25/03/2015

L’Inde accepte ses Mirage 2000 modernisés !

yourfile-1.jpg

 

 

New Dehli, L’Indian Air Force (IAF) vient d’accepter la livraison et confirme du même coup l’entrée en service des deux premiers  Mirage 2000 modernisés. Ces deux appareils ont subi une modernisation  par Dassault Aviation en collaboration avec Thales à Istres.

 

Dorénavant, c’est l’avionneur indien Hindustan Aeronautics (HAL) à Bengalore qui va assurer la mise à niveau de la flotte de Mirage 2000 indien. Si Dassault Aviation est le maître d’oeuvre pour la modernisation de la flotte de 51 Mirage 2000H de l’IAF. L’avionneur français a travaillé sur deux exemplaires de «2000» indiens, les autres appareils seront modernisés en Inde par Hindustan Aeronautics (HAL) à Bangalore. 

Cette modernisation est réalisée par un consortium franco-indien qui regroupe : Dassault aviation, Thales (armes et intégration systèmes) MBDA (missiles) ainsi que Hindustan Aeronautics Limited (HAL) (réalisation, montage).

 

 

Modernisation des Mirage 2000H : 


yourfile.jpg


 

L’objectif technique de cette modernisation comprend une mise à niveau des Mirage 2000 au standard -5 /II  avec l’adjonction de la nouvelle version du radar RDY-3, un cockpit numérique compatible avec de jumelle de vision nocturne. L’avion recevra une liaison de donnée à la sauce indienne, couplée à un système de données tactiques JTIDS. L’Inde a également négocié l’acquisition d’un viseur de casque.  Question armement,  la France fournira la dernière génération de missile MICA, doté d’autodirecteur à infrarouge et à guidage radar. L’appareil pourra également emporter divers types de bombes, qui lui  permettra une allonge en matière d’attaque au sol.

Les Mirage 2000H acquis au milieu des années 80 commençaient sérieusement à être dépassés du point de vue technologique. Ce programme doit permettre à l’avion français de Dassault de retrouver des capacités, lui permettant de pouvoir maintenir ses engagements durant encore 20 ans.

 

2854595289.jpg

 

 

Photos : 1 Premier monoplace modernisé 2 Biplace modernisé @ Dassault Aviation 3 flotte de Mirage 2000 de l’IAF @ IAF

12/08/2013

Le Brésil va retirer ses Mirage 2000 !

FAB-Mirage-2000.jpg


 

Sao Paulo, l’armée de l'air brésilienne (Força Aérea Brasileira-FAB) vient de décider de retirer du service ses 12 avions de combat de type Mirage 2000 pour la fin de cette année. Ces Mirage 2000 avaient été achetés d’occasion à la France en 2005 pour 80 millions de dollars (avions, missiles et logistique). 

La FAB dispose de 10 Mirage 2000C monoplace et 2 biplaces 2000B (désigné localement comme F-2000C/B) qui servent au sein du 1er Escadron de défense aérienne, depuis la base aérienne de Anapolis. L’entretien et la logistique étaient assurés par le constructeur Dassault Aviation. Une équipe de travail établie par le commandement des opérations aériennes de la FAB est en train d'analyser les mesures à mettre en œuvre pour le retrait progressif de ces avions.

Avec le retrait des Mirage 2000, la FAB ne disposera plus que des Northrop F-5EM/FM Tiger II pour l’interception et des AMX A1 pour l’attaque au sol. Les 57 F-5EM/FM ont été modernisé avec l’aide de l’israélien ELBIT. Les améliorations apportées comprennent un radar SELEX-ES Grifo, un viseur de casque DASH, des systèmes modernes d’alerte radar et des contre-mesures, l’amélioration des IFF (Identification, ami ou ennemi),  des écrans numériques et l’intégration du système HOTAS (Hands on Stick & Throttle), une navigation GPS redondante, une liaison de données pour l’échange d’informations et des sièges éjectables plus récents. 

Malgré cette modernisation, la flotte de F-5 est vieillissante et n’est déjà plus en phase, avec les nouvelles technologies, comme l’arrivée généralisée des radars à antenne à balayage électronique (AESA). Le Brésil va devoir rapidement rendre son choix, dans le programme F-X2 selon (Plano Estratégico Militar da Aeronáutica) le plan de modernisation. La FAB a reçu des offres pour le  F/A-18E/F Super Hornet de Boeing, le Gripen E de Saab et le Rafale de Dassault Aviation.


 

Brazilian_Mirage_2000.jpg


Photos : Mirage 2000 (F2000) de la FAB @ FAB

21:51 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fab, dassault aviation, mirage 2000, f2000 |  Facebook | |

01/04/2012

Cambrai : Une fermeture non désirée pour toute une région !

 

camb_016.jpg


 

Après soixante années d’existence, l’escadron de chasse 1/12 Cambrésis, a définitivement arrêter ses ailes le 30 mars, sur la Base Aérienne 103 « Commandant Mouchotte » de Cambrai (Nord de la France).

Créé en 1952 à partir des escadrilles SPA 162 « tigre » et SPA 89 « Guêpes », l’escadron s’associe rapidement avec le 74th Squadron de la Royal Air Force et au 79th Tactical Fighter Squadron de l’US Air Force pour être la structure fondatrice de ce qui deviendra le « Tiger Meet », rendez-vous annuel de toutes les unités aériennes « Tigre » de l’OTAN.

Le Fliegerstaffel 11 de Meringen AB, s’était d’ailleurs rendu l’an dernier pour le dernier Tiger Meet organisé sur la base de Cambrai.

Le 1/12 a été déployé en opérations sur de nombreux terrains aux quatre coins du monde du MD 450 Ouragan au Mirage 2000C rentré en service depuis 1992.

 

camb_028.jpg

 

 

Seul les traditions du SPA 162 « tigre » ne seront pas mises en sommeil, elles sont transférées à l’Escadron de chasse 1/7 Provence de Saint-Dizier, que nous connaissons bien en Suisse pour être venu à plusieurs reprises tant pour l’appel d’offre du remplacement de nos F-5,  qu’à Sion pour le meeting 2011.

Une grande cérémonie s’est déroulée sur la base de Cambrai qui sera démantelée d’ici 2013.

Plusieurs Mirage 2000C du Cambrésis ont revêtu une peinture spécifique et toute la région du nord de la France a été survolée en guise d’adieu, un adieu dans la douleur qui pose beaucoup de questions quand à la future vie économique du Cambrésis.

Les élus et les forces vives de Cambrai l’avaient bien compris et s’étaient mobilisés pour le maintien de la base en recueillant plus de 11.000 signatures lors d’une pétition.

Rien n’y a fait, la réforme de la carte militaire française de 2008 est passée par là, et ce n’est pas les 34 millions d’euros (40 millions Francs Suisse) du contrat de redynamisation de site de défense (CRSD) qui remplaceront les milliers de militaires et de leur famille dans le tissus économique de la région.

camb_009.jpg

 

Place maintenant au Rafale tigré pour le prochain TigerMeet qui se déroulera en Norvège !

Texte & photos de Paul Marais-Hayer

 

12:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : armée de l'air, cambrai, mirage 2000 |  Facebook | |

10/05/2011

Le 50e Tiger Meet a débuté !

 

tiger_002.jpg

 

Il y a 50 ans, le 19 juillet 1961, se déroulait la toute première rencontre des Tigres de l’OTAN sur la base américaine de RAF Woodbridge en Angleterre. Ces premiers tigres étaient au nombre de trois. Ils représentaient les forces aériennes des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France. Cette première réunion tripartite avait pour insigne le tigre, prédateur redoutable et chasseur par excellence. Dès l’origine, cette rencontre qui avait durée une journée, fait des émules et va donner naissance au Nato Tiger Meet qui n’aura de cesse de s’agrandir au fil du temps.
De nos jours, le Nato Tiger Meet est devenu l’exercice aérien interarmées et interallié le plus important en Europe ! Il regroupe à lui seul près de 17 nations, 24 escadrons de chasse, d’hélicoptères, de détection aéroportée ou de ravitaillement en vol.

 

11_5011_new_michel_004.jpg

 

50e édition en France :

L’exercice international de défense aérienne «Tiger Meet 2011» se déroule du 9 au 20 mai 2011 sur la base aérienne 103 à Cambrai en France, sous l’organisation de l’Escadron 1/12 «Cambresis» qui vole sur Mirage 2000 C RDI.

ntm2011.png

Participation suisse :

Une nouvelle fois le Staffel 11 basé à Meiringen s’est envolé pour participer à l’exercice du Tiger Meet avec une nouvelle «deco» pour le Hornet J-5011 (voir photo) Le Staffel 11 avait remporté le Tiger Meet 2008  mais n’avait pas pu participer l’année dernière pour raison d’économie budgétaire. Les Suisses se sont déplacés  avec cinq F/A-18 C/D, soit  quatre avions d’engagement, plus une machine de réserve.  23 escadrilles en provenance de 17 pays européens participent également à cette campagne. Les exercices prévus au programme comptent parmi les plus exigeants qui soient. Un accord technique relatif aux activités communes d’instruction entre la Suisse et la France constitue la base légale pour la participation au «Tiger Meet 2011».

 

tiger_008.jpg

Grand Meeting ce weekend :

En plus de l’exercice, le weekend prochain se déroulera sur la base aérienne un grand meeting aérien ouvert au public. Dans un esprit de solidarité aéronautique complet, l’aéro-club Louis Blériot s’est associer  avec l’Escadron de Chasse “1/12 Cambrésis”, la Base aérienne 103, la ville et la communauté de Cambrai, pour ouvrir au grand public le 50ème Tiger meet. Cet immense exercice aérien militaire va rassembler plus d’une centaine d’aéronefs venus de plus de 19 pays. Pour ce faire, un meeting de renommée internationale sera organisé le 15 mai 2011 sur l’aérodrome de Cambrai-Niergnies, il sera le point d’orgue des différentes manifestations organisées conjointement avec l’Armée de l’air, dans le centre de Cambrai. Les escadrons et les hélicoptères Tigre, accompagneront la Patrouille de France et beaucoup d’autres patrouilles et avions de légende dans un show aérien qui devrait rassembler 50 000 personnes.

 

 

 

tiger_012.jpg

 

 

Photos : 1 Mirage 2000 du 5/330 @ PMH 2 Hornet suisse avec sa nouvelle livrée @Staffel11/Martin Michel 3 Insigne ntm 2011 4 Tornado Luftwaffe 5 F-16 D Turc @ Paul Marais-Hayer

 

03/04/2011

De nouveaux appareils contre la Libye :

 

 

1363983.jpg

 

 

La coalition est maintenant sous les ordres de l’OTAN et de nouveaux appareils viennent grossir les rangs de l’opération «Odyssey Dawn».

Le Qatar entre en scène :

Six Mirage 2000-5 de la Force aérienne du Qatar opèrent depuis le 25 mars à partir de la base grecque de Souda, en Crète. L’armée de l’Air française exploite également quatre Mirage 2000-5F depuis ce weekend sur le même emplacement.

Comparables en termes de capacités, les deux types d'appareils présentent toutefois quelques différences. En termes d'armement d'abord: alors que les avions français emmènent six missiles Mica, en version infrarouge et électromagnétique, les chasseurs qataris n'embarquent que quatre Mica-EM assortis de deux Magic II. De plus, ces derniers ne sont pas équipés de perche de ravitaillement en vol, ce qui oblige les appareils à décoller dans une configuration "lourde" avec trois réservoirs externes.

Les Emirats Arabes :

Les Mirage 2000-9 de la Force aérienne des Emirats Arabes Unis, dont six exemplaires sont positionnés en Sardaigne, à Decimomannu, aux côtés de six F-16E/F Block 60. Capables d'emmener des Mica-IR et Mica-EM, les Mirage 2000 émiriens sont toutefois beaucoup plus polyvalents que leurs homologues français et qataris, puisque dotés de capacités air-sol avancées missile de croisière Scalp, nacelle Damocles, missiles air-sol PGM.

 

1681665.jpg

 

 

Les USA renforcent leurs capacités :

Les USA ont annoncé en fin de semaine le déploiement d’AC-130 Spectre et d’A-10 Thunderbolt. Ils sont spécialisés dans le CAS (Close Air Support) soit  l’appui aérien au sol.

Tornado GR4 toujours actifs :

Les Eurofighter Typhoon II de la RAF n’étant pas au standard polyvalent, la Royal Air Force s’appuie sur ses Tornado GR4 pour assurer ses missions de bombardement au-dessus de la Libye. Le MoD britannique précise que plusieurs patrouilles ont été menées le 30 mars par les biréacteurs à géométrie variable.

Bien que vieillissant le Tornado GR4 dispose d’un armement panaché, composé à la fois de bombes guidées laser Paveway IV et de missiles air-sol Brimstone. Tous deux disposent d'un  système de  guidage laser, dont l'illumination est fournie par la nacelle Litening, mais le Brimstone dispose en plus d'un guidage radar millimétrique qui peut théoriquement être mis à profit pour l'engagement autonome de cibles terrestres, telles que chars ou véhicules blindés.

Les Tornado GR4 fournissent également à la coalition du renseignement récolté par la nacelle de reconnaissance DB-110 "Raptor", emportée en position ventrale. Celle-ci est régulièrement emmenée aux côtés de bombes Paveway IV, contrairement aux Rafale français qui n'emmènent pas d'armement air-sol lorsqu'ils sont équipés de la nacelle Reco-NG.

 

21T0502.jpg

 

 

Photos : 1 Mirage 2000-9 EAU @Aldo Bildini 2 A10 Thunderbolt II @K.Bell 3 Tornado GR4 @RAF/Berry Vissers