26/04/2017

La Bulgarie a choisi le Gripen !

3234.jpeg

L'information transpirait depuis hier, la Bulgarie a choisi le JAS-39C/D Gripen de l’avionneur suédois Saab pour remplacer sa flotte de vieux MiG-21 datant de l'ère soviétique.

Rappel :

Le ministère de la Défense bulgare a annoncé le 13 mars qu'il avait ouvert trois propositions pour équiper l'armée de l'air du pays. Derrière la volonté de moderniser sa Force aérienne, la Bulgarie cherche également à garder son indépendance en matière de sécurité aérienne. Aujourd’hui, les six derniers MiG-21 font équipe avec une quinzaine MiG-29 « Fulcrum » et permettent tout juste de maintenir une police ciel en temps de paix et dans des conditions, qui ne prennent pas en compte les tensions internationales. L’objectif de la Bulgarie est d’obtenir une flotte d’une vingtaine de nouveaux avions en plus des quinze MiG-29 « Fulcrum », puis d’envisager de les remplacer à leur tour d’ici 2025.

Le plus grand contrat de défense de la nation depuis la fin de la guerre froide :

Le gouvernement du pays a approuvé les résultats d'un appel d'offres pour acheter dans un premier temps huit avions de combat Gripen pour montant estimé à 835 millions de dollars. Deux autres lots devraient ensuite suivre dans les années à venir.

Un groupe de travail impliquant des représentants du gouvernement a été mis en place, en vue des négociations avec l’avionneur suédois, a déclaré le Premier ministre Ognyan Gerdzhikov en fin d’après-midi.

En ce qui concerne le choix, le Ministre a déclaré que l’offre suédoise était la meilleure en terme de coûts et d’efficacité, face aux F-16 d’occasions portugais et américains et des Eurofighter T1 également d’occasions offerts par l’Italie.

 Situation du pays :

La Bulgarie a lancé un important programme de modernisation de son armée, malgré les difficultés financières que le pays traverse. Le pays le plus pauvre de l'Union européenne est préoccupé par la crise en Crimée et d’une manière générale par la situation en Ukraine. La Bulgarie prévoit d'augmenter ses dépenses de défense à 2% du PIB d'ici 2024.

Le JAS-39C/D Gripen :

Bien que prochainement dépassé par le nouvelle version « E », le nouveau standard C/D offert par l’avionneur suédois à de quoi intéresser de nombreux pays.

La modernisation au standard MS20 des Gripen C/D englobe les systèmes suivants : une nouvelle architecture électronique pour faire face à l’évolution des menaces et de la guerre électronique à venir. L’arrivée du radar PS-05 Mk4  à antenne mécanique est le développement le plus récent du radar PS-05 radar, développé à l'origine pour l'avion de combat Gripen. Une nouvelle configuration et un nouveau « back-end » complètent et permettent de renforcer les performances en matière de plage de fonctionnement et de détection. Cette nouvelle version à antenne mécanique, doit permettre à la version actuelle du Gripen d’emporter le missile MBDA METEOR (premier avion officiellement porteur) et la dernière version du Raytheon AIM-120C7 AMRAAM. 

Le Saab JAS-39 Gripen C/D MS20 comprend : 

Le missile MBDA METEOR.

La bombe SDB (Small Diameter Bombe).

Une nouvelles applications radar.

Amélioration de l’auto-protection.

Le GCA Ground Collision Avoidance System.

Des nouveaux équipements de protection (CBRN) qui permettent un vol dans une zone contaminée.

Diverses sécurités en matière de cyberguerre.

Amélioration de liaison électronique Link16 (OTAN) et Link TAU (liaison Gripen).

Amélioration de la liaison au sol CAA/JTAC.

Fonctions de reconnaissance étendues.

 

Pays utilisateurs de version C/D: Suède : 175, Hongrie 12, République tchèque 12, Afrique du Sud 26, Thailande 12.

 

342.jpeg

Photos : 1 Gripen C suédois @ Jurgen Nilsson 2 Gripen C modernisé avec missiles Iris-T, Meteor, et bombe SDB, pod Litening@ Saab

 

 

19/04/2017

Russie : plus de Su-34 « Fullback » !

5456.jpg

Moscou, le vice-ministre russe de la Défense pour l'approvisionnement Yuri Borisov a annoncé que les Forces Aérospatiales (VKS) du pays recevraient 16 nouveaux avions de combat Sukhoi Su-34 « Fullback » en 2017. Un nouveau contrat a été conclu avec le ministère de la Défense pour un total de 92 Sukhoi Su-34 additionnels.

Nouvelles armes :

Par ailleurs, le vice-ministre confirme que de nouvelles armes seront également ajoutées. Ces nouvelles armes font parties de la nouvelle génération, testée en Syrie. L'avion peut déjà transporter une large gamme de munitions air-sol et peut même effectuer des missions qui ont déjà été assignées à l’époque aux bombardiers Tupolev Tu-22M3 « Backfire ». Le Su-34 dispose désormais de six nouvelles armes, y compris des armes à longue portée telles que les missiles Kh-38 « Raduga » et Kh-59MK2 et les derniers missiles air-air disponibles.

Le fer de lance pour les frappes terrestres et navales :

Selon l’avionneur russe, le Su-34 « Fullback » dans sa configuration actuelle est un avion de quatrième capable de pouvoir encore évoluer. Aujourd’hui, le « Fullback » dispose d’un système de bord susceptible de tirer toutes sortes d'armes guidées de précision.

Le Su-34 est progressivement devenu le cheval de bataille en matière de frappes au sol de la VKS.

 

8976.jpg

Photos : Su-34 « Fullback@ Nickolay Krasnov

 

 

18/04/2017

L’Iran fait rouler son drôle d’avion furtif !

F-313-new-tests-2.jpg

L’Iran a présenté une vidéo montrant son avion furtif Qaher-313 (Conquérant) entrain d’effectuer des essais de roulage au sol à faible vitesse. Présenté pour la première fois en février 2013 l’avion avait déclenché non seulement une déception de la part des spécialistes, mais avait également reçu une volée de moquerie sur les réseaux sociaux.

Rappel :

Présenté à l’époque comme "l'un des avions les plus avancés du monde", le Qaher-313 n’était en fait qu’une maquette dont le cockpit trop petit donnait l’impression que le pilote était un géant. Mieux, les trains d’atterrissages étaient faits de tubulures fragiles totalement dépourvu d’hydraulique. Pire, un tel concpet a été jugé totalement défectueux et bien incapable de s’envoler.

Un Qaher-313 qui roule :


L’avion présenté cette fois est un peu différent, de la maquette repésentée naguère. L’avion est doté de deux moteurs et dispose cette fois d’un train d'atterrissage renforcé. Le cockpit est de taille suffisante pour accueillir le pilote, quoique disproportionné par rapport à la cellule. Cependant, plusieurs des failles de conception précédemment révélées subsistent et posent de nombreuse interrogations. On notera que les entrées d'air sont trop petites et mal positionnées, ce qui réduirait vraisemblablement le flux d'air vers les moteurs. Le cordon d'aile est trop épais pour des performances élevées. Des moteurs qui semblent n'avoir pas de buses d'échappement, et une conception globale qui semble loin d'être furtive dans presque tous les aspects.

Mais le plus intéressant vient de la vidéo, en effet, les gouvernes ne sont pas synchronisées avec la roue du nez. Détails important qui semble confirmer qu’il s’agisse d’un véritable avion de combat mais bien d’un jouet de propagande.

 

qaher313-20170418.jpg

Photos : le Qaher-313

 

 

 

 

02/04/2017

Missile multirole de nouvelle génération pour le Gripen E

b760be578da1a528_org.jpg

La Suède va équiper sa future flotte d’avions de combat Saab JAS-39 Gripen E avec une version étendue du missile antinavire et air-sol RBS15 fabriquée par Saab/Diehl Defense, dans le cadre d'un projet d'une valeur de 3,2 milliards de couronnes (358 millions de dollars).

Annoncé le 31 mars dernier, l'accord offrira des armes avec des «capacités grandement améliorées pour engager une cible dans toutes les conditions météorologiques», déclare le directeur général de Saab, Håkan Buskhe. La nouvelle version du missile RBS15F ER aura un poids de lancement réduit et une portée accrue par rapport aux versions antérieures du missile d'attaque maritime et terrestre.

Ce développement viendra compléter les nouveaux systèmes d’armes déjà prévues et validées pour les Gripen E qui entreront en service en 2019 au sein de la flygvapnet et au Brésil. Le Gripen E emportera les missiles air-air Iris-T de Diehl BGT, le Meteor de MBDA et pour l’attaque au sol le MBDA Brimstone II et le futur RBS15F ER en plus des systèmes déjà qualifiés air-air et air-sol sur les version antérieur C/D du Gripen.

Le Saab/Diehl Defense RBS15F ER :

Le RBS-15 (Robotsystem 15) est un missile à son origine conçu pour la lutte-anti-navie à longue portée de type « tir et oublie », fabriqué par Saab Defense. Il peut être employé depuis des navires, des vecteurs terrestres ou des aéronefs. La dernière version en service le  RBS-15 Mk.III, permet également d'attaquer des cibles terrestres. Saab Défense travaille en collaboration avec le missilier allemand Diehl Defense depuis quelques années pour les améliorations du RBS15. La nouvelle version connue jusqu’ici sous l’appellation Mk.IV et renommée « F-ER ». Elle intègrera des autodirecteurs doubles et disposera d'une portée accrue et d'une nouvelle liaison de données. La signature radar est diminuée et la charge militaire peut être changée en fonction de la mission à accomplir. La portée du RBS15F ER sera significativement plus importante que celle de ses prédécesseurs, probablement de plus de 1’000 km. Et pourra être engagée contre des navires mais également contre des cibles terrestres.

saab_indodefence_gripen_2048_904.jpg

Photos : 1 Gripen E armé de quatre RBS15, deux Meteor et deux Iris-T 2 Le version du Gripen C/D avec deux RBS, deux AMRAAM et deux Iris-T @ Saab Defense

 

 

 

 

11/03/2016

Chine, contrat signé pour les Sukhoi Su-35 !

982.jpg

Moscou, le contrat portant sur la vente de 24 avions de combat Sukhoi Su-35 a été signé, marquant ainsi, une nouvelle avancée dans le projet. Mais il faudra encore attendre la ratification des deux pays, pour débuter l’assemblage, puis la livraison des aéronefs. Le contrat est estimé à près de 2,6 milliards de dollars.

Rappel :

C’est en novembre 2015, que la Russie et la Chine avaient confirmés un accord de principe sur l’achat de Sukhoi Su-35, faisant ainsi de la Chine le premier pays à l’exportation du nouvel avion multirôle russe. Les négociations sur la livraison des chasseurs russes Sukhoi Su-35 à la Chine ont été entamées en 2011. En 2012, les Etats en question ont signé un accord préliminaire. Cependant, il a fallu trois ans aux deux pays, pour convenir des conditions à caractèr technique et financier. L’Indonésie est devenu le second pays à l’exportation avec 16 appareils.

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques avec commutation de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI à affichage multifonctions de 9 x 12 pouces et une résolution de 1400 x 1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau à antennes progressives Irbis-E (AESA), soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivés des l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

 

436.jpg

Photos : Sukhoi Su-35 @ Pavel Osipovitch