29/07/2020

Le Japon va moderniser ses F-15 !

F-15JSI Japan LookUp-hi-res.jpg

Je vous en parlais en octobre 2019, le Japon prépare une imposante modernisation de sa flotte d’avions de combat Boeing F-15J. Cette modernisation va débuter prochainement avec le partenariat entre Boeing et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) pour les mises à niveau. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce projet particulièrement pointu. Au total se sont 98 appareils qui sont concernés par cette modernisation.

 F-15J « Japan Super Interceptor » (JSI) :

C’est sous cette dénomination, que le projet de 4,5 milliards de dollars va débuter avec les mises à niveau qui introduiront une nouvelle capacité de guerre électronique et des armes de pointe. Un tout nouveau système de cockpit avancé, fonctionnant sur l’ordinateur de mission le plus avancé au monde, offrira aux pilotes une meilleure connaissance de la situation.

En vertu de cet accord, Boeing fournira à MHI des plans de modernisation, des équipements de soutien au sol et des publications techniques pour la mise à niveau des deux premiers avions F-15J vers la configuration « Japan Super Interceptor ». 

Le programme comprend : l’installation du radar AESA Raytheon AN/APG-82 (V) 1, du système de guerre électronique numérique Digital Electronic Warfare System (DEWS) AN/ALQ-239 de BAE Systems. Des ordinateurs de système de mission Advanced Display Core Processor II (ADCP II), un système de planification conjointe des missions (JMPS) avec logiciel, formation et soutien est également inclus, module anti-spoofing à disponibilité sélective (SAASM). Intégration de radio, d'aéronefs et de munitions ARC-210 et soutien aux essais, dispositifs de formation au sol (y compris simulateurs de vol et de maintenance), équipement de support et d'essai, livraison de logiciels et assistance, pièces de rechange et de réparation, matériel de communication, installations et soutien à la construction.

Rappel :

Vers le début du siècle, les F-15J ont été mis à niveau localement avec un radar Raytheon AN/APG-63 (V) 1, des moteurs F100-IHI-200E et de nouveaux sièges éjectables, ainsi que certifiés pour transporter le missile AAM-4 domestique air-air à moyenne portée. Plus tard, en 2009, certains ont reçu des mises à niveau avec la liaison de données Link16 et les viseurs de casque pour le missile à courte portée AAM-5 (Type-04).

Les 98 F-15 qui seront mis à niveau vers la configuration JSI sont ceux qui ont été initialement livrés avec les modifications du programme d'amélioration en plusieurs étapes (MSIP). Les avions non-MSIP devraient être progressivement abandonnés et remplacés par des F-35. 

Répondre aux intimidations voisines :

L'activité aérienne des adversaires potentiels, tels que la Russie et la Chine, qui mènent désormais ensemble des patrouilles à longue portée, a considérablement augmenté ces dernières années. Les avions de combat japonais ont dû décoller en urgence pour des missions de police du ciel près de 1’000 fois en réponse aux avions militaires étrangers se rapprochant des frontières du pays en 2018. Soit près de 100 fois de plus que l'année précédente.

3510480325.jpeg

Photos : 1 Image de synthèse du futur F-15 JSI @Boeing 2 F-15J @ MHI

11/03/2020

Nouveau système d'alerte missiles pour les F-16 US ! 

800px-thumbnail.jpg

La flotte d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 de l'US Air National Guard et de l'US Air Force Reserve Command va recevoir un nouveau détecteur systèmes d'avertissement de missiles. C’est la société israélienne Elbit Systems qui a remporté le contrat d’une valeur de 471 millions de dollars us. Les travaux seront exécutés à Fort Worth, au Texas.

Les systèmes d'avertissement de missiles infrarouges doivent être installés sur un nombre non divulgué de Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon » au cours des 10 prochaines années, et les travaux doivent être terminés d'ici février 2030.

Elbit Systems La société mère d’Elbit Systems of America, basée en Israël, Elbit Systems, a déclaré que ses systèmes passifs d’avertissement aéroporté IR-Centric PAWS sont utilisés sur d’autres F-16, sans toutefois préciser dans quel pays les avions utilisent le système.

Le PAWS IR-Centric:

lockheed martin f-16,national guard,us reserve,elbit systems,modernisation avions de combat,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le PAWS IR-Centric fonctionne en repérant la signature thermique émise par le moteur-fusée d'un missile entrant, avertissant automatiquement le pilote et activant les contre-mesures. En utilisant des algorithmes et un traitement du signal sophistiqués, les systèmes détectent et suivent les missiles entrants, identifient ceux qui menacent, alertent le personnel navigant avec des signaux d'avertissement audio-visuels, lancent la distribution des fusées éclairantes en temps opportun et signalent avec précision les contre-mesures directionnelles infrarouges vers un missile qui approche,

La famille PAWS IR-Centric de systèmes d'alerte passifs à infrarouge fournit une solution complète et clé en main pour les plates-formes aéroportées, y compris : fixe et rotative, rapide et lente, grande et petite, militaire et civile, couvrant tactique, combattant, utilitaire, avions de combat, ravitailleurs et VIP, etc. Les systèmes sophistiqués d'alerte de missiles IR (MWS) améliorent la capacité de survie de la plateforme aéroportée en avertissant à l'avance de la présence de missiles menaçants et en gérant automatiquement tous les types de contre-mesures applicables disponibles à bord.

La famille PAWS offre une protection de pointe contre les menaces les plus difficiles rencontrées dans les arènes de combat modernes d'aujourd'hui. À l'aide d'imagerie infrarouge en continu à débit d'images élevé et d'un traitement de signal ultrarapide avancé, les systèmes détectent et suivent les missiles entrants, alertent le personnel navigant avec des signaux d'avertissement audiovisuels en cas de missile menaçant, lancent la distribution des fusées éclairantes en temps opportun et indiquent précisément Contre-mesure IR directionnelle (DIRCM) vers le missile qui approche.

La famille de systèmes PAWS fonctionne soit en tant que systèmes autonomes soit en tant que partie d'une suite complète d'aides défensives EW (DAS). Les systèmes fournissent des informations sur les menaces à d'autres systèmes EW et /ou avioniques pour une gestion PVI/IHM centralisée, ainsi que pour permettre une gestion plus approfondie des menaces. 

Maintien du F-16 :  

La Réserve de l'US Air Force et la Garde nationale entreprennent plusieurs initiatives depuis quelques temps en vue de l’amélioration de leurs flottes de F-16 « Fighting Falcon ». En 2018, l'US Air Force a attribué à Rockwell Collins un contrat pour moderniser l'US Air National Guard et l'US Air Force Reserve avec des récepteurs GPS antibrouillage. En janvier 2020, Northrop Grumman a annoncé qu'un F-16 de la Garde nationale avait récemment reçu le premier radar actif à balayage électronique SABR.  

South-Dakota-F-16.jpg

Photos : 1 F-16 C de la South Carolina National Guard  2 Système PAWS @ Elbit Systemes 3 F-16 de la South Dakota National Guard @ NG

 

 

16/02/2020

Radars AESA pour les F-16 de l’USAF !

3456.jpg

Dans le cadre de la modernisation des avions de combat Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon » de l’US Air Force, un premier appareil appartenant à l’Air National Guard a été modernisé. L’avion est le premier à recevoir le radar Northrop Grumman AN/APG-83 SABR de type AESA.

Modernisation des F-16 :

Dans un premier temps ce sont 72 chasseurs F-16 de l'Air National Guard (ANG) qui vont recevoir progressivement le radar APG-83. Mais au total, se sont tous les avions F-16 de l'USAF qui devraient être équipés de ces radars d'ici 2025 y comprit l’ANG.

Northrop Grumman a conclu un contrat de 3,2 milliards de dollars pour le développement et la production d'un maximum de 372 radars AESA pour la flotte de F-16 « Fighting Falcon » en service au sein de l’USAF et l’ANG. Le contrat, annoncé le 19 décembre, est géré par le Air Force Life Cycle Management Center, Fighter Bomber Directorate, F-16 Division, Wright Patterson AFB dans l'Ohio.

Le Congrès a approuvé le projet de loi de 2020 sur les dépenses de défense. Les premier F-16 en cours de mise à jour proviennent de la Joint Base Andrews dans le Maryland, aux États-Unis. La mise à niveau du radar a été effectuée pour répondre aux besoins opérationnels émergents interarmées du Commandement Nord Américain (JEON). L’adaptation du nouveau radar APG-83 a été spécialement conçu pour maximiser les performances du F-16 avec une architecture abordable et évolutive, basée sur les progrès réalisés grâce à l'introduction de l'APG-77 AESA de Northrop Grumman pour le F-22 Raptor et de l'APG-81 AESA pour le F-35 « Lightning II ». Les appareils pourront dorénavant étendre la viabilité opérationnelle et la fiabilité de la flotte tout en offrant aux pilotes des capacités de radar de combat de 5e génération.

Le Northrop Grumman APG-83 AESA :

sabr.jpg

Le radar AN/APG APG-83 SABR (Scalabre Agile Beam Radar) à matrice à balayage électronique actif (AESA) s'intègre dans les contraintes actuelles de structure, d'alimentation et de refroidissement du F-16 sans modification des avions. Les capacités AESA avancées sont dérivées de la famille de radars de chasse AESA de 5e génération de Northrop Grumman, le F-22 APG-77 et le F-35 APG-81.

La bande passante, la vitesse et l'agilité accrues des radars AESA permettent aux avions de chasse et aux avions existants de détecter, suivre et identifier un plus grand nombre de cibles, plus rapidement et à plus longue portée et de fonctionner dans des environnements électroniques hostiles. L'APG-83 AESA offre les améliorations de capacités suivantes par rapport aux anciens radars à balayage mécanique.  Il permet :

Ciblage de précision autonome, tout environnement

Cartes haute résolution étendues BIG SAR

Génération de coordonnées de haute qualité

Plus grande plage de détection et de suivi des cibles

Recherche et acquisition de cibles plus rapides

Détection de cibles plus petites

Suivi multi-cibles

Protection électronique robuste (A / A et A / G)

ID de combat amélioré

Opérations en mode entrelacé pour une meilleure connaissance de la situation

Modes maritimes

3 à 5 fois plus de fiabilité et de disponibilité

Photos : 1 F-16 de l’ANG @ ANG 2 l’APG-83 AESA @ Northrop Grumman

 

 

 

 

 

06/02/2020

L’Indian Air Force veut moderniser ses Su-30 ! 

4068836111.jpg

L'IAF a un besoin urgent de moderniser ses avions de combat Su-30MKI. Si un petit nombre d’avions vont être mis à jour en vue de l’intégration du missile BrahMos, le reste de la flotte doit également être modernisée.

Pour l’IAF, le Sukhoi Su-30 MKI est de toute évidence une plateforme superbe et puissante. En termes de capacité de transport et de portée, il a une grande utilité, mais la réalité est que le programme a été mis en ligne à l'origine en 1997 et que de nombreuses avancées technologiques ont depuis lors dicté une mise à jour de l'avion.  L'IAF a acquis plus de 250 exemplaires de l’avion, dont la plupart ont été assemblés sous licence à l'usine Hindustan Aeronautics Ltd (HAL) de Nasik, en Inde.

Radar et système de guerre-électronique :

Pour l’IAF, le radar et le système de guerre-électronique (EW) de l'avion sont particulièrement visés par la mise à jour.  D’un côté, la majeure partie des Su-30MkI actuels sont dotés du radar NIIP N011M Bars de type PESA. L’objectif est de le remplacer par un radar AESA de type Phazotron Zhuk-AE en bande X qui peut suivre 30 cibles aériennes en mode suivi pendant le balayage et engager six cibles simultanément en mode attaque. Ce dernier, équipe la dernière version du Su-30MKI doté du missile BrahMos. Ce radar a montré qu’il permettait également un niveau plus élevé de connaissance de la situation. 

La suite de guerre-électronique (EW) est un plus grand défi dans la mesure où la grande section radar de l'avion rend obligatoire une capacité d'autoprotection robuste. La suite EW actuelle de l'avion est une variante du système monté sur nacelle KNIRTI SAP-518 de fabrication russe, qui peut être complétée par le module de brouillage SAP-14.

Le Sukhoi Su-30MKi ainsi modernisé est nommé « Super 30 », il bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn Corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2’000 heures en lieu et place des 1’000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre extrême.

A terme, l’IAF espère voir toute sa flotte de Su-30 modernisée au standard « Super 30 » et disposer d’une flotte moderne et plus flexible.

Photo : Su-30MKI @ IAF

14/05/2019

Premiers F-16 modernisés pour le Portugal !

2167860595.jpg

La Força Aérea Portuguesa (Armée de l’air portugaise, FAP) a reçu le 9 mai le premier des trois F-16 modernisés. Il s’agissait du premier de deux F-16AM monoplaces, dont la livraison est prévue pour le deuxième  à fin juillet, suivie d’un F-16BM à biplace fin 2019. Ils rejoindront la flotte de 24 F-16AM et trois F-16BM des escadrons 201 et 301 à la base aérienne de Monte Real.

De plus, deux appareils  de type F-16A Block 15 et un F-16B Block 15 ont été fournis par le gouvernement des États-Unis comme articles de défense excédentaires en août 2013.

C’est la société aérospatiale portugaise Indústria Aeronautica de Portugal (OGMA) qui est chargée de la mise à jour des Lockheed-Martin F-16 A/B Block 15 en service au sein de la Force aérienne portugaise (FAP).

Programme MLU : 

La flotte actuelle de F-16 portugais comprend 39 appareils qui volent au sein de deux escadrons, les Falcoes et Jaguares. L’ensemble de la flotte sera mise à jour en 2022, une fois que ces trois aéronefs auront subit le programme MLU (Middle Life Update).

La modernisation comprend un renforcement de la structure des F-16, une nouvelle avionique avec écrans couleurs, la mise en place d’une liaison de données Link16, d’un nouvel enregistreur de vol numérique et d’une mise à jour des logiciels radars au standard AN/APG-68 (V)9. Le montage d’un viseur de casque de type JHMCS. De nouvelles radios AN/ARC-238 avec HAVE QUICK I/II. Les F-16 portugais disposeront également d’une nouvelle protection électronique avec les systèmes ALQ-211 AIDEW d’alerte et le système de contre-mesures électronique AN/ALQ-184. L’ensemble de la flotte MLU peut emporter le missile de moyenne portée Raytheon AIM-120C3 AMRAAM.

L’avenir : 

Faute de moyen financier et avec la dernière crise économique qui a ravager le pays, le Portugal se retrouve avec une petite flotte vieillissante de « Fighting Falcon ». Le pays réfléchit pourtant à un successeur au F-16 pour les années 2030. Celui-ci devra être à la fois moderne et peu couteux. Les approches de Lockheed-Martin avec le F-35 semblent pour l’instant infructueuses, auprès du Département de la défense portugais. 

4039678318.jpg

Photos :F-16 de la FAP @ FAP