21/12/2013

Gripen E : intégration du Meteor !

saab gripenf,gripene,meteor,mbda meteor,brazil giprn,swiss gripen,blog gripen


 

 

Saab va procéder suite à la commande de l’administration chargée des équipements de Défense, l’intégration définitive du missile Meteor de MBDA sur le Gripen E. Il s’agit là de la dernière phase d’installation qui fait suite aux nombreux essais. 

 

"La commande supplémentaire assure la mise en œuvre de l'intégration du missile Meteor sur le Gripen E », a déclaré Ulf Nilsson, chef de l'unité de produit Gripen de Saab. " Il confirme également la position du Gripen E, comme le premier système de combat avec une conception flexible qui offre de grandes possibilités d'intégrer de nouvelles fonctionnalités."

 

Phase finale : 


 

3006309492.jpg


 

L’intégration du missile Meteor sur le Gripen E arrive dans sa phase terminale. Le premier tir d’un Meteor «inerte» avait déjà été réalisé avec un Gripen A/B en 2005. Puis, en juillet de cette année, un Gripen C/D avait été le premier avion a tiré un Meteor «actif». Il fallait vérifier que le missile se sépare normalement de l’avion lanceur, contrôler le bon fonctionnement du système de transmission de données entre l’avion et le missile et s’assurer du parfait fonctionnement du radar du missile sur des cibles factices.

 

La famille «Gripen» C/D/E sera ainsi la première à bénéficier du nouveau missile européen. Elle sera ensuite rejointe par le Rafale puis l’Eurofighter et enfin, le F-35.

 

Le MBDA Meteor :


 

270874267.4.jpg


 

Le missile Meteor produit par le MBDA  alimenté par statoréacteur est destiné à des missions de défense aérienne. Il va intercepter des cibles à très longue portée. Produit conjointement par l’Angleterre, la France, l’Italie, l’Espagne et la Suède, il est doté d’une zone d'interception assurée nettement supérieure à celle des missiles de même gamme actuellement en service.

 

Le Meteor sera prioritairement réservé aux missions d'interception à grande distance, au-delà de la portée optique (BVR) de tout type d'aéronefs. Son utilisation sera privilégiée pour les cibles de haute valeur telles que l'attaque à plus de 100 km d'avions radar ou de ravitailleurs.

Ce missile doit pouvoir assurer une efficacité de destruction à des distances aujourd'hui encore importantes, de l'ordre de 50 Nm (entre la cible et l'avion tireur au moment de l'impact). 

A cette fin, le système d'arme comporte :

 

 Un radar de bord qui doit fournir des informations précises sur la cible avant le départ du missile, et une liaison de données de type Link16 assurant les mêmes fonctions en retransmettant vers l'avion tireur les informations d'un capteur porté par un autre aéronef.

 

  1. Des systèmes d'identification des cibles à des distances compatibles avec la portée du missile.
  2. Une manœuvrabilité suffisante du missile dans toutes les phases de vol, pour toutes les distances de tir, qui doit lui assurer une grande probabilité de destruction des cibles. 

 

La propulsion de ce missile est également un défi technologique du fait du concept retenu : celui d'un statoréacteur. Ce statoréacteur à propergol solide et à poussée régulée (Throttleable Ducted Rocket ou TDR) dans sa phase de croisière comporte un accélérateur à poudre intégré dans la chambre de combustion, ce qui permet de donner une impulsion initiale suffisante pour atteindre une vitesse compatible avec le fonctionnement du statoréacteur.


 

IMG_0207.PNG


 

Photos : 1 Gripen F de développement à Emmen @ PK 2 Meteor sur JAS39A/B en 2005 3 Tir d’un Meteor actif en 2013 4 Montage de Meteor sur le Gripen F @ Saab

17/10/2012

Le Rafale tire le Meteor !

GG_N19A0549.jpg


 

L’avion de combat de Dassault aviation vient de franchir une étape importante  avec le tir d’un missile Meteor. Ce premier tir du missile à très longue portée depuis une plateforme Rafale confirme l’avancée du programme de missile européen de demain.

 

Le Rafale no : B301 opérant à partir de la base aérienne de Cazaux dans le centre sud-ouest de la France, à réussi avec succès le tir d’un missile Meteor (BVRAAM) le 10 octobre dernier.

 

Le Meteor : 

 

Le missile Meteor produit par le MBDA  alimenté par statoréacteur est destiné à des missions de défense aérienne. Il va intercepter des cibles à très longue portée. Produit conjointement par l’Angleterre, la France, l’Italie, l’Espagne et la Suède, il est doté d’une zone d'interception assurée nettement supérieure à celle des missiles de même gamme actuellement en service.

 

GetFile.jpg

Il sera prioritairement réservé aux missions d'interception à grande distance, au-delà de la portée optique (BVR) de tout type d'aéronefs. Son utilisation sera privilégiée pour les cibles de haute valeur telles que l'attaque à plus de 100 km d'avions radar ou de ravitailleurs.

Ce missile doit pouvoir assurer une efficacité de destruction à des distances aujourd'hui encore importantes, de l'ordre de 50 Nm (entre la cible et l'avion tireur au moment de l'impact). 

A cette fin, le système d'arme comporte :

 

1. Un radar de bord qui doit fournir des informations précises sur la cible avant le départ du missile, et une liaison de données de type Link16 assurant les mêmes fonctions en retransmettant vers l'avion tireur les informations d'un capteur porté par un autre aéronef 

 

  1. Des systèmes d'identification des cibles à des distances compatibles avec la portée du missile.
  2. Une manœuvrabilité suffisante du missile dans toutes les phases de vol, pour toutes les distances de tir, qui doit lui assurer une grande probabilité de destruction des cibles. 

 

La propulsion de ce missile est également un défi technologique du fait du concept retenu : celui d'un statoréacteur. Ce statoréacteur à propergol solide et à poussée régulée (Throttleable Ducted Rocket ou TDR) dans sa phase de croisière comporte un accélérateur à poudre intégré dans la chambre de combustion, ce qui permet de donner une impulsion initiale suffisante pour atteindre une vitesse compatible avec le fonctionnement du statoréacteur.

 

La capacité européenne :

 

L’Europe peut se targuer de disposer de trois avions de combat qui dans leur standard respectif le plus élevé soit le Rafale F3-04T, l’Eurofighter DA7 tranche 3 et le Gripen E sont à la pointe de la technologie de demain. Ces trois appareils disposeront également de ce qui se fait de mieux en matière de missile de nouvelle génération, le METEOR.

 

Le tir d’un missile Meteor à partir d’un Rafale vient compléter le premier tir d'essai du missile Météor qui avait été effectué depuis un Gripen C en 2006 (Vidsel, Suède). En ce qui concerne l’Eurofighter, il a terminé sa première série d’essais le 20 juin 2011 (Aberporth, Royaume-Uni), consistant en des tirs de séparation. 


 

571228329.jpg


 

Photos : 1 & 2 Meteor sur le Rafale @ Dassault Aviation 3 Le Meteor @ MBDA

 

04/01/2011

Le Rafale emportera le METEOR !

 

404657266.jpg


 

PARIS, La France a commandé au fabricant européen MBDA 200 missiles Meteor destinés à équiper les avions de combat Rafale de son armée, annonce lundi le ministère de la Défense dans un communiqué. Le montant du contrat n'a pas été précisé.

Les premiers Meteor, des missiles air-air de longue portée, seront livrés aux forces aériennes françaises en 2018. Ils équiperont les avions Rafale, fabriqués par Dassault Aviation , de l'Armée de l'air et de la Marine.

"La Direction générale de l'armement (DGA) a confié à l'agence d'armement du ministère britannique de la Défense (DE&S), pilote du programme, la notification du contrat à MBDA-UK".

Ce futur missile, équipé d'un statoréacteur, est conçu pour la mission de défense aérienne. Il interceptera des cibles à des portées de plusieurs dizaines de kilomètres, en complément de l'actuel missile MICA utilisé à de moindres distances pour le combat ou l'autodéfense

httpwww.boeing.comnewsreleases2000photoreleasemeteor3.jpg

 

 

En attendant les ventes à l’étranger :

Toujours dans l’attente de pouvoir vendre le Rafale à l’étranger, la situation est la suivante, vue de Paris :

Du côté des Emirats arabes unis, "on attend une éventuelle reprise des négociations", dit-on de source industrielle. Les discussions portent sur une soixantaine d'avions mais achoppent sur les exigences d'Abou Dhabi.

Quant aux tractations sur la vente de 14 Rafale à la Libye, elles sont soumises au bon vouloir politique du numéro un libyen Mouammar Kadhafi et ne semblent pas près d'aboutir.

Le Koweït et l'Inde ont aussi montré de l'intérêt pour le Rafale mais, dans leur cas, les discussions sont encore moins avancées et l'avion français est confronté à une forte concurrence, notamment américaine.

Au Brésil on attend la décision de la nouvelle présidente sur la relance du programme d’achat d’avion de combat ou son abandon.

La Suisse est toujours en liste, avec la décision de reprendre l’évaluation d’ici au plus tard 2015, le Rafale y était d’ailleurs favori après les tests de 2008 ! C’est d’ailleurs la même nouvelle version dotée du Meteor qui est proposée notre pays, soit : la version du Rafale-04T avec deux réacteurs plus puissants, le câblage pour le missile METEOR, le pod Damocles XF et la nouvelle architecture IDM.

 

59690318.jpg

 

 

Photos : 1 Rafale en vol @ Dassault 2 missile Meteor @MBDA 3 Rafale & Hornet en Suisse à Emmen @ Milan Rohrer

 

25/10/2010

La suède prépare l’intégration du Meteor sur Gripen

 

 

GripenMeteorstart_454.jpg

 

 

Les Forces aériennes suédoises prévoient d’intégrer dès 2013 le nouveau missile européen sur les avions de chasse Gripen C/D et ceci avant l’arrivée de la nouvelle version Gripen E/F prévue pour 2017. Pour ce faire, un premier tir du Meteor a eu lieu la semaine dernière, afin, de vérifier la bonne intégration de celui-ci sur l’avion.

Le test prévoyait de contrôler la bonne séparation du missile de son pylône, l’impact des gaz d’échappement du missile sur le moteur de l’avion, sans oublier l’intégration électronique et la liaison des données. Une première évaluation a montré que le missile séparé de la station du pylône s’est déroulé de  manière normale et la liaison de données entre le missile et l'avion a été activé. Les données de température du moteur de l'avion a également été suivie et n’a pas posé de problème.

Avec ce tir, la première des deux phases de l'intégration suédoise est maintenant terminée. La première phase a été conçu pour soutenir le développement du missile tandis que la phase suivante est conçu pour intégrer complètement le missile sur le Gripen. L'intégration finale avec le Gripen pour l'armée de l'air suédoise devrait être prête  au cours de l’année 2013.

Meteor4562_360.jpg


 

Photos : Gripen suédois avec le Meteor @ SAAB

 

15:35 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gripen cd, meteor, missile, défense |  Facebook | |