx6W4AAvb3D.jpg

Comparé à son prédécesseur, le temps de vol passera de 2 à 3 heures, la vitesse de croisière de 115 à 140 nœuds (de 213 à 259 km / h) et le plafond de service de 15’000 à 20’000 pieds. La charge de transport passera de 820 kg à 1800 kg (deux fois l'A-129D). L’aéronef aura un poids compris entre 7 et 8 tonnes, plus lourd que l'hélicoptère Airbus Tiger (classe 6 tonnes) et plus léger que l'hélicoptère Bell AH-1Z Viper (classe 8 tonnes). Mais pour autant l’AH-249A ne sera pas en concurrence les hélicoptères lourds tels : que l’AH-64E « Apache », Mi-28 ou Ka-52. L'objectif principal du nouvel hélicoptère est d'effectuer des missions d'escorte et de reconnaissance et de fournir un appui-feu aux forces terrestres.

La plage de température de fonctionnement de l'AH-249A variera de -40 °C à +50 °C et sera composée de matériaux spéciaux capables de le protéger contre la poussière, le sable, la neige et la corrosion pendant les environnements maritimes.

L'AH-249A ne sera pas furtif, mais il sera équipé de dispositifs de réduction de signatures infrarouges, notamment pour les gaz d'échappement des turbines et d'un système de contre-mesures électroniques actif et de systèmes de logiciels contre le piratage.

leonardo,ah-249a,new mangiest,a-129,armée italienne,hélicotpères d'attaques,nouveaux hélicoptères,blog défense,aviation et défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

En termes d'échange de données, le nouvel appareil devrait être en mesure d'offrir des communications à large bande utilisant les liaisons de données « Link16 ». Il est recevra des stations radio codées numériquement à différentes fréquences, mais aussi pour se connecter à des réseaux cellulaires. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, il sera en mesure de transmettre des données audio, vidéo et données via des canaux de communication entièrement cryptés. L'AH-249 aura également la capacité d'interagir avec différents types de véhicules aériens sans pilote, à la fois en termes d'échange de données et de gestion des drones.

Les pilotes disposeront d'une large gamme de solutions modernes conçues non seulement pour leur permettre d'effectuer la tâche efficacement, mais aussi pour améliorer leur confort et leur sécurité. En plus des systèmes de navigation et des systèmes de sécurité tels que les VOR-ILS, DME, TACAN, radar Doppler et altimètre radar et navigation GPS/INS, l'hélicoptère disposera d'un système de traitement et d'intégration des données. Les pilotes disposeront d’un écran tactile multifonctionnel principal placé à la place du tableau de bord classique, d’un affichage HUD. Cela leur permettra également de voir des images provenant de différents capteurs externes pour accroître la sensibilisation au champ de bataille.

 

AH249_Helicopter3.jpeg

Photos : le futur AH-249A @ Leonardo

16/10/2017

Le Mi-38 décliné en plusieurs versions !

mi38-red1-2x.jpg

 

La Russie prépare le développement de plusieurs variantes de son nouvel hélicoptère Mil Mi-32-2. Une version de guerre électronique et une autre destinée à l’évacuation médicale (EW) sont en cours de préparation. A ce jour, Moscou s'est engagé à prendre 15 exemplaires du nouvel hélicoptère de 15.6t pour des missions de transport de troupes et de marchandises. Les premiers exemplaires arriveront fin 2018.

Le Mi-38-2

Le MiL Mi-38-2 dispose d’une motorisation avec deux Klimov TV7-117V et d’une avionique russe IKBO-38 avec cinq écrans LCD. La cabine est réalisée en matériaux composites. Le Mi-38-2 a été dévoilé pour la première fois en 2011 et a remporté la certification de type en décembre l'année dernière. Selon Russian Helicopters, le Mi-38 est l'un des hélicoptères les plus automatisés au monde. Son système de commande de vol prévoit un mode automatique pour l'atterrissage, la stabilisation en vol stationnaire.

Pour le Ministère russe de la Défense, il est aujourd’hui primordial que le Mi-38 ne possède pas de composants importés. En effet, la plupart des modèles d’aéronefs produits à ce jour par Mil et Kamov sont dotés de moteurs en provenance d’Ukraine, comme le TV3-117. Ce qui provoque maintenant des problèmes pour la Russie en matière d’approvisionnement. Pour la Russie, il est devenu nécessaire de devenir autosuffisant. 

Un record du monde : 

En août 2012, le Mi-38 a établit un nouveau record du monde d’altitude avec un vol qui a atteint les 8'600 mètres en classe E-1H, soit un poids au décollage compris entre 10 et 20 t, selon les normes de la Fédération Aéronautique Internationale.

405217.jpg

Photos : 1 Mi-38-2 2 Cockpit @ Russian Helicopter

03/09/2017

Gros besoins en hélicoptères pour la marine indienne !

0925146.jpg

New Delhi a officialisé une demande d'information pour un total de 234 nouveaux hélicoptères pour venir équiper la marine. La demande se compose de la manière suivante : 111 hélicoptères utilitaires navals (NUH) et 123 hélicoptères navals multi-rôle (NMRH).

Selon le cahier des charges de la marine indienne le NUH sera acquis dans une version de base, alors que le NMRH devra pouvoir répondre a des capacités d’engagement pour des opérations multiples et spéciales. L’Inde souhaite par ailleurs obtenir des offres en matière de transfert de technologie. Les propositions des hélicotptèristes devront par ailleurs permettre une production locale et garantir au moins 40% de contenu indigène sur les hélicoptères. Le NUH devra être livré deux ans après la signature du contrat et l’achèvement devra être complété d'ici la 13ème année du contrat.Le NUH remplacera environ 40 hélicoptères Chetak (SA316 Alouette III).

Le NMRH devra être doté de deux turbines et disposé au moins deux rails d'arme pour le transport des missiles antinavire de longue et courte portée, des torpilles légères et des charges de profondeur.

Le NMRH aura pourra fonctionner avec deux variantes. Soit la lutte anti-sous-marins (ASW), antisurface (ASuW), avec capacité d’intelligence électronique (ELINT) et SAR. Une seconde version sera spécialisée en ce qui concerne les opérations spéciales pour la projection de commandos, le transport de troupes, l'interdiction maritime et la recherche et le sauvetage de combat (CSAR).

On ne connaît pas pour l’heure les éventuels candidatures pour ce gros marché, mais il est évident qu’il va attiré la principaux fabricants. Ceux-ci devront s’associer à une entreprise indienne pour la fourniture des futurs hélicoptères. Cette compétition s’annonce particulièrement rude en terme d’offres mais aussi en ce qui concerne les négociations futures.

8156966268_ddbfec44c5_b.jpg

Photos : 1 Sikorsky S3 « Sea-King » indien @ B. Harry 2 HAL Chetak/Alouette III indienne @ IN

 

 

 

 

18/08/2017

Un nouveau système d’alerte radar pour les futurs HH-60W !

hh-60w.jpg

Les missions de recherche et sauvetage sont particulièrement périlleuses, pour cela le nouvel hélicoptère de l’US Air Force, le Sikorsky HH-60W « Pave Hawk » doit être doté des outils les plus modernes pour se protéger.

Pour ce faire la division équipement de Lockheed-Martin teste en ce moment un nouveau récepteur d'alerte radar, l’ AN/APR-52 (RWR). Les premiers essais qui on eu lieu au Laboratoire intégré de démonstration et d'applications de la Force aérienne américaine à Wright Patterson Air Force Base à Dayton, dans l'Ohio sont une réussite. Cette étape clé confirme la maturité technique du système AN/ APR-52 RWR et ceci avant même le premier vol du futur HH-60W.

Le Lockheed Martin AN/APR-52 RWR est un récepteur d'alarme radar à quatre canaux tout numérique. Il est conçu pour traiter un grand nombre de signaux simultanément pour identifier plus rapidement et plus précisément les menaces contre l'équipage. Le RWR AN/APR-52 offre une forte probabilité de détection pour les menaces modernes et émergentes dans des environnements de signaux très denses.

Rappel :

L'USAF a annoncé le remplacement de ses hélicoptères vieillissants de type HH-60G par un nouveau Combat Rescue Helicopter (CRH) en 2010. Une demande de proposition (RFP) a été émise pour le programme CRH en octobre 2012. Un contrat de fabrication et de développement d'ingénierie (EMD) de 1,28 milliard de dollars a ét signé et couvre la livraison de quatre systèmes de formation HH-60W. Un second contrat a été suivi en janvier 2017 par l'US Air Force, qui a opté pour un contrat de 203 millions de dollars suppléemntaires avec Sikorsky pour fournir cinq aéronefs additionnels.

A term, il s’agit de remplacer l’ensemble des HH-60G en service par le HH-60W, qui dispose d'une capacité de carburant interne accrue pour des moteurs à grande échelle, des moteurs GE T700-701D, des pales de rotor principaux composites, une structure usinée résistant à la fatigue et à la corrosion et un kit de mission tactique avancé intégrant de multiples capteurs, liens de données et systèmes défensifs .

 

AIR_HH-60_Pave_Hawk_Afghanistan_lg.jpg

Photos : 1 le futur HH-60W @ Sikorsky 2 L’actuel HH-60G G USAF