27/04/2019

Premier vol de l’A319neo avec le moteur GTF !

A319neo-Airbus-PW-MSN6464-take-off.jpg

La dernière des variantes de l’A320neo, un avion d’essai A319neo d’Airbus, a effectué son vol inaugural avec les moteurs Pratt & Whitney GTF pour la première fois. L’A319neo a décollé de Toulouse à 12h30 et atterri à 15h20. Il était piloté par un équipage de cinq personnes, dont le capitaine Philippe Castaigns, le premier officier Shaun Wildey, les ingénieurs d’essais en vol Frank Hohmeister, David O’Nions et l’ingénieur en vol d’essais Cedric Favrichon.

L’avion, le MSN 6464, effectuera une vaste campagne de tests en vol afin d’obtenir sa certification avec les moteurs P&W GTF d’ici au quatrième trimestre 2019. Ce même avion était à l’origine équipé de moteurs CFM LEAP-1A pour la campagne de tests de certification complète de cette variante qui avait commencé le 31 mars 2017 avant la certification FAA / EASA en décembre 2018.

Le Pratt & Whitney GTF

Le GTF de Pratt & Whitney introduit des réducteurs 3: 1 entre l'avant et l'arrière, permettant à chaque partie du moteur de fonctionner à la vitesse la plus efficace.C'est une avancée, mais comme beaucoup d'autres technologies révolutionnaires, l'introduction de GTF s'est accompagnée de défis. Pratt & Whitney a promis que les avions de ligne équipés du GTF réduiraient la consommation de carburant de 16%, les émissions de gaz à effet de serre de 50% et le bruit de 75%. Tous ces seuils ont été atteints, avec un FTE typique permettant d'économiser 100 litres de carburant par heure de vol. Les économies de carburant permettront aux transporteurs d’avancer plus loin, de transporter plus de passagers ou de réduire les coûts d’exploitation; Lorsque les prix du pétrole avoisinent les 50 dollars le baril, le carburant peut représenter un tiers de la structure de coûts de certaines compagnies aériennes. La réduction du bruit permet potentiellement aux transporteurs d’utiliser les aéroports pendant des périodes auparavant interdites.

Photo :A319neo doté du GTF @ Airbus /P.Masclé