13/03/2018

La Corée du Sud dope ses F-15 avec plus de Taurus !

Photo-Taurus-768x509.jpg

Les responsables de la défense sud-coréenne ont annoncé l'achat de 90 autres missiles air-sol supplémentaires à longue portée KEPD 3450K Taurus. L'armée de l'air de la République de Corée (ROKAF) a choisi le missile européen « Taurus » pour équiper ses F-15K « Slam Eagles » d'une capacité de missile de croisière classique.

Rappel :

Cet achat fait suite aux tests qui ont eu lieu en septembre derniers avec un tir effectué avec le missile de croisière Taurus KEPD 350 tiré depuis un Boeing F-15K « Slam Eagle . Le tir a été un succès, le missile est venu frapper une cible près de la ville coréenne de Gunsan après avoir volé sur 400 km.

Le ROKAF a annoncé les premières livraisons du missile de croisière Taurus KEPD 350K en décembre 2016. La Corée du Sud a acquis un total de 170 ou 180 missiles en novembre 2013 et un lot initial de 60 avait été livré à la base aérienne de Daegu le 5 décembre 2016.

Selon Kang Hwan-seok, un porte-parole de l'Administration du programme d'acquisition de la défense (DAPA), le dernier contrat de 90 missiles a été signé fin février et fait partie d'un programme d'introduction au système d'armes en cours.

Le missile KEPD 350 «Taurus» : 

Le KEDD 350 «Taurus» (Target Adaptive Unitary and Dispenser Robotic Ubiquity System / Kinetic Energy Penetrator and Destroyer)  est un missile de croisière développé fin 2005 et fabriqué par la société germano-suédoise Taurus Systems (EADS/MBDA et Saab Bofors Dynamics).

Le missile possède des caractéristiques de furtivité et a une portée qui dépasse les 500km. Le Taurus est propulsé par un moteur turbofan à la vitesse de Mach 0,9. Le missile dispose d’une double charge explosive de 500 kg de type Multi-Effect Penetrator, HIgh Sophisticated and Target Optimised (MEPHISTO) qui se compose d'une charge principale et d'une charge initiale pour assurer la pénétration des d’éléments durcis comme des bunker, avec un effet de retardement de l'explosion de la charge principale.

Le Taurus peut être utilisé sur les avions : Tornado, Gripen C/D/E et F/A-18 Hornet, le F-15K et sera bientôt qualifié sur l’Eurofighter. 

Le F-15 K Slam Eagle :

Le F-15K est un dérivé de pointe du F-15E « Strike Eagle » éprouvé au combat. Principalement développé pour la République de Corée Air Force (ROKAF).  Il intègrent les dernières technologies militaires. Ses capacités multi-rôles lui permettent simultanément d’effectuer  des missions air-air et air-sol ainsi que des missions air-mer.

Le F-15K dispose du radar  les AN/APG-63 avancés (V)1, d’un système de contre-mesures électroniques de troisième génération et doté d'un FLIR couplé à un IRST (Infrared Search and Track). Le pilote dispose du viseur  de casque JHMCS de Boeing.

Le F-15K « Slam Eagle » peut emporter jusqu’à 12’500 kilos de bombes diverses, dont la dernière génération du système guidé JDAM/MK-82. L’appareil emporte le missile de surface anti-navire Harpoon Block II, le SLAM ER et le tout dernier AIM-9X.

3342091311.3.jpeg

Photos :1 F-15K Slam Eagle @ ROCAF 2 Missile Taurus KEOD 350@ MBDA

 

27/11/2017

Inde, Tir d’un Brahmos depuis Su-30MKI !

BRAHMOS-Air-Version-with-Su30-3-1.jpg

L'armée de l'air indienne a tiré pour la première fois le missile de croisière « Brahmos » d'un avion de combat le 22 novembre dernier.

Le tir d'essai annoncé par le ministère de la Défense de l'Inde intervient presque 17 mois après que l'armée de l'air ait volé avec « Brahmos » à bord du Sukhoi Su-30MKI lors d'un test de portage captif.

L'armée indienne a déjà déployé le missile « Brahmos », indo-russe depuis ses navires, mais le missile a nécessité plusieurs modifications pour la version aérienne.

L'armée de l'air indienne a effectué des modifications logicielles sur le Su-30MKI et Hindustan Aeronautics a apporté les modifications électriques et mécaniques nécessaires à l'avion. La modification la plus difficile était d'optimiser l'alignement de transfert des capteurs inertiels. Soit un processus compliqué d'étalonnage des capteurs inertiels du missile à l'aide des données des systèmes de guidage de l'avion.

Après avoir terminé le tir d'essai dans la baie du Bengale, l'armée indienne affirme que le « Brahmos » est maintenant le missile antinavire le plus rapide jamais lancé depuis les airs. La capacité du missile couplée à la performance exceptionnelle de l'avion Su-30 donne à l'IAF une portée stratégique et lui permet de dominer l'océan et les champs de bataille a expliqué le ministère de la Défense.

Sukhoi-EPS.jpg

Le BrahMos :

Le BrahMos est un missile de croisière supersonique pouvant être lancé à partir d'un sous-marin, d'un bâtiment de surface, d'un avion ou d'une station terrestre. Développé conjointement par l'Inde et la Russie qui ont créé à cette fin une société commune, BrahMos Aerospace Private Limited.

Utilisé par l'armée indienne depuis 2005, le « BrahMos » est un missile supersonique à propergol solide pesant 2,55 tonnes. Le missile vol à des vitesses comprises entre Mach 2,5 et 2,8. Sa version originale est longue de 8,3 mètres pour 0,67 m de diamètre. Doté d'une ogive de 200 à 300 kg, le BrahMos est capable de neutraliser les cibles à une distance de 290 km avec une charge anti-blindage ou nucléaire. BrahMos est un acronyme composé des premières syllabes du fleuve indien Brahmapoutre et de la rivière russe Moskova.

Le Sukhoi Su-30MKI :

Le Sukhoi Su-30MKI ou « Super 30» bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion dispose d’une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et du KH-59M Ovod-M. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn Corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2’000 heures en lieu et place des 1’000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre extrême.

maxresdefault.jpg

Photos : 1 Su-30 MkI doté du Brahmos 2 & 3 Séquence de tir du Brahmos@ IAF