04/01/2016

L’Egypte confirme le Kamov Ka-52K !

webka-52k-on-display.jpg

On s’en doutait un peu, depuis l’annonce de l’achat par l’Egypte, des deux bâtiments de type « Mistral » auprès de la France, le pays a choisi la version navalisée du nouvel hélicoptère d’attaque russe Kamov Ka-52K « Katran ». Le contrat a été signé discrètement au printemps de cette année, entre le gouvernement égyptien et l'exportateur d'armement russe Rosoboronexport.

Au total se sont 46 hélicoptères Kamov Ka-52K qui vont venir pour équiper les nouveaux bâtiments de la classe « Mistral » d'assaut amphibie de construction française, initialement commandés par la Russie.

Le Kamov Ka-52K « Katran » :

Le Kamov Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 « Alligator ». Le Ka-52K bénéficie de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anticorrosion, ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte antinavire. Contrairement à son homologue le Ka-52 «Alligator», le Ka-52K emportera la version bi-bande du radar «Arbalet» avec un capteur en bande Ka (cibles terrestres) et un autre en bande X pour les cibles marines. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV en plus de l’armement classique de l’Alligator. Les deux pilotes disposent d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial, puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

 

2228046419.jpg

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome. L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut. 

Ka-52 (1).jpg

Photos : 1 Kamov Ka-52K avec le missile antinavire Kh-35 2 Essais sur bâtiment de surface @ Kamov

30/09/2014

Premier Ka-52K pour la marine russe!

ka52.jpg

 

La marine russe vient de réceptionner le premier exemplaire de son hélicoptère Kamov Ka-52K «Katran» de série. Au total,  cette première commande concerne 32 hélicoptères Ka-52K qui sont produits par Progress Aresenyev Aviation Company Nikolai Sazykin, une filiale de Russian Helicopters Kamov.

 

Selon Sergey Mikheyev, concepteur général de Kamov, le Ka-52K «Katran» a été conçu pour être utilisé depuis n'importe quelle plateforme en mer et notamment les futurs bâtiments de classe Mistral, ainsi que les destroyers de classe Udaloy(Projet 1155).

 

Le Kamov Ka-52K «Katran» : 


2228046419.jpg


 

Le Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 destiné à être embarquée à bord des BPC de classe Mistral et autres bâtiments de la flotte russe. Le Ka-52K bénéficie de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anti-corrosion, ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte anti-navire. Contrairement à son homologue le Ka-52 «Alligator», le Ka-52K emportera la version bibande du radar «Arbalet» avec un capteur en bande Ka (cibles terrestres) et un autre en bande X pour les cibles marines. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV anti-navires, avec une portée de 300 km, ou deux Kh-38 air-surface avec une plage de 40 km en plus de l’armement classique de l’Alligator. 


ka52a.jpg


 

 

Photos : Le Ka-52 russe @ Sergy


06/08/2014

Kamov K-52K «Katran» pour la marine russe !

Russian_Air_Force_Kamov_Ka-52_Beltyukov-2.jpg

 

Moscou, la Russie a commandé un lot d'hélicoptères de combat en version marine de type Kamov Ka-52K «Katran» destinés à servir depuis les nouveaux bâtiments de surface de classe «Mistral» commandé à la France.  

 

La Russie a commandé à la France deux navires porte-hélicoptères pour 1,2 milliards d'euros. La construction est assurée par l'entreprise française DCNS, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Les deux navires seront baptisés Vladivostok et Sébastopol. Pour équiper ces deux navires, la marine russe a donc prévu de s’équiper de 32 hélicoptères de combat en version marine Ka-52K. Ceux-ci seront construits par Progress Aresenyev Aviation Company Nikolai Sazykin, une filiale de Russian Helicopters Kamov. 

Chacun des deux bâtiments de type «Mistral» pourra embarquer jusqu’à 16 Ka-52K, avec  un ou deux hélicoptères de recherche et de sauvetage Ka-27 «Helix-D».

Le Kamov Ka-52K «Katran» : 

 

Le Ka-52K "Katran" est une version navalisée du Ka-52 destiné à être embarquée à bord des BPC de classe Mistral. Le Ka-52K bénéficiera de pales et d’ailes repliables, d’un train d’atterrissage renforcé, d’un traitement anti-corrosion ainsi que de nouvelles capacités comme la lutte anti-navire. Contrairement à son homologue le Ka-52 «Alligator», le Ka-52K emportera la version bibande du radar «Arbalet» avec un capteur en bande Ka (cibles terrestres) et un autre en bande X pour les cibles marines. En matière d'armement, cet appareil recevra le missile air-mer Kh-35UV en plus de l’armement classique de l’Alligator.


1526600_-_main.jpg


 

Photo: Le Ka-20K «Katran» sera semblable extérieurement au Ka-52 Alligator@ Kamov

 

 

22:18 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marien russe, kamov, ka-52k katran, mistral |  Facebook | |