03/04/2018

Le Koweït commande le Boeing « Super Hornet » !

23.jpg

Boeing a obtenu un contrat d'une valeur de 3,17 milliard de dollars pour la production et la livraison de 22 F/A-18E et 6 F/A-18F « Super Hornet »pour le gouvernement du Koweït. Les livraisons débuteront en 2022 a annoncé le département américain de la Défense.

L'approbation par le Département d'État de la vente de F/A-18 « Super Hornet » au Koweït a été annoncée en novembre 2016, le pays demandant un total de 40 Super Hornet, dont 28 chasseurs pour la livraison initiale, plus l'option d'en commander 12 autres.

«L'acquisition « Super Hornet » permettra une plus grande interopérabilité avec les forces américaines, offrant des avantages pour la formation et d'éventuelles futures opérations de coalition à l'appui des objectifs de sécurité régionaux partagés».

4023883255.jpg

Le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » :

Le Boeing F/A-18E/F «Super Hornet» est un avion multirôle, capable d'effectuer pratiquement toutes les missions dans le spectre de tactiques, y compris la supériorité aérienne, de jour comme de nuit avec des armes à guidage de précision, chasseurs d'escorte, de soutien aérien rapproché, la suppression de défenses aériennes ennemies, de reconnaissance.  En comparaison du «Hornet» le «Super Hornet» permet des missions à très grand rayon d’action. Le «Super Hornet» est doté du radar AESA (Active Electronically Scanned Array) APG-79 de Raytheon, des écrans plus grands tactile de 19 x 11 pouces. Un système d'alerte et de recherche infrarouge IRST complète les capteurs.

Commentaire :

Le remplacement de la flotte actuelle de F/A-18 C/D «Hornet» sera donc, bien plus vaste que prévu, avec une double flotte d’avions composée de l’Eurofighter et du «Super Hornet». Ce double choix t s’inscrit comme une sécurité pour le pays, qui semble vouloir protéger ses intérêts et futurs choix politiques en ayant deux sources d’approvisionnement. Les craintes des pays arabes se sont accentuées ces derniers temps avec le conflit en Syrie et celui qui oppose l'Arabie Saoudite à l'Iran à travers le Yemen. Par ailleurs, la crainte de se retrouver un jour sous un embargo en étant trop dépendant d’un seul fournisseur poussent les pays du Golf à diversifier leurs approvisionnements . 

1026981483.jpg

Photos : 1 F/A-18 E/F Super Hornet @ CJMoeser 2&3 Super Hornet @ USN

 

11/03/2010

Mise à niveau des Gripen Suédois !

 

 

_DSC0160.jpg

 

 

La capacité des Gripen C/D  de la Force aérienne suédoise est remise à niveau, le contrat  d’une valeur de 205,9 millions d’euros, permettra de moderniser les Gripen et de les préparer pour le grand chantier de modernisation.

Continuellement soumis  à l'ajustement et la mise à niveau de manière à rester efficace et de permettre une modernisation constante, les Gripen de la  Svenska Flygvapnet vont subir un chantier partiel  dont les buts sont : la mise à niveau des contre-mesures électroniques ainsi que les systèmes de communication embarqués, la diminution des coûts d’exploitation, l’intégration de systèmes d’armes de dernières générations et une adaptation des logiciels du radar Ericsson PS-05. De plus,  des améliorations sont également introduites pour réduire le bruit et les émissions des essais à exécuter lors de l'entretien du moteur.

Le chantier comprendra également la préparation au niveau du câblage à l’arrivée du radar AESA et de l’ensemble des systèmes «Updating» prévu dans le cadre du programme Gripen 2015-2030. Il s’agit ici du niveau technologique proposé à la Suisse dans le cadre du remplacement partiel de F-5.

IMG_3934IRISTAAMDeanWingrin_ed454.jpg

 

 

l’IRIS-T pour la SAAF :

En 2008, la SAAF (South Africa Air Force) à  sélectionné  le missile allemand de courte portée IRIS-T couplé au viseur de casque COBRA. L’IRIS-T a été préféré au missile indigène A-DARTER dont, la mise au point pose problème. Les IRIS-T viennent d’être livré à la SAAF pour équiper les Gripen C/D.

1008_454.jpg

 

 

Formation des Techniciens Thaï sur Gripen :

Les techniciens de la RTAF (Royal Thaï Air Force) ont entamé leur formation sur l’avion de combat Gripen, la formation est en cours à l’Ecole technique des Forces armées suédoises à Halmstad. Dans le cadre de leur entraînement, les techniciens ont passé du temps à l’usine de fabrication Gripen de Saab à Linköping. Le programme de formation des techniciens, fait partie du contrat d’acquisition de six chasseurs Gripen signé par la Thaïlande en 2008.

Photos : 1 Gripen D Flygvapnet. @Stefan Kalm 2 l’IRIS-T sur un Gripen de la SAAF.@ Dean Wingrin 3 Les techniciens de la RTAF @ Per Kustvik.

 

19/02/2010

Aéronavale Indienne : second lot de Mig-29K

 

 

1575920.jpg

 

 

L'Inde et la Russie préparent un contrat sur la livraison d'un nouveau lot de 29 chasseurs embarqués MiG-29K et MiG-29KUB pour un montant de 1,2 milliards de dollars. Cet achat  confirme le renforcement de la capacité aéronavale indienne.

Montée en puissance indienne :

Le premier contrat prévoyant la vente à New Delhi de 12 monoplaces MiG-29K et de quatre  biplaces d'entraînement MiG-29KUB a été signé en 2004. Ces appareils sont destinés à équiper le porte-avions Vikramaditya (ex-l'Admiral Gorchkov), en cours de modernisation dans les chantiers navals russes Sevmash.


Par ailleurs, l’Inde se propose de construire elle-même deux autres porte-avions qui seront eux aussi équipés de MiG-29K/29KUB. Le premier de ces navires pourrait être lancé à l'eau en 2015.

Ce premier  contrat prévoyait également  des stages de formation pour les pilotes et le personnel technique, la livraison d’un simulateur ainsi que de pièces de rechange et la     maintenance nécessaire. 

Avec ce second contrat, l’Inde disposera à terme de 45 chasseurs MiG-29 K/KUB.

Le Mig-29 K :

Les versions «K» (monoplace) & «KUB» (bi-places) du célèbre chasseur russe Mig-29 sont des extensions navalisées destinées à être embarqué sur des porte-avions.  Dérivé du Mig-29 M destiné à l’exportation est doté de commandes de vol électriques, le modèle «K» dispose d’une voilure repliable dont la surface est accrue et dispose de 4 points d’emport au lieu de trois, d’une crosse d’appontage et d’une perche de ravitaillement escamotable. L’appareil dispose en outre de la version RD-33K  du réacteur Klimov de 8800 kgp avec postcombustion.  La marine russe lui a préféré  le SU-27K, a ce jour seul l’Inde a opté la version navalisée du Mig-29.

0908103.jpg


 

Photos : 1 Mig-29KUB Indien, 2 Prototype du Mig-29K. @ ILya Morozov

 

10/02/2010

Sikorsky livre le 50e MH60R SeaHawk

 

 

MH-60R_dippingsonar-full.jpg

 

 

Le Constructeur Sikorsky associé à Lockheed Martin vient de livrer la dernière version de l’hélicoptère MH60R SeaHawk à l’US Navy. Le MH 60R est la dernière génération du SeaHawk  spécialement équipé pour protéger la flotte de la marine américaine des sous-marins et navires de surface hostiles.

Le MH60R SeaHawk modernisé :

La version MH60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

Lockheed Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, a procédé à une mise à niveau (Updating) qui concerne le radar multi-mode, l’amélioration du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une nouvelle architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

Au total se sont 300 MH60R qui devront être produits d’ici 2015.

En service :

Déployer pour la première fois de janvier à juillet 2009, au sein du porte-avions USS John C. Stennis (CVN 74), le MH-60R s'est avéré être un chasseur efficace avec l'accomplissement de 95 % des sorties en multi-missions. Le prochain déploiement concerne 11 MH60R sur l’USS George HW Bush (CVN 77) d’ici les deux prochaines semaines.

MH-60R_missile-full.jpg


 

Photos : 1 MH60R avec son sonar sous-marin. 2 tir de missiles Hellfires. @ Sikorsky/Lockheed Martin.