11/03/2016

Chine, contrat signé pour les Sukhoi Su-35 !

982.jpg

Moscou, le contrat portant sur la vente de 24 avions de combat Sukhoi Su-35 a été signé, marquant ainsi, une nouvelle avancée dans le projet. Mais il faudra encore attendre la ratification des deux pays, pour débuter l’assemblage, puis la livraison des aéronefs. Le contrat est estimé à près de 2,6 milliards de dollars.

Rappel :

C’est en novembre 2015, que la Russie et la Chine avaient confirmés un accord de principe sur l’achat de Sukhoi Su-35, faisant ainsi de la Chine le premier pays à l’exportation du nouvel avion multirôle russe. Les négociations sur la livraison des chasseurs russes Sukhoi Su-35 à la Chine ont été entamées en 2011. En 2012, les Etats en question ont signé un accord préliminaire. Cependant, il a fallu trois ans aux deux pays, pour convenir des conditions à caractèr technique et financier. L’Indonésie est devenu le second pays à l’exportation avec 16 appareils.

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques avec commutation de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI à affichage multifonctions de 9 x 12 pouces et une résolution de 1400 x 1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau à antennes progressives Irbis-E (AESA), soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivés des l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

 

436.jpg

Photos : Sukhoi Su-35 @ Pavel Osipovitch

 

 

 

 

 

 

 

 

12/05/2011

L’Air Force reçoit son premier F-35A Lightning II !

 

39576.jpg

 

Forth Worth, Texas, Lockheed-Martin a remis à l’US Air Force le premier exemplaire du F35-A (version conventionnelle). L’USAF a signé le document d’acceptation formelle de son premier F-35 de série. Il est le premier d’une série de 1763 exemplaires. La date de mise en service actif de l’appareil reste inconnue mais devrait intervenir en 2016, année où le premier escadron de F-35 est censé être opérationnel.

 

 

Modernisation de l’USAF :

 

Après l’arrivée en escadron du F-22, cette première livraison de F-35 marque une nouvelle avancée dans la modernisation du parc d’aéronefs de l’USAF. L’appareil va progressivement remplacer les F-16 et les A-10 simultanément. Selon son constructeur, le F-35 Lightning II est  le chasseur le plus avancé polyvalent au monde, combinant une très faible signature radar avec la vitesse et l'agilité et disposant de capteurs entièrement fondu dans le fuselage, la mise en réseau   du système de maintenance permet un coûts d'exploitation et de maintien réduit. La série de capteurs du Lightning II est l aplus puissante et la plus complète de toute l'histoire de la chasse et va fusionner avec une capacité de réseautage sans précédent, pour permettre de visualiser la situation tactique. Sa capacité à lancer des armes en interne à des vitesses supersonic (Mach 1,6)  reste inégalée pour l’instant.

 

Par ailleurs, l'appareil AF-8 (un F-35A également) a effectué son premier vol et est le premier JSF de série de la LRIP (Low Rate Initial Production) II à voler.

 

 

Rappel :

 

A la fois furtif et relativement léger (20 tonnes en combat), le F-35 Lightning II, nommé ainsi en hommage au légendaire P-38, sera essentiellement employé pour des missions d’attaque, même si il dispose de capacité air-air appréciables. Cependant, son développement a pris au moins 4 ans de retard sur le calendrier initial, en raison de problèmes liés à la complexité de sa conception. La Norvège qui hésitait entre le SAAB Gripen NG et le F-35 vient de choisir l’avion américain, et ceci par la voix de son ministre de la Défence ( il s'agit d'un choix déterminant, la commande devant être avalisée courant 2009).

En effet, la Norvège avait depuis plusieurs années entreprit de participer au développement du F-35 et ceci par la motivation de Lookheed Martin qui avait en son temps déjà fournit les F-16 à ce pays.
  Le programme JSF doit déboucher sur la production de trois variantes d’un même appareil, ayant environ 80% de communalité de structure et pièces et pratiquement 100% au niveau avionique :

- F-35A : appareil à décollage classique destiné à l’US Air Force, remplaçant les F-16 et A-10 et devant épauler le F-22 Raptor
- F-35B
: appareil à décollage court et atterrissage vertical (STOVL), remplaçant les Harrier et F/A-18 A/B du Marine Corps
- F-35C : appareil devant opérer sur porte-avions classique, remplaçant les F/A-18  Hornet de première génération A/B, en complément des Hornet C/D et E/F Super Hornet.

Ces trois versions ont pour points communs d’être furtives, l’appareil possédant une soute à armements capable de loger principalement deux bombes guidées et deux missiles air-air AMRAAM, de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable aux F-16 de première génération. A noter que le F-35 peut recevoir de nombreux armements sur 7 pylônes externes, sacrifiant la furtivité au profit de la capacité d’emport, qui peut aller jusqu’à 9 tonnes de charges diverses (réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air). Avec le F-35, l’Amérique confirme son grand retour, comme l’un des principaux fournisseurs d’avion de chasse en Occident, et ceci à la manière dont le même constructeur  à l’époque (General Dynamic)  avait remporté le contrat de l’OTAN avec la fourniture de l’avion F-16 Fighting Falcon.

Commentaires :

Cette première livraison va permettre à Lockheed-Martin de respirer un peu, mais la récréation va être de courte durée, car le constructeur va devoir encore se justifier sur l'augmentation des coûts du programme ( le plus cher de l'histoire) et des difficultés rencontrées pour la mise au point de la version STOVL. Pires, de nombreuses voix s'élèvent pour dire que ce type de programme n'est plus d'actualité, en effet, l'arrivée des radars AESA sur les avions de combat couplé au sol aux systèmes de défenses contre avions rendent les appareils furtifs obsolètes ! Pour certains, un appareil plus classique doté d'un radar AESA, d'une optronique et d'une architecture électronique en réseau suffit à contrer le plus furtif des appareils, qui plus est n'a de furtivité que lorsqu'il est en mode passif ! Bref, retards, coûts et technologie ne vont pas facilité la tache du constructeur ces prochains mois, gageons que ce débat sur l'avenir de l'aviation militaire va se montrer particulièrement intéressant !!

 

 

f35-lightning_ii1.jpg

Liens sur la saga  F-35 :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/04/08/f-35-catap...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2010/03/19/atterrissa...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2011/03/14/f-35-cloue...

http://psk.blog.24heures.ch/tag/d%C3%A9fense+lockheed+f-35

Photos : Le premier F-35A de série pour l’USAF@ Lockheed-Martin

 

10/02/2011

EADS estime le marché d’avions de combat à 800 unités !

 

aeroindia2_34f0f05b36.jpg

Salon aéronautique de Bangalore, 10 février, le consortium européen Eurofighter s'attend à ce que le marché mondial des avions de chasse atteigne 800 unités sur 20 ans et estime pouvoir livrer 250 appareils sur ce total, a déclaré jeudi son directeur général.

Eurofighter, formé des sociétés EADS, BAE Systems et Finmeccanica, participe à l'appel d'offres organisé par l'Inde , programme MMRCA,  pour un contrat de 11 milliards de dollars portant sur 126 chasseurs.

Pour ce contrat, l'une des plus grosses commandes à l'export de l'histoire militaire, le consortium est en concurrence avec le suédois Saab et son JAS-39 Gripen NG , avec le F/A-18 Super Hornet de Boeing, le Rafale de Dassault, le F-16 de Lockheed et le MiG-35 russe.

"L'Inde et d'autres pays en Asie sont des marchés importants pour les avions de chasse", a déclaré Enzo Casolini, directeur général d'Eurofighter, dans un communiqué publié à l'occasion du salon aéronautique indien.

"Tous les pays regardent de près comment l'Inde gère cette compétition difficile et nous étudierons les résultats finaux dans le moindre détail", a-t-il ajouté.

Parallèle, le consortium EADS vise plusieurs autres contrats dont les EAU, la Grèce, le Sultana d’Oman ,la Bulgarie et la Suisse.

 

 

img8.jpg

 

 

 

Liens sur l’Inde :

 

 http://psk.blog.24heures.ch/archive/2009/08/19/l-inde-va-...

 

Photos : 1 Eurofighter en démo au Salon de Bangalore 2 Statique à Bangalore avec les représentants d’EADS @ EADS- Eurofighter

17/08/2010

Israël confirme l’achat de F-35

 

 

F35.jpg

 

 

Après la confirmation du Canada (voir article) c’est au tour d’Israël par la voix de son Ministre de la Défense Ehud Barak de confirmer le principe d’acquisition de l’avion de combat F-35A conçu par Lockheed Martin. Il s’agît d’une première tranche de 25 appareils dont le prix est estimé à 4 milliards de dollars, les options portant sur un minimum de 50 appareils  et un maximum de 75 aéronefs.

Israël devrait être ainsi le premier pays étranger, en dehors des huit partenaires internationaux qui ont participé à la conception du chasseur, à conclure un accord pour l'achat de F-35 Lightening II. Le contrat était en négociation depuis septembre 2008, lorsque le Pentagone avait donné son accord à la vente. Jusqu'à présent, deux principaux obstacles avaient repoussé l'achat des derniers F-35 : leur prix, soit un peu plus de 140 millions de dollars la machine  et l'opposition américaine à l'intégration de plusieurs systèmes techniques israéliens sur l'avion. En raison du prix élevé de l'appareil, Israël achètera d'abord des modèles standards américains, qui seront livrés fin 2015. Puis, une seconde série, certainement livrée avant 2020, sera configurée aux systèmes israéliens.

Le F-35 est capable d’échapper aux radars, devrait jouer un rôle dans les efforts déployés par Israël pour neutraliser la menace que pose, selon lui, le programme nucléaire controversé iranien. D’un autre côté, l’Etat Hébreu espère maintenir une supériorité aérienne susceptible d’empêcher toute agressions surprises comme ce fût le cas lors des conflits de la guerre des Six Jours en 67 et  la guerre du Kippour en 72.

Le F-35 sera équipé des systèmes suivants :

  • Radar à antenne électronique active AN/APG-81 (issu du AN/APG-77 du F-22 Raptor) avec des modes air-air, suivi de terrain, détection de mobiles terrestres, écoute passive et des capacités de brouillage.
  • brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.
  • AN/AAQ-37 Distributed Aperture System, comprenant 6 détecteurs infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l'avion.
  • Electro-Optical Sensor System (EOSS), système de localisation et désignation comprenant un FLIR, une caméra TV et un système Laser (télémétrie, désignation de cible).

Le tableau de bord se compose principalement de 2 écrans LCD couleurs de 20 x 25 cm. Leur surface est tactile, ce qui supprime le besoin de boutons de sélection. Le traditionnel viseur tête haute est supprimé, les informations étant projetées directement sur la visière du casque du pilote.

Les clients du F-35 :

L’Australie avec 100 appareils de type F-35A, le Canada 65 F-35A, Danemark 48 F-35A, US Air Force : 1763 F35A, US Navy 340 F-35C et US Marine Corps 340 F-35B, Italie 109 F35A et 22 F35B, Norvège 48 F35A, Pays-Bas 70 à 85 F35A, Royaume-Unis 50 F-35B, Turquie 116 F-35A.

 

f351.jpg

 

 

Photos : F-35A @ Lockheed Martin


 

21/07/2010

Farnborough : Présentation public du Gripen NG !

 

 

Gripen.ng.jpg

 

 

Pour la première fois SAAB présente en public hors de Suède son démonstrateur lors du salon aéronautique de Farnborough. Précédemment le Gripen NG avait également été visible lors de l’international Air Tattoo à Fairford.

C’est enfin l’occasion pour SAAB de montrer son nouvel opus au public et de pouvoir mieux le faire connaître.

Auparavant, le Gripen NG de démonstration a effectuer qu’une seule sortie hors de Suède, c'était en mai de cette année quand il a volé de la Suède à l'Inde, où des essais d'évaluation ont été réalisées par l'Indian Air Force. Cette phase d'évaluation exigeante, notamment des opérations à la base aérienne indienne Leh, situé à 3300 mètres d'altitude. Pendant cette période, l'avion a accompli son 150ème vol et a désormais plus de 175 vols à son actif.

Selon SAAB :

Le Gripen NG programme offre une toute nouvelle structure de systèmes et d'avionique qui garantit plus de 100% des capacités de calcul de rechange et 30% des capacités disponibles dans tous les systèmes de l'avion. La nouvelle structure permet d’incorporer d'incorporer de nouvelles fonctionnalités ou d'intégrer le nouveau matériel tout au long de la vie de l’appareil afin de maintenir  sa capacité un haut niveau d’efficacité. Saab est en train de tester tous les systèmes tactiques, comme le radar AESA et le nouveau système de communication.

De plus, SAAB vient de terminer avec succès  les essais en vol du détecteur  électro-optique d’approche missiles  et son système d'alerte (MAWS). Ce programme vise à présenter les différentes technologies et fonctions de l'avenir afin que, jusqu'en 2040 et bien au-delà, le Gripen continue d'offrir une performance et une capacité de leader parmi les avions de combat.

 

Photo : Gripen NG par Katsuhiko Tokunaga - SAAB