19/10/2017

Entrée en service du « Surion » MEDEVAC !

yourfile.jpg

La version d'évacuation médicale (MEDEVAC) de l'hélicoptère KUH-1 « Surion » de Korea Aerospace Industries (KAI) a fait ses débuts en public au salon ADEX de Séoul.

La nouvelle version du « Surion » est équipée de six brancards, d'un siège principal pour un médecin et d'un cabinet médical. L’hélicoptère dispose également un radar météorologique et d’un treuil de sauvetage. Le premier vol du KUH-1 « Surion » au standard MEDEVAC a été effectué le 28 janvier 2016.

La version sanitaire du KUH-1 « Surion » :

Le «Surion» de 8.7t d'évacuation sanitaire sera d'abord livré à l'armée sud-coréenne d’ici 2018. Pour l’instant un total de 8 exemplaires ont été commandés par le gouvernement coréen. L’appareil est optimisé pour le transport sanitaire pour six patients et sera équipé avec des équipements médicaux y compris les moniteurs de patients, un défibrillateur et un respirateur. Le système de communication est renforcé pour permettre à l'équipage de rester en contact avec les médecins sur le terrain. 

Historique du KUH-1 « Surion » :

Le programme coréen pour un hélicoptère multirôle (KMH) fut lancé le 12 mars 2004 avec comme objectif le développement d’un hélicoptère polyvalent entièrement coréen. Compte tenu, des besoins financiers énormes pour le développement d’une telle machine, le programme fut réorienté, afin de répondre aux besoins utilitaires (KUH) de l’armée coréenne en priorité. 

Le second problème des coréens était de pouvoir compter sur la collaboration d’un constructeur étranger reconnu, pour diminuer les risques industriels. La Corée lança le 15 avril 2005 un appel d’offre international pour permettre à un constructeur étranger d’intégrer le programme. Plusieurs sociétés étrangères, telles que Boeing, Bell Helicopter, Sikorsky aux États-Unis, Airbus Helicopters, AgustaWestland en Europe et une société russe ont répondu à l’offre.

Le 13 décembre 2005, le gouvernement coréen a annoncé le choix d'Airbus Helicopters (ex Eurocopter) comme partenaire principal de Korea Aerospace Industries (KAI) dans le programme KUH pour le développement du premier hélicoptère de transport militaire coréen. A ce jour, l'armée sud-coréenne exploite plus de 40 « Surion », dont 200 exemplaires ont été commandés.

A ce jour, 72 « Surion » sont en service, dont 65 en version utilitaire au sein de l'armée sud-coréenne. La police nationale en opère trois, et KAI en a quatre. KAI a encore en commende 60 unités supplémentaires, dont 27 de plus à l'armée, et 30 pour la marine.

174206505.8.jpg

Photos : KUH-1 « Surion » MEDEVAC @ KAI

 

30/06/2017

Pilatus livre le 1’500ème PC-12 !

unnamed.jpg

Pilatus Aircraft a livré le 1.500ème exemplaire de son PC-12 en cette fin de semaine. L’avion a rejoint les célèbres Royal Flying Doctors (RFDS) d'Australie. Pour cet événement, une cérémonie à eu lieu ce vendredi sur les installations de Pilatus à Stans. Le PC-12 est devenu un « best-seller » de Pilatus utilisé partout dans le monde.

Une célébration de transfert a été effectuée pour marquer cette étape importante dans l'histoire du Pilatus PC-12. Un peu moins de 2’000 employés et invités de Pilatus ont participé, en regardant avec fierté la livraison du 1’500ème PC-12 avec sa livrée spéciale. L’avion a été remis par le président de Pilatus Oscar J. Schwenk. À la veille de la remise de l’avion, les employés de Pilatus ont été invités à écrire des messages de remerciement au client.  Une délégation du RFDS a accepté le PC-12 par l’intermédiaire de John Lynch, CEO des Royal Flying Doctors Service Central Operations.

"Nous sommes très fiers de notre partenariat avec Pilatus et nous souhaitons dire combien nous sommes honorés d'accepter ce PC-12 aujourd'hui. Aucun autre avion au monde ne se compare au PC-12. Le PC-12 est parfaitement adapté aux conditions rigoureuses de l’Australie. Nous apprécions ses caractéristiques particulières et reconnaissons le rôle indispensable qu'elles jouent pour nous permettre de relever les défis de notre mission telle qu'elle est définie aujourd'hui ".

En 1994, la RFDS était parmi les premiers clients à prendre livraison d'un PC-12. Cette institution australienne de bienfaisance utilise actuellement 33 PC-12 pour fournir une assistance médicale aux personnes vivant dans les zones les plus reculées, à travers le continent. La RFDS transporte environ 18’000 patients chaque année, opérant dans et hors des bandes de brousse courtes et défectueuses - terrain idéal pour le PC-12.

Le Pilatus PC-12 «Next Generation» : 

Le PC-12 «Next Generation» offre nombres d'améliorations significatives par rapport à son prédécesseur, il intègre une  avionique Honeywell Primus Apex qui s’intègre dans un tout nouveau cockpit conçu par BMW Group Designworks USA, doté d’une plus puissante turbine  Pratt & Whitney Canada PT6A, le PC-12 offre une plus grande rentabilité pour ses opérateurs, ainsi, qu’une plus grande fiabilité pour répondre à des besoins de transport dans une économie toujours plus exigeante. Les PC-12 équipent non seulement de nombreuses sociétés de transport d’affaires, mais également les «Flying Doctors of Australia» et plusieurs sociétés d’ambulance notamment au Canada, les «Smokejumper» (pompiers volants) aux USA, ainsi que diverse Forces de police et récemment la Force aérienne Finlandaise.

cd3d09c1ec7b35ce8a8cc9c854fe937f-1500th-PC-1203.jpg

Photos : le 1’500ème PC-12 destiné aux Royal Flying Doctors @ Pilatus

 

09/03/2016

Le Challenger 650 certifié par l’AESA !

original.jpeg

Le biréacteur Challenger 650 vient d’obtenir la certification de type complète de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Avec cette obtention, l’avionneur canadien Bombardier va pouvoir livré les premiers exemplaires sur le continent européen très prochainement.

En 2018 à la REGA :

En Suisse, le Challenger 650 entrera en service au sein de la garde aérienne suisse de sauvetage (REGA), qui a signé une entente d’achat ferme pour trois avions appareils. La transaction est estimée à quelque 130 millions de dollars us, aux prix courants 2015 de l’avionneur canadien et comprend diverses modifications, comme l’installation d’un intérieur d’évacuation médicale. Les livraisons des avions Challenger 650 modifiés sont prévues pour 2018.

548.jpg

Le Challenger 650 :

Le Challenger 650 dispose d’une autonomie qui dépasse les 4’000 milles marins (7 400 km) le biréacteur Challenger 650 s’appuie sur la solide réputation de l’avion Challenger 605 et présente des caractéristiques améliorées telles que les tout nouveaux moteurs General Electric évolués offrant une poussée accrue et une distance de décollage plus courte, une capacité de charge payante supplémentaire et une plus grande autonomie potentielle sur des aéroports d’accès difficile. Le biréacteur Challenger 650 est également doté du poste de pilotage Bombardier Vision et d’une cabine entièrement redessinée, la plus large de sa catégorie, aux fauteuils d’un design moderne et ergonomique, d’un office repensé et des systèmes de gestion de cabine les plus évolués et les mieux équipés de l’aviation d’affaires, des écrans HD les plus grands de sa catégorie et la meilleure connectivité de l’industrie.

 

img-citat-avionics-longitude.jpg

Photos : 1 Challenger 650 2 Aux couleurs de la REGA image de synthèse 3 Cockpit @ Bombardier

 

28/01/2016

Premier vol pour le KUH-1 « Surion » MEDEVAC !

6543.jpg

Korea Aerospace Industries (KAI) a fait voler le premier hélicoptère utilitaire KUH-1 «Surion» optimisé pour des missions d'évacuation sanitaire militaires (MEDEVACM). Ce premier vol a eu lieu à depuis les installations de production de Sachon KAI et a duré 20 minutes.

La version sanitaire du KUH-1 « Surion » :

Le «Surion» de 8.7t d'évacuation sanitaire sera d'abord livré à l'armée sud-coréenne d’ici 2018. Pour l’instant un total de 8 exemplaires ont été commandés par le gouvernement coréen. L’appareil est optimisé pour le transport sanitaire pour six patients et sera équipé avec des équipements médicaux y compris les moniteurs de patients, un défibrillateur et un respirateur. Le système de communication est renforcé pour permettre à l'équipage de rester en contact avec les médecins sur le terrain.

Historique du KUH «Surion» :

Le programme coréen pour un hélicoptère multirôle (KMH) fut lancé le 12 mars 2004 avec comme objectif le développement d’un hélicoptère polyvalent entièrement coréen. Compte tenu, des besoins financiers énormes pour le développement d’une telle machine, le programme fut réorienté, afin de répondre aux besoins utilitaires (KUH) de l’armée coréenne en priorité. 

Le second problème des coréens était de pouvoir compter sur la collaboration d’un constructeur étranger reconnu, pour diminuer les risques industriels. La Corée lança le 15 avril 2005 un appel d’offre international pour permettre à un constructeur étranger d’intégrer le programme. Plusieurs sociétés étrangères, telles que Boeing, Bell Helicopter, Sikorsky aux États-Unis, Airbus Helicopters, AgustaWestland en Europe et une société russe ont répondu à l’offre.

Le 13 décembre 2005, le gouvernement coréen a annoncé le choix d'Airbus Helicopters (ex Eurocopter) comme partenaire principal de Korea Aerospace Industries (KAI) dans le programme KUH pour le développement du premier hélicoptère de transport militaire coréen. A ce jour, l'armée sud-coréenne exploite plus de 40 « Surion », dont 200 exemplaires ont été commandés.

yourfile-1.jpg

 

Photos : KAI KUH-1 « Surion » en version MEDEVACM@ KAI Aerospace

 

 

17/07/2013

«Short list» pour le futur hélicoptère SAR norvégien !

 

GetAsset.jpg


 

 

La Norvège a lancé en mars 2012 (article avia news du 17/03/12) une compétition pour trouver un successeur aux hélicoptère de sauvetage S3 «Sea-King». Quatre candidats ont répondu à l’appel d’offres portant sur la livraison des futurs hélicoptères SAR (Search and Rescue). 

Short List :

La Norvège vient d’annoncer une première sélection de deux appareils qui seront opposés lors d’une évaluation séparée dans le pays. La Short List comprend deux finalistes, soit : l’AW101 d’AgustaWestland et l’Eurocopter EC225. 

Le marché dirigé par le ministère de la Justice et le ministère de la Sécurité publique a évalué les quatre candidats en fonction de quatre critères pondérés, soit : les performances, le prix, la fiabilité et les risques d’industrialisation. Les deux propositions rejetées concernent,  le NH90 de NH Industries et le Sikorsky S-92. Selon le groupe de travail, ces deux plates-formes SAR sont  très capables, il s’avère que les deux candidats retenus étaient «un peu plus adapté aux besoins spécifiques du gouvernement norvégien".

 

Les deux constructeurs auront  jusqu'au début octobre pour fournir leur meilleure offre finale, qui servira en plus des essais en vol à déterminer le gagnant de la compétition. La Norvège espère un choix définitif pour la fin de cette année, afin de permettre une signature rapide, pour un début des livraisons pour la fin de l’année 2016.

 

Le programme vise  l’acquisition de 16 hélicoptères entièrement équipés pour effectuer des opérations SAR en mer et sur terre. Le type d’appareil choisi doit être capable de sauver jusqu'à 20 personnes à partir d'un navire sur une distance de 150nm (277 km) à partir de la base d'exploitation de l'hélicoptère et deux d'une portée maximale de 240 à 360nm.


 

EC225_EXPH-0053-10s.jpg


 

Les deux derniers concurrents : 

 

AgustaWestland AW101 :

 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite, surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrée par Westland  obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenue en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Google) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System).

Eurocopter EC225 : 

 

L’Eurocopter EC225 (EC725 version militaire) est la dernière version du «Super Puma» et de la famille «Cougar». Cet hélicoptère de 11 tonnes bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), le transport aérien tactique, longue distance le transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et les missions navales.

L'EC725 est également équipé d'une tourelle FLIR qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps.

 

Photos : 1 AW101 aux couleurs norvégiennes (image de synthèse) @ AgustaWestland 2 EC225 aux couleurs norvégiennes (image de synthèse) @ Eurocopter

21:30 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : norvège, hélicopter sar, medevac, aw101, ec225 |  Facebook | |