15/09/2018

Sortie du premier A220-100 de Delta Air Lines !

First-Delta-A220-rolls-out-of-paintshop-in-Mirabel.jpg

 Le premier Airbus A220-100 (ex :CS100) de Delta Air Lines a fait ses débuts cette semaine après sa sortie du hall de peinture de la chaîne d'assemblage final A220 de Mirabel au Québec. Delta sera la première compagnie aérienne des États-Unis à réceptionner l'A220, un appareil doté d'aménagements intérieurs haut-de-gamme qui affiche les meilleures performances de sa catégorie en termes de consommation de carburant.

Maintenant que l'avion arbore la livrée de Delta, il sera transféré dans le hangar de piste A220 de Mirabel ou il sera préparé pour son premier vol qui interviendra prochainement. La mise en service du premier A220 de Delta est prévue début 2019.

Rappel :

C’est en avril 2016 que la comapgnie américaine à passé commande à l’époque sous le nom de CSéries CS100 de 75 appareils avec options sur 50 appareils supplémentaires auprès de l’avionneur canadien Bombardier Aviation pour un montant estiné à 5,6 milliards de dollars US.

A propos de l’A220 (CSéries)
 :

En ciblant le segment de marché des avions de 100 à 150 places, Bombardier a conçu les avions Cseries aujourd’hui renomé A220 pour qu’ils procurent un avantage économique inégalé aux exploitants et ouvrent de nouvelles possibilités aux opérations par avion monocouloir.

Grâce à des matériaux évolués, des technologies de pointe et une aérodynamique de dernière génération, combinés au moteur avant-gardiste PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, l’avion A220 offre un avantage carburant de 15 à 20 % sur les avions remotorisés.

En plus d’offrir les meilleures caractéristiques économiques de leur catégorie pour la gamme d’avions A220, Bombardier a travaillé de façon considérable au design de la cabine afin d’assurer une expérience supérieure pour les passagers. L’avion est doté de fauteuils de 48 cm (19 po) de largeur qui établissent une nouvelle norme pour l’industrie, de grands coffres de rangement supérieurs qui peuvent accueillir un bagage de cabine pour chaque passager et les plus grands hublots sur le marché des avions monocouloirs. Ensemble, ces caractéristiques créent une sensation d’espace digne des gros-porteurs qui procure aux passagers un confort inégalé.

Tous les essais de performances sonores de l’avion de la famiile « A220 » ont été effectués et les données confirment qu’il s’agit de l’avion à réaction commercial de série le plus silencieux de sa catégorie. L’empreinte sonore de ces avions et leurs capacités exceptionnelles sur courte piste en font l’avion idéal pour divers types d’opérations. L’autonomie maximale confirmée des avions A220 peut aller jusqu’à 3 300 milles marins (6 112 km), soit quelque 350 milles marins (648 km) de plus que l’objectif initial.

Photo :le premier A220-100 de Delta @ Airbus/Bombardier

 

29/08/2018

Premier B737 MAX pour GOL !

IMG_8465.jpg

 

GOL Linhas Aéreas Inteligentes a célébré aujourd'hui l'inauguration de son premier Boeing B737-8 MAX lors d'une fête à Sao Paulo. 

« Aujourd'hui est un grand jour pour toute l'équipe GOL, nous sommes heureux d'accueillir le B737 MAX 8. Nous pouvons encore améliorer notre efficacité opérationnelle en volant une flotte jeune, moderne et sûr, tout en réduisant le coût du Voyage de l'air et l'expansion de notre réseau de nouvelles destinations internationales « , a déclaré Paulo Kakinoff, directeur général de GOL. 

La compagnie aérienne brésilienne a pris livraison de son premier B737-8 MAX  cette année et a été l'amélioration des produits et services à bord, tels que l'ajout d'Internet sans fil à la populaire Boeing Sky Cabine intérieure. Dans le cadre de son programme de renouvellement de la flotte stratégique, GOL a passé plusieurs commandes pour le B737 MAX, y compris un nouvel ordre le mois dernier au Salon aéronautique de Farnborough. Dans l'ensemble, GOL est en voie de devenir le plus grand opérateur du « MAX » en Amérique latine avec une flotte de 135 avions de la famille « MAX ». 

Les premiers avions MAX arrivant à GOL sont la variante MAX 8, qui peut accueillir jusqu'à 186 passagers. L'avion réduira la consommation de carburant et les émissions de GOL de 15 pour cent par rapport aux avions à couloir unique d'aujourd'hui, et peut voler plus loin que son prédécesseur. Avec la gamme supplémentaire, GOL a dit qu'il commencera un service régulier de la capitale du Brésil Brasilia et Fortaleza à Miami et Orlando. GOL prévoit également de nouvelles liaisons internationales à Quito, la capitale de l' Equateur, avec le MAX. 

Photos : B737-8 MAX de GOL @ Boeing

11/07/2018

JetBue signe pour 60 A220-300 !

airbus,a220-300,bombardier cseries,jet blue,nouveaux avions de ligne,compagnies aériennes,les nouvelles de l'aviation

L’ex-CSeries démarre sa nouvelle vie avec une bonne nouvelle, JetBlue signe l'engagement pour 60 avions A220-300. En effet, la compagnie est devenu aujourd'hui le premier client de l'avion Airbus A220, récemment rebaptisé, en signant un protocole d'accord.

«La sélection par JetBlue de l'avion A220 en complément de sa flotte grandissante de la famille A320 est une formidable reconnaissance à la fois de l'A220 et de la façon dont ces deux avions peuvent travailler ensemble pour offrir une flexibilité au réseau aérien et une expérience passagers».A déclaré  Schulz, directeur commercial d'Airbus.

En complément de la famille A320, les modèles A220-100 et A220-300 couvrent le segment entre 100 et 150 sièges et offrent une cabine confortable à cinq places. Grâce à l'aérodynamique la plus avancée, aux matériaux en PRFC, aux moteurs à dérivation élevée et aux commandes de vol électriques, l'A220 réduit de 20% la consommation de carburant par siège par rapport aux avions de la génération précédente. Le type desservira un marché mondial pour les avions de ligne à couloir unique plus petits, estimé à environ 6 000 avions de ce type au cours des 20 prochaines années.

Airbus fabrique, commercialise et prend en charge des appareils A220 dans le cadre de l'entente «C Series Aircraft Limited Partnership» (CSALP) récemment finalisée.

 

Photo :l’A220-300 @ Airbus

03/07/2018

Premier B737-8 MAX pour Ethiopian Airlines !

yourfile.jpg

Ethiopian Airlines a célébré la livraison de son premier des B737 MAX sur un total de 30 appareils en commande.

Le porte-drapeau de l'Ethiopie a longtemps fonctionné le Boeing B737. Avec le MAX, le transporteur sera en mesure de parvenir à une amélioration à deux chiffres de l'efficacité énergétique et offrir aux passagers une expérience plus confortable.

« Nous sommes heureux d'inclure le Boeing B737-8 MAX, dans notre jeune flotte de plus de 100 avions avec un âge moyen de moins de cinq ans », a déclaré le PDG du groupe Ethiopian Airlines M. Tewolde Gebremariam. Dans la configuration éthiopienne, le B737-8 MAX pourra accueillir 160 passagers.

« Ethiopian Airlines continue de voler à l'avant - garde de l'industrie de l'aviation commerciale de l'Afrique par l'exploitation des avions les plus avancés », a déclaré Marty Bentrott, Boeing vice - président des ventes pour le Moyen – Orient.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

Photo :L’avion au décollage de Seattle @ Boeing

 

 

02/07/2018

ATR Aircraft optimiste sur les prévisions des turbopropulseurs !

ATR-72-large_tcm85-3678.jpg

L’avionneur européen ATR publie a publié i ses nouvelles Prévisions de Marché (2018-2037). Celles-ci prévoient un marché pour 3 020 turbopropulseurs au cours des 20 prochaines années. Cette demande attendue pour les deux décennies à venir confirme la stabilité de la position des turbopropulseurs sur le marché des appareils régionaux de moins de 90 places. Depuis 2010, les turbopropulseurs représentent 50 % des ventes totales de ce segment, sur lequel ATR s’est affirmé comme premier choix des compagnies aériennes régionales.

Cette perspective positive s’appuie principalement sur la croissance du trafic régional, tant sur les marchés traditionnels, où les villes les moins connectées se voient desservies par de nouvelles routes régionales directes, que sur les marchés émergeants, où les liaisons aériennes assurées par des turbopropulseurs s’imposent comme la solution la plus viable pour transporter aussi bien des passagers que des marchandises.

Selon les prévisions de marché pour la période 2018-2037, près de 80 % (2 390 avions) de la demande totale émaneront de la catégorie des 61 à 80 places, un segment de marché dominé depuis des années par l’ATR 72. Les 20 % restants (630 avions) proviendront du marché des avions de 40 à 60 places, un segment où l’ATR 42, seul avion de 50 places encore en production, permet à la fois d’apporter une capacité de sièges supplémentaires par rapport aux appareils de 30 places, et de remplacer des avions régionaux de 50 places.

Sur les 20 prochaines années, la plus forte demande de turbopropulseurs devrait venir d’Asie (43 %), devant l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient (31 %) et le continent américain (26 %).

Outre le transport de passagers, ATR estime que l’augmentation du trafic du fret aérien générera, au cours des deux prochaines décennies, un potentiel de livraison de 460 turbopropulseurs cargos. Ce potentiel inclut à la fois les conversions d’appareils et l’ATR 72-600F, récemment lancé, unique avion régional à sortir de la chaîne d’assemblage en configuration cargo.

Plusieurs facteurs permettent d’expliquer la forte demande attendue pour les turbopropulseurs :

L’aviation régionale s’est remarquablement développée, puisque 58 % des réseaux régionaux actuels dans le monde ont été créés ces 15 dernières années. Le développement des routes aériennes régionales a été particulièrement intense entre 2012 et 2017, ATR en étant l’un des principaux acteurs, avec une moyenne de plus de 100 nouvelles routes par an et un record de 155 nouvelles routes en 2017. À ce jour, la moitié des vols de moins de 330 NM dans le monde est opérée par des turbopropulseurs, de sorte que leur utilisation représente la solution la plus économique en matière de consommation de carburant pour les trajets courts. Les ATR sont particulièrement reconnus pour leur efficacité écologique, leur consommation de carburant pouvant être jusqu’à 45 % inférieure à celle des jets régionaux, et 30 % inférieure à celle des turbopropulseurs concurrents.

Fort des succès rencontrés actuellement et récemment par les turbopropulseurs dans l’ouverture de nouvelles routes au moindre risque, ATR estime que ceux-ci offrent un potentiel de création de 2 770 nouvelles routes dans les 20 années à venir. Au cours de cette période, le trafic régional devrait augmenter de 4,5 % par an et en 2037, 30 % du trafic devrait être généré par des routes encore inexistantes.

La connectivité aérienne joue un rôle essentiel dans le développement des économies locales. Ainsi, une augmentation de 10 % des vols permet à son tour de générer une augmentation de 5 % du tourisme, de 6 % du PIB régional et de 8% des investissements étrangers directs. Référence mondiale sur le marché des avions régionaux, ATR jouera ainsi un rôle majeur en soutenant le développement social. Les turbopropulseurs sont primordiaux pour relier les communautés à travers le monde : 36 % des aéroports commerciaux s’appuient en effet exclusivement sur les turbopropulseurs, et 50 % exclusivement sur les avions régionaux.

 

Photo : ATR 72-600 @ ATR Aircraft