07/01/2019

Sukhoi & MiG modernisés pour l’Ukraine !

2530356983.jpg

L’armée ukrainienne a souffert ces 20 dernières années, de sous-investissements chroniques, en matière de budget militaire. Depuis les hostilités avec la Russie, ce manque de capacité s’est fait sentir à tous les niveaux. La flotte aérienne a particulièrement souffert et de nombreux aéronefs de type MiG-29, Su-27, Su-24 et Su-25 étaient devenus inapte au vol.

En 2018, les entreprises du groupe de construction d'aéronefs de l'entreprise d'État "Ukroboronprom" ont transféré les premiers avions de type Sukhoi Su-27, Su-24 Su-25 et MiG-29, aux forces armées ukrainiennes, renouvelant ainsi leur parc aérien et le renforçant avec des aéronefs modernisés. 

Au cours de l’année dernière, des pilotes ukrainiens ont reçu des avions de combat Su-27 et MiG-29, des avions d’attaque Su-25, des chasseurs-bombardiers Su-24. Ce résultat a été rendu possible grâce au travail personnalisé des sociétés aéronautiques d’Ukroboronprom, qui a exécuté en 2018 l’ordre de défense de l’État.

L’Ukraine a entreprit de réparer et moderniser, près de 40 avions de combat.  Mais d’autres aéronefs vont subir une modernisation progressive, sur un total de 161 MiG-29 que compte la Force aérienne Ukrainienne, 90 d'entre eux (deux brigades) du modèle MiG-29S (conception du bureau 9-13) pourront être modernisés au standard SMT.  En parallèle, les Su-25 «Frogfoot» vont progressivement être dotés d’un nouveau système de visée et de navigation. On parle de 40 aéronefs sur les 60 encore disponibles. 

L’Ukraine prévoit également de moderniser 50 Sukhoi Su-27 «Flanker». Si, 25 Sukhoi Su-24 «Fencer» sont encore en service, le pays prévoit d’en réactiver environ 40, sur les 95 machines actuellement stockées.

Le Su-27 amélioré «1M», est équipé d'un nouveau radar qui augmente de 30% la portée de la détection des cibles aériennes, d'une nouvelle avionique. Le Su-27-1M est également capable d'effectuer des missions conjointes avec les forces alliées.

1989565607.JPG

Les spécialistes zaporozhiens lors de la modernisation du Su-25 au niveau de M1K effectuent des réparations majeures et installent du matériel supplémentaire de production ukrainienne. Un viseur analogique est en train d'être remplacé par un nouveau viseur numérique, intégré au système d'observation et de navigation de l'avion. L'avion reçoit un nouveau contrôle et un nouvel enregistrement des données de vol, ainsi qu'une station de radio modernisée.

Un travail important est en cours pour assurer la protection des Su-25M1K, le système de protection "Adros" de STC "Progress" a été installé. Ce système augmente de temps en temps la protection thermique des missiles, ferme les têtes autoguidées et lance des leurres thermiques spéciaux.

Odessa Aviation Plant et l'USIN NARP ont lancé le développement d'une profonde modernisation du Su-24. La tâche principale de ce développement consiste à élargir considérablement les capacités de cet avion grâce à des systèmes numériques modernes et à l’installation d’équipements embarqués de pointe.

 

659021882.jpeg

Photos : 1 Sukhoi Su-27 Flanker ukrainien 2 MiG-29 Fulcrum  ukraine 3 Sukhoi Su-24 Fencer @ Povitryani Sily

 

23/08/2018

L’Ukraine modernise ses MiG-29 !

98.jpg

L'Ukraine a débuté un processus de modernisation de sa flotte d’avions de combat MiG-29 « Fulcrum ». L’objectif étant de porter le standard « MU1 » au niveau « MU2 » qui permettra notamment à l’avion de pouvoir mieux engager des cibles au sol. La nouvelle version devrait entrer en service pour 2020.

C’est l’entreprise d’Etat Lviv State Aviation Repair Plant (LSARP) qui est chargée en collaboration avec l’équipementier américain Rockwell Collins et d’autres sociétés ukrainiennes de procéder à la modernisation des appareils.

Le chantier de modernisation comprend l’adaptation d’un récepteur intégré pour la navigation satellite de type SN-3307, la modernisation du radar N019-19 avec notamment une augmentation de puissance. Un nouveau système de guerre-électronique de la société Radionix , l’Omut sera installé. Le système comprend un système d’alerte radar, une base de données de menaces avec priorités et un système de contre-mesures électroniques. Le MiG-29U » emportera également une amélioration de son système de gestion d’armes et une mise à jour des système de communication, dont les radios R-862, un nouveau bus de données MSD-2000 viendra compléter le tout.

Question armement, l’avion pourra désormais engager des missiles à guidage électro-optique comme le Kh-29T et des bombes KAB-500KR.

Rappel :

La vaste modernisation des MiG-29 ukrainiens n’en est pas à son premier essais, au début de la dernière décennie, plusieurs entreprises ukrainiennes dirigées par l’usine de réparation d’avions de l’État ont commencé à développer le projet MiG-29MU1. L'objectif du projet était le remplacement de l'avionique visant à améliorer les caractéristiques tactiques et techniques de base. Mais pour des raisons financière, le travail a été retardé et la mise à niveau du premier avion dans le cadre du projet "MU1" n'a été lancée qu'en 2009. Malgré de nombreuses déclarations de responsables et de tous les efforts des départements militaires. La grande majorité de la flotte reste sans nouvel équipement.

L'armée de l'air ukrainienne a au moins une douzaine de MiG-29MU1.

 

Photo :MiG-29MU1 ukrainiens @ Theo Van Vliet

10/02/2018

Slovaquie : Gripen vs F-16 pour remplacer le MiG-29 !

Mig-29AS_slovaque_Mindef_slovaque_.png

 

Le ministère slovaque de la Défense a annoncé durant ce mois de février qu'il entreprend une étude pour examiner la faisabilité des offres soumises par les gouvernements suédois et américain, qui proposent tous deux de nouveaux chasseurs pour remplacer les MiG-29 obsolètes fabriqués en Russie.

Le ministère de la Défense a déclaré qu'il soumettrait au gouvernement de coalition slovaque les résultats de l'étude de faisabilité détaillée de la passation des marchés d'ici le 29 juin pour le Saab JAS 39 Gripen C/D ou éventuellement le « E » et le Lockheed Martin F-16V Block 70/72.

 Pas d’avions d’occasions :

Contrairement à sa première idée le gouvernement slovaque semble se diriger en direction de l’achat d’un avion neuf et non d’appareils d’occasions. Le Saab JAS-39 Gripen en version C/D ou peut- être même au standard « E » semble être le favori. D’une part l’avion permet de travailler en collaboration avec le voisin tchèque en matière de formation et de maintenance et de l’autre une lettre d'intention pour l'utilisation de l'avion de combat Gripen de Saab a été signée en 2014 ouvrant une peu plus la voie de l’avion suédois aus ein de la Force aérienne slovaque. Mais il faudra attendre le mois de juin pour connaître le gagnant de la compétition.

Le Saab JAS-39C/D Gripen : 

2247803782.jpeg

Bien que prochainement dépassé par le nouvelle version « E », le nouveau standard C/D offert par l’avionneur suédois à de quoi intéresser de nombreux pays.

La modernisation au standard MS20 des Gripen C/D englobe les systèmes suivants : une nouvelle architecture électronique pour faire face à l’évolution des menaces et de la guerre électronique à venir. L’arrivée du radar PS-05 Mk4 à antenne mécanique est le développement le plus récent du radar PS-05 radar, développé à l'origine pour l'avion de combat Gripen. Une nouvelle configuration et un nouveau « back-end » complètent et permettent de renforcer les performances en matière de plage de fonctionnement et de détection. Cette nouvelle version à antenne mécanique, doit permettre à la version actuelle du Gripen d’emporter le missile MBDA METEOR (premier avion officiellement porteur) et la dernière version du Raytheon AIM-120C7 AMRAAM. 

Ou le Gripen E :

SAAB-Gripen-E-Flight-Global.jpg

Doté du radar AESA (Active Electronically Scanned Array)  ES05 «Raven» offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là ou les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter. Par ailleurs,le  Gripen et le seul à offrirune double liaison de données, soit la Link16 de l'Otan et la TAU propre à la famile "Gripen".

IRST(Infra-Red Seach and Track)le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES  est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

 Electronique le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et sudafricain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser. Mode Supercruise  & biokérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du biokérosène. 

Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70 :

177509571.jpg

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

 

Photos : 1 MiG-29 slovaque@ SaF 2 Gripen C 3 Gripen E @ Saab 4 F-16 Viper @ Lockheed-Martin

 

 

 

 

 

28/01/2015

La Bulgarie veut maintenir ses MiG-29 en attendant mieux !

Bulgarian_mig-29_r-27.jpg

 

La Bulgarie est en négociations pour faire entretenir sa flotte de MiG-29 «Fulcrum»  en Pologne et ceci dans l’attente du choix d’un nouvel avion de combat. Pour la Bulgarie, il faut tenir encore quelques années avec le MiG-29, avant de pouvoir enfin, passer sur un avion moderne.

 

La Bulgarie envisage de faire entretenir sa flotte de MiG-29 « Fulcrum » en Pologne par l’entreprise WZL. L’entreprise polonaise semble être moins cher que le fournisseur d’origine russe. Pour la Bulgarie, il s’agit de maintenir sa flotte d’avion russe durant encore 6 à 7 ans, avant de voir l’arrivée d’un nouvel aéronef.

 

Un choix stratégique : 

 

Que la Bulgarie se tourne en direction de la Pologne pour entretenir encore quelques années ses MiG-29, n’est pas seulement un problème financier, ce pays est déjà impliqué au sein de l’Otan et Moscou peut à tout moment perturber l’acquisition de pièces de rechange. Cette décision permet donc, à la Bulgarie de se détourner un peu plus de l’emprise russe.

 

Le futur avion sera occidental : 

 

Le Ministère bulgare de la défense a entamé des discussions préliminaires sur la possibilité, d'acquérir d'occasion des appareils de type F-16 auprès des utilisateurs actuelles, que sont :  les Pays-Bas, le Portugal, les États-Unis, la Belgique, la Norvège. 

 

En parallèle des discussions sont engagées auprès de la Suède et du constructeur Saab qui propose notamment des JAS-39C/D Gripen entièrement neufs en plus d’avions d’occasions qui proviendraient des surplus de la Fligvapnet avec l’arrivée du Gripen E. 

Airbus Group propose de son côté des Eurofighter tranche 1appartenant à l’Allemagne, mais l’offre a été refusée, pour des questions à la fois techniques et de coûts d’heures de vol, par trop prohibitifs. 

 

Mig29_graf_ignatievo.jpg

 

Photos : MiG-29 «Fulcrum» bulgare @ Force aérienne bulgare

07/01/2015

L’Ukraine réactive MiG & Sukhoi !

1024px-Sukhoi_Su-27UB_Belyakov.jpg

 

Kiev, l'Ukraine vient tout juste de remettre en service quatre avions de combat qui ont récemment subi des travaux de rénovation. Mais un gros travail a débuté sur d’autres aéronefs afin de les remettre en service prochainement. En arrière plan, l’Ukraine prépare la modernisation et la remise en état de marche de l’ensemble de ses moyens militaires.

 

Les deux premières paires de MiG-29 «Fulcrum» et de Sukhoi Su-27 «Flanker» ont été remises à l'armée de l'air ukrainienne (Povitryani Sily) lors d'une cérémonie, qui a eu lieu en début d’année sur la base aérienne d’Ozerne en présence du président de Petro Porochenko. En plus des avions, se sont environ 150 véhicules terrestres et d'autres systèmes d'armes qui ont été remis à l'armée, lors de l'événement.

 

Développement de l’armée : 

 

L’armée ukrainienne a souffert ces 20 dernières années, de sous-investissements chroniques, en matière de budget militaire. Depuis les hostilités avec la Russie, ce manque  de capacité s’est fait sentir à tous les niveaux. La flotte aérienne a particulièrement souffert et de nombreux aéronefs de type MiG-29, Su-27, Su-24 et Su-25 étaient devenus inapte au vol.

 

Dès les premières heures du conflit en Crimée, l’Ukraine s’est retrouvée dans une situation désavantageuse dès que les forces russes sont entrées dans la péninsule. Il a en plus, fallu compter sur le fait que des bases aériennes et des aéronefs tombent en moins pro-russes. Par exemple, des rumeurs font états de 45 aéronefs perdus lorsque la 

204e Brigade d'aviation tactique basée à Belbek a été envahie par les troupes d’élite  russes (Spetsnaz).

 

Mig-29ukraine_arms.JPG

 

Difficile réveil : 

 

Ainsi, lorsque l'armée de l'air ukrainienne a débuté ses opérations de manière significative dans l'est du pays, il a constaté que ces sous-investissement endémiques, se sont manifestés avec des avions de combat obsolètes et mal entretenus, sans parler de l’entrainement des pilotes, qui faisait cruellement défaut. Cette incapacité des forces aériennes a coïncidé, avec un taux de pertes particulièrement lourd, que l’on estime à plus de 20 aéronefs. 

 

Modernisation des aéronefs:

 

L’Ukraine prévoit donc, de réparer et moderniser d’ici la fin 2015, près de 40 avions de combat.  Mais d’autres aéronefs vont subir une modernisation progressive, sur un total de 161 MiG-29 que compte la Force aérienne Ukrainienne, 90 d'entre eux (deux brigades) du modèle MiG-29S (conception du bureau 9-13) pourront être modernisés au standard SMT.  En parallèle, les Su-25 «Frogfoot» vont progressivement être dotés d’un nouveau système de visée et de navigation. On parle de 40 aéronefs sur les 60 encore disponibles. 

 

L’Ukraine prévoit également de moderniser 50 Sukhoi Su-27 «Flanker». Si, 25 Sukhoi Su-24 «Fencer» sont encore en service, le pays prévoit d’en réactiver environ 40, sur les 95 machines actuellement stockées.

 

Su_24MR.jpeg

 

 

Photos : 1 Sukhoi Su-27 Flanker ukrainien 2 MiG-29 Fulcrum  ukraine 3 Sukhoi Su-24 Fencer @ Povitryani Sily