02/07/2017

La modernisation des Mirage 2000D !

3234.jpg

La flotte de Mirage 2000D va être modernisée selon un plan notifié en juillet 2016. Au total, se sont 55 appareils sur un total de 71 qui seront concernés par la modernisation. Cette importante mise à jour doit permettre à l’avion de voler jusqu’en 2030.

Combler la lente arrivée des Rafale :

La motivation de la modernisation d’une partie de la flotte des Mirage 2000 est due principalement à la révision de l’approvisionnement des avions de combat Rafale. En effet, le prochain transfert de Rafale à l'armée de l'air française ne se produira qu'en 2020, soit le résultat du budget de défense 2014-19, qui prévoit un taux de livraison réduit. Une partie des Rafale initialement prévus pour l’Armée de l’air ont été prélevé pour venir équiper les clients étrangers comme l’Egypte, le Qatar et l’Inde. Pour maintenir sa capacité, l'Armée de l'air française a réussi à obtenir une concession en retour, une modernisation de ses Mirage 2000D.

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le système de navigation et d'attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser. En fait le système va utiliser des canons DEFA de 30mm en provenance des Mirage F1.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport asymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. De plus, les Mirage 2000D modernisés seront compatibles pour emporter la nouvelle nacelle désignation laser « Talios » de Thales et la nacelle ASTAC (Analyseur de signaux tactiques). Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

 

2283441879.jpg

Photos : 1 Mirage 2000D @Guillaume Berthon 2 Mirage 2000D en vol @ SIRPA

20/07/2016

La modernisation des Mirage 2000D enfin lancée !

ob_860b03_2013asap-106-01-0057.jpg

C’est avec un peu de retard sur le calendrier initial que la Direction Générale pour l’Armement (DGA) a notifié à Dassault Aviation le contrat de modernisation à mi-vie de la flotte de Mirage 2000D. Le montant du contrat n’est pour l’heure pas communiqué. Au total, se sont 55 appareils sur un total de 71 qui seront concernés par la modernisation. Cette importante mise à jour doit permettre à l’avion de voler jusqu’en 2030.

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le Système de Navigation et d'Attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport asymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. De plus, les Mirage 2000D modernisés seront compatibles pour emporter la nouvelle nacelle désignation laser Talios de Thales et la nacelle ASTAC (Analyseur de signaux tactiques). Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

3016_1-auto_downl.jpg

 

Photos : Mirage 2000D @ SIRPA AIR

 

03/10/2015

Modernisation des Mirage 2000D !

mirage-2000d.jpg

 

 

Le projet tant attendu de modernisation de Mirage 2000D de l’Armée de l’air va officiellement se concrétiser très prochainement. Selon le programme du Ministère de la Défense français, la modernisation des « 2000D » va débuter fin 2015 et les premiers appareils seront opérationnels en 2019.

 

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le Système de Navigation et d'Attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport assymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

 

L’importance des « 2000D » :

Sans la modernisation des Mirage 2000D, la flotte de combat  française s’écroulera aux alentours de 150 avions en ligne en comptant les Rafale air et marine. Le Mirage 2000D est un avion relativement récent qui joue un rôle déterminant dans la capacité de projection de puissance de l’armée de l’air. Mis à part le Rafale, il compte parmi les meilleurs avions de combat français. Sa rénovation lui permettra d’acquérir davantage de polyvalence et permettra de valoriser les investissements déjà consentis en tirant le maximum du potentiel de cet avion. D’autant qu’il s’agit d’un appareil mature dont le coût de possession est maîtrisé, qui est présent en opération et qui permet une montée en puissance progressive du Rafale.

 

tab_a11-108s.jpg

L’industrie au cœur de la rénovation :

Cette opération de rénovation est très importante pour les industriels concernés. Il s’agit non seulement de Thales, mais aussi de PME à forte valeur technologique qui risquent tout simplement de faire faillite si l’opération ne se fait pas. C’est le cas en particulier à REALMECA, qui a par ailleurs des compétences critiques dans la construction du Rafale. La rénovation du Mirage 2000 assurera du travail à cent cinquante personnes chez Thales pendant quatre ans dans la région Aquitaine et permettrait à REALMECA d’employer trente personnes, sur un total de cent trente personnes. En outre, il est prévu qu’une partie de la rénovation sera confiée au SIAe (Services Industriels de l’Aéronautique) à Clermont Ferrant.

Livre : Pour ceux et celles qui désirent découvrir la vie et le travail d’un pilote de Mirage 2000D, je vous engage à lire : « La guerre vue du ciel », par le Cmdt et pilote Marc Scheffler aux éditions Nimrod. Un livre qui raconte le métier de pilote de chasse, ses difficultés, la vie d’un escadron et les contraintes politiques qui découlent des engagements. Marc est en plus, pour l’avoir rencontré brièvement, un homme d’une rare gentillesse !

3016_1-auto_downl.jpg

Photos : Dassault Mirage 2000D @ Armée de l’Air

 

27/11/2011

Les Mirage 2000D feront la «RECO» !

 

IMG_8182_pascal_luxeuil2011.jpg


 

Les Mirages F1CR vont être retirés du service en 2014, pour compenser le départ à la retraite de ceux-ci, les Mirage 2000D seront modifié pour pouvoir assumer la reconnaissance tactique.

Adaptation de l’ASTAC :

Les Mirage F1CR sont doté de la nacelle ASTAC pour faire du renseignement électromagnétique, avec le départ à la retraite il a fallut trouver une solution, soit l’adaptation du système sur les Mirage 2000D. Thales Systèmes Aéroportés va être mandaté pour équiper 55 Mirages 2000D du système ASTAC (Analyseur de Signaux Tactiques) et la société Alkan se chargera du système d’attache PU 9010.

L’ASTAC :

L’ASTAC (Analyseur de Signaux Tactiques) est un système tactique aéroporté de reconnaissance électronique constitué d'un ensemble de capteurs internes ou montés en nacelle et une station de traitement au sol. Il est destiné à effectuer une détection, l'identification et la localisation de tout type de radar dans un environnement très dense. Une liaison de données entre l'application pod et la station au sol permet une rapide observation du champs bataille.

Le principales caractéristiques du système sont une couverture de fréquence très large,en bande passante instantanée, une  haute sensibilité ainsi qu’une haute précision de mesure en direction de l'interféromètre. Le système est entièrement automatique mais peut être  entièrement reprogrammable et possède une capacité de traitement à très haute vitesse allant jusqu'à 20 radars. L’ASTAC utilise deux récepteurs à large bande pour la compression des ondes acoustiques de surface.  Le système mesure les réseaux d'antennes afin de déterminer l'azimut dans les bandes de fréquences qui sont couvertes (0,5 à 18 GHz avec 18 à 40 GHz ou 0,1 à 0,5 GHz en option).

L’ASTAC une fois monté sur un appareil comme le Mirage 2000D biplaces offrira  de nouvelles options, le navigateur de combat pourra transmettre directement à la station au sol grâce au lien UHF les données concernants les menaces au sol.

Rappel sur le Mirage 2000D :

Mirage 2000D est une version biplace air-sol d'assaut conventionnel tout temps spécifique à la France. Cette version est dérivée du Mirage 2000N (feu Nucléaire) et destinée à l'assaut conventionnel. Elle est demandée à la fin des années 1980 et initialement désignée Mirage 2000N' (à lire Mirage 2000N prime). Ce chasseur-bombardier est doté de capacités de pénétration tout temps et d'une grande précision de navigation qui en font le fer de lance des avions d'attaque au sol. Il est capable de mettre en œuvre toute la panoplie des armements air-sol en service dans l'armée de l'air, de la bombe classique au missile de croisière en passant par tout l'éventail des armements à guidage laser grâce à sa nacelle de désignation (PDLCTS).

Depuis 1999, il participe à la plupart des engagements français sur les théâtres d'opérations, dont les opérations de sécurisation de l'Afghanistan au profit des forces déployées sur le terrain.

Le Mirage 2000D est capable de tirer par tout temps tous les armements en service dans l'Armée de l’air ainsi que ceux à guidage laser et les nouveaux missiles Scalp-EG et apache. Depuis janvier 2011, il est équipé d’une Liaison 16. Tout comme le Mirage 2000N, il est équipé d'un radar Antilope V auquel s'ajoute système d'autoprotection perfectionné. Le prototype du 2000D fait son premier vol le 19 février 1991 et la version est mise en service en 1993.

IMG_6953_déja àMDM.jpg


 

Photos : 1 Mirage 2000D  2 Mirage F1 CR @ Laurent Casaert