03/11/2018

Le JF-17 « Thunder » entre en service au Myanmar !

DIKtJdZXsAE_UhK.jpg

La Force aérienne du Myanmar (ex Birmanie) a reçu ses 6 premiers avions de combat JF-17M « Thunder » sur un total de 16 appareils commandés en 2015 sur un contrat d’une valeur de 560 millions de dollars. Le JF-17 « Thunder » viendra épauler progressivement les MiG-29SM modernisés de l’armée de l’air du Myanmar. Une seconde commande n’est déjà pas exclue d’ici 2020 pour venir remplacer les F-7M, FT-7 et A-5IIKM chinois vieillissant.

Le JF-17M « Thunder » Block II destiné au Myanmar a ffectué ses vols de qualification en 2017, il s’agir de la même version utilisée par le Pakistan. La Force aérienne du Myanmar (MAF) va faire peau neuve et aussi rationaliser sa flotte. Les JF-17M devraient être principalement affectés aux missions de l’appui aérien rapproché. Le Myanmar est le premier pays à acheter le JF-17 pour remplacer sa force de combat vieillissante composée de 24 chasseurs J-7 vieillissants et de 16 avions d’attaque au sol A-5IIK.

Le MAF dispose d’un effectif de 112 chasseurs, environ 80 avions d’entraînement, 25 avions de transport et environ 140 hélicoptères.

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est co-financé par le Pakistan et produit par  PakistanComlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93, dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôles d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend un canon GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 et PL-12/SD-10 chinois.

345190093.jpg

Photos :JF-17 « Thunder » Block II de la MAF @ZRB

 

22/01/2018

Le Myanmar opte pour le Sukhoi Su-30 !

Fighter_Airplane_Sukhoi_Su-30_Su-30MK_Russian_532474_1280x854.jpg

La Russie va vendre six avions de combat SU-30 « Flanker » au Myanmar, (ex-Birmanie) a rapporté lundi l'agence de presse RIA, citant le ministère russe de la Défense. Le Myanmar est également intéressé par l'achat d'autres matériels militaires russes pour ses forces terrestres et navales, a rapporté RIA.

Avec cette nouvelle acquisition bien que limitée pour l’instant et l’arrivée des premiers JF-17 « Thunder », la Force aérienne du Myanmar a débuter sa mutation.

Des Sukhoi Su-30Mk ?

On sait pas pour l’instant quelle version est vendue au Myanmar. On peut cependant penser que la version export de base, soit le Sukhoi SU-30MK est concernée. Cette version bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion dispose une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et KH-59M Ovod-M. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. 

L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2000 heures en lieu et place des 1000 sur les versions plus anciennes. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre  extrême.

 

Photo : Su-30Mk @ Sergy

29/03/2017

Modernisation des MiG-29 du Myanmar !

342.jpg

L'armée de l'air du Myanmar (ex-birmanie) a commencé à recevoir une dizaine de MiG-29 modernisés. Les appareils sont mis à jour par RAC-MiG près de Moscou. Au total se sont 15 appareils qui sont concernés par cette modernisation.

Selon l’avionneur russe RAC-MiG, la solution de mise à niveau destinée au Myanmar est appelée MiG-29SM. Elle est considérée comme une version « light » du MiG-29SMT. Il apparaît que l’avion garde le radar original N-019E, mais doté de nouveaux logiciels et d’un canal radar indépendant avec un ordinateur MVK-04, d’une mise à niveau du système électronique de contrôle et de navigation grâce à l'intégration d'un nouveau système d'affichage de données avec un écran couleur multifonction MFD-54 et l'installation d'un système de contrôle de gestion d'armes supplémentaire. L'équipement de navigation de vol et de radiocommunication est ajouté avec l'ordinateur multifonctionnel, le récepteur GPS et la station de radio supplémentaire. Il est prévu pour l'utilisation d'un nouveau système électronique de contre-mesures. Les armes de classe «AA» est complétée par des missiles de portée moyenne R-27ER1, R-27ET1 (T1) avec des têtes de guidage guidées par radar et IR et des missiles RVV-AE avec des têtes de guidage radar actives.

 

9876.jpg

Photos : 1 MiG-29 du Myanmar 2 La force aérienne du Myanmar compte plusieurs femmes pilotes notamment sur le MiG-29 @ Armée de l’air du Myanmar

26/03/2017

Des YAK-130 supplémentaires pour la Birmanie !

577937097.jpg

La Birmanie (Myanmar) va acquérir un lot supplémentaire d’avions d’entraînement avancé Yak-130 (nombre non divulgué). Un contrat vient d’être signé avec Moscou. Les nouveaux appareils seront livrés dès 2018.

Le premier lot de trois avions d'entraînement avancé Yak-130 a été livré à la République de l'Union du Myanmar (Birmanie) en 2016. Le contrat avait été conclu en 2015.

 

Le Yakovlev YAK-130 :

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi mais suite à de nombreuse différences de point de vue chacune des deux parties continua de son propre chef, d’ou l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaines de production, l’une à  Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. La première commande export est venue de l’Algérie avec 16 appareils dont les pilotes ont déjà commencé la transition.

 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp / h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux.  Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. L'avionique répond au Standard MIL1553 et peut être adapté aux besoins du client. Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

2956808634.jpg

 

Photo : 1 YAK-130 russe 2 Cockpit @ Sergy

 

07/06/2016

Modernisation des Mi-24 du Myanmar !

654.jpg

Russian Helicopters a signé un contrat pour la réparation de quatre hélicoptères d’attaques Mi-24P et la mise au standard « 35P » de l’ensemble de la flotte de Force aérienne Myanmar (ex Birmanie).

Rappel :

Les premiers des 50 Mi-24P commandés par le Myanmar ont été livré à partir de 2010 à la Force aérienne Myanmar (Tatmadaw-Lay). En 2015 un Mi-35P (Hind-E) est venu compléter la flotte d’hélicoptères du pays. L’ex Birmanie compte actuellement 15 bases aériennes. Ela Air Base, non loin de la nouvelle capitale du Myanmar, est la plus récente et est fréquemment utilisée par les généraux de haut rang du pays et les responsables gouvernementaux pour les vols intérieurs et internationaux.

Mise à jour :

Ce nouveau contrat doit permettre de mettre à niveau les 50 appareils au standard unique Mi-35P « Hind-E ». Si aucune précision n’a été faite sur la mise, la principale différence entre les deux versions 24P/Mi-35P concerne la capacité d'attaque nocturne avec un système FLIR Zarevo, d'un nouveau système d'arme BREO-24 et d'une nouvelle avionique. Le MI-35P peut être armé des missiles anti-char « Ataka » et de roquette et d'un canon bitube de 23mm.

 

Photo : Mil Mi-24P de la Force aérienne Myanmar@ Michail Mizkaev