17/11/2017

Les EAU vont moderniser les Mirage 2000-9 !

uae_mirage_2000.jpg

 

Salon aéronautique de Dubaï, les Emirats Arabes Unis ont dévoilé un plan de modernisation de leur flotte d'avions de combat Mirage 2000-9 en service.Cette nouvelle intervient, alors que le pays est à la recherche d'un remplaçant pour les Mirage justement, mais semble encore très indécis sur le choix. Il semble bien que cette indécision soit à la base de la modernisation. Un étape qui semble indispensable à fin d'assurer le jointure avec l'arrivée d'un futur combattant.

 

Rappel :

 Les Emirats Arabes Unis (EAU) ont sélectionné en 2014 à la grande surprise de tous le Lockheed-Martin F-16E/F «Desert Falcon», soit une seconde tranche de cet appareil, alors que le Rafale et l'Eurofighter se disputaient la victoire dans un feuilleton aux multiples rebondissements.

 

Un contrat pour Dassault :

C'est Dassault aviation qui sera chargé de la mise à jour des Mirage 2000-9 des EAU. L'entreprise refuse de fournir de plus amples informations, mais affirme qu'elle "se félicite de cette décision, et est reconnaissante envers les autorités des EAU pour leur confiance". Il souligne également la «participation de haute qualité du combattant monomoteur aux opérations de coalition internationales».

Thales, le fournisseur d'avionique, bénéficiera du contrat éventuel en fournissant du matériel, notamment le radar, l'ordinateur de mission, les systèmes de guerre électronique, les écrans de cockpit et la technologie pour le viseur de casque sur casque du Mirage 2000-9.

La force aérienne des EAU dispose d'une flotte active de 55 Mirage 2000-9, dont 14 entraîneurs, plus 10 Mirage 2000 de génération précédente. L'age de la flotte des Mirage 2000 varie 13 et 28 ans.

 

Photo : Mirage 2000-9 des EAU @EAU

31/10/2017

La modernisation des F-22 coûtera cher!

1408636749293.jpg

 

L'US Air Force estime que la modernisation de 34 Lockheed-Martin F-22 « Raptor » Block20 devrait coûter plus de 1,7 milliards de dollars sur 11 ans. Le Block 20 du F-22 est surtout un standard d'entraînement, le faire passer un statut opérationnel entièrement modernisé est donc particulièrement onéreux.

Toujours,  selon le rapport de l'USAF, le standard Block20 du F-22 aurait besoin d'au moins quatre générations de mises à niveau et peut-être plus être à niveau de la flotte de combat après 2025.

En ce qui concerne le F-22 Bloc30/35 qui est entrée en service en 2005 est doté de la quatrième génération du radar Northrop-Grumman APG-77 AESA. Mais ce standard doit encore évoluer avec le développement du nouveau  TACLink 16 et le TACMAN (TACLink) aux cours des exercices 2021 et 2022. Les mises à jour tactiques vont coûte 8millions de dollars de plus par avion du moins pour les modèles les plus avancés.

Plus de F-22 pour contrer la pénurie d'avions :

Pour l'US Air Force, le besoin de porter les F-22 les moins modernes à un standard plus élevés, soit équivalent à la version la plus moderne, doit permettre de combler le départ à la retraite des plus vieux F-15C, alors que le « Raptor » n'est plus produit et que le F-35 se fait attendre et ne remplit pas tous les besoins.

 

 

Photo : F-22 « Raptor » @ USAF

18/10/2017

Grèce se dirige vers le F-16 Viper !

3997904524.jpg

La Grèce vient de faire un pas de plus en avant en direction de la version « Viper » du Lockheed-Martin F-16. L’objectif étant de moderniser la flotte actuelle de F-16 au standard le plus élevé disponible.

Le oui des USA :

Le département d'Etat américain a approuvé un ensemble de mises à niveau évaluées à 2,4 milliards de dollars pour porter la flotte de l'armée de l'air hellénique au standard F-16V, selon une confirmation de l'Agence de coopération pour la sécurité de défense.

Le Premier ministre Alexis Tsipras a souligné en début de semaine aux Etats-Unis que la modernisation future de la flotte de F-16 a été saluée par l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord. Par ailleurs, on notera que le président Trump a critiqué une nouvelle que certains alliés de l'OTAN ne s’engagent pas en faveur d’un budget militaire de l’ordre de 2% du produit intérieur brut pour assurer la sécurité du continent.

Une mise à niveau au standard « Viper » Block70 représenter un coup de pouce décisif pour le ministère hellénique de la Défense nationale, à court d'argent, qui a fonctionné dans un budget contraint depuis la crise économique de 2009. Pendant ce temps, la Grèce a vu son rival régional, la Turquie, avancer avec le Lockheed-Martin F-35 « Lightning II » et prépare maintenant son chasseur furtif de prochaine génération TF-X.

Le F-16 « Viper » Block70 » :

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS).

La Grèce utilise un mélange de standards Block30 et 50 doté de la motorisation General-Electric F110, ainsi que de la version Block52 alimentée par le Pratt & Whitney F100.

 

2522910791.jpg

Photos : 1 F-16 Grec Solo Display @ FAH 2 F-16 Viper @ Lockheed-Martin

16/07/2017

Bahreïn, nacelles Sniper pour les F-16 !

2244.jpg

Bahreïn, la Royal Air Force de Bahreïn est en pahse finale de la modernisation de sa flotte d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 en service depuis 1990. Un contrat de 22,45 millions de dollars vient d’être signé pour l’achat auprès de Lockheed-martin de nacelles « Sniper ».

Première étape :

La première étape de la modernisation de la Force aérienne a débuté en 2014 avec la mise à jour de la flotte de 20 F-16C/D actuellement en service. La modernisation comprenait l’ajout d’un radar AESA, SABR de Northrop-Grumman et de la mise à jour de l’avionique et l’ajout d’une liaison16 (Link16). Les appareils sont maintenant dotés des missiles AIM-120D «AMRAAM», de l‘AIM-9X «Sidewinder».

La seconde phase :

La seconde et dernière phase de la modernisation comprend l’ajout du pod de désignation laser «Sniper» afin de mettre en oeuvre des bombes à guidage de précision. Lockheed-martin va foournie sa nacelle « Sniper » ATP, ainsi que des pièces de rechange et des équipements de soutien pour l'intégration. Pour répondre aux besoins opérationnels urgents de la Force aérienne, les livraisons des nacelles débuteront au début de 2018. La nacelle "Sniper ATP fournira à la Royal Air Force de Bahreïn une capacité de ciblage et appuiera un plus grand succès global de la mission. La « Sniper » ATP détecte, identifie et suit automatiquement avec un laser de petites cibles tactiques à longue portée. Elle permet également l'emploi de toutes les armes guidées par laser et par GPS contre de multiples cibles fixes et mobiles.

 

Unknown.jpeg

Photos :1 F-16 de la Royal Air Force de Bahreïn 2 Nacelle Sniper @ Lockheed-martin

01/05/2017

Le Honduras va moderniser ses F-5 en attendant mieux !

32346.jpg

La Force aérienne du Honduras (Fuerza Aerea Hondureña - FAH) a mené une évaluation en vue de la mise à niveau de sa flotte d’avion de combat Northrop F-5 E/F « Tiger II ». Un appel d’offre avait été lancé pour déterminé la société qui sera en charge de la modernisation. C’est l’entreprise israélienne Elbit Systems qui a remporté ce contrat.

Accord des USA :

Pour modernisé sa flotte de 10 F-5 encore en service, le Honduras avait initialement besoin de l’accord des Etats-Unis, ce qui n’était pas gagné d’avance. Mais les rapports politiques et personnelles étroits que Donald Trump a avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu semble aujourd’hui aller dans un sens positif pour la réalisation du contrat.

Les détails de la modernisation des F-5 honduriens n’est pas complétement connue. Dans un premier temps, elle concernera la réparation des cellules afin de permettre à l’avion de tenir son rôle au minimum jusqu’en 2020-2022. Il semble que les sièges éjectables devront être remplacés ainsi que certaines pièces importantes comme des parties des empennages horizontaux et des ailes, du trains d’atterrissages. Une révision complète des moteurs devra être effectuée. Question modernisation, il semble que celle-ci se limite à un nouvel ordinateur de mission et au remplacement de certains instruments et de l’adaptation du missile israéliens Rafael Python IV.

En attendant mieux :

Le Honduras espère malgré tout pourvoir trouver d’ici 2020 un remplaçant à sa flotte de F-5 et de Cessna A-37 « Dragonfly ». Différent aéronefs semble intéressés le pays, notamment le Aerospace Industries (IAI) Kfir block 60, le JF-17 sino-pakistanais et le MiG-29M2 russe. Malgré des finances limitées le pays a débuté une modernisation de son armée avec dernièrement la mise en service de radars de surveillance militaires lui permettant d’être autonome en terme de détection.

Photo : F-5 E hondurien @ Nelson Mejia