03/07/2020

L’Inde passe commande pour des MiG et Sukhoi additionnels !

fg_3224862-jdw-6796.jpg

Je vous l’annonçais le 21 juin dernier, l’Inde désirait en urgence acquérir un complément d’avions de combat pour venir renforcer ses flottes de MiG-29 et Sukhoi Su-30MKI. Le ministère indien de la Défense (MoD) a approuvé l'acquisition d’un contrat d’une valeur de 2,43 milliards de dollars portant sur 21 avions de combat Mikoyan MiG-29 et 12 Sukhoi Su-30MKI destiné à l'Indian Air Force (IAF).

Dans une déclaration du 2 juillet, le ministère de la Défense a déclaré que le Conseil d'acquisition de la défense (DAC), dirigé par le ministre de la Défense Rajnath Singh, avait autorisé l'acquisition de 21 MiG-29UPG et de 12 licences pour construire sous construit 12 Su-30MKI.

Les 21 plateformes complèteront les 59 MiG-29UPG intronisés dans l'IAF à partir de 1986.

Les 12 Su-30MKI supplémentaires seront acquis pour remplacer un nombre égal d'avions perdus dans des accidents au fil des ans. Ces chasseurs seront construits sous licence par Hindustan Aeronautics Limited (HAL). Les responsables ont déclaré que HAL, qui, d'ici mars 2021, aura achevé le dernier des 222 Su-30MKI construits sous licence dans le cadre de la flotte de 272 de ce type de l'IAF, avait souhaité recevoir des commandes supplémentaires pour maintenir ses chaînes de montage actives. 

Le MiG-29 UPG :

3707431123.5.jpeg

Les MiG-29 de l’IAF sont techniquement plus proches de la version MiG-29KUB de la marine indienne qui est entrée en service en 2010. L’avion est doté d’une nouvelle architecture informatisée qui fonctionne avec le nouveau radar de Phazotron-NIIR Corp Zhuk-M2E de type AESA capable de suivre dix cibles à 245km couplé avec le nouvel IRST de type NPK-SPP OLS-UEM qui combine un capteur infrarouge 320x256 pixels et une caméra TV 640x480 pixels portées comprises entre 200 mètres et 20 kilomètres. L'OLS-UEM a été conçu pour détecter des cibles aéroportées à des distances comprises entre 15 et 55 kilomètres. Il offre une couverture en azimut de +/- 90 degrés et de + 60 degrés à -15 degrés en élévation

L’avionique est entièrement nouvelle avec un cockpit doté d’écrans couleurs et d’éléments occidentaux comme le viseur de casque « Top-Sight » de Thales, d’une centrale de navigation SAGEM. L’avion est également doté d’une perche de ravitaillement en vol rétractable. En ce qui concerne la guerre électronique, les MIG-29UPG sont dotés de capteurs de fabrication indienne, mais reliés à des systèmes actifs/passifs d’origine israélienne. 

Question armement, les MiG-29UPG sont dotés des mêmes systèmes que les MIG-29SMT et MIG-29KUB avec les missiles RVV-AE R-77 de portée moyenne, le missile KH-31P antinavire et les bombes à guidage optique KAB-500KR. Conçu au départ pour la supériorité aérienne le standard l’UPG permet maintenant les attaques au sol et de surface. Selon le constructeur MiG, la durée de vie des avions modernisés est étendue à 3’500 heures de vol pour 40 ans.

Le Sukhoi Su-30MkI :

4255164962.JPG

Le Sukhoi Su-30MKI ou « Super 30 » bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, du radar AESA de type Phazotron Zhuk-AE* en bande X qui peut suivre 30 cibles aériennes en mode suivi pendant le balayage et engager six cibles simultanément en mode attaque. Ce dernier, équipe la dernière version du Su-30MKI doté du missile BrahMos. Ce radar a montré qu’il permettait également un niveau plus élevé de connaissance de la situation. La suite de guerre-électronique (EW) est un plus grand défi dans la mesure où la grande section radar de l'avion rend obligatoire une capacité d'autoprotection robuste. La suite EW actuelle de l'avion est une variante du système monté sur nacelle KNIRTI SAP-518 de fabrication russe, qui peut être complétée par le module de brouillage SAP-14.

Le Sukhoi Su-30MKi ainsi modernisé est nommé « Super 30 », il bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn Corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2’000 heures en lieu et place des 1’000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre extrême. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indiens BrahMos et du KH-59M Ovod-M. 

*Sur les versions antérieures indiennes, l’avion est doté du radar PESA N011M BAR.

Photos : 1 Mig-29 et Su-30 indiens 2 MiG-29UPG 3 Su-30MkI@ IAF

21/06/2020

Dans l’urgence, l’Inde veut commander des MiG et des Sukhoi !

unnamed-2.png

La situation exceptionnelle en ce qui concerne les tensions frontalières entre l'Inde et la Chine pousse New-Dehli à vouloir, dans l’urgence, compléter ses trois escadrons de MiG-29 et Sukhoi Su-30. Moscou de son côté est prêt à livrer des avions de combat Sukhoi Su-30 MKI et Mikoyan-Gurevich MiG-29 à l’Inde dans les plus brefs délais, dans un accord de gouvernement à gouvernement.

Achat accéléré :

L’achat était prévu, mais la situation devrait accélérer la commande de 21 avions de combat MiG 29 supplémentaires et de 12 avions Sukhoi Su-30 MKI. La proposition devrait être soumise au ministère de la Défense la semaine prochaine pour approbation finale. Cette commande doit permettre à l’Inde de renforcer ses unités, afin de disposer d’un ordre de bataille suffisant. Une partie de ces appareils doivent venir remplacer des avions perdus lors de crash.

Renforcer la dissuasion :

5_img128819101147.jpg

L’achat de 12 Sukhoi Su-30MkI s’ajoutent aux 272 exemplaires. Ces appareils sont susceptibles d'être fabriqués par Hindustan Aeronautics qui possède une usine de production à Nasik qui sera en panne d'ici l'année prochaine. Les Sukhoi forment la colonne vertébrale de l'IAF et doivent faire l'objet d'une mise à niveau qui est négociée séparément avec HAL. Ces 33 chasseurs seraient les premiers avions à être commandés après l'accord sur le Rafale signé en 2017 et ajouteraient aux capacités de combat de l'armée de l'air. Par ailleurs, le Sukhoi Su-30MKI de l’IAF commencent à recevoir la capacité d’emport du missile de croisière supersonique BrahMos-A, soit un élément central de la capacité de frappe en profondeur de l’IAF. Celle-ci doit permettre de peser en matière de dissuasion face à la Chine.

MiG-29 UPG :

image.jpeg

Les MiG-29 de l’IAF sont techniquement plus proches de la version MiG-29KUB de la marine indienne qui est entrée en service en 2010. L’avion est doté d’une nouvelle architecture informatisée qui fonctionne avec le nouveau radar de Phazotron-NIIR Corp Zhuk-M2E de type AESA capable de suivre dix cibles à 245km couplé avec le nouvel IRST de type NPK-SPP OLS-UEM qui combine un capteur infrarouge 320x256 pixels et une caméra TV 640x480 pixels portées comprises entre 200 mètres et 20 kilomètres. L'OLS-UEM a été conçu pour détecter des cibles aéroportées à des distances comprises entre 15 et 55 kilomètres. Il offre une couverture en azimut de +/- 90 degrés et de + 60 degrés à -15 degrés en élévation

L’avionique est entièrement nouvelle avec un cockpit doté d’écrans couleurs et d’éléments occidentaux comme le viseur de casque « Top-Sight » de Thales, d’une centrale de navigation SAGEM. L’avion est également doté d’une perche de ravitaillement en vol rétractable. En ce qui concerne la guerre électronique, les MIG-29UPG sont dotés de capteurs de fabrication indienne, mais reliés à des systèmes actifs/passifs d’origine israélienne. 

Question armement, les MiG-29UPG sont dotés des mêmes systèmes que les MIG-29SMT et MIG-29KUB avec les missiles RVV-AE R-77 de portée moyenne, le missile KH-31P antinavire et les bombes à guidage optique KAB-500KR. Conçu au départ pour la supériorité aérienne le standard l’UPG permet maintenant les attaques au sol et de surface. Selon le constructeur MiG, la durée de vie des avions modernisés est étendue à 3’500 heures de vol pour 40 ans.

Le Sukhoi Su-30MkI :

800px-Indian_Air_Force_SU-30.JPG

Le Sukhoi Su-30MKI ou « Super 30 » bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, du radar AESA de type Phazotron Zhuk-AE* en bande X qui peut suivre 30 cibles aériennes en mode suivi pendant le balayage et engager six cibles simultanément en mode attaque. Ce dernier, équipe la dernière version du Su-30MKI doté du missile BrahMos. Ce radar a montré qu’il permettait également un niveau plus élevé de connaissance de la situation. La suite de guerre-électronique (EW) est un plus grand défi dans la mesure où la grande section radar de l'avion rend obligatoire une capacité d'autoprotection robuste. La suite EW actuelle de l'avion est une variante du système monté sur nacelle KNIRTI SAP-518 de fabrication russe, qui peut être complétée par le module de brouillage SAP-14.

Le Sukhoi Su-30MKi ainsi modernisé est nommé « Super 30 », il bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn Corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2’000 heures en lieu et place des 1’000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre extrême. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indiens BrahMos et du KH-59M Ovod-M.

*Sur les versions antérieures indiennes, l’avion est doté du radar PESA N011M BAR.

Photos : 1 MiG-29 UPG & Su-30MKI 2 Tir de BrahMos d’un Su-30 3 MIG-29UPG 4 Su-30MkI @ IAF

 

29/11/2019

Les MiG-29 polonais de retour dans le ciel !

3.jpg

La Pologne a autorisé le retour en service de vol de son parc d’avions de combat RAC MiG-29 « Fulcrum ». La flotte avait été clouée au sol suite à un accident, non mortel, survenu en début d’année.

Série d’accidents :

Le commandement général des forces armées polonaises a déclaré que la décision avait été prise "après avoir analysé les recommandations mises en œuvre" à la suite d'une série d'accidents impliquant les avions de type MiG-29.

Lors de l'incident le plus récent, le 4 mars dernier, un pilote s'est éjecté en toute sécurité après un dysfonctionnement technique de son aéronef, probablement lié à ses moteurs. Cela faisait suite à un accident mortel en juillet 2018, dont les causes font toujours l'objet d'une enquête et à une autre perte de cellule en décembre 2017, dont les détails n'ont pas encore été publiés.

Le général de division Jacek Pszczola, inspecteur de l’armée de l’air polonaise, a déclaré que cinq des MiG-29 étaient en état de navigabilité et 12 autres attendaient des vols de contrôle. Le pays dispose de suffisamment de pièces de rechange pour soutenir ses opérations pendant trois à quatre ans.

La durée de l’ordre d’interdiction de vol ayant été importante, les pilotes polonais de MiG-29 ont perdu leur certification de vol sur l’avion. «Les autorisations de vol réservées aux pilotes les plus expérimentés seront restaurées en premier», explique Pszczola. Il s'attend à ce que l'ensemble du processus prenne au moins six mois, soit une formation théorique et une formation sur simulateur, ainsi que des activités de vol dans diverses conditions.

2.jpg

Un petit nombre de MiG-29 :

En 2011, le gouvernement polonais a signé un accord, pour la modernisation de 17 avions de combat MiG-29, sur un total de 32 en service, pour un montant de 42,6 millions de dollars. Cette modernisation concernait 14 MiG-29A monoplace et trois biplaces MiG-29UB.

La mise à niveau a été effectuée par l’entreprise polonaise WZL en Pologne et est basée sur une conception et des systèmes fournis par Israel Aerospace Industries (IAI). Le paquet de modernisation comprend une nouvelle avionique, des instruments du poste de pilotage et un système de compte rendu avancé. En détail, celle-ci comprend :

Une modernisation de l’avionique qui remplace les systèmes analogiques, par des unités numériques soit, un nouvel affichage multifonctions, un gestionnaire de mission et de planification, un GPS couplé à un affichage multi-rôle MFD (Multi-Function Display), un enregistreur vidéo numérique avec caméra CTVS, un bus de données MIL-STD-1553B multiplex. En outre, le gyroscope mécanique est remplacé par une centrale de navigation à laser.

Les appareils ont reçu une nouvelle radio de type Rockwell Collins RT-8200 (AN/ARC-210 Talon) à deux canaux UHF / VHF (conformément à la réglementation de l'OACI) avec un Have Quick I/II et système Saturne à saut de fréquence.

Dans l’attente d’un nouvel avion de combat :

La Pologne dispose de 48 avions de combat Lockheed-Martin F-16C/D Block60 en plus des derniers MiG-29 et quelques Sukhoi Su-22 « Fitter » restant. Un projet d’acquisition d’un nouvel avion est actuellement lancé pour remplacer définitivement les avions de combat d’origine russe. Dans un premier temps, le pays envisageait d’acquérir jusqu’à 96 F-16 additionnels, mais l’avionneur américain semble positionner maintenant son F-35 avec une offre pour 32 exemplaires.

1.jpg

Photos : MiG-29 « Fulcrum » polonais @ Piotr Zdunek

 

07/01/2019

Sukhoi & MiG modernisés pour l’Ukraine !

2530356983.jpg

L’armée ukrainienne a souffert ces 20 dernières années, de sous-investissements chroniques, en matière de budget militaire. Depuis les hostilités avec la Russie, ce manque de capacité s’est fait sentir à tous les niveaux. La flotte aérienne a particulièrement souffert et de nombreux aéronefs de type MiG-29, Su-27, Su-24 et Su-25 étaient devenus inapte au vol.

En 2018, les entreprises du groupe de construction d'aéronefs de l'entreprise d'État "Ukroboronprom" ont transféré les premiers avions de type Sukhoi Su-27, Su-24 Su-25 et MiG-29, aux forces armées ukrainiennes, renouvelant ainsi leur parc aérien et le renforçant avec des aéronefs modernisés. 

Au cours de l’année dernière, des pilotes ukrainiens ont reçu des avions de combat Su-27 et MiG-29, des avions d’attaque Su-25, des chasseurs-bombardiers Su-24. Ce résultat a été rendu possible grâce au travail personnalisé des sociétés aéronautiques d’Ukroboronprom, qui a exécuté en 2018 l’ordre de défense de l’État.

L’Ukraine a entreprit de réparer et moderniser, près de 40 avions de combat.  Mais d’autres aéronefs vont subir une modernisation progressive, sur un total de 161 MiG-29 que compte la Force aérienne Ukrainienne, 90 d'entre eux (deux brigades) du modèle MiG-29S (conception du bureau 9-13) pourront être modernisés au standard SMT.  En parallèle, les Su-25 «Frogfoot» vont progressivement être dotés d’un nouveau système de visée et de navigation. On parle de 40 aéronefs sur les 60 encore disponibles. 

L’Ukraine prévoit également de moderniser 50 Sukhoi Su-27 «Flanker». Si, 25 Sukhoi Su-24 «Fencer» sont encore en service, le pays prévoit d’en réactiver environ 40, sur les 95 machines actuellement stockées.

Le Su-27 amélioré «1M», est équipé d'un nouveau radar qui augmente de 30% la portée de la détection des cibles aériennes, d'une nouvelle avionique. Le Su-27-1M est également capable d'effectuer des missions conjointes avec les forces alliées.

1989565607.JPG

Les spécialistes zaporozhiens lors de la modernisation du Su-25 au niveau de M1K effectuent des réparations majeures et installent du matériel supplémentaire de production ukrainienne. Un viseur analogique est en train d'être remplacé par un nouveau viseur numérique, intégré au système d'observation et de navigation de l'avion. L'avion reçoit un nouveau contrôle et un nouvel enregistrement des données de vol, ainsi qu'une station de radio modernisée.

Un travail important est en cours pour assurer la protection des Su-25M1K, le système de protection "Adros" de STC "Progress" a été installé. Ce système augmente de temps en temps la protection thermique des missiles, ferme les têtes autoguidées et lance des leurres thermiques spéciaux.

Odessa Aviation Plant et l'USIN NARP ont lancé le développement d'une profonde modernisation du Su-24. La tâche principale de ce développement consiste à élargir considérablement les capacités de cet avion grâce à des systèmes numériques modernes et à l’installation d’équipements embarqués de pointe.

 

659021882.jpeg

Photos : 1 Sukhoi Su-27 Flanker ukrainien 2 MiG-29 Fulcrum  ukraine 3 Sukhoi Su-24 Fencer @ Povitryani Sily

 

23/08/2018

L’Ukraine modernise ses MiG-29 !

98.jpg

L'Ukraine a débuté un processus de modernisation de sa flotte d’avions de combat MiG-29 « Fulcrum ». L’objectif étant de porter le standard « MU1 » au niveau « MU2 » qui permettra notamment à l’avion de pouvoir mieux engager des cibles au sol. La nouvelle version devrait entrer en service pour 2020.

C’est l’entreprise d’Etat Lviv State Aviation Repair Plant (LSARP) qui est chargée en collaboration avec l’équipementier américain Rockwell Collins et d’autres sociétés ukrainiennes de procéder à la modernisation des appareils.

Le chantier de modernisation comprend l’adaptation d’un récepteur intégré pour la navigation satellite de type SN-3307, la modernisation du radar N019-19 avec notamment une augmentation de puissance. Un nouveau système de guerre-électronique de la société Radionix , l’Omut sera installé. Le système comprend un système d’alerte radar, une base de données de menaces avec priorités et un système de contre-mesures électroniques. Le MiG-29U » emportera également une amélioration de son système de gestion d’armes et une mise à jour des système de communication, dont les radios R-862, un nouveau bus de données MSD-2000 viendra compléter le tout.

Question armement, l’avion pourra désormais engager des missiles à guidage électro-optique comme le Kh-29T et des bombes KAB-500KR.

Rappel :

La vaste modernisation des MiG-29 ukrainiens n’en est pas à son premier essais, au début de la dernière décennie, plusieurs entreprises ukrainiennes dirigées par l’usine de réparation d’avions de l’État ont commencé à développer le projet MiG-29MU1. L'objectif du projet était le remplacement de l'avionique visant à améliorer les caractéristiques tactiques et techniques de base. Mais pour des raisons financière, le travail a été retardé et la mise à niveau du premier avion dans le cadre du projet "MU1" n'a été lancée qu'en 2009. Malgré de nombreuses déclarations de responsables et de tous les efforts des départements militaires. La grande majorité de la flotte reste sans nouvel équipement.

L'armée de l'air ukrainienne a au moins une douzaine de MiG-29MU1.

 

Photo :MiG-29MU1 ukrainiens @ Theo Van Vliet