05/08/2010

Le troisième P-8A Poseidon rejoint les essais !

 

 

T3Poseidon.jpg

 

 

SEATTLE,  Boeing annonce que le troisième prototypes (T3) P-8A Poseidon a effectué avec succès son premier vol d’essais et va rejoindre les deux premières machines pour continuer la phase d’essais et de qualification.

Ce troisième P8A a volé durant deux heures et quarante-huit minutes avec à son bord les pilotes d’essais et  une équipe de la Marine des Etat-Unis. Les divers tests qui comprenaient notamment les phases d’accélérations et décélérations des moteurs l’activation du  mode de vol du pilote automatique et les essais de panne de l’unité de puissance auxiliaire ont parfaitement fonctionné.

Dans les prochaines semaines, le T3 rejoindra les deux appareils d'essai P-8A actuellement basé  à Patuxent River Naval Air Station dans le Maryland, pour y compléter la phase d’essais au sol et en vol. Ce troisième appareil sera ensuite utilisé pour la phase de tests et de qualification de l’armement des Poseidon. Au total se sont six appareils qui prendront part au programme de tests.

La Marine américaine prévoit d'acheter 117 P-8A Poseidon de  guerre anti-sous-marine et  lutte anti-surface. Ces appareils vont progressivement remplacer les P-3 Orion à partir de 2013.

A propos du P8A-Poseidon :

Le P-8A est basé sur le fuselage du Boeing B737-800 NG  et possède les ailes  du B737-900. En lieu et place des winglets montés sur les avions commerciaux, sont montées des extensions d'aile destinées à réduire le givrage à basse altitude.

L'intérieur du fuselage a été modifié pour accueillir une soute à armement de 3,5 ou 4,7 m de long selon les besoins. Northrop Grumman est chargé de fournir les systèmes de contre-mesure infrarouge et les systèmes de mesure électronique auxiliaires, tandis que Raytheon fourni le radar de surveillance maritime AN/APY-10, ainsi, que les systèmes de renseignement électronique. L'appareil est motorisé par deux turboréacteurs CFM56-7.

Le Boeing P-8A Poseidon, aussi désigné P-8 MMA pour Multimission Maritime Aircraft, il doit remplacer les vénérables Lockheed P-3 Orion. L’avion sera équipé d’une liaison16 et de systèmes internet devant agir dans un concept de guerre de réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N de surveillance maritime.

Le coût du développement est estimé à 5,5 milliards de dollars, tandis que le coût total (développement + appareils) est lui, estimé à 20 milliards de dollars.

 

P8aPoseidon.jpg

 

 

Photos : 1 le T3 Poseidon lors de son premier vol 2 P8A Poseidon @ Boeing