23/07/2017

La Russie va commander le MiG-35 !

rac mig,mig-35,fulcrum-f,aviation russe,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'avation,salon maks 2017,aviation et défense

Salon aéronautique MAKS, le vice-ministre de la Défense Yuriy Borisov a annoncé que le programme d’équipement de l’aviation russe pour 2018-25 soutient l'approvisionnement du nouvel avion de combat Mikoyan MiG-35.

Cette importante confirmation pour l’avionneur russe a eu lieu alors que le MiG-35 a pris le devant de la scène au sein du salon avec notamment comme espoir d'attirer les clients militaires nationaux et étrangers. Cette annonce semble donc confirmer la volonté de la Russie de venir remplacer progressivement les actuels MiG-29 par le nouveau standard.

Un nouveau souffle pour MiG :

Depuis la fin de la guerre froide, le Mikoyan Design Bureau a lutté pour obtenir une large attention sur le marché par rapport à son concurrent Sukhoi, qui bénéficie d'un solide soutien de l'État pour ses avions de la gamme Su-30, Su-34, Su-35 et le futur T-50.

Borisov a déclaré lors d'une conférence de presse que les forces armées russes commenceront à acheter le Mig-35 une fois que le programme d'armement de l'État (GPV) 2018 sera définitivement approuvé.

De son côté, le PDG de MiG Aircraft Corporation, Ilya Tarasenko, s'attend à ce que la production en série du combattant du MiG-35 débute en 2019. Borisov n'a pas dit combien d'aéronefs ou d'escadrons de MiG-35 le programme d'armement supporterait ou combien seront nécessaires. Néanmoins, toute commande d'état aiderait à ancrer le programme et à le rendre plus attrayant pour les éventuels clients internationaux.

3447786819.5.jpg

Le MiG-35 « Fulcrum-Foxtrot » :

Le MiG-35 « Fulcum-F » (Foxtrot) est représente un développement ultime du célèbre MiG-29. Il est un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou.

Les ingénieurs de MiG ont mis l'accent sur la fiabilité de la cellule, des moteurs et de l'avionique. Le chef de la direction de MiG, Sergei Korotkov, a déjà déclaré que le MiG-35 dispose d’une vitesse de Mach 2,23 et une portée opérationnelle 1,5 fois plus longue que le MiG-29 actuel. Il dispose deux impressionnants moteurs Klimov RD-33OVT munis de buses bidirectionnelles de vectorisation de poussée. Cela contraste avec les avions comme le Su-35 actuel et le F-22 « Raptor » américain qui n'utilisent que la vectorisation de poussée verticale à un seul axe.

Le MiG-35 est équipé d'un système de ciblage électro-optique NPK-SPP OLS-K. Le système de ciblage et de surveillance OLS-K est monté directement sur l'avion sous le fuselage droit (tribord) sur la nacelle du moteur. Le capteur OLS-K peut suivre les véhicules en mouvement sur 20 kilomètres et les contacts de surface en mer pendant 40 kilomètres. Un télémètre laser intégré calcule la distance de la cible jusqu'à 20 kilomètres. L’avion dispose d’un système de désignation laser pour les armes guidées. Le nouveau télémètre laser et télémètre PPK permet au MiG-35 de guider de façon autonome des munitions de précision de la même façon que les F-15 E américain. A noter que cette nouvelle capacité de ciblage par précision pour les armes air-sol, est en soi une nouveauté dans la doctrine aérienne russe.

Le MiG-35 dispose du radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE (Zhuk-AE pour l’exportation) d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et en engager 8. L’avion mettre en œuvre les derniers systèmes d’armes russes, dont les missiles R-77 et K-74M. La charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes. En matière d’avionique le pilote dispose d’un cockpit tout glace avec 4 écrans couleur LCD.

 

3114915098.2.jpg

Photos : 1 Le MiG-35  2 Cockpit 3 En vol @ RAC MIG

 

20/06/2017

Le MiG-35 prêt à la fin de l’année !

MiG-35.jpg

RAC MiG poursuit ses essais sur le MiG-35 « Fulcrum-F » et s'attend à ce que le programme soit terminé, d'ici la fin de 2017. L’avion sera disponible pour entrer en service.

Au salon du Bourget à Paris, l’avionneur russe a confirmé aujourd’hui que les tests de vol se déroulent bien et que le gouvernement russe est satisfait des progrès réalisés". « Après l'achèvement des essais en vol, on s'attend à ce que Moscou signe une commande pour l’avion, peut-être pour 37 exemplaires a déclarer » Katia Kravchenko responsable de la communication pour RAC MiG.

À plus long terme, le MiG-35 remplacera vraisemblablement la flotte complète des 258 MiG-29 en service au sein de la Force aérienne russe.

Bien que le MiG-35 ressemble à son prédécesseur, Katia Kravchenko souligne qu'il s'agit d'une plate-forme complètement nouvelle. Les améliorations incluent une section transversale permettant une réduction de la signature radar, réalisée grâce à un nouveau matériau absorbant ainsi que des moyens électroniques.

Le MiG-35 « Fulcrum-F »:

Développement ultime du célèbre MiG-29 FULCUM, le MiG-35C/D et un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 a reçu le nouveau moteur RD-33MKV avec tuyères vectorielles en options. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8. Il dispose également du nouveau désignateur de cible OLS.

La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, a été accrue de 50% sur ce modèle. De plus, la charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes.

mig_35-1600x900.jpg

Photos : MiG-35 en vol @ RAC MiG

21/03/2016

Le MiG-35 de préséries en approche !

9543.jpg

L’avionneur RACMiG a annoncé ce matin, que les premiers MiG-35 (Fulcrum-F) de préséries seront prêts cette année pour débuter les essais en vol. Cette étape prépare également la mise en activité de la ligne de production de la dernière génération du célèbre chasseur.

Selon le directeur de RACMiG le MiG-35 de préséries ont été financés en vertu d'un contrat avec le ministère russe de la Défense. Le nombre d’aéronef n’a pas été dévoilé. Le premier exemplaire de présérie se trouve en phase finale d’assemblage. Aux dernières nouvelles, l’aviation russe pourrait commander le MiG-35 en 2018.

Le MiG-35 :

Développement ultime du célèbre MiG-29 FULCUM, le MiG-35C/D et un dérivé du MiG-29OVT de démonstration. Il fait partie de la quatrième génération des chasseurs MiG. Construit dans l’usine Sokol de Nijni-Novgorod à 500km à l’est de Moscou, le MiG-35 a reçu le nouveau moteur RD-33MKV avec tuyères vectorielles en options. Cet appareil confirme la fin de l’âge sombre de la technologie aéronautique de la Russie, il a reçu un radar actif à balayage électronique (AESA) Zhuk-MAE d’une portée de 130 à 200km pouvant traquer une trentaine de cibles et d’en engager 8. Il dispose également du nouveau désignateur de cible OLS.

La capacité en carburant faisant défaut sur les anciennes versions, a été accrue de 50% sur ce modèle. De plus, la charge militaire avoisine maintenant les 6 tonnes.

 

mig350003.jpg

Photos : Prototype du MiG-35 @ RACMiG

30/12/2014

Argentine, avion de combat et imbroglio militaro-politique !

image.jpg

 

Buenos Aires,  au mois d'octobre, je vous parlais de la décision de l'Argentine de négocier l'achat de l'avion de combat suédois JAS-39 Gripen E, qui portaient sur 24 appareils, selon les informations obtenues au sein du ministère de la Défense argentin et confirmées par le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi.

 

Grincement de dents britanniques :

 

L'Angleterre dont l'industrie et le principal fournisseurs pour l'avion suédois avec l'équipementier et radariste Selex ES ne voit pas d'un très bon oeil, la livraison du Gripen E aux argentins. De fait, une coalition au sein du gouvernement, appuyée par des membres du Congret américain veulent, depuis cette annonce, s'opposer à la vente de l'avion suédois via le Brésil à l'Argentine. On peut comprendre de prime abord cette décision, étant donné les antécédents de la guerre des Malouines. 

Pourtant, cette volonté de barrage, pourrait à terme s'avérer être nuisible à plus d'un titre.

 

Le Gripen, avion de la réconciliation :

 

Pour le ministre de la Défence argentin, la vente d'avions de combat Gripen E serait un point d'honneur à la réconciliation et la fin des tensions de la guerre des Malouines, une occasion de tourner la page et d'aller de l'avant politiquement avec les britanniques. Un avis d'ailleurs partagé par l'opinion public. Hors, la tentative de blocage des Anglais et des Américains et très mal vue en Argentines, on l'imagine bien. 

 

Pourtant à Londres et aux Etats-Unis, des voix critiquent ouvertement cette vision et demandent ouvertement à ce que cette vente puisse se faire. 

 

La Russie en embuscade :

image.jpg

Si, une certaine dissidence prône la vente du Gripen E aux argentins, c'est pour contrer l'offre faite par Moscou de ré-équiper l'armée argentine. En effet, la Russie a proposé la vente d'un premier lot de bombardiers tactiques Sukhoi Su-24 "Fencer" d'occasions. Si l'avion est ancien, il représente néanmoins une sérieuse menace. Mais l'offre Russe ne s'arrête pas là, Moscou offre la panoplie complète de ses avions de combat Sukhoi et le nouveau MiG-35. En parallèle, systèmes de défense anti-aérien S-300 et Panstir. L'armée de terre et la marine ne n'étant pas oubliées.

 

Le casse-tête argentin :

 

Le verrouillage de la modernisation de l'armée argentine par le gouvernement anglais et semble  virer au cauchemar, car les temps ont changé. Première option, anglais et américains acceptent de régler les différents de la guerre des Malouines et laissent les argentins se doter du Gripens E suédois. Dans le cas contraire, le risque que la Russie étende un peu plus sa domination au sein du continent en matière d'armement deviendra réalité.

 

L'ancien Général l'USAF Robert C. Kehler expliquait, il y a de cela une semaine, que la modernisation de l'aviation argentine avec des aéronefs russes, serait une catastrophe politique, qui aurait de graves répercussions à l'avenir. En effet, s'ajoutant au non règlement de la crise des Malouines, l'Argentine prendrait un sérieux avantage à l'avenir en cas de détérioration des relations avec l'Angleterre. Celle-ci, devrait alors renforcer son dispositif militaire sur l'île de la discorde. Sauf, qu'avec les baisses de crédits militaires, l'Angleterre n'avait pas prévu cette éventualité ! 

 

Bref, avion suédois ou pas, il faudra compter sur les pressions russes dans la région et il faudra aux Britanniques, bien réfléchir au choix final, les conséquences risquent d'être lourdes.

image.jpg

Photos: 1 Gripen E aux couleurs du Brésil 2 Su-24 "Fencer" 3 MiG-35 

 

 

 

 

 

 

 

 

05/09/2014

Russie: 230 nouveaux aéronefs en 2014 !

13108345.jpg

 

Moscou, l'Armée de l'air russe confirme qu’elle sera dotée avant la fin de l’année 2014 d'au moins 230 avions et hélicoptères, dont 50 sont déjà en service, a annoncé le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

 

Modernisation sans précédent : 

 

L'Armée de l'air se dote activement de systèmes modernes aériens selon le plan de modernisation mis en place depuis quatre ans. Rien que cette année, les unités s'équiperont de plus de 230 aéronefs.

50 appareils sont déjà en service, alors que 180 équiperont l'Armée de l'air d'ici la fin de l’année 2014.

 

La modernisation du parc d’avions militaire se poursuivra bien au-delà de 2014. Le plan de modernisation russe comprend plus de 250 avions de combat, 65 appareils d'entraînement, 39 aéronefs de transport et plus de 400 hélicoptères pour la période 2014-2016.


3600587869.jpg


 

Selon les premières projections disponibles, la Force aérienne et l’aviation de la marine de la Russie vont se doter d’ici 2020 de plus de 600 avions de combat et plus de 1’000 hélicoptères, sans compter les nouveaux équipements.

Les aéronefs concernés sont les chasseur Sukhoi Su-30 et Su-35, du chasseur Su-34, et un plus tard du chasseur de cinquième génération Sukhoi  T-50 (PAK FA). 

 

Il faudra également compter sur la commande dès 2016 du nouveau RAC MiG-35 avec une première commande estimée à 100 appareils.


1697071394.jpg


 

Nouveaux hélicoptères : 

 

A terme l’aviation russe pourra compter sur 14 brigades et régiments dont 10 régiments d'aviation. Les troupes comptent 10 armées interarmes dont chacune sera dotée d'un régiment d'hélicoptères.  Chacune des quatre régions militaires sera dotée d'une brigade d'aviation. Cela fait un total de 14 brigades et régiments. Les hélicoptères Mil-Mi-24 «Hind» vont continuer d’être progressivement retirés pour être remplacé par les Ka-52 «Alligator» et Mi-28N «Night Hunter». 


3543099515.jpg


 

 

Photos : 1 Sukhoi SU-30M2 @ Irkut 2 MiG-35 RAC Mig 3 Ka-52 Alligator 4 Mil Mi-38N @Sergy

20:39 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aviation russe, sukhoi, su-30m, mig-35, ka-52, mi-28n |  Facebook | |