16/07/2017

Bahreïn, nacelles Sniper pour les F-16 !

2244.jpg

Bahreïn, la Royal Air Force de Bahreïn est en pahse finale de la modernisation de sa flotte d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 en service depuis 1990. Un contrat de 22,45 millions de dollars vient d’être signé pour l’achat auprès de Lockheed-martin de nacelles « Sniper ».

Première étape :

La première étape de la modernisation de la Force aérienne a débuté en 2014 avec la mise à jour de la flotte de 20 F-16C/D actuellement en service. La modernisation comprenait l’ajout d’un radar AESA, SABR de Northrop-Grumman et de la mise à jour de l’avionique et l’ajout d’une liaison16 (Link16). Les appareils sont maintenant dotés des missiles AIM-120D «AMRAAM», de l‘AIM-9X «Sidewinder».

La seconde phase :

La seconde et dernière phase de la modernisation comprend l’ajout du pod de désignation laser «Sniper» afin de mettre en oeuvre des bombes à guidage de précision. Lockheed-martin va foournie sa nacelle « Sniper » ATP, ainsi que des pièces de rechange et des équipements de soutien pour l'intégration. Pour répondre aux besoins opérationnels urgents de la Force aérienne, les livraisons des nacelles débuteront au début de 2018. La nacelle "Sniper ATP fournira à la Royal Air Force de Bahreïn une capacité de ciblage et appuiera un plus grand succès global de la mission. La « Sniper » ATP détecte, identifie et suit automatiquement avec un laser de petites cibles tactiques à longue portée. Elle permet également l'emploi de toutes les armes guidées par laser et par GPS contre de multiples cibles fixes et mobiles.

 

Unknown.jpeg

Photos :1 F-16 de la Royal Air Force de Bahreïn 2 Nacelle Sniper @ Lockheed-martin

22/09/2011

Taïwan va moderniser ses F-16 !

 

 

1289312.jpg

 

 

TAIPEI, le gouvernement de l’Ile de Taïwan en partenariat avec Lockheed-Martin va procéder à la modernisation de ses 146 Lockheed-Martin F-16 A/B «Fighting Falcon». Le coût est estimé à 5,8 milliards de dollars.

Mise à jour des F-16 :

Cette mise à jour doit permettre une revalorisation des appareils de type F-16 A/B, afin, de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-2 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

La modernisation des F-16 taïwanais comprendra l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA, soit le Northrop-Grumman APG-80, une avionique modernisée, un cockpit tout écrans compatible avec des lunettes de vision nocturne, une central de navigation GPS, un nouveau système de guerre électronique de type l’ALQ-176 couplé avec système de leurres ALQ-184 (V) 7.  En matière de communication les appareils recevront de nouvelles radios numériques ainsi qu’une liaison de donnée (Link16) améliorée. Les pilotes recevront un viseur de casque permettant l’emploi du missile Raytheon AIM-9X «hyper véloce» en remplacement des AIM-9PM actuels.

Question motorisation, les moteurs Pratt & Whitney F100-PW-220 seront portés à la norme -229E plus puissant et permettant de réduire le temps de maintenance.

Taïwan prévoit l’acquisition d’un pod de ciblage, mais n’a pour l’heure pas précisé le modèle choisit entre le AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING plus ancien.

Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

ELEC_AN-APG-80_lg.jpg

 

 

Remplacement des F-5E et Mirage 2000 :

Si, officiellement, la messe n’est pas dite sur l’optique du remplacement des 60 Northrop F-5E/F et des 60 Mirage 2000-5S, en juillet dernier pourtant, le Département d'Etat américain a indiqué qu'une décision finale sur la fourniture de 66 F-16 C/D Block 50/55 serait faite au début octobre. Cette vente est estimée à plus de 8 milliards de dollars  US.

Les motivations américano-taïwanaise :

Il est à craindre que la perte de Taiwan pourrait signifier la fin de la projection de puissance américaine dans la région. Perdre Taiwan, au profit de la Chine, ferait tout changer en matière de perspective opérationnelle dans la région. Pires, c’est toute la région du sud-est asiatique qui en serait déstabilisée. De son côté, la Chine qui détient environ 8%  de la dette américaine, tente de son point de vue d’infléchir tant cette modernisation que la vente d’un lot additionnel de F-16. De son côté le gouvernement de Taïwan espère conclure rapidement le second contrats non seulement pour des questions d’équilibre militaire, mais également pour satisfaire son industrie et les emplois.

1304244.jpg

 

 

Photos : 1 & 3 F-16A Taïwanais  @ Dennis Chang 2 Antenne AESA du radar APG-80 @ Northrop-Grumman