19/07/2017

Missile supersonique pour le Mitsubishi F2 !

ee2ccc701cc2a8b16b6658dff16c29e2_l.jpg

La phase terminale de la modernisation des avions des comabt japonais Mitsubishi F2 va débuter prochainement avec la qualification d’un nouveau missile anti-navire supersonique qui doit venri équiper l’avion à partir de la fin de l’année prochaine.

Modernisation des F2 :

La première phase de moderniation des Mitsubishi F2 à débuté en 2015 avec le radar J/APG/1 qui a été modernisé en direction de la version J/APG-2. Bien que ce radar possède déjà la technologie AESA, celle-ci n’était pas des plus performante, faute à de nombreuses fonctionnalités limitées et au manque d’expérience de l’époque.  Cette mise à jour améliorela puissance du rayonnement et du traitement du signal et donne au F-2 une nouvelle capacité à engager des cibles multiples.

Le Japon a également doté ses F2 d’un nouveau missile le AAM-4B doté d’une tête auto-dirigée par le radar à balayage électronique (AESA), afin de permettre un verrouillage actif après son lancement. Cette capacité permettra au F-2 de quitter la zone de combat, ou de porter son attention vers d’autres cibles après le tir, au lieu de se focaliser sur la cible jusqu’à l’impact (et de rester vulnérable).

Le Japon modernise sa force aérienne dans un contexte très tendu avec la Corée du nord, mais aussi en prévention des mouvements aériens et navals de la Chine. Cette modernisation  doit permettre de prolonger la capacité combative des F2 qui évoluent en binôme avec les F-15J dans l’attente de l’arrivée du F-35. Destiné à être un avion polyvalent, le F-2 emporte un canon Vulcan de 20mmm, des missiles air-air Mitsubishi AAm-3 ainsi que des AIM-7F Sparrow.

Le XASM-3

La dernière étape doit permettre l’intégration du nouveau missile XASM-3  supersonique anti-navire développé par Mitsubishi Heavy Industries pour remplacer les missiles ASM-1 et ASM-2. En février 2017, un F-2 a effectué un test de largage du missile comme précurseur d'un tir en direct.  La production en série devrait commencer en 2018.  Le XASM-3 est capable d'atteindre la vitesse de Mach 3 grâce à son moteur ramjet alimenté par deux prises d'air (de la même manière que le missile air-air Meteor de MBDA). Le XASM-3 vole près du niveau de la mer au stade final de l'attaque pour réduire les probabilités de détection et d'interception.

Spécifications de base XASM-3:

Longueur totale: 5,25 m

Vitesse maximale: Mach 3 ou plus

Plage de tir: 80nm (environ 150 km) ou plus

Poids: 900 kg

Puissance: Integral Rocket Ramjet

Navigation et demandeur: inertiel / GPS (étape intermédiaire) + demandeur actif / passif (phase terminale).

IMG_1256.JPG

 

Photos : Mitsubishi F2 avec le XASM-3 lors des essais de base@ Mitsubishi Heavy Industries

 

27/06/2016

Premier vol du BrahMos sur un Su-30 indien !

Su-30-Brahmos-1.jpg

La Force aérienne indienne a testé en vol pour la première fois le missile BrahMos sur un avion de combat Sukhoi Su-30 MKI. A ce jour deux aéronefs de type Su-30 ont été modifiés pour tester le missile.

L'avion un biplace a emporté le missile d’un poids de 2.500 kg durant un vol de 45 minutes depuis les installations d’Hindustan Aeronautics à Bengaluru. Ce premier vol ouvre la voie à l’intégration définitive du missile sur la flotte de Sukhoi Su-30MkI de l’Indian Air Force. L’Inde prévoit de modifier quarante appareils pour emporter le missile supersonique.

Le missile BrahMos :

576_irkut_brahmos_airlaunched_.jpg

Le BrahMos est un missile de croisière supersonique pouvant être lancé à partir d'un sous-marin, d'un bâtiment de surface, d'un avion ou d'une station terrestre. Développé conjointement par l'Inde et la Russie qui ont créé à cette fin une société commune, BrahMos Aerospace Private Limited.

Utilisé par l'armée indienne depuis 2005, BrahMos est un missile supersonique à propergol solide pesant 2,55 tonnes.Le missile vol à des vitesses comprises entre Mach 2,5 et 2,8. Sa version originale est longue de 8,3 mètres pour 0,67 m de diamètre. Doté d'une ogive de 200 à 300 kg, le BrahMos est capable de neutraliser les cibles à une distance de 290 km avec une charge anti-blindage ou nucléaire. BrahMos est un acronyme composé des premières syllabes du fleuve indien Brahmapoutre et de la rivière russe Moskova.

Le Sukhoi Su-30MKI :

Le Sukhoi Su-30MKI ou « Super 30» bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion dispose d’une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et du KH-59M Ovod-M. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn Corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2000 heures en lieu et place des 1000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre extrême.

 

Su-30MKI-com-Brahmos.jpg

Photos : 1 & 3 Su-30 avec le BrahMos 2 Missile BrahMos @ IAF