23/10/2009

Avions de combat :CQFD !

 

 

DSC_0163.JPG

 

 

Depuis quelques jours nous assistons à une série de messages ambigus sur l’avenir du remplacement des avions F-5 et la position du Chef du DDPS semblait équivoque. Il est temps de clarifier les choses une bonne fois pour toute !

La problématique financière :

En premier lieu, il s’agit de reprendre le problème à sa racine, soit le projet de loi militaire (LAAM) que le peuple a voté à une très large majorité (oui à 76%) le 18 mai 1993. Plus connu sous le nom d’Armée XXI. Ce projet d’organisation de l’armée devait remplacer l’ancien modèle soit Armée 95. La nouvelle organisation de l’armée soumise à votation comprenait  une réduction des effectifs et cela avec un budget annuel de 4,3 milliards (armée 95 = 6,7 milliards). Là où le bât blesse, c’est que nos joyeux parlementaires de milice, à Berne, n’ont JAMAIS libérer l’argent nécessaire à la mise en place d’Armée XXI!

En effet, seul 3,8 milliards ont été alloué (parfois moins) chaque année à la Défense ! En conséquence il manque aux environs de 500 millions par année  au DDPS pour assurer la logistique, l’engagement d’instructeurs et/ou d’Officiers contractuels, modernisé l’infrastructure des bâtiments et bien sûr l’achat et la modernisation des systèmes d’armes.

gripemmen.JPG

 

 

Le remplacement partiel des F-5, la genèse:

Une telle planification se prépare  à long terme, pour ce faire un « Master Plan » a été crée en 2004 avec pour vision : l’idée d’acquérir 33 avions en remplacement de 54 F-5, avec un budget de 4 milliards. En 2006, ce plan directeur de planification réduit à 2,7 milliards l’enveloppe destinée aux nouveaux avions, ce qui diminua donc, la possibilité d’acquisition à environ 25 appareils. Et, finalement en 2008, le montant final alloué fût stabilisé à 2,2 milliards. Il est donc clair, que l’on ne parle plus ici, contrairement à ce que l’on a pu lire dans  la presse, de 33 ni même 25 avions  !

Il est FAUX, comme écrit dans la presse qu’il faudrait aujourd’hui 4 milliards pour 12 avions !

rafa3.JPG

 

 

Achat et exploitation :

La disponibilité de 2,2 milliards pour l’achat de 22 avions et d’hors et déjà prévue et les constructeurs concurrents (Dassault, EADS, SAAB) doivent répondre avec une extrême rigueur aux demandes du cahier des charges établit par Armasuisse. L’ensemble de la facturation et scrupuleusement étudiée par la sous-commission de sécurité qui comprend par ailleurs, des élus de gauche comme de droite.

Là où, l’inquiétude de notre Conseiller Fédéral Ueli Maurer se fait sentir, ne concerne pas l’achat proprement dit des avions, mais bien le manque annuel de moyen de son département. On retrouve donc ici, ce manque de 500 millions annuel ! Si cet argent peut servir à différent niveau de l’armée (exploitation ou armement) le fait que cet argent fasse défaut, notre responsable de l’armée s’inquiète à juste titre, qu’une partie de cet argent n’étant pas disponible, la maintenance pourrait s’en trouver compromise à terme pour les nouveaux avions!

Il est donc impératif, pour un bon fonctionnement qui respecte le cadre d’armée XXI, que celle-ci  dispose des moyens prévus à cet effet !

Prise de position :

En aucun cas, Monsieur Maurer n’a remis en cause le besoin de se doter de 22 avions modernes, pour le remplacement des 54 vieux F-5 ! Une remise en cause de l’achat aujourd’hui, compromettrait non seulement le maintien d’une Force aérienne moderne, mais serait une perte, puisque les données acquises pour l’évaluation actuelle devraient être reconduites en entier d’ici 10 ans !

ef-4[1].jpg

 

 

L’industrie :

Contrairement à ce que l’on a pu lire dans la presse, le projet de remplacement des avions F-5 (TTE) prévoit une part belle à notre industrie aéronautique, qui pour une fois, ne se contentera pas de fabriquer sous licence et d’attendre quelques compensations. En effet, celle-ci entrera dans le programme d’évolution de l’avion et deviendra un partenaire directe du constructeur principal. Et ceci, également dans le cadre de programme d’avions civils communs ! On estime le retour de l’investissement pour notre industrie et nos centres de recherches ( EPFL et EPFZ) entre 4 et 7 milliards !

Tableau comparatif des coûts sur 40 ans :

(selon les données des constructeurs)

Pour 22 Typhoon: prix par avion : 182  coût à l'année : 7,50

Pour 22 Rafale:    prix par avion: 182  coût à l'année :7,50

Pour 22 Gripen:  prix par avion: 100  coût à l'année : 4,55

Pour comparaison (sur 30 ans) :

Pour  34 F/A-18  prix par avion : 97 coût à l'année : 9,51

Voir également le tableau complet ( en allemand) sur Pro-avions de combat sur le lien !

 

Décision du CF au  22 octobre :

Le 25 mars 2009, le Conseil fédéral avait discuté de la coordination dans le temps du projet TTE et du rapport sur la politique de sécurité ainsi que du traitement de l'initiative populaire « Contre de nouveaux avions de combat ». Il avait alors mandaté le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) de lui soumettre une note de discussion sur le choix du type d'appareil destiné à remplacer une partie des Tiger parallèlement au rapport sur la politique de sécurité. Ce dernier sera probablement disponible au printemps 2010.

L'évaluation des appareils se poursuit donc sans changement. Les avionneurs Dassault (Rafale), EADS (Eurofighter Typhoon) et Gripen International (Saab Gripen) sont actuellement en train de mettre à jour les données dans le cadre de la procédure en cours. Ceci pour faire suite à la décision que le Conseil fédéral a prise en mars 2009, d'inscrire vraisemblablement le projet d'acquisition TTE au programme d'armement 2011.

Voilà Ce Qu’il Fallait en Dire !

 

 

 

logo-adresse-druck-01[1].jpg

 

 

Liens :

http://www.pro-kampfflugzeuge.ch/index-f.php

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/06/01/nac-remise...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/04/20/nac-second...

 

Photos : 1 F-5F en maintenance à Sion. @Pascal Kümmerling 2 Gripen 3 Rafale 4 Eurofighter Typhoon. @ Hermann Keist.