10/08/2019

Dassault au top pour le service client de la gamme Falcon !

0.jpeg

L’avionneur français Dassault Aviation a entrepris depuis un certain temps une série de mesures visant à améliorer son service auprès de sa clientèle d’avions d’affaires Falcon. Deux sondages effectués recémment confirment les améliorations mises en place par l’avionneur. 

L'Aviation News International (AIN) et PROPILOT ont chacun effectué chacun de leur côté un sondage auprès des utilisateurs et propriétaires d’avions d’affaires. Dans ces deux enquêtes Dassault a été voté n° 1 dans le sondage AIN et mené sur le terrain dans la disponibilité des pièces, coût des pièces, Réponse AOG et la fiabilité générale de l'avion. Dans l'enquête de PROPILOT, Dassault a pris la place n° 1 dans l' ensemble des sujet, et notamment en ce qui concerne la disponibilité des pièces de rechange et la satisfaction du service.

Pour Eric Trappier, ces résultats attestent des nombreuses mesures prises ces dernières années pour améliorer le réseau des centres de service dédiés à l’aviation d’affaires. Derrière ces résultats, il est également fait mention du travail et de l’engagement des employés. 

Des acquisitions :

Au premier semestre de l'année, la société a élargi son entretien mondial, réparation et révision ( réseau MRO) avec les acquisitions d'entreprises de maintenance globale de ExecuJet, réseau européen de maintenance de TAG aviation et les opérations MRO de RUAG à Genève et à Lugano, en Suisse. Il a également amélioré les performances des pièces de rechange et le soutien de l' opérateur en ouvrant un nouveau centre de distribution près de l' aéroport Charles de Gaulle à Paris.

Ces améliorations ont suivi un certain nombre de solutions de soutien à la clientèle innovantes introduites précédemment, y compris « FalconResponse », une gamme complète de services de soutien AOG. Avec à disposition deux Falcon 900 dédiés au soutien aéroporté  de lé gamme et ceci jour et nuit pour le transport de techniciens, de pièces et d'outils.  Dassault reste le seul avionneur à  offrir ce type de service à sa clientèle.

Photo :Centre de maintennace pour la gamme Falcon @ Dassault Aviation

 

16/07/2019

Le Global 7500 en démonstration à Gstaad !

90CC4783-8EB2-4343-BCE2-803459976D29.jpeg

Bombardier a réalisé un test grandeur nature de l’intégration de son grand jet d’affaires, le Global 7500  sur les installations de l’aérodrome de Gstaad en Suisse. Avec une courte piste au milieu des Alpes, Gstaad est un haut lieu de l’aviation d’affaires. L’avion a ensuite poursuivi  son voyage jusqu’au Moyen-Orient, atteignant Dubaï sans escale.

« Cette démonstration renforce l’image du biréacteur Global 7500 comme étant tout simplement sans pareil sur le plan de la combinaison entre sa taille et ses capacités réelles », affirme Peter Likoray, vice-président principal des Ventes mondiales et du Marketing de Bombardier Avions d’affaires. « Non seulement peut-il relier des aéroports d’accès difficile situés dans des endroits au climat chaud et/ou à haute altitude, mais il livre une valeur sans compromis aux clients en toute condition, en tout temps, sans besoin de vents arrière, de même qu’un vol en douceur emblématique grâce à une flexibilité exceptionnelle de son aile. »

La technologie évoluée de l’aile de l’avion Global 7500 génère des quantités sans précédent de portance supplémentaire au décollage et à l’approche, par un système complexe de becs de bord d’attaque et de volets. Elle maximise également l’efficacité aérodynamique et accroît la performance tout en améliorant la sécurité et en offrant un vol plus en douceur. La conception sans compromis du biréacteur Global 7500 en fait le plus grand avion d’affaires performant sur courte piste avec capacités d’approche à angle prononcé, ce qui permet son exploitation sur des pistes exigeantes comme celles de l’aéroport Saanen de Gstaad ou de l’aéroport de Londres-City, reliant les passagers à des régions clés de l’Europe et du Moyen-Orient sans escale.

Global 7500 :

Le Global 7500 procure le vol en douceur emblématique de Bombardier et de grandes dimensions uniques parmi les avions d’affaires. Avec son intérieur sur mesure de premier ordre, comprenant une cuisine pleine grandeur et quatre véritables zones habitables, l’avion Global 7500 offre l’expérience en vol ultime. Établissant la norme d’un intérieur de cabine exceptionnel, l’avion Global 7500 présente les commodités les plus novatrices, telles que le fauteuil Nuage breveté de Bombardier, méticuleusement conçu pour un confort maximal et le système de gestion cabine révolutionnaire « Nice Touch », une nouvelle façon de se connecter avec la cabine de l’avion Global 7500 par le cadran tactile « Touch » de Bombardier, doté de la première application d’affichage à LED dans l’aviation d’affaires. Le Global 7500 est également équipé du fauteuil « Nuage » breveté, exclusif à la nouvelle gamme d’avions « Global » et méticuleusement conçu pour maximiser le confort. Enfin, la cuisine moderne et multifonctionnelle du biréacteur d’affaires présente de l’espace de rangement sans précédent et offre une expérience culinaire exceptionnelle. Je 

Photo : Global 7500 à Gstaad @ Bombardier

11/07/2019

Le Challenger 350 passe le cap des 300 livraisons !

2EBFD70D-B8D8-498B-B7B7-6CA209D41842.jpeg

Bombardier a livré le 300ème jet d’affaires Challenger 350, un record en matière de vitesse en ce qui concerne les jets intermédiaires et à large fuselage. En parallèle, le Challenger 350 a obtenu le prix du magazine Robb Report comme le meilleur d’entre les meilleurs avions superintermédiaires pour la deuxième année consécutive. Depuis 1988, les prix « Best of the Best » du magazine Robb Report mettent en lumière les produits, services et destinations au sommet de leur secteur d’activité, véritables références de qualité. Non seulement les avions d’affaires de Bombardier ont-ils été salués comme des meneurs de l’industrie depuis plus de dix ans, mais les avions de la série Challenger 300 ont reçu l’honneur sept fois, ce qui les place parmi les avions d’affaires les plus reconnus de leur catégorie.

Bombardier annonçait récemment une mise à niveau composée d’une série d’améliorations destinées au Challenger 350 avec un affichage tête haute compact et un système de vision améliorée, une technologie d’insonorisation de pointe en cabine et une esthétique raffinée du poste de pilotage. Un ensemble d’amélioration de la performance permet également à l’avion de voler jusqu’à 1 500 milles marins plus loin au départ de courtes pistes, ce qui vient compléter ses certifications d’approche à angle prononcée octroyées par des organismes de réglementation du monde entier, comme l’AESA, la FAA et TC.

Les avions Challenger sont assemblés à l’usine polyvalente de Bombardier Aviation à Montréal (Québec). Grâce à une main-d’œuvre hautement qualifiée, le site offre des activités de bout en bout, soit l’assemblage, la finition ainsi que les activités de prévol et de livraison pour les programmes d’avions Challenger 350 et Challenger 650. Au cours des dix dernières années, les avions de la série Challenger 300 ont compté plus de livraisons que toute autre plateforme d’avions d’affaires dans l’industrie. L’avion Challenger 350 s’appuie sur cet héritage remarquable de leadership et demeure la référence dans la catégorie des avions superintermédiaires.

Photo : Challenger 350 @ Bombardier

 

03/07/2019

Atterrissage sur l’herbe du PC-24 pour le Festival of Speed !

1E0ACF91-8B3E-4C92-9EBE-500CB1F889EB.jpeg

Pilatus a fait une démonstration époustouflante en Angleterre, lors du légendaire Festival of Speed.  Le Pilatus PC-24 « Super Versatile Jet » a atterri sur la piste en herbe de l'aérodrome de Goodwood et sera présenté au grand public afin qu'il puisse l'admirer tout au long du Festival of Speed du 4 au 7 juillet 2019. Le PC-24 est le premier avion d’affaires à atterrir sur ce terrain.

L'aérodrome de Goodwood (EGHR / QUG) est situé au nord-est de Chichester, dans le sud de l'Angleterre. L’aérodrome dispose d’un environnement entièrement en herbe avec deux pistes. Le PC-24 a atterri sur la piste en herbe 06/24, qui ne mesure que 2 621 pieds (799 mètres). Le PC-24 est le premier avion d’affaires au monde à pouvoir atterrir sur des pistes très courtes et non pavées. Cette capacité signifie que le PC-24 offre un accès à près de deux fois plus d'aéroports par rapport aux autres jets actuellement disponibles sur le marché. Cela signifie également que le PC-24 peut voler plus près de la destination finale, évitant ainsi les dépenses administratives généralement associées aux grands aéroports et réduisant au minimum les transferts sur le terrain.

Développé et certifié pour les pistes non pavées : 

Le PC-24 a obtenu la certification initiale de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et de la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis pour une utilisation sur les pistes en terre et en gravier. Une certification supplémentaire pour d'autres types de surface, y compris l'herbe, est en cours et devrait être achevée d'ici la fin de cette année. Le PC-24 a également été certifié pour les approches raides, comme requis pour l'approche vers l'aéroport de London City, par exemple.

Goodwood Festival of Speed :

Le Goodwood Festival of Speed est la plus grande célébration au monde du sport automobile et de la culture automobile. Tenu dans le magnifique parc qui entoure Goodwood House, le festival est l’ultime party de jardinage estival du sport automobile, une célébration enivrante du sport le plus prestigieux au monde. Nulle part ailleurs vous ne serez si près de ces voitures, motos et avions légendaires. Le PC-24 sera présenté à l'arrivée VIP du Festival of Speed du 4 au 7 juillet 2019. Deux des best-sellers PC-12 les plus vendus dans le monde seront également exposés - à l'arrivée des VIP et aux principaux sites du festival. Les réservations pour les visites personnelles peuvent être effectuées sur place ou via le centre Pilatus agréé Oriens Aviation.

Photo : Atterrissage sur l’herbe du PC-24 @ Pilatus

02/07/2019

Bombardier lance le Learjet 75 « Liberty » !

94B724C3-F5D7-4416-AA2D-017890DF0077.jpeg

Fort de sa réorganisation structurelle, l’avionneur canadien Bombardier annonce avec fierté le lancement du Learjet 75 « Liberty », offrant à plus d’exploitants d’avions légers que jamais l’occasion de faire un bond en avant et d’accéder à la plateforme emblématique qui a lancé l’aviation d’affaires en Amérique. Avec les nouvelles gammes Challenger et Global, Bombardier repart à l’assaut dans sa spécialité les avions d’affaires.

Les passagers qui montent à bord du Learjet 75  « Liberty » de six places auront la liberté de s’étirer dans la seule suite exécutive de la catégorie des avions légers, dans une cabine époustouflante qui offre le vol le plus silencieux et le plus en douceur.

Le Learjet 75 Liberty sera offert au prix courant de 9,9 millions de dollars, les premières livraisons étant prévues en 2020. Cette proposition de valeur exceptionnelle représente une nouvelle frontière pour la marque Learjet.

« Le Learjet 75 Liberty est un bond en avant pour les clients du segment des avions légers, avec une cabine spacieuse sans précédent et le vol en douceur réputé de Bombardier », a affirmé David Coleal, président de Bombardier Aviation. « Le plus nouveau membre de la gamme Learjet procure une expérience de vol qui éclipse la concurrence. »

Le Learjet 75 Liberty offre de meilleures performances aux mêmes coûts d’exploitation que les avions concurrents. Le Learjet 75 « Liberty », l’avion le plus rapide du segment des avions légers, présente un rayon d’action plus grand que celui de ses concurrents. Son autonomie de 2’080 milles marins permet de relier Las Vegas à New York, Seattle à Washington, D.C. et Mexico à San Francisco, sans escale.*

Doté d’un plancher plat dans toute la cabine, d’une porte coulissante standard entre le poste de pilotage et la suite exécutive, ce qui procure l’expérience de vol la plus silencieuse, et d’une solution 4G air-sol de Gogo pour une connectivité transparente, le Learjet 75  « Liberty » offre un environnement conçu pour la productivité.

L’avion Learjet 75 « Liberty » est certifié aux normes de sécurité les plus élevées de la Federal Aviation Administration (FAA), applicables aux avions de ligne commerciaux (chapitre 25), contrairement à la plupart des concurrents de la catégorie des avions légers qui sont certifiés aux normes du chapitre 23. Le Learjet 75 « Liberty » sera doté du poste de pilotage évolué Bombardier Vision, y compris la mise à niveau de l’avionique Garmin G5000.

Photos : Learjet 75 « Liberty » @ Bombardier