22/08/2017

Production en série Mi-28UB !

232.jpg

L'hélicoptériste Mil Mi (Russian Helicopters) a confirmé a voir produit le premier hélicoptère de combat Mi-28UB « Havoc » et à débuté les essais pour la validation au combat. Le communiqué précise également que 8 appareils seront livrés au ministère russe de la Défense d'ici la fin de l'année.

Le Mi-28UB a été développé conformément aux exigences du ministère de la Défense de la Russie et est conçu pour la formation des pilotes sur la version Mi-28N. La nouvelle variante dispose d'une double commande de vol hydromécaniques, qui est exploitée à partir du cockpits en tandem. Dans le modèle original le tireur n'avait pas de contrôle dans le cockpit inférieur. D'autres améliorations incluent un habitacle plus spacieux qui abritera l’un instructeur de vol, de nouveaux sièges pour l'équipage. Dans le même temps, le Mi-28UB peut effectuer toutes les tâches de la version «N».

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-28 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie. Durant la guerre froide, l’URSS  désirait un appareil plus léger et maniable capable de compléter son Mi-24. En 1976, le gouvernement de l'époque mit en compétition deux constructeurs : Kamov et MIL. Les spécifications étaient les suivantes : capacités de transport pour 3 hommes en plus des deux pilotes, meilleures performances et vitesse maximale. Plusieurs designs furent envisagés au départ, comme par exemple le projet de double rotor. Finalement en 1977 un design classique mono-rotor fut retenu.

En 1981, un design fut retenu et une maquette construite. Le premier vol du prototype (num. 012) eu lieu le 10 novembre 1982, suivi par un second prototype (num. 022) construit en 1983. Bien qu'ayant terminé la première phase des tests de sélection, en octobre 1984 l'URSS choisit le plus avancé Kamov KA-50. Cependant le développement fut continué en parallèle par MIL.

En décembre 1987, la production à Rostov-on-Don fut acceptée et en janvier 1988 le prototype du Mi-28A (num. 032) prit son envol. Cette version fut adaptée afin d'accueillir des moteurs plus puissants et un rotor de queue en ciseau ou "X" au lieu de la version standard 3 pales. Ce Mi-28A fut présenté en juin 1989 au salon de l'air de Paris. Un second prototype de la version Mi-28A (num. 042) fut construit en 1991.

Cependant, en 1993, le programme fut mis en sommeil en raison de son manque de compétitivité face au KA-50, principalement dû à son incapacité à opérer par tout temps.

En 1995 le programme est ranimé grâce au Mi-28N ou Havoc-B. Cette version "N", pour Night (Nuit en anglais), a pour principales améliorations techniques :

  • Nouveau système d'avionique intégrée (IKBO-28).
  • Installation d'un système électronique intégré de combat et d'un radar micro-ondes (N-025 Almaz-280) monté sur le rotor principal.
  • Installation d'un système de visualisation infrarouge (Forward-Looking InfraRed ou FLIR) et caméra sous le nez.
  • Nouvelle transmission permettant de délivrer plus de puissance au rotor principal.
  • Nouvelles pales pour une meilleure efficacité.
  • Nouveau système de contrôle d'injection du carburant.

 

3234.jpg

Photos : 1 Prototype du Mi-28UB @ Fyodor Borisov 2 le Mi-28N @ Kabuki

 

 

 

11/05/2016

La Russie commande des Mi-28UB !

Mi-28N_-_MAKS2013firstpix14.jpg

Les Forces aérospatiales russes (VKS) ont passé commande de 24 hélicoptères en double-commande Mil Mi-28UB qui seront livrés d'ici la fin de l’année 2018.

Le Mi-28UB :

La version « UB » du Mi-28 est identique à la version ligne Mi-28N/NE « Night Hunter », mais dispose de double-commande pour que celle-ci puisse être pilotée depuis l'avant ou l’arrière du cockpit. La verrière du cockpit arrière est également été élargie pour améliorer la visibilité pour un instructeur ou un stagiaire pilote aux commandes.

Bien que présentée comme une plateforme d'entraînement pour le Mi-28N/NE, le Mi-28UB conserve une capacité de combat à l’identique.

La version du Mi-28UB a été commandée à 42 exemplaires par l’Algérie.

Le Mil Mi-28N/NE

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie.  

Le Mi-28NE possède des caractéristiques intéressantes qui en font un hélicoptère redoutable :

  • Équipement électronique (navigation, armement, etc.) intégré à l'appareil et géré par deux ordinateurs.
  • Protection passive du pilote et du copilote : cockpit totalement blindé résistant au tir de munitions perforantes ou incendiaires de calibre 12,7mm.
  • Deux turbines séparées ayant leurs éléments vitaux protégés par un blindage supplémentaire. Possibilité de voler sur une seule turbine.
  • Utilisation de nouveaux matériaux résistant mieux aux dommages.
  • Possibilité de vol de jour ou de nuit par des conditions météo mauvaises, et cela même à basse altitude (5-15m selon le fabricant).

Le Mi-28NE peut accueillir différentes armes, en tourelle et sur ses 4 points d'emports :

  • Armement fixes : canon automatique Shipuniv 2A42 de calibre 30x165mm, embarquant 250 projectiles. la cadence de tir est réglable à 200 ou 550 coups par minute. Il est monté sur la tourelle NPPU-28N. Sa portée pratique est de 2 500 m.
  • Armement amovible sur les 4 points d'emports :

Missiles guidés : jusqu'à 16 missiles guidés antichars 9M120 Ataka-B ou jusqu'à 8 missiles à détection infrarouge Igla-V.

Pods de roquettes amovibles : type S-8 (Calibre 80 mm) jusqu'à 80 pièces sur 4 nacelles ou Type S-13 (calibre 122 mm) jusqu'à 20 pièces sur 4 nacelles ou Type S-24 (Calibre 240 mm) jusqu'à 2 pièces.

Pods de mitrailleuses amovibles : jusqu'à 2 canons UPK-23-250 de 23 mm avec 250 projectiles chacune.

Mines : jusqu'à 4 lance-mines KMGU-2.

 

maxresdefault.jpg

Photos : Mil Mi-28N/NE @ Sergey

10/08/2013

Le nouveau Mi-28UB !

182684050.jpg


 

 

Le centre d’essais en vol russe de Rostov-on-Don vient de dévoiler une nouvelle version de l’hélicoptère MIL Mi-28 «Havoc», il s’agit d’une version école de l’hélicoptère de combat. Le Mi-28UB a effectué son premier vol de démonstration le 9 août dernier.

 

Mi-28UB a été développé conformément aux exigences du ministère de la Défense de la Russie et est conçu pour la formation des pilotes sur la version Mi-28N. La nouvelle variante dispose d'une double commande de vol hydromécaniques, qui est exploitée à partir du cockpits en tandem. Dans le modèle original le tireur n'avait pas de contrôle dans le cockpit inférieur.

 

D'autres améliorations incluent un habitacle plus spacieux qui abritera l’un instructeur de vol, de nouveaux sièges pour l'équipage. Dans le même temps, le Mi-28UB peut effectuer toutes les tâches de la version «N».

 

Commande en préparation :

 

Le Ministère russe de la Défense a déclaré qu'il envisage d'acquérir entre 45 et 67 Mi-28UB d’ici 2020. 

A terme, la Russie prévoit de remplacer entièrement les hélicoptères Mi-24 «Hind» avec Mi-28N «Havoc» dans les forces armées.

 

Le MIL Mi-28 «Havoc» :


 

Helicopter-mi-28-mi-24.jpg


 

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-28 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie. Durant la guerre froide, l’URSS  désirait un appareil plus léger et maniable capable de compléter son Mi-24. En 1976, le gouvernement de l'époque mit en compétition deux constructeurs : Kamov et MIL. Les spécifications étaient les suivantes : capacités de transport pour 3 hommes en plus des deux pilotes, meilleures performances et vitesse maximale. Plusieurs designs furent envisagés au départ, comme par exemple le projet de double rotor. Finalement en 1977 un design classique mono-rotor fut retenu.

En 1981, un design fut retenu et une maquette construite. Le premier vol du prototype (num. 012) eu lieu le 10 novembre 1982, suivi par un second prototype (num. 022) construit en 1983. Bien qu'ayant terminé la première phase des tests de sélection, en octobre 1984 l'URSS choisit le plus avancé Kamov KA-50. Cependant le développement fut continué en parallèle par MIL.

En décembre 1987, la production à Rostov-on-Don fut acceptée et en janvier 1988 le prototype du Mi-28A (num. 032) prit son envol. Cette version fut adaptée afin d'accueillir des moteurs plus puissants et un rotor de queue en ciseau ou "X" au lieu de la version standard 3 pales. Ce Mi-28A fut présenté en juin 1989 au salon de l'air de Paris. Un second prototype de la version Mi-28A (num. 042) fut construit en 1991.

Cependant, en 1993, le programme fut mis en sommeil en raison de son manque de compétitivité face au KA-50, principalement dû à son incapacité à opérer par tout temps.

En 1995 le programme est ranimé grâce au Mi-28N ou Havoc-B. Cette version "N", pour Night (Nuit en anglais), a pour principales améliorations techniques :

  • Nouveau système d'avionique intégrée (IKBO-28).
  • Installation d'un système électronique intégré de combat et d'un radar micro-ondes (N-025 Almaz-280) monté sur le rotor principal.
  • Installation d'un système de visualisation infrarouge (Forward-Looking InfraRed ou FLIR) et caméra sous le nez.
  • Nouvelle transmission permettant de délivrer plus de puissance au rotor principal.
  • Nouvelles pales pour une meilleure efficacité.
  • Nouveau système de contrôle d'injection du carburant.

Mais avant d'en arriver à la version finale, le développement du Mi-28N fut à nouveau interrompu à cause de problèmes financiers. Un second prototype fut dévoilé en avril 2004 .

En juin 2005, l'Armée de l’air russe décida de tester le Mi-28N en vue de remplacer les KA-50. Ils étaient jugés stratégiquement comme dépassés n'étaient pas aussi performant que prévu, notamment à cause de son surpoids.

Le 7 février 2008, les deux premiers Mi-28N de série furent livrés au Centre de préparation au combat et recyclage no 344 de l'Armée de l'air russe à Torzhok. Puis,

mi28n.jpg

le premier escadron entra en service en 2010.



Photos : 1 Mi-28UB 2 MI-28N suivi par des Mi-24 et Mi-17 3 MIl Mi-28N Havoc @ MILMI