25/09/2019

Air New Zealand Finalise une commande de huit B787-10 !

318364_ANZ-78710_Sunset-479134256_MR-0519.jpg

Seattle, Air New Zealand ont finalisé aujourd'hui une commande de huit avions Boeing B787-10 « Dreamliner » d'une valeur de 2,7 milliards de dollars au prix catalogue. Le transporteur, reconnu pour ses vols long-courriers et réseau mondial, intégrera le plus grand modèle de « Dreamliner » dans sa flotte de classe mondiale de B777 et B787-9 dès 2022.

L'accord inclut des options pour augmenter le nombre d'avions de 8 à 20, et les droits de substitution qui permettent un passage du B787-10 au B787-9, ou une combinaison des deux modèles pour sa future flotte et la flexibilité du réseau. 

Air New Zealand a été un client B787-9 et exploite aujourd'hui 13 appareils de la variante « Dreamliner ». La flotte de « Dreamliner » de la compagnie aérienne est en voie de passer à 22. Le nouvel avion remplacera les anciens B777-200ER.

Le B787-10 est le membre le plus important de la famille « Dreamliner ». D'une longueur de 68 mètres, le B787-10 peut transporter jusqu'à 330 passagers en configuration standard à deux classes, soit environ 40 de plus que le B787-9. Propulsé par une suite de nouvelles technologies et une conception révolutionnaire, le B787-10 constitue une nouvelle référence en matière d'économie de carburant et d'économie de fonctionnement lorsqu'il est entré en service commercial l'année dernière. L'avion permet aux exploitants d'améliorer de 25% la consommation de carburant par siège par rapport aux avions précédents.

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hydrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

Le B787-10 a gagné 149 commandes de la part de neuf clients à travers le monde, y compris le clients de lancement Singapore Airlines, Air Lease Corporation (ALC), All Nippon Airways (ANA), British Airways, Etihad Airways, EVA Air, GE Capital Aviation Services (GECAS) , KLM royal Dutch Airlines et United Airlines.

Photo : B787-10 aux couleurs d’Air New Zealand @ Boeing

05/02/2019

Boeing devient partenaire de l’Aerion AS2 !

960x0.jpg

L’avionneur américain a rejoint Boeing a annoncé aujourd'hui un partenariat avec la société Aerion en vue de contruire le futur avion supersonique AS2 en remplacement de Lockheed-Martin qui quitte l'aventure.

Départ de Lockheed-Martin :

En janvier 2017, Lockheed-Martin avait déjà fait le pas en vue de la préparation d’un mémorandum d'accord pour définir un processus formel et contrôlé pour explorer la faisabilité d'un partenariat de développement du premier avion d'affaires supersonique au monde, l'Aerion AS2. Mais l’avionneur Lockheed-Martin et Aerion ont rompu les discussions sans autre explications

Selon les dirigeants d’Aerion, le changement de partenaire n’aura pas d’impact sur la conception de l’avion. Dans le cadre de l’arrivée de Boeing, l’avionneur a fait un investissement important au sein du groupe  Aerion pour accélérer le développement de la technologie et la conception des avions.Boeing fournira l'ingénierie, la fabrication et des ressources pour les essais en vol.

Aerion Corporation :


Aerion Corporation de Reno, Nevada, a été créée en 2003 pour introduire une nouvelle ère de vol supersonique pratique et efficace. En plus d'une décennie, Aerion a développé et démontré une technologie d'aile avancée en collaboration avec la NASA et d'autres institutions aéronautiques de premier plan. Cette recherche comprend des travaux révolutionnaires sur le flux laminaire naturel supersonique, la technologie clé qui sous-tend le biréacteur d'affaires AS2.

On s'attend à ce que l'AS2 avec 12 passagers vole à une vitesse maximale de Mach 1,4 au-dessus de l'eau et, lorsque cela est autorisé par la réglementation, à des vitesses proches de Mach 1,2. Grâce à son aile à flux laminaire naturel supersonique unique, l'avion devrait atteindre une longue portée soit permettre une liaison Los Angeles à Paris et une efficacité à des vitesses supersoniques et subsoniques qui réduiront par exemple de trois heures les trajets transatlantiques, permettant aux chefs d'entreprise de faire un aller-retour entre New York et Londres en un jour.

En novembre 2015, Aerion a annoncé une commande de flotte de l'opérateur de flotte d'avions fractionnés Flexjet pour 20 avions AS2. Aerion prévoit le premier vol de l'AS2 en 2023 et sa certification en 2025.

Aerion_AS2_BlueSky_LR.jpg

Photos :projet Aerion AS2

 

21/07/2018

Farnborough, Boeing champion des commandes !

00007141.jpg

Salon aéronautique de Farnborough, l’avionneur américain Boeing a annoncé avoir enregistré un total de 528. C'est plus que son concurrent européen Airbus, qui a fait part de son côté de 431 commandes récoltées. Au total, les deux avionneurs ont donc décroché près de 900 commandes fermes ou provisoires, soit une performance comparable à l'année dernière. Ces nombreuses commandes confirment un peu plus la bonne santé du secteur.

L’étrange nombre de commandes anonymes :

Les commandes passées par des acheteurs non identifiés sont très nombreuses cette année, soit un élément peu courant pour un événement majeur de l'aéronautique comme le Salon de Farnborough, où les différents acteurs du secteur cherchent généralement plutôt à faire parler d'eux. Pourtant, en charchant bien on sent rend compte que cette « discrétion » n’est de loin pas un hasard. Le tensions commerciales existant actuellement entre les USA et l’Europe poussent bon nombre de société à rester discrète. Une manière de ne pas donner l'impression qu'elles prennent partie, soit pour les Etats-Unis, soit l’Europe. Les sociétés de location ont par ailleurs passé de nombreuses commandes pendant le salon, y compris certaines qui ne négociaient habituellement pas directement avec les constructeurs, préférant acheter des appareils aux compagnies aériennes.

Hawaiian Airlines renonce à Airbus :

Le transporteur Hawaiian Airlines a confirmé ce vendredi avoir déffinitivement abandonné sa commande d’Airbus A330 au profit de 10 B787-9 « Dreamliner », d'une valeur de 2,82 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur américain. L'accord inclut également des droits d'achat pour 10 B787supplémentaires. 

Photo :B787-9 aux couleurs d’Hawaiian Airlines @ Boeing

18/07/2018

Salon de Farnborough, les commandes continuent !

fia-2018.jpg

 

Au second jour de l’ouverture du Salon aéronautique de Farborough, les commandes continuent d’affluer.

 

Chez Boeing :

 

La société de leasing ALC (Air Lease Corporation) a signé une commande ferme portant sur vingt B737MAX-8 et trois B787-9 « Dreamliner », et une lettre d’intention pour 55 MAX-8 supplémentaires ; le montant total au prix catalogue s’élèvera à 9,6 milliards de dollars.

 

Aviation Capital Group s’est engagée pour 20 B737MAX-8, d’une valeur au prix catalogue de 2,34 milliards de dollars.

 

Volga-Dnepr et CargoLogicHolding ont signé un ensemble un accords pour acquérir 29 B777 Freighters.

 

Chez Embraer :

 

Republic Airways a signé une lettre d’intention pour 100 E175, convertibles en E2, avec des droits d’achats pour jusqu’à cent appareils supplémentaires. Ce qui pourrait représenter un contrat de 9,3 milliards de dollars au prix catalogue.

 

Helvetic Airways a signé une lettre d’intention pour 12 E190-E2, avec des droits d’achat pour douze exemplaires supplémentaires convertibles en E195-E2. Ils remplaceront sept E190 et cinq Fokker 100 entre 2019 et 2021.

 

Wataniya Airways a placé hier une commande ferme pour 10 E195-E2 avec des droits d’achats pour dix autres 

 

Mauritania Airlines a placé de son côté une commande ferme de 2 E175.

 

Chez Airbus :

Une commande ferme pour l'achat de 8 A350-900 par un client non identifié.

Protocole d'accord avec un client non identifié pour 25 A321neo (3,2 mds USD) et 75 A320neo.

La low-cost d'International Airlines Group (IAG), pour deux A330-200.

27/03/2018

Le second MC-21 va débuter ses essais!

information_items_property_3147.jpg

L'usine d’aviation russe Irkut a terminé l'assemblage du deuxième appareil MC-21 et l'a envoyé le 25 mars au département des essais en vol de la compagnie à Irkoutsk, en Russie. Selon Irkut, il a pris en compte les résultats des tests réalisés sur le premier avion. Ce second appareil se rapproche ainsi  des normes de qualité définitives.

"L'achèvement du deuxième assemblage du MC-21 est une étape importante dans la mise en œuvre du programme MC-21", a déclaré le ministre russe de l'Industrie et du Commerce, Denis Manturov.

Les plans prévoient des essais en vol pour impliquer quatre avions, a déclaré Irkut. L'usine a maintenant entièrement assemblé le fuselage du troisième MC-21 et a commencé à assembler les composants du quatrième exemplaire. Les fournisseurs continuent de fabriquer des pièces et des sous-ensembles pour ce que Irkut appelle l'avion d'endurance, tandis que le premier MC-21 subit des essais en vol à l'Institut de recherche en vol Gromov à Joukovski, juste à l'extérieur de Moscou. Pendant ce temps, les ingénieurs effectuent des essais statiques sur une autre cellule à l'Institut Central Aérohydrodynamique (TsAGI), également situé à Joukovski.

Irkut prévoit que le programme totalisera 1’000 vols, suivi de la certification russe à mi-2019 et de la certification EASA à mi-2020.

L’Irkut MC-21 : 

Le programme de développement du biréacteur moyen-courrier MC-21 prévoit la réalisation de trois versions de l'appareil, capables respectivement de transporter 150, 180 et 210 passagers. L'avion a été conçu pour pouvoir effectuer des vols d'une distance maximale de 5’500 km dans n'importe quelle zone climatique, de jour comme de nuit, dans des conditions météorologiques clémentes ou difficiles, à la vitesse de croisière de 850 km/h. Le MC-21 pourra décoller d'aéroports situés à une altitude maximale de 3’000 m au-dessus du niveau de la mer.

Irkut affirme que le MC-21 offre une amélioration de 25 % de la consommation de carburant par rapport aux avions de ligne existants de la même classe.

L’objectif du consortium russe Irkut, proche de Sukhoi, est de fournir un appareil de nouvelle génération capable de s’attaquer à terme au marché actuellement en main des deux géants que sont Airbus et Boeing. Avec ce premier objectif de placer l’avion au sein du transporteur russe, l’avionneur prévoit de s’attaquer prochainement au marché asiatique puis européen.

Le MC-21 Irkut est tout comme le Sukhoi SuperJet 100 un appareil destiné à permettre à la Russie de revenir au premier plan en matière d’avion de ligne. Bien que de conception russe tout comme le petit frère le Sukhoi SuperJet 100, le MC-21 intègre de la technologie occidentale avec en pointe le moteur Pratt & Whitney PurePower PW1000G.

Le MC-21 est prévu d’entrer en service en 2019 et ceci en trois variantes. Lors du dernier salon aéronautique (MAKS)  de qui s’est tenu à Moscou, le PDG du consortium, Mikhaïl Pogossian, a confirmé que sa société avait conclu des contrats fermes dépassant 7,5 milliards de dollars sur la vente d'avions MC-21 (6 mds USD).

1652835402.jpg

Photos : 1 Le second MC-21 2 Le premier appareil@ Irkut