18/11/2018

Des F-35B supplémentaires pour la RAF !

UK_F-35B.jpg

Le ministère britannique de la Défense a commandé un second lot de 17 avions de combat Lockheed-Martin F-35B « Lightning II ». Le ministère de la Défense a déclaré: "Les 17 nouveaux avions F-35B seront livrés entre 2020 et 2022". Cela correspond aux 12ème et 14ème lots du programme de production initiale à faible taux.

Le DoD avait annoncé la veille que les partenaires du programme F-35 et les acheteurs des ventes militaires à l’étranger prendraient un total de 149 appareils dans le cadre d’un contrat d’action non défini avec Lockheed-Martin, ainsi que de 106 pour les forces armées américaines. Il a ajouté que les prélèvements internationaux incluraient 18modèles « B » à décollage court et à atterrissage vertical. Outre les marines britannique et américaine, seule l'Italie a jusqu'à présent confirmé l'achat de cette variante.

 

À ce jour, 16 F-35B au total ont été livrés au Royaume-Uni, pour être utilisés au sein du  617eme Escadron de la Royal Air Force à Marham, dans le Norfolk, et lors d’activités de test conduites aux États-Unis. Deux autres avions doivent encore être cédés, ce qui signifie que les commandes pour le Royaume-Uni s'élèvent maintenant à 35 unités.

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A).Cette variante du F-35 est celle qui sera livrée à l'US Marines Corps et la Royal Air Force.

658452389.jpg

Photos : F-35B de la RAF @ RAF

12/11/2018

Le J-31 séduit la Marine et l’aviation chinoise !

234.jpg

Salon aéronautique de Zuhai, après les démonstrations du chasseur J-20 qui tient la vedette avec le J-10B à poussée vectorielle, voici que le second avion ayant des caractéristiques furtives, le Shenyang J-31 sors l’ombre.  Longtemps considéré comme un avion exclusivement dédié à l’exportation, le J-31 semble faire sa place au sein de l’armée chinoise.

Selon les déclarations faites en ce début de semaine, le Shenyang J-31 est devenu un projet financé par le gouvernement, et doit à terme venir combler les faiblesses du J-15, soit le un dérivé naval de « Flanker » également construit par Shenyang Aircraft. La Marine a déclaré avoir besoin du J-31 (J-31B), et l'armée de l'air semble, maintenant vouloir l’associé avec le J-20. Une telle association ressemble à s’y méprendre au couple F-22 / F-35 américain.

En ce qui concerne l’aéronavale chinoise, le J-20 est trop grand pour une utilisation sur porte-avions, par contre le J-31B plus petit a déjà effectué des essais qui semblent concluants.

j-31b.jpg

Le Shenyang J-31 :

Le Shenyang J-31 est un chasseur de taille moyenne utilisant des moteurs russes RD-93 et à terme des moteurs chinois WS-13. L’avion reprend les entrées d’air du F-35 sans séparateur de couche du moins en apparence. On notera que les tuyères sont classiques à la différence du F-22. 

Conçu par l'Institut 601 de Shenyang et fabriqué par l'usine 112, toujours à Shenyang. Selon les premières communication de la China Aviation Industry dédiée à cet avion indique qu'il a une faible signature radar et une forte capacité en matière de contre-mesures électroniques. Il a une capacité multirôle. Les systèmes de bords permettent la fusion des données. De plus l’avion dispose d'une capacité en logistique intégrée et un haut ratio qualité/prix. Il peut décoller sur 400 mètres et atterrir sur 600 mètres. Sa durée de vie est estimée entre 6 et 8’000 heures de vol ou 30 ans de service.

Selon le porte-parole de Shenyang Aircraft Corporation, l’avion peut emporter six missiles air-air en interne et six en externe sous les ailes ou quatre missiles air-sol supersoniques en internes et quatre sous les ailes. L’avion peut également emmener quatre bombes à pénétration profonde de 500 kg en interne et quatre sous les ailes. Toujours selon l’avionneur chinois, le J-31 peut également emporter jusqu’à 18 petites bombes sur les différents pylônes. 

L’appareil est doté d’un système de ciblage électro-optique (EOTS) et utilise un radar AESA KLJ-7A produit par Nanjing Electronics (NRIET).

AVIC a également fourni de nouvelles spécifications en ce qui concerne la longueur du J-31 qui est est passée de 16,8 m à 17,3 m, tandis que son poids maximal au décollage est passé de 25 tonnes à 28 tonnes. L’avion dispose de commandes latérales, d'un grand écran multifonction reconfigurable (MFD), d'un grand écran tête haute (HUD) et d'un viseur de casque.

2345.jpg

Photos :1 & 3 Shenyang J-31 2 la version J-31B navale lors d’un essais @ CCTV

 

03/11/2018

Le JF-17 « Thunder » entre en service au Myanmar !

DIKtJdZXsAE_UhK.jpg

La Force aérienne du Myanmar (ex Birmanie) a reçu ses 6 premiers avions de combat JF-17M « Thunder » sur un total de 16 appareils commandés en 2015 sur un contrat d’une valeur de 560 millions de dollars. Le JF-17 « Thunder » viendra épauler progressivement les MiG-29SM modernisés de l’armée de l’air du Myanmar. Une seconde commande n’est déjà pas exclue d’ici 2020 pour venir remplacer les F-7M, FT-7 et A-5IIKM chinois vieillissant.

Le JF-17M « Thunder » Block II destiné au Myanmar a ffectué ses vols de qualification en 2017, il s’agir de la même version utilisée par le Pakistan. La Force aérienne du Myanmar (MAF) va faire peau neuve et aussi rationaliser sa flotte. Les JF-17M devraient être principalement affectés aux missions de l’appui aérien rapproché. Le Myanmar est le premier pays à acheter le JF-17 pour remplacer sa force de combat vieillissante composée de 24 chasseurs J-7 vieillissants et de 16 avions d’attaque au sol A-5IIK.

Le MAF dispose d’un effectif de 112 chasseurs, environ 80 avions d’entraînement, 25 avions de transport et environ 140 hélicoptères.

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est co-financé par le Pakistan et produit par  PakistanComlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93, dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôles d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend un canon GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 et PL-12/SD-10 chinois.

345190093.jpg

Photos :JF-17 « Thunder » Block II de la MAF @ZRB

 

28/07/2018

Israël préfère de nouveaux F-15 aux F-35 !

1652905250.jpg

Israël prépare l’achat de nouveaux chasseurs F-15 pour ses forces aériennes dans le cadre du plus grand contrat de défense de l'histoire du pays. Je vous l’annonçais depuis un certain temps, l’Etat hébreu est entré en négociation avec le Boeing et le nouveau gouvernement américain pour l’achat d’au moins un escadron de Boeing F-15 « Silent Eagle » afin de venir combler, d’une part le vieillissement des F-15 les plus anciens, mais également de combler le faible nombre de F-35 qui seront finalement achetés.

Achat pour 11 milliards de dollars :

 L'accord avec le constructeur aéronautique Boeing, d'une valeur combinée de 11 milliards de dollars, comprendra vraisemblablement trois composantes principales: une flotte d'avions de combat, une flotte d'hélicoptères de transport et des ravitailleurs aériens. Ces deux derniers composants sont particulièrement critiques car les hélicoptères de transport et les avions de ravitaillement existants de l'armée de l'air israélienne sont extrêmement obsolètes et doivent être remplacés immédiatement.

L'accord devrait être étalé sur une période d'environ 10 ans, à partir du moment où l'accord est signé et jusqu'à ce que le dernier avion soit livré à Israël. Le ministère de la Défense et l'armée israélienne travaillent depuis longtemps pour conclure cet accord. Le point principal du débat a porté sur la question de savoir si l'achat de chaque composant d'un fabricant différent ou les trois de la même entreprise qui, finalement, est venu avec de meilleures conditions de paiement, d'approvisionnement et de maintenance.

Jusqu'à récemment, la H'eil Ha'Avir Ha'Israelipensait que le F-35 serait le dernier avion de chasse habité qu'Israël achèterait, à la fois pour préserver l'avantage qualitatif de l'armée de l'air sur les autres pays de la région et pour minimiser les types d'avions et maximiser la baisse des dépenses opérationnelles. Cependant, il y a eu un changement de politique et maintenant le plan est d'acheter un autre escadron de F-15 avancés, dans le cadre de l'accord global avec Boeing.

IAF-15 Israël Advanced :

On apprend notamment que le futur F-15 sera développé à partir du prototype du F-15 « Silent Eagle » et emportera en plus des systèmes de fabrication israélienne. L’avion sera complètement nouveau et sera connu comme l'IAF-15, soit un acronyme pour Israël Advanced.

Le futur IAF-15 du F-15 «Silent Eagle » qui dispose d’une amélioration de la furtivité des revêtements et la signature de l'avion, qui est due, au montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait qu’il possible en fonction de la mission de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle, emport de carburant et armes en externes.

 Le «Silent Eagle» est capable de transporter en interne l’ensemble des missiles air-air, tels que des missiles AIM-9X et AIM-120 et air-sol, des armes telles que le Joint Direct Attack Munition (JDAM) et Small Diameter Bomb (SDB). Le niveau de charge des armes utilisées sur les versions actuelles des F-15 reste  le même avec l’installation du CFTS.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA)  permet une optimisation des différents capteurs et senseurs.

Les autres améliorations et équipements en provenance d’Israël ne sont pour l’heure pas connu.

do-israels-new-stealth-fighters-mean-stealth-is-going-out-of-style-1446825580.jpg

Photos : 1 F-15 israélien@ IAF Le F-15 Silent Eagle @ Boeing

 

10/06/2018

Les Philippines désirent plus de FA-50 « Golden Eagle » !

2479650030.jpg

Les Philippines envisagent d'acquérir 12 appareils de combat et d'entraînement légers FA-50PH « Golden Eagle » de Korea Aerospace Industries (KAI). Ces appareils devant venir s’ajouter aux 12 machines déjà livrées.

Le secrétaire à la Défense, Delfin Lorenzana, aurait déclaré que le président du pays, Rodrigo Duterte, avait lui-même ordonné la passation de marché "quand il a vu l'efficacité du FA-50PH" dans la lutte contre les militants islamistes dans la ville de Marawi en 2017.

"Nous pouvons en acquérir 12 supplémentaires, mais cela dépend du type de construction que l'armée de l'air veut", a déclaré Lorenzana.

La Force aérienne des Philippines (PAF) a acquis ses 12 FA-50 actuels en 2014 pour environ 361 millions de dollars à l'époque. KAI a livré les deux premiers avions fin 2015, deux autres fin 2016 et le reste en 2017.

Le standard FA-50PH est la variante d'attaque légère du T-50 Supersonic école de KAI développé conjointement avec l’avionneur américain Lockheed-Martin. Les Philippines sont devenu le premier pays a exploiter cette variante de l’avion. Les FA-50PH philippins peuvent emporter un éventail d'armes jusqu'à 3500 kg, dont des bombes non guidées MK-82, les missiles air-air AIM-9 « Sidewinder » et le missile air-sol AGM-65 « Maverick ».

KAI T-50 « Golden Eagle » :

Le T-50 est un appareil école non armé, alors que le modèle FA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex. Le T-50 « Golden Eagle » et largement dérivé du Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose par contre d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’élément d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

Two More FA-50PH will be Arrived on March 29.gif

Photos :FA-50PH « Golden Eagle » philippins @ PAF