19/06/2016

Le Botswana veut remplacer ses CF-5A/B !

82316e52642c7e1099b2dec978febb60.jpg

Le Botswana exploite une petite flotte de 26 avions de combat de type CF-5A/B « Freedom Fighter » qui appartenait initialement au Canada. Ces appareils ont été acquis, il y a près de 20 ans après une remise à niveau.

Une compétition assez large :

Si, le petit pays africain ne dispose pas de beaucoup de moyens financiers, celui-ci désire acquérir une quinzaine d’avions de 4ème génération neufs ou éventuellement d’occasions. Pour ce faire plusieurs avionneurs sont aujourd’hui en concurrence.

Cette compétition voit s’affronter les appareils suivant : le MiG-29M/M2 de RACMiG, le JF-17 Thunder » fabriqué en collaboration entre le Pakistan et la Chine, le FA-50 du coréen KAI, le F-16C/D Block60 de Lockheed-Martin et le Gripen C/D du suédois Saab.

Avantage au Gripen C suédois :

1891356044.jpg

Il semble que les appareils russes et chinois puissent être mis de côté. Selon le Lt. Gen. Gaolathe Galebotswe, porte-parole de la Force aérienne du Botswana, le Gripen C/D suédois offrirait le meilleur coûts/efficacité de tous les candidats. De plus, en cas de choix, le pays pourrait exploiter l’avion en collaboration avec son grand voisin l’Afrique du Sud.

Une décision d’ici la fin de l’année :

Toujours selon le porte-parole de la Force aérienne, une décision pourrait être rendue d’ici la fin de cette année. Si l’avion suédois semble avoir une certaine préférence, le F-16 et le FA-50 sont eux aussi toujours dans la course.

 

080530-F-6184M-027.jpg

Photos 1 CF-5A du Botswana @ FAB 2 Gripen C suédois @ FAS 3 F-16 de la Garde nationale @ Lockheed-Martin

 

 

04/01/2015

L’Arabie Saoudite vend ses F-5 !

Saudi_Tiger_F-5.jpeg

Riad, l’Arabie Saoudite cherche à vendre sa flotte d’avions de combat Northrop F-5E/F «Tiger II». Ce pays n’utilise plus le F-5 en tant qu’avion de de combat depuis 2009. La flotte actuelle de 79 aéronefs est pour l’instant stockée dans l’attente d’une décision.

 

A l’époque, l’Arabie Saoudite avait acquis dans les années 1970, 110 avions de combat Northrop F-5E/F/RF-5E en vertu d’une commande au gouvernement américain.

 

L’offre de rachat :

 

L’offre d’achat n’est pas forcément dirigée en faveur d’un Etat. Le gouvernement d’Arabie Saoudite propose cette flotte avec un appel d'offres avec l'adjudication nécessaire d'inclure une garantie bancaire de 2% de la valeur de l'offre réelle. La date des enchère sera ouverte d’ici le 20 février 2015. Il sera possible à des particuliers et des musées d’acquérir une ou plusieurs machines, qui seront au préalable désarmées.

 

La fin des Northrop F-5E/F:

 

Avec notre pays d’ici deux à trois ans, le retrait programmé au Brésil (2022) en Thaïlande (2020), la flotte mondiale d’avions F-5 dont 200 à 250 appareils sont encore en état de vol, va progressivement continuer de diminuer pour finalement disparaitre. Le F-5 ne restera bientôt plus en service que comme avion d’exercice au sein de l’Académie de «Top Gun», et même là, la prestigieuse école prévoit déjà le remplacement d’ici quatre ans du «bon vieux» F-5 par des F-16.

 

Le Northrop F-5 «Freedom fighter» a été conçu et fabriqué par Northrop à partir de l'année 1962.  Fiable, performant et bon marché, il a rencontré un grand succès à l'export puisqu'il a été adopté par une trentaine de pays et construit à plus de 2’700 exemplaires. 

 

1280px-Saudi_Air_Force_Al_Shahrani.JPEG

 

Photos : 1 F-5F saoudien 2 Pilote de F-5 Saoudien @ RSAF