21/08/2013

La Russie prépare l’arrivée du MiG-35D !

mig35.jpg


 

 

LIPETSK, en Russie, le ministre adjoint à la Défense Yury Borisov confirme que son pays recevra un grand nombre d’avions de combat MiG-35 et continuera de se doter du SU-35. La livraison de ces deux types d’appareils faits partie du programme d'armement de l'Etat jusqu'en 2020.

 

Grande modernisation :


 

joukovsky.jpg


 

Pour l’instant le constructeur Sukhoi tirait à lui seul, son épingle du jeu avec les livraisons des SU-34 d’attaque au sol et les premiers SU-35S. Sukhoi est devenu le principal fournisseur d’avions russes et va continuer. Chez Mikoyan-Gourevitch, le temps des vaches maigres semble toucher à sa fin, avec la décision de commander le MiG-35.

 

Certes, la commande a été retardée suite à des problèmes liés au manque de préparation pour l'exécution du contrat industriel. Initialement le contrat de 1,1 milliard de dollars aurait dû être signé cette année, pour l’achat d’un premier lot de 37 MiG-35D. Finalement la commande est reportée pour 2016, ce qui permettra à l’avionneur Mikoyan-Gourevitch de disposer de trois ans pour préparer sa transition en douceur vers la production de masse.

 

On patiente avec le MiG-29SMT : 

 

Ce retard dans la commande du MiG-35 n’est pas sans poser quelques problèmes à la Force aérienne russe, en effet, elle exploite déjà 28 MiG-29SMT précédemment rejetés par l'Algérie en 2007, qui ont ensuite été remis à neuf et dotés de nouveaux équipements avant d'être livré.

 

Bien qu'il n'y ait pas eu de commentaire officiel, l’Etat major se montre néanmoins peu satisfait de cette solution transitoire, car la variante SMT a été conçue pour intégrer des fonctionnalités pour le MiG-29M dans le vieux-modèle MiG-29A, y compris les réservoirs de carburant supplémentaires, le radar multimode Zhuk-ME (à antenne mécanique), un cockpits avancé et amélioré, mais sans la poussée vectoriel du moteur RD-33.

Bref, la Force aérienne se montre impatiente de pouvoir compléter son dispositif avec le MiG-35. L’objectif étant de disposer rapidement du binôme SU-35S/MiG-35D.

 

Le MiG-35D : 


 

mig35cockpit.jpg


 

Développement ultime du célèbre MiG-29 «FULCUM», le MiG-35 et un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 a reçu le nouveau moteur RD-33MKV équipé de tuyères à poussée vectorielle orientable. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-AE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8.


 

505510756.jpg




La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, elle a été accrue de 50% sur ce modèle. De plus, la charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes.


 

MiG-35.jpg


 

Photos : 1 & 4 MiG-35D en vol @ Mikoyan Gourevitch 2 MiG-29SMT, MiG-35, SU-30, SU-34 Max Briansky 3 Cockpit MiG-35D 


25/04/2013

Des MiG-35D pour l'armée russe dès 2014 ?

3719122623.jpg

 

LOUKHOVITSY, le directeur général du consortium MiG, confirme la possible livraison pour 2014 des premiers MiG-35D « Fulcrum », ceci dans l’attente d’un contrat final, qui doit encore être approuvé par le parlement russe. La réalisation de ce contrat permettrait à MAPO MiG de relever la tête face à Sukhoi qui est devenu, en Russie, le principal fournisseur de la Force aérienne. Quoi qu’il en soit, le consortium se tient prêt à livrer, dès l’année prochaine, les premiers appareils en cas de feu vert.

 

Le MiG-35D :

 

 

mig,mapo mig,mig-35d,armée russe

 

 

Développement ultime du célèbre MiG-29 FULCUM, le MIG-35 et un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MIG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 à reçu le nouveau moteur RD-33MKV équipé de tuyère à poussée vectorielle orientable. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8.

La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, elle a été accrue de 50% sur ce modèle. De plus, la charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes.

 

 

 

mig,mapo mig,mig-35d,armée russe

 

 

Photos : MiG-35D en vol  @ MiG

11:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mig, mapo mig, mig-35d, armée russe |  Facebook | |