29/06/2017

Renforcement de la flotte de MiG-29 serbe !

1610903.jpg

Belgrade, 208 millions de dollars seront investis au cours des prochaines années dans la refonte générale et l'extension du cycle de vie et la modernisation de 10 avions de combat MiG-29 de la Force aérienne serbe. De plus, le pays recevra Moscou livrera dès 2018 un premier lot de MiG-29M à la Serbie pour venir remplacer les anciens MiG-21 encore en service au sein de la Force aérienne. Ces appareils seront stationnés sur la base aérienne de Batajnica, près de Belgrade.

 Modernisation des MiG-29 :

Les appareils qui seront modernisés sont des MiG-29B et MiG-29UB. L'objectif est d'amener les 10 avions à la norme MiG-29SM et d'augmenter leur durée de vie en Serbie au-delà de 2030.

Le MiG-29SM est une version multirôle doté d’une avionique améliorée permettant l’emport d'armes de haute précision capables de détruire les cibles aériennes et terrestres.

Le MiG-29SM est doté du radar N-019E (N-019ME) couplé à un ordinateur MVK-04. L’avionique comprend un nouveau système d'affichage de données avec un écran couleur multifonction MFD-54 et d'un système de contrôle de gestion d'armes supplémentaire. L’avion est doté d’un récepteur GPS. Un nouveau système de contre-mesures électroniques équipe également l’avion. Le MiG-29SM a reçu canal multiplex d'échange de données est ajouté avec un bus de la norme MIL STD 1553B.

L’avion emporte les missiles R-27ER1, R-27ET1 (T1) avec des têtes de guidage par radar et IR et des missiles RVV-AE avec des têtes de radar actives. Le système de gestion des armes amélioré garantit l'application d'armes de haute précision de la classe "A-S": les missiles Kh-29T (TE), Kh-31A, Kh-31P et les bombes guidées KAB-500Kr et KAB-500-OD. Lors de l'utilisation du pod de désignation cible ou de l'éclairage externe cible, il est possible d'appliquer les missiles Kh-29L, Kh-25ML ainsi que les bombes laser guidées.

 

Photo : MiG-29 serbes @ Chris Loftin

26/11/2014

Nouvelle arrivée de Sukhoi russes en Crimée !

2186736-1.jpg

 

Ce mercredi, la Force aérienne russe a déployé 14 avions de combat supplémentaires en Crimée indépendante. Ces aéronefs se sont posés dans la journée sur les installations de la base aérienne de Belbek.

 

Selon le chef du service de presse de la flotte russe de la mer Noire, Viatcheslav Troukhatchev, ces avions sont dix Sukhoi Su-27SM et quatre Sukhoi Su-30M. D'ici la fin de l'année, les Forces russes de défense aérienne stationnées à Belbek recevront environ 20 chasseurs Su-27 «Flanker» en renforcement. Il faut savoir, qu’avant l'adhésion de la péninsule de Crimée à la Russie, la base de Belbek abritait déjà, plus de 50 appareils, dont des chasseurs MiG-29 de l'Armée de l'air ukrainienne.

 

 

Le Sukhoi Su-27SM : 


th.jpeg


 

Le Su-27SM (3) a été structurellement renforcé et pèse trois tonnes de plus au décollage que le modèle précédent. Alimenté par deux moteurs Saturn AL-31F-M1. Le Su-27SM (3) est équipé d'une avionique moderne et de points d’attaches supplémentaires.

Cette dernière version du Sukhoi, dispose d’un cockpit doté de 4 écrans multifonctions couplés à un nouveau système de communication sécurisé et plus résistant au brouillage. Les logiciels radars ont été adaptés pour permettre l’utilisation de la gamme la plus récente en matière de missiles «air-air» et «air-surface» de longue portée.

Le Su-27SM (3) est une version polyvalente capable de remplir des missions de combat en utilisant efficacement et avec une haute précision les armes "air-surface» y compris par guidage avec GPS (GLONASS).
La Russie dispose d’un parc d’un plus de 350 Su-27 répartit entre 12 régiments en plus du centre de démonstration en vol de la patrouille des Chevaliers Russes (Russian Knights), les unités d’entraînements et le centre d’essais en vol des Forces aériennes.

 

Le Sukhoi Su-30M : 


2056962.jpg


 

Le Sukhoi Su-30M est la version améliorée et totalement multirôle du Su-30. La masse maximum au décollage est portée jusqu’à 34,5 tonnes en renforçant la cellule et le train d’atterrissage. Toute la gamme d’armements russe air-air et air surface peut être emportée sous 12 points d’emport. L’avion emporte un radar de type AESA N011M Bars. L’optronique frontale OLS-30 dispose d’une portée de 90. Le Su-30M est doté d’une  liaison de données Spektr et du viseur de casque Sura-K.

 

 

Photos : 1 Sukhoi Su-27SM @ Dimitriy Puchigin 2 Cockpit Su-27SM @ Sergy 3 Sukhoi Su-30M @ Max Briansky

20:50 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : crimée, crise ukrainienne, kiev, moscou, sukhoi, m |  Facebook | |

26/01/2012

La Syrie commande 36 Yak-130 !

 

2042771.jpg


 

Moscou et Damas viennent de finaliser l’accord pour l’achat de 36 appareils d’entrainement avancé de type Yakovlev Yak-130. Les livraisons débuteront dès que la Syrie aura versé une avance selon les informations de l’agence publique russe d’exportation d’armements Rosoboronexport, le montant du contrat s’élève à environ 550 millions de dollars.

Le Yak-130 :

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MIG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi mais suite à de nombreuse différences de point de vue chacune des deux parties continua de son propre chef, d’ou l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaines de production, l’une à  Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. La première commande export est venue de l’Algérie avec 16 appareils dont les pilotes ont déjà commencé la transition.

Cockpit-dun-Yak-130.jpg

 

 

Une vente  à double tranchant :

Moscou, alliée traditionnelle de Damas se retrouve fortement critiquée pour cette vente et par la voix de son chef de la diplomatie, Sergueï Lavrov, a affirmé mercredi dernier que la Russie ne vendait à la Syrie que «ce qui n’est pas interdit par le droit international», après que les Etats-Unis ont demandé à plusieurs reprises aux pays qui continuent à vendre des armes à la Syrie de cesser leurs activités.

Cette vente montre clairement le soutient indéfectible de Moscou régime de Bachar Al-Assad, techniquement, il s’agit là d’un pari risqué, d’un côté Moscou parie sur la longévité du régime et son maintien en place et donc d’en tirer profit avec cette vente mais probablement avec une optique de vendre d’autres systèmes à la Syrie. Par contre, en cas d’effondrement du régime avant livraison, non seulement Moscou perdra ce contrat mais risque de ne plus pouvoir vendre le moindre système au nouveau régime !

Yak-130-Russe.jpg

 

 

Photos : 1 Yak-130 @ Weimeng 2 Cockpit du Yak-130 3 Yak-130 @ Irkut/Yakovlev

 

21:36 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : moscou, yakovlov, yak-130, syrie |  Facebook | |