14/05/2016

Arrivée des premiers MH-60R danois !

1678871_-_main.jpg

Les trois premiers hélicoptères Sikorsky (Lockheed-Martin) MH-60R « Seahawk » destinés à la Royal Danish air Force (RDAF) ont été livrés cette semaine. Les MH-60R doivent progressivement venir remplacer les actuels huit Lynx Mk.90B.

Au total neuf Sikorsky MH-60R « Seahawk » qui ont été commandés pour un montant de 686 millions de dollars. Ces appareils seront exploités par l’escadrille 723 basée à Karup près de Viborg. Le Danemark est le deuxième client à l’exportation pour cette version de l’hélicoptère après l’Australie.

L'exigence danoise est principalement axée sur la surveillance de la surface, la guerre antisurface, les opérations de services publics et les opérations de recherche et de sauvetage.

 

Le MH-60R «SeaHawk» :

La version MH-60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH-60B et SH-60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed-Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH-60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH-60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

 

2523454666.jpg

Photos : 1 les premiers MH-60 danois 2 Equipage à l’entrainement aux USA @ Sikorsky

20/12/2015

La Marine saoudienne commande le MH-60 « Seahawk » !

maxresdefault.jpg

L'Arabie saoudite a commandé pour sa Marine (RSN) 10 hélicoptères Sikorsky-Lockheed-Martin MH60R Seahawk ». Le contrat est évalué à près de 145 millions de dollars. Un second contrat doit encore être signé en ce qui concerne l'intégration des systèmes de mission.

 

Le MH60R «SeaHawk» :

La version MH60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

 

Photo : Sikorsky-Lockheed-martin MH-60R de l’USN @ USN

 

 

01/08/2015

Arrivée des MH-60R danois !

 

 

4012540696.jpg

Les deux premiers hélicoptères Lockheed-Martin/Sikorsky MH-60R « Seahawk » destinés à la Royal Danish Air Force sont arrivés à Owego près de New York, où ils seront soumis à l'intégration des systèmes de mission avant la livraison à la défense danoise en 2016.

 

Le modèle d’hélicoptère est fournit par Sikorsky et les systèmes de mission par Lockheed-Martin. Les livraisons à la Royal Danish Air Force (RDAF) sont prévues de 2016 à 2018. Le Danemark est le deuxième pays à se procurer MH-60R « Seahawk » après l'Australie.

 

Les MH-60R danois se différencient de la version destinée à l’US Navy de part le système de

verrouillage de la plate-forme pour permettre à l'hélicoptère d'atterrir sur des navires danois, de plus ceux-ci seront dotés d'un radeau de sauvetage et d'une radio à haute fréquence commune au Danemark.

 

Le MH60R «SeaHawk» :

 

La version MH60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

 

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

 

Lockheed Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

 

yourfile-2.jpg

Photos : Lockheed Martin/Sikorsky MH-60R « Seahawk »@ Sikorsky

18/06/2015

Premier MH-60R pour le Danemark !

MH-60R_Denmark_2014.jpg

 

 

Copenhague, le Danemark a commencé à recevoir ses premiers hélicoptères Sikorsky MH-60R «SeaHawk» pour équiper sa marine. Au total se sont 9 hélicoptères MH60R qui viendront remplacer les 8 Westland Lynx Mk90B actuellement en service. Le contrat signé en 2012 est évalué à 686 millions de dollars US.

 

Le modèle d’hélicoptère est fournit par Sikorsky et les système de mission par Lockheed-Martin. Les livraisons à la Royal Danish Air Force (RDAF) sont prévues de 2015 à 2018. Le Danemark est le deuxième pays à se procurer MH-60R « Seahawk » après l'Australie.

 

Coopération et offsets :

 

Sikorsky Aircraft a reçu l'approbation du bureau danois pour la coopération industrielle pour lancer des projets avec quatre entreprises du pays. Terma, la plus grande entreprise de l'aérospatiale et de la défense du Danemark, se chargera de la fabrication de panneaux composites pour l’hélicoptère, et travaille avec Sikorsky sur l'équipement de survie des aéronefs. Sky-Watch a développé un logiciel pour la détection d’obstacle par laser et équipera le MH-60R. Multicut, une entreprise d'usinage des commande d’usinage de pièces diverses pour la famille des « Black-Hawk, De Brüel & Kjaer, une société d'ingénierie et d’électronique travaille avec Sikorsky sur les problème de bruit de vibrations de l'instrumentation. Sikorsky doit encore annoncer d'autres projets et accords avec l'industrie danoise à une date ultérieure.

Lockheed-Martin travaille déjà avec trois entreprises danoises. Systématique et Lockheed Martin coopère sur un projet visant à établir une solution de guerre électronique. SSBV-Rovsing recevra de l'aide vers la maturation et la commercialisation de son tableau de simulateur solaire sur le marché américain. Un projet avec Terma implique le développement de la prochaine génération « Tracker », soit un dispositif optique qui détermine précisément l'orientation d'un satellite dans l'espace. CAE a déjà signé un contrat avec deux sociétés danoises - FIDA A / S et systématiques travailler sur le développement d’un simulateur d'entraînement au vol pour MH-60R spécifique au Danemark.

 

Le MH60R «SeaHawk» :

 

La version MH60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

 

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

 

Lockheed Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

 

MH-60R SEAHAWK2.jpg

 

Photos : 1 Sikorsky MH-60R « Seahawk » danois 2 Formation de pilotes danois au Etats-Unis @ Sikorsky

 

 

 

 

 

21/05/2015

MH-60R « SeaHawk » pour l’Arabie Saoudite !

MH-60R.jpg

 

 

Washington, le Département d'Etat américain a approuvé la vente de 10 hélicoptères  Sikorsky MH-60R « SeaHawk » à l’Arabie Saoudite. Le montant de la transaction est estimé à près de 1,9 milliards de dollars us. 

 

En plus des hélicoptères, le contrat prend en compte des équipements associés, comme les mitrailleuses de type GAU-21 (M3M) et M240 (FN MAG) les missiles Lockheed-Martin AGM-114 « Hellfire » à guidage laser, et des roquettes de 70 mm « Arme Advanced Precision »  a guidage laser de BAE.

 

Par ailleurs, on apprend que les MH-60R Saoudiens seront dotés des mêmes capteurs que ceux qui sont actuellement montés sur MH-60R de l'US Navy, soit le radar  Telephonics APS-153 (V) à ouverture synthétique et le FLIR Raytheon AAS-44C (V) à infrarouge et laser de ciblage. De plus les Mh-60R seront doté des bouées sonar SSQ-36/53/62.

 

Le Sikorsky MH-60R :

 

La version MH60R et le dernier développement du SH-60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi -missions en utilisant un équipage de trois personnes.

 

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

 

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

 

5011290361_3de7976177_b.jpg

 

 

Photos : Sikorsky MH-60R « SeaHawk » @ US Navy