10/09/2020

Croatie : quatre offres pour le futur avion de combat !

unnamed.jpg

On en sait un peu plus sur les offres des avionneurs pour le remplacement de la flotte d’avions de combat MiG-21 croate. La commission interministérielle croate pour l'acquisition d'avions de combat polyvalents a annoncé avoir finalement reçu quatre offres, la cinquième étant n’étant pas arrivée à temps.

Remplacer les MiG-21 :

En 2015 et dans l’attente d’une décision sur un nouvel avion de combat qui tarde à venir, la Croatie a reçu douze MiG-21L qui ont subi une remise à niveau en attendant mieux. L’avionique et les communications et l’augmentation de la sécurité du pilote sont au menu. Ukspecexport a installé son système de navigation GLONASS (GPS russe) qui permet la navigation autonome et le ciblage. Les appareils ont également reçu un système de communication crypté de nouvelle génération. L’avionique comprend un écran EFIS en remplacement des instruments de vol de base de type analogiques. Des améliorations ont été apportées en ce qui concerne le siège éjectable.

Pour autant, les vieux MiG-21L ne peuvent aujourd’hui assurer que le strict minimum en matière de police du ciel et seraient incapables de survivre à une attaque aérienne face à des avions modernes. 

Il s’agit de la troisième fois que le pays se lance dans une compétition en vue d’un nouvel avion et selon les responsables de l’aviation, il a y urgence cette fois-ci.  

Les quatre offres :

Au total quatre pays sont engagés dans la compétition croate, il s’agit : d’Israël avec le F-16 « Barak », les USA avec le Lockheed-Martin F-16 « Viper », la Suède avec le Saab Gripen C/D MS20 et la France avec le Dassault Aviation Rafale F3. 

IAI F-16 « Barak » :

120267519.jpg

Israël propose une nouvelle fois des F-16 « Barak » d’occasions. Le modèle offert dispose des systèmes électroniques et radar sophistiqués d'origine autochtone comme le système radar Elta L-8240, la mise à niveau des commandes de vol du système, ainsi que son unité d'affichage central, de plus les appareils sont équipés de nouveaux écrans haute résolution visant à accroître la qualité situationnelle des pilotes. Le viseur tête haute est remplacé par un nouveau modèle produit par Elbit System et les appareils disposent du viseur de casque. Par ailleurs, un nouveau système d’enregistreur numérique a été installé et permet d’améliorer les débriefings.

Lockheed-Martin F-16 Viper :

1883603481.jpg

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Saab JAS-39 Gripen C/D MS20:

gripen_eajp_2340.jpg

Le nouveau standard C/D offert par l’avionneur suédois au standard MS20 englobe les systèmes suivants : une nouvelle architecture électronique pour faire face à l’évolution des menaces et de la guerre électronique à venir. L’arrivée du radar PS-05 Mk4 à antenne mécanique est le développement le plus récent du radar PS-05 radar, développé à l'origine pour l'avion de combat Gripen. Il est également possible de monter en rattrapage le nouveau radar AESA (avia news du 25.04.20). Une nouvelle configuration et un nouveau « back-end » complètent et permettent de renforcer les performances en matière de plage de fonctionnement et de détection. Dans les deux cas le Gripen C/D MS20 permet d’emporter le missile MBDA METEOR (premier avion officiellement porteur) et la dernière version du Raytheon AIM-120C7 AMRAAM.  

Dassault Rafale F3 :

W1I0345-1.jpg

De son côté la France offre le Dassault Rafale F3 capables d'assumer de nombreux rôles de mission différents avec une gamme d'équipements, à savoir des missions de défense aérienne, de supériorité avec des missiles air-air Mica IR et EM, et des attaques au sol de précision utilisant généralement des missiles de croisière SCALP EG et AASM Hammer air- missiles à la surface. En outre, des missions antinavires peuvent être menées à l'aide du missile AM39 Exocet, tandis que les vols de reconnaissance utilisent une combinaison d'équipements de capteurs embarqués et externes basés sur des nacelles. L’avion est doté du radar AESA Thales RBE2 avec les fonctions de suivi de terrain. Il n’est pas précisé pour l’instant quel type de F3 (F3.3 ou F3.4 ou F3.04T) est offert.

Photos : 1 MiG-21 croate @ FAC 2 F-16 Barak @ IAF 3 F-16 Viper @ LM 4 Rafale F3 @ Dassault

 

 

 

 

 

 

26/09/2019

La Croatie a reçu les offres des avionneurs !

390106430.jpg

La commission interministérielle croate pour l'acquisition d'avions de combat polyvalents a confirmé avoir reçu cinq lettres d'intérêt pour fournir au pays de nouveaux avions de combat  neufs et huit lettres d'intérêt pour des avions de seconde main.

Rappel :

Début août, la commission interministérielle créée par le gouvernement le 4 juillet a adressé à 26 candidats potentiels des demandes concernant l'acquisition d'appareils de combat polyvalents.

Depuis lors, la commission a examiné les propositions formulées par les soumissionnaires ayant manifesté leur intérêt pour ce projet.

Cette demande fait suite à la décision de Washington de janvier dernier en ce qui concerne son opposition au transfert de technologies sensibles concernant la vente de F-16 israéliens d’occasions à la Croatie.  Le pays a donc dû se résigner à relancer un nouveau concours.

La suite du projet :

Au cours de la procédure de sélection à venir, la commission vérifiera la validité de toutes les offres potentielles et verra si elles sont conformes aux exigences tactiques et techniques imposées par l'armée de l'air croate.

Les offres :

Selon diverses sources, les offres proviendraient de l'Italie, la France, la Suède, les États-Unis, la Norvège, le Danemark et Israël. Pour l’instant, le gouvernement croate n’a pas divulgué officiellement le nom des avionneurs ni des modèles proposés.

Mais aux vues des pays fournisseurs potentiels on peut aisément penser qu’Israël offre à nouveau ses avions d'occasion F-16 « Barak », la France semble proposer des Mirage 2000 d'occasions et/ou le Rafale. L'Italie propose l’Eurofighter d’occasion,  soit la version T1 que le pays cherche à revendre. Du côté américain Lockheed-Martin proposerait le F-16 « Viper » Block70/72 et le F-35A, tandis que la Suède offrirait le JAS-39 Gripen C/D et le E/F. De leurs côtés, la Norvège et le Danemark proposent leurs avions à réaction F-16 de seconde main.

Remplacer les MIG-21 :

En 2015 et dans l’attente d’une décision sur un nouvel avion de combat qui tarde à venir, la Croatie a reçu douze MiG-21L qui ont subi une remise à niveau en attendant mieux. L’avionique et les communications et l’augmentation de la sécurité du pilote sont au menu. Ukspecexport a installé son système de navigation GLONASS (GPS russe) qui permet la navigation autonome et le ciblage. Les appareils ont également reçu un système de communication crypté de nouvelle génération. L’avionique comprend un écran EFIS en remplacement des instruments de vol de base de type analogiques. Des améliorations ont été apportées en ce qui concerne le siège éjectable.

Pour autant, les vieux MiG-21L ne peuvent aujourd’hui assurer que le strict minimum en matière de police du ciel et seraient incapables de survivre à une attaque aérienne face à des avions modernes. 

Il s’agit de la troisième fois que le pays se lance dans une compétition en vue d’un nouvel avion et selon les responsables de l’aviation, il a y urgence cette fois-ci.  

Photo : MiG-21L croate@ FAC

 

 

29/12/2015

La Bulgarie dit au revoir à ses MiG-21 !

Bulgarian_Air_Force_Mikoyan-Gurevich_MiG-21bis_Lofting-4.jpg

 

L'armée de l'air bulgare a organisé en cette fin d’année, une cérémonie pour marquer le départ à la retraite de ses avions de combat de type Mikoyan-Gourevitch MiG-21« Fishbed ». Un dernier vol avec deux MiG-21 monoplace et un biplace Mig-21UM1 a définitivement clos les opérations de vols réguliers, avec ce type d’aéronef.

 

Départ à la retraite retardé :

La flotte de MiG-21 bulgare devait initialement être mise à la retraite en 2012, mais celle-ci n’ayant pour l’instant pas encore de remplaçant et suite à de nombreux problèmes, concernant l’actuelle flotte de MiG-29 « Fulcrum », il a été décider de prolonger de quelques années la vie des « bons vieux » « Fishbed » au sein de la Force aérienne.

Le MiG-21 en Bulgarie :

La Fore aérienne bulgare a reçu ses premiers MiG-21 en 1966, un dizaines de variantes ont été utilisées durant près de cinquante années. Au total, la Bulgarie a disposé de 226 MiG-21, dont 86 appareils d’occasions, reçu entre 1986 et 1990.

Le MiG-21 a été conçu durant l’ère soviétique ( code OTAN Fishbed). Il est sans nul doute l’avion de combat le plus produit au monde avec plus de 11’000 exemplaires. Entré en service en 1960, il est le 5e avion de combat le plus utilisé dans le monde en 2012 avec, selon une estimation, 793 appareils en activité soit 5 % de la flotte mondiale d'avions de combat.

Très performant et agile, le MiG-21 est cependant peu pourvu en aides électroniques au combat et à la navigation, ce qui en fait un "avion de pilote", dont les résultats au combat dépendent grandement des compétences de celui-ci. Malgré ses faiblesses, il a été très populaire car son coût relativement bas a permis à de nombreuses armées de l'air de disposer de leur premier chasseur supersonique. Selon ses concepteurs, le MiG-21 devaient être employé en grand nombre et venir saturer l’espace aérien ennemi.

Dans l’attente d’un remplaçant :

Avec le départ à la retraite des derniers MiG-21, la Bulgarie se retrouve avec une flotte de 15 MiG-29 dont l’état pose de nombreux problèmes. Au mois de mai de cette année, le gouvernement à relancer le processus d’acquisition d’un nouvel avion de combat. La Bulgarie travaille aujourd’hui en partenariat avec l’OTAN, par conséquent le nouvel avion doit être compatible. 

Deux appareils répondent à ce jour à ce type de besoins, il s’agit du Lockheed-Martin F-16C/D «Fighting Falcon» et du Saab JAS-39C/D «Gripen».

Pour ce faire, le Ministère bulgare de la défense a entamé des discussions préliminaires sur la possibilité d'acquérir d’occasion, des appareils de type F-16 auprès des utilisateurs actuelles que sont: les Pays-Bas, les États-Unis, la Belgique et la Norvège. 

En parallèle des discussions sont engagées auprès de la Suède et du constructeur Saab, qui propose notamment des JAS-39C/D Gripen entièrement neufs en plus d’avions d’occasions, qui proviendraient des surplus de la Flygvapnet avec l’arrivée prochaine du Gripen E. 

Derrière la volonté de moderniser sa Force aérienne, la Bulgarie cherche également à garder son indépendance en matière de sécurité aérienne.

 

yourfile.jpg

Photos : 1 MiG-21 bulgare @Cris Lofting 2 Cérémonie d’adieu des MiG-21 @ Alexander Mladenov

14/08/2015

MiG-21 croates modernisés !

 

2536329354.jpg

 

L'armée de l'air de la Croatie a reçu l’ensemble de ses Mikoyan MiG-21L modernisés. Le Ministère de la Défense Croate avait débuté la modernisation de sa  flotte vieillissante de MiG-21L « Fishbed », auprès de l’entreprise ukrainienne Ukspecexport en 2011.

 

Au total, se sont douze MiG-21L qui ont subi une remise à niveau qui va permettre de patienter, jusqu’à ce que les finances du pays offre l’opportunité d’acquérir d’ici 6 à 8 ans, un nouvel avion de combat.

 

Si les détails complets de la mise à niveau ne sont pas entièrement connus, l’avionique et les communications et l’augmentation de la sécurité du pilote sont au menu. Ukspecexport a installé son système de navigation GLONASS (GPS russe) qui permet la navigation autonome et le ciblage. Les appareils ont également reçu un système de communication crypté de nouvelle génération. L’avionique comprend un écran EFIS en remplacement des instruments de vol de base de type analogiques. Des améliorations ont été apportées en ce qui concerne le siège éjectable.

 

Retards et sanctions :

 

La mise à jour des MiG-21L croates a souffert de nombreux mois de retard, suite à des problèmes de fourniture en ce qui concerne, le système de communication et l’amélioration de l’avionique. Zagreb semble préparer une demande de dédommagement au fornisseurs.

 

Recherche d’un nouvel avion :

 

Le conseil de la défense de l'Etat croate, a annoncé avoir redémarré son programme de remplacement de la flotte de MiG-21L, des demandes d'information ont été envoyées à plusieurs avionneurs, soit  une première étape dans l'acquisition d’un futur nouveau type d’avions.

 

Photo : MiGH-21L croates@ Aviation croates.

 

25/05/2015

Compétition pour remplacer les MiG-21 bulgares !

Bulgarian_Air_Force_Mikoyan-Gurevich_MiG-21bis_Lofting-4.jpg

 

Cette fois la compétition est lancée, la Bulgarie réfléchissait à une solution de remplacement pour ses vieux MiG-2 depuis 2012, mais faute de moyens financier ce projet avait été mis en attente.

Le Ministre bulgare de la Défense Nikolaï Nenchev a confirmé que le pays va officiellement lancer une compétition, en vue de l’acquisition nouvel avion de combat le mois prochain.

 

Achat limité :

 

Le pays ne peut consacrer qu’une somme de 400 millions de dollars (309 millions d'euros) pour une acquisition de 8 avions d’occasions dans un premier temps, puis l’objectif à terme est de pouvoir compléter, petit à petit ce premier lot d’aéronefs, avec une à deux séries supplémentaires, pour atteindre une vingtaine d’avions au final. Cependant, ces séries secondaires pourraient être des aéronefs neufs, en fonction des possibilités du marché. 

 

Garder l’indépendance aérienne :

 

Derrière le volonté de modernisé sa Force aérienne, la Bulgarie cherche également à garder son indépendance en matière de sécurité aérienne. Aujourd’hui, les six derniers MiG-21 font équipe avec une quinzaine MiG-29 « Fulcrum » et permettent tout juste de maintenir une police ciel en temps de paix et dans des conditions, qui ne prennent pas en compte les tensions internationales.

L’objectif de la Bulgarie est d’obtenir une flotte d’une vingtaine de nouveaux avions en plus des quinze MiG-29 « Fulcrum », puis d’envisager de les remplacer à leur tour d’ici 2025.

 

Choix limité :

 

La Bulgarie travaille en partenariat avec l’OTAN, par conséquent, le nouvel avion doit être compatible. 

Deux appareils répondent à ce jour à ce type de besoins, il s’agit du Lockheed-Martin F-16C/D «Fighting Falcon» et du Saab JAS-39C/D «Gripen».

Pour ce faire, le Ministère bulgare de la défense a entamé des discussions préliminaires sur la possibilité d'acquérir d’occasion, des appareils de type F-16 auprès des utilisateurs actuelles que sont: les Pays-Bas, les États-Unis, la Belgique et la Norvège. 

En parallèle des discussions sont engagées auprès de la Suède et du constructeur Saab, qui propose notamment des JAS-39C/D Gripen entièrement neufs en plus d’avions d’occasions, qui proviendraient des surplus de la Flygvapnet avec l’arrivée du Gripen E. 

 

2120815394.jpg

 

 

Photos :  1 L’un des dernier MiG-21 bulgare 2 Le MiG-29 forme l’ossature de la force aérienne pour l’instant @ FA Bulgare