05/01/2022

Livraison des premiers NH90 au Qatar !

NH90-Qatar-©-A-Pecchi-IMG-20211116-WA0011-900x533.jpg

Le programme d'hélicoptères NH90 à destination de la  Qatar Emiri Air Force a marqué une étape importante présentation des deux variantes TTH et NFH lors de la fête nationale du Qatar le 18 décembre dernier. Le premier NH90 TTH a été livré depuis les installations d'Airbus Helicopters à Marignane (France) le 11 décembre. Le premier NFH a été mis à disposition par Leonardo pour l'événement et expédié depuis les installations de Venise Tessera (Italie) avant sa livraison finale.


Le programme NH90 du Qatar comprend 16 NH90 TTH pour les opérations terrestres, 12 NH90 NFH pour les missions navales, un ensemble complet de services d'assistance, de maintenance et de formation et l'infrastructure associée. Le programme a le potentiel d'être étendu à l'avenir avec l'ajout de 6 + 6 unités dans un mélange de variantes TTH et NFH. Leonardo est le maître d'œuvre de l'ensemble du programme et est également responsable de l'assemblage final et de la livraison des 12 hélicoptères NH90 NFH depuis son usine de Venise Tessera. L'entreprise fournit également des simulateurs, des aides à la formation et un vaste ensemble de services d'assistance à la maintenance et de formation pour les équipages et les techniciens de maintenance. Leonardo fournit, contribue ou soutient l'intégration de diverses charges utiles d'avionique et de capteurs, y compris le système électro-optique Leonardo LEOSS-T HD, l'enregistreur vidéo HD Mission, le système d'identification automatique, la liaison vidéo tactique et l'affichage Full HD pour les consoles de cabine. Airbus Helicopters est chargé de réaliser l'assemblage final des 16 NH90 TTH. Les livraisons se poursuivront jusqu'en 2025.

Rappel 


C’est en mars 2018, que le ministère de la Défense du Qatar a annoncé un contrat pour l'achat de 28 hélicoptères militaires multirôles NH90 de taille moyenne. L'accord a été annoncé lors de l'exposition DIMDEX à Doha en présence du ministre italien de la Défense Roberta Pinotti et du PDG de Leonardo, Alessandro Profumo.
Le programme global est évalué à plus de 3 milliards d'euros pour le consortium NHI. Un support complet, des services de formation à la maintenance et les infrastructures associées est compris dans le contrat. 
Le programme pourrait être étendu à l'avenir avec l'ajout de 6 + 6 unités dans un mélange de variantes TTH et NFH. Leonardo assumera la responsabilité globale de la gestion du programme, de l'assemblage final et de la livraison des 12 hélicoptères NH90 NFH de son usine de Venise-Tessera en Italie du Nord et le soutien aux équipages et techniciens de maintenance. Pendant ce temps, Airbus Helicopters sera responsable de l'assemblage final de 16 NH90 TTH.


Les NH90 destinés au Qatar 


Les NH90 destinés aux Qatar seront notamment dotés du système électro-optique Leonardo LEOSS-T HD, d’un enregistreur vidéo de mission HD, du système d'identification automatique, la liaison vidéo tactique et l'affichage Full HD pour les consoles de cabine. De plus l’hélicoptère sera doté de missiles air-sol et de torpilles pour les missions de guerre anti-surface (ASuW) et anti-sous-marine (ASW). 


Le NH90 


L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.
Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restriction majeure, d’équipement d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.
Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

QAT_NH90.jpg


Photos : NH90 qatari @ NHIndustries/Anthony Pecchi

 

12/12/2021

Après le Tigre, l’Australie veut de débarrasser du NH90 !

23.jpg

Après le Tigre d’Airbus, c’est le NH90 qui est dans le viseur du gouvernement australien. Le ministre australien de la Défense, Peter Dutton a confirmé que l'Australie abandonnait le MRH90 et sera remplacé par 40 hélicoptères Sikorsky UH-60 « Black-Hawk ».

Les raisons invoquées

Le gouvernement australien justifie sa décision par le fait que la flotte d'hélicoptères MRH90 n'a pas répondu aux exigences de disponibilité contractuelles ni aux coûts prévu avant son retrait prévu du service en 2037. Une nouvelle date pour la retraite n'a pas encore été fournie, mais Peter Dutton a déclaré qu'il souhaitait que le nouvel hélicoptère soit introduit au cours des deux prochaines années avenir. Toujours selon les déclarations australiennes, « Les performances du MRH90 sont une préoccupation constante. Des efforts importants ont été déployés à grands frais pour tenter de résoudre ces problèmes », « Il est extrêmement important qu'un hélicoptère utilitaire sûr, fiable et capable soit disponible pour nos militaires à l'avenir, avec des coûts d'exploitation raisonnables et prévisibles. ». « Le MH90 n'est pas fiable, il y a beaucoup d'argent qui est dépensé pour la maintenance et beaucoup de temps d'arrêt ».

Pour le gouvernement australien, il faut maintenant expliquer pourquoi à l’époque l’hélicoptère NH90 avait été préféré au « Black-Hawk ». Au moment du choix, le NH90 devait être supérieur à l’UH-60 américain.

Transition pour la Navy 

De son côté, la Royal Australian Navy, travaille déjà au remplacement de ses MRH90. Sa demande d’acquisition portant sur 12 Sikorsky MH-60R «  Seahawk » vient d’être approuvée par le département d'État américain.

Un vieux contentieux

En 2015 déjà, le ministère australien de la défense (MoD) était préoccupé par les lenteurs concernant les capacités et les performances de sa flotte d’hélicoptères NH Industries MRH-90.

L’Australie avait commandé un total de 46 MRH-90 entre 2004 et 2006, pour remplacer ses Sikorsky S-70A « Black Hawk » de l’armée et ses Sea King de la marine. La plupart ont été assemblés en Australie dans une usine de Brisbane.

La haute direction de NH Industries a depuis reconnu que le NH-90 n’avait atteint sa pleine maturité et qu’un nouvel effort devait être effectué, pour améliorer la disponibilité pour l’ensemble des  clients. 

Du côté australien, le contre-amiral Terry Dalton, qui était à la tête du ministère de la Défense australien avait déclaré que : « le temps pris, pour réviser les composants du NH90 était un problème majeur. Il a également noté que certaines capacités devaient encore être introduites, comme le système descente rapide, un crochet de charge pour les opérations en mer ». En effet, les versions initiales de ces deux derniers éléments se sont avérées insatisfaisantes. Un autre problème provenait de la corrosion de la tête de rotor.

On doit également cette décision aux changements de stratégique auquel l'Australie est désormais confrontée en ce qui concerne la Chine. Le fait que les grands programmes ne parviennent pas à tenir leurs promesses n'est plus une option. Canberra cherche à disposer d'une armée plus responsable et plus efficace. Cela implique également d'acheter du nouveau matériel plus rapidement lorsque cela est nécessaire.

NH-90-MRH-90-Taipan-Royal-Australian-Navy-couverture_USN.jpg

Photos : MRH90 Taipan australien @ RAAF

 

27/12/2020

Vol inaugural pour le premier NH90 qatari !

NH90-TTH-Qatar-1st-flight-1024x683.jpg

Les fins d’années sont souvent le théâtre de nombreuses nouveautés, cette année en est encore une fois la preuve. Le consortium NH Industries (NHI) a effectué le vol inaugural du premier hélicoptère de type NH90 NFH destiné au Qatar. Les premières sorties se sont achevées respectivement le 15 décembre à Venise Tessera et le 18 décembre à Marseille, les sites de production des sociétés partenaires NHI Leonardo Helicopters et Airbus Helicopters.

Les vols comprenaient le décollage, la gestion générale, les vérifications fonctionnelles et les atterrissages. Tout s’est bien déroulé.

Rappel :

C’est en mars 2018, que le ministère de la Défense du Qatar a annoncé un contrat pour l'achat de 28 hélicoptères militaires multirôles NH90 de taille moyenne. L'accord a été annoncé lors de l'exposition DIMDEX à Doha en présence du ministre italien de la Défense Roberta Pinotti et du PDG de Leonardo, Alessandro Profumo.

Le programme global est évalué à plus de 3 milliards d'euros pour le consortium NHI, et comprend 16 NH90 TTH pour les opérations terrestres, 12 NH90 NFH pour les missions navales, un support complet, des services de formation à la maintenance et les infrastructures associées.

Le programme pourrait être étendu à l'avenir avec l'ajout de 6 + 6 unités dans un mélange de variantes TTH et NFH. Leonardo assumera la responsabilité globale de la gestion du programme, de l'assemblage final et de la livraison des 12 hélicoptères NH90 NFH de son usine de Venise-Tessera en Italie du Nord et le soutien aux équipages et techniciens de maintenance. Pendant ce temps, Airbus Helicopters sera responsable de l'assemblage final de 16 NH90 TTH.

Les livraisons devraient commencer avant juin 2022 et se poursuivre jusqu'en 2025. Leonardo fournira et contribuera et intégrera divers équipements comme l’avionique et les capteurs.

Les NH90 destinés aux Qatar :

Les NH90 destinés aux Qatar seront notamment dotés du système électro-optique Leonardo LEOSS-T HD, d’un enregistreur vidéo de mission HD, du système d'identification automatique, la liaison vidéo tactique et l'affichage Full HD pour les consoles de cabine. De plus l’hélicoptère sera doté de missiles air-sol et de torpilles pour les missions de guerre anti-surface (ASuW) et anti-sous-marine (ASW).

Le NH90 :

L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restriction majeure, d’équipement d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

NH90 NFH Qatar 1st flight.jpg

Photos : le premier NH90 destiné au Qatar @ Leonardo

 

12/10/2020

La France commande le NH-90 en version « Forces Spéciales » !

France to get upgraded NH90 TTH Caiman helicopters for its Special Forces.jpg

La Direction générale de l'armement (DGA) a ordonné la conversion de dix hélicoptères NH90 en versions « Forces Spéciales » (NH-90 FS) auprès du consortium NHI Industries. Cette nouvelle version du NH-90 doit permettre de doter les forces spéciales françaises de nouvelles capacités d'intervention adaptées à leurs missions sur tous types de théâtres.

Le Consortium NH Industries et ses sociétés partenaires (Airbus Helicopters, Leonardo et Fokker), ont signé avec l'Agence de gestion des hélicoptères de l'OTAN (NAHEMA) un contrat ferme pour le développement d'une version améliorée de l'hélicoptère NH90 Tactical Troop (TTH) pour les forces spéciales françaises (TFRA Standard 2). Aux termes du contrat de production, le dernier lot de 10 NH-90 déjà commandés par le ministère des Armées, via la Direction générale de l'armement (DGA), sera livré directement à ce nouveau standard début 2025.

Le NH-90 FS / TFRA Standard 2 : 

NH90-TFRA-Standard2-infographic_Airbus-RGB.jpg

La nouvelle configuration TFRA Standard 2 intégrera un système électro-optique (EOS) EuroFLIR ™ de nouvelle génération de Safran avec des affichages et des commandes pour les pilotes, les commandos, les artilleurs et les capitaines de charge. Les capteurs fourniront des sorties pour entreprendre une planification de mission mise à jour sur des écrans ou des tablettes connectés.

En plus d’un cockpit modernisé, la cabine sera améliorée avec un nouveau système de portes à battant amovible rapide et une poutre à corde rapide. Cela fournira des capacités supplémentaires à l'arrière de l'appareil avec le feu protecteur des mitrailleuses latérales. 

En complément des équipements existants tels que les mitrailleuses M3M et les réservoirs de carburant externes, d'autres améliorations au service des forces spéciales et de l'aviation de l'armée française incluent une carte numérique 3D de nouvelle génération, des marches d'embarquement pliables et des points d'ancrage de corde supplémentaires montés au plafond.

Dans un deuxième temps, il est prévu qu'un système d'ouverture distribuée (DAS) composé de caméras infrarouges fixes affichant la vision 3D dans un affichage numérique de viseur monté sur casque de nouvelle génération sera également incorporé, offrant un niveau sans précédent de soutien du pilote en basse visibilité, améliorant considérablement la capacité de l'hélicoptère dans des conditions environnementales dégradées.

Les principales améliorations apportées au NH90 FS concernent :

L’ajout d’un nouveau système optronique d’observation (l’Euroflir™410 de nouvelle génération de la société Safran Electronics & Défense) pour permettre une détection améliorée des obstacles et des menaces, en vol tactique et par toutes conditions de nuit.

La possibilité d’utiliser l’issue arrière du TTH pour les opérations d’aérocordage avec autoprotection par les portes latérales.

Diverses améliorations de la soute du NH90 pour permettre entre autres d’utiliser l’issue arrière en vol ou d’afficher la vidéo du système optronique d’observation au profit des personnels en soute.    

En outre, des provisions électriques et mécaniques ont été prises pour intégrer ultérieurement :

La mise à hauteur du casque TopOwl de Thales, c’est-à-dire le passage de l’affichage analogique au numérique pour offrir de nouvelles capacités comme l’affichage de vidéo haute résolution des senseurs de pilotage et de mission (Eurofl’eye™ & Euroflir™), l’élaboration et l’affichage de la réalité augmentée (terrain synthétique et obstacles) et l’affichage de symboles 3D « tactiques ». Cet équipement sera commun avec le prochain standard 3 de l’hélicoptère d’attaque Tigre ;

Un « système optronique large champ » Eurofl’Eye™ développé par Safran Electronics & Defense pour améliorer les conditions de pilotage en environnement dégradé (comme les posés de nuit ou en environnement sableux) en offrant des champs de vision indépendants au pilote et au co-pilote.

Les évolutions du NH90 FS, qui suscitent de l’intérêt d’autres pays déjà équipés de cet hélicoptère, ne sont pas destinées à l’usage exclusif des forces spéciales. En effet, la plupart de ces nouvelles capacités seront également utiles à l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) pour augmenter la couverture opérationnelle du TTH.

French-NH90-FS-Rendering.jpg

 

Photos : 1 NH-90 actuel @ ALAT 2 & 3 vue et équipement du futur NH-90 FS @ NH Industries

 

20/10/2019

Problèmes sur les rotors du NH90 !

c3feba59bb9054463f3d65ddcbd1911a45e2a2d1d8f15090fdd59e1f72f0c934.jpeg

Allemagne, une partie de la flotte des hélicoptères de transport Airbus NH90 sont cloués au sol. Un problème de vibration a été découvert sur le rotor de queue des appareils.

Selon les premières investigations, les appareils touchés par ce problème ont tous été livré avant 2018. Les hélicoptères NH90 livrés après cette date ne nécessitent aucune inspection ni modification, car ils ont été équipés d'un nouveau composant, lors de leur montage d'origine.

La Bundeswehr et l’industrie travaillent ensemble pour trouver une solution. Les pales du rotor de queue de tous les NH-90 livrés avant 2018 sont en cours d'inspection. Tous les hélicoptères affectés seront vérifiés. Les pales du rotor de queue qui sont défectueuses seront remplacées.

Sur un total de 70 hélicoptères NH90 en service au sein en Allemagne, un peu plus de la moitié des sont concernés, et ne peuvent actuellement être utilisés que de façon limitée.

Cette problématique a pour effet de limiter l’état de préparation matérielle du NH-90 dans les prochaines semaines. La Bundeswehr a cependant souligné que les problèmes techniques n’ont pas d’incidence sur l’état de préparation opérationnelle actuel.

Pour l’instant, Airbus Helicopters n’a pas indiqué si d’autres hélicoptères de type NH90 livré avant 2018 à d’autres Forces aériennes sont également touchés par ce problème. Des investigations sont en cours.

Le NH90 :

L’hélicoptère NH90 de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit sans restriction majeures, d’équipements d’autoprotection performants, d’un système de communications militaires interopérable pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

Le NH90 (NATO Helicopter) est un hélicoptère biturbine européen de transport militaire de la classe des 10 tonnes conçu entre la France, l’Allemagne, l’Italie et les Pays Bas, rejoints par le Portugal en juin 2001 et la Belgique en 2006. Le NH90 se décline en 2 versions : TTH (transport tactique) et NFH (lutte anti-surface et anti-sous-marine).

Photo : NH90 de la Bundeswher@ Airbus Helicopters