17/09/2018

Mise à jour des « Apache » hollandais !

765.jpg

Les Pays-Bas vont lancer un programme de mise à jour de leur flotte d’hélicoptères d’attaques Boeing AH-64 « Apache ». Au total se sont 28 aéronefs qui sont concernées pour un montant estimé à plus d’un milliard de dollars.

La remise à niveau prévoit un grand chantier de mise à niveau vers la norme AH-64E BlockIII. Une lettre d’accord a été signée par des responsables américains et hollandais, indique l’agence de sécurité de la défense américaine. En février dernier, le DSCA a annoncé que le paquet de 1,19 milliard de dollars comprendra la mise à niveau des moteurs T700, des systèmes de contrôle d’incendie et de ciblage ainsi que d’autres équipements des hélicoptères. L'accord comprendra également une formation pour le personnel néerlandais, qui sera effectuée à Fort Hood, au Texas. 

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

786.jpg

Photos : 1Apache hollandais @ F.Lert  2l’AH-64 E BlockIII @ US Army

09/06/2018

Premiers « Cobra » jordaniens modernisés !

p1738104.jpg

La Jordanie a remis en service les premier des 12 hélicoptères d'attaque Bell AH-1F « Cobra » qui font l'objet d'un important processus de mise à niveau.

Les deux premiers hélicoptères d'attaque AH-1F « Cobra » améliorés sont arrivés en Jordanie après une passage chez Northrop-Grumman qui mis à jour l'avionique des hélicoptères des années 1980.

C’est le 7 juin que les premiers deux premiers appareils ont été expédiés de Huntsville, en Alabama, en Jordanie pour des essais d'armes et d'acceptation final par la Royal Jordanian Air Force (RJAF).

Les appareils sont recâblés et reconditionnés pour assurer leur qualité et leur intégrité, avant que Northrop-Grumman n'intègre la nouvelle solution avionique. Bell-Textron participe à la remise à neuf des cellules, alors qu'Honeywell participe à la modernisation des moteurs des hélicoptères.

 La nouvelle suite de Northrop-Grumman, comprend un ensemble d'équipement de mission intégrée numérique (IMEP) composé d'un ordinateur de mission FlightPro Gen III disponible dans le commerce, une gamme complète d'afficheurs à cristaux liquides, une carte numérique intégrée et des commandes de navigation. Évolutif et entièrement intégré, l'iMEP repose sur une architecture ouverte et modulaire qui prend en charge l'intégration rapide du matériel et des logiciels tiers. Cette approche flexible évite l'obsolescence et simplifie la croissance de la mission.

28 appareils disponibles :

En plus, des 12 « Cobra » jordaniens qui seront modernisés, le pays a réceptionnés les 16 hélicoptères livrés par Israël à la Jordanie, soit des qui Bell AH-1E/F « Cobra », qui ont pris leur retraite de l'armée de l'air israélienne en 2013. Ceux-ci ont été rénovés avant le transfert à la Royal Jordanian Air Force.

Ces 16 hélicoptères AH-1 sont déjà en service au sein des escadrons 10 et 12 basés à Zarqa, au nord-est de la capitale, Amman. Les Bell AH-1E/F « Cobra » vont protéger les frontières de la Jordanie avec la Syrie et l'Irak contre les incursions possibles par des combattants de l'Etat islamique.

 Le Bell AH-1E/F « Cobra » est armés de missiles BGM-71A « TOW » de roquettes de 70 mm, ainsi que du canon en tourelle M197 « Gatling » de 20mm.

AH-1-RJAF.jpg

Photos : 1Bell AH-1F « Cobra » modernisé 2Cobra de la RJAF @ RJAF

 

07/05/2018

Lancement du Tigre Mk3 !

166799540.jpg

Airbus Helicopters prépare l’élaboration de la future version de l’hélicoptère d’attaque  du H665 « Tigre » au standard Mk3. La ministre française des Armée, Florence Parly, la confirmé dans un communiqué officiel aujourd’hui. Cette décision s’inscrit directement dans le cadre fixé par le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité du 13 juillet 2017 », précise la Ministre.

Tigre MLU :

Ce futur standard, correspond à la mise à jour à mi-vie (Middle Life Update) de l’hélicoptère Tigre. Les travaux d’amélioration vont concerner les capacités de détection,  de reconnaissance et d’identification des cibles, ainsi que son armement. L’avionique sera modernisée avec de nouveaux capteurs et un nouvel affichage tête haute. Un nouveau système de communication et une liaison 16 (Link16) viendront compléter l’ensemble.

Du côté de l’armement, un nouveau missile anti-char devrait venir remplacer les actuels AGM-114 « Hellfire II ». On ne sait pas encore le nom du successeur qui devrait être choisi parmi l’Hellfire III ou du MBDA Brimstone 3. Une nouvelle munition viendra équiper le canon Nexter de 30mm.

Un effort sera également fait en ce qui concerne la disponibilité de la flotte d’hélicoptères Tigre qui avoisine actuellement les 26% de disponibilité. Pour ce faire, le Mk3 devrait bénéficier des enseignements de l’OCCAR en collaboration avec la France, l’Allemagne et l’Espagne.Les travaux d’amélioration s’appuient en outre sur l’expérience acquise suite aux nombreux engagements du Tigre au combat, notamment en Afghanistan et au Mali, ainsi que sur les dernières technologies désormais disponibles ou en cours de développement.

Photo :H665 « Tigre » @ Airbus Helicopters

 

 

10/08/2010

Sikorsky propose de moderniser les HH-60G

 

 

HH60g.jpg

 

 

Sikorsky en association avec Lockheed Martin propose une version avancée de l'hélicoptère Sikorsky UH-60M Black Hawk pour le  remplacement  des HH-60G vieillissants en service dans l’US Air Force.

Le programme vise à remplacer les 112 HH-60G Pave Hawk existants avec un nombre égal de nouveaux appareils. Les premiers nouveaux appareils seraient opérationnels d’ici 2015. Le but étant de modifier la plateforme actuel  des HH-60G avec l’adoption  d'un fuselage renforcé, de moteurs plus puissants de type General Electrique T-700D et d’une nouvelle architecture électronique et d’une avionique tout écrans.

A propos du HH-60G :

Le Pave Hawk ou HH-60G  est une version du Black-Hawk spécialisée dans le domaine de la recherche et du sauvetage au combat. Plus petit que l’UH-60 le rôle de l’HH-60G est l’infiltration en milieu hostile, de jour comme de nuit, afin de permettre l’exfiltration de soldats en zone de combat ainsi que la récupération de pilotes ayant été abattu. Le HH-60G Pave Hawk offre la possibilité d'opérations de secours indépendants dans les zones de combat. L'équipage de base se compose normalement de cinq hommes : pilote, copilote, mécanicien de bord et deux soldats de bord. L'appareil peut également transporter huit à dix soldats.

L'hélicoptère dispose de l’armement suivant monté par les fenêtres latérales, mitrailleuses M-60, M-240, ou GAU-2B.  En outre, deux mitrailleuses de calibre 50 peuvent être montées dans les portes de la cabine. Du point de vue de l’électronique l’appareil dispose d’un récepteur d'alerte radar APR-39, brouilleur ALQ-144A infrarouge, Hover répression Système infrarouge (HIRSS), d’un distributeur de paillettes M-130 et de l'équipement de navigation de précision (GPS, système de navigation à inertie (INS), Doppler).

La vitesse maximale est de 193 noeuds, avec une vitesse de croisière de 120 à 140 noeuds, le rayon d'action est d'environ 200nm. Les Pave Hawk sont équipés d'une perche rétractable de ravitaillement en vol.

pavehawk.jpg


 

Photos : 1 HH-60G Pave Hawk 2 HH-60G en ravitaillement @ Sikorsky