12/09/2020

Mise à jour des Do228 de la marine allemande !

Dornier-228-Bundeswehr-Matthias-Döhler-900x495.jpg

L'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et de l'utilisation de la Bundeswehr (BAAINBw) confie à Aerodata AG et à la filiale d'Aerodata OPTIMARE Systems GmbH les équipements de mission des deux avions de surveillance maritime allemands de type Dornier 228. En tant que fabricant d'origine (OEM) du Dornier 228, la société suisse RUAG MRO International fournira des services d'ingénierie pour les deux appareils.

RUAG MRO International, basée à Oberpfaffenhofen, fournit des services d'ingénierie sélectionnés dans les domaines de la modernisation et de l'installation en tant que sous-traitant d'Aerodata AG et prend en charge les tests d’équipements militaires supplémentaires, y compris en utilisant un avion Do 228 d'essai de RUAG MRO International.

La mesure d'augmentation de la viabilité future concerne les systèmes de mission existants de type OPTIMARE MEDUSA®, les équipements capteurs, les systèmes de communication, le stock de pièces détachées et les équipements au sol. 

medusa.jpg

La marine exploite deux avions Dornier Do228 pour le compte du ministère fédéral des Transports et de l'Infrastructure pour surveiller la mer du Nord et la mer Baltique pour la pollution marine. Les avions spéciaux sont stationnés au Marinefliegergeschwader 3 à Nordholz. Cette vaste mesure aura lieu entre 2020 et 2023 sur le site Aerodata AG de l'aéroport de Braunschweig-Wolfsburg.

RUAG MRO International est un fournisseur indépendant, superviseur et intégrateur de systèmes et de composants pour l'aviation civile et militaire, ainsi que pour les systèmes de simulation et de formation pour la sécurité et les forces armées dans le monde entier. Les compétences clés comprennent : les travaux de réparation et de maintenance, les mises à niveau ainsi que le développement, la fabrication et l'intégration de sous-systèmes sur toute leur durée de vie.

En tant que fabricant (OEM) du Dornier 228, un avion polyvalent pour les missions spéciales ainsi que le transport de passagers et de fret, RUAG MRO International se concentre sur le service à la clientèle, y compris le support OEM.

Photos : 1 Dornier Do228 de la marine allemande @ Bundeswehr 2 système MEDUSA @ Aerodata Ag

26/10/2019

La Bundeswehr a réceptionné son premier Sea Lion !

image-article169Gallery-c13485e-1398996.jpg

Airbus Helicopters a livré le premier hélicoptère polyvalent naval NH90 « Sea Lion » à l'Office fédéral de la Bundeswehr ) Équipements, technologies de l'information et soutien en service (BAAINBw)). Deux autres appareils seront livrés d'ici la fin de l'année.

Au total, 18 NH90 « Sea Lion » ont été commandés pour la marine allemande et les livraisons devraient s'achever en 2022. Le choix du « Sea Lion » en tant que successeur du Sea King a été effectué en mars 2013 et le contrat correspondant a été signé en juin 2015.

«Je suis fier de nos équipes qui ont travaillé d'arrache-pied pour respecter le calendrier de livraison ambitieux de notre client, dont le soutien continu a également joué un rôle clé dans la réalisation de cet objectif», a déclaré Wolfgang Schoder, PDG d'Airbus Helicopters Deutschland. « Au cours de l'été, nous avons mené à bien des vols de démonstration impliquant la marine allemande et BAAINBw afin de vérifier les capacités du « Sea Lion »en matière de recherche et sauvetage ainsi que de missions des forces spéciales. Je suis convaincu que ces hélicoptères apporteront des capacités de nouvelle génération à la marine allemande et je me suis engagé à assurer le meilleur niveau de soutien possible à la flotte des « Sea Lion ». 

Dsh2lScXoAAtprk.jpeg

Une fois déployés, les NH90 « Sea Lion » assumeront un large éventail de rôles, notamment des missions de recherche et de sauvetage (SAR), de reconnaissance maritime, de forces spéciales, ainsi que des missions de transport de personnel et de matériel. En plus de son utilisation terrestre, le « Sea Lion « opèrera également sur des navires de soutien au combat de type 702 (classe Berlin).

Grâce à sa capacité à multiples rôles et à sa capacité de croissance, le « Sea Lion » ne remplacera pas seulement la flotte de la marine allemande Sea King Mk41, mais améliorera considérablement ses capacités opérationnelles. La Marine allemande a récemment opté pour la version navale du NH90 pour succéder à ses 22 hélicoptères de bord Sea Lynx Mk 88A en service depuis 1981.

NH90 « Sea Lion » : 

Lancé lors du Salon international ILA Airshow de Berlin en mai 2014, le « Sea Lion » est largement similaire à la version de base du NH90 NFH de l'OTAN, mais présente des équipements de communication et de navigation spécifiques à l'Allemagne, dont un système de communications par satellite. L’avionique comprend en plus un système d'identification automatique (AIS) pour localiser, identifier et suivre les navires.

Bien que le « Sea Lion » est presque identique au NH90, il faut considérer que c'est la première qualification de la variante navale allemande, y compris l'intégration d'équipements de communication et de mission spécifiques à l'Allemagne. 

L’appareil est doté de mitrailleuses latérales M3M de 12,7 mm de chaque côté, de missiles Marte MKII, de torpilles Torpille MU90. Par ailleurs le « Sea Lion » peut emporter des réservoirs de carburant internes et externes supplémentaires ainsi qu'une deuxième console de mission.

Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, le NH90 « Sea Lion » est destiné à fournir des services de surveillance continue, de surveillance maritime, de recherche et de sauvetage (SAR), de transport pour les frégates F124 et F125 Baden-Wurttemberg, ainsi que des navires de soutien au combat de classe Berlin (Type 702) de la Marine allemande.

Les NH90 « Sea Lion » allemands sont nommés NH90 MRFH « Sea Lion ».

1750822571.jpg

Photos : NH90 Sea Lion allemand @ Airbus Helicopters

 

 

01/08/2019

La marine allemande a choisi le NH90 pour remplacer les Sea Lynx !

airbus ds, nh90 sea lion, nh90 mrfh, marine allemande, lutte aww, blog défense, aviation militaire, les nouvelles de l'aviation, romandie aviation

Annoncé en 2016, le programme de remplacement des 22 hélicoptères de guerre anti-sous-marine (ASM) Westland Sea Lynx de la marine allemande vient de trouver son épilogue. Cette dernière a choisi sans surprise l’Airbus NH90. Trois appareils étaient en compétitions : le Leonardo AW159 « Wildcat » le Sikorsky S-70B « Sea Hawk » et l’Airbus NH90.

Un choix évident :

Ce choix est une quasi-évidence, en effet, la marine allemande avait déjà opté pour l’Airbus NH90 « Sea Lion » pour venir remplacer les vénérables Westland « Sea King ». En choisissant le NH90, cette dernière assure une transition en douceur et assure une totale complémentarité en terme de formation et de maintenance.Au total se sont 18 hélicoptères NH90 « Sea Lion » qui sont en commande et qui seront rejoint par 22 autres NH90MRFH.

NH90 « Sea Lion » : 

Lancé lors du Salon international ILA Airshow de Berlin en mai 2014, le « Sea Lion » est largement similaire à la version de base du NH90 NFH de l'OTAN, mais présente des équipements de communication et de navigation spécifiques à l'Allemagne, dont un système de communications par satellite. L’avionique comprend en plus un système d'identification automatique (AIS) pour localiser, identifier et suivre les navires.

Bien que le « Sea Lion » est presque identique au NH90, il faut considérer que c'est la première qualification de la variante navale allemande, y compris l'intégration d'équipements de communication et de mission spécifiques à l'Allemagne.

L’appareil est doté de mitrailleuses latérales M3M de 12,7 mm de chaque côté, de missiles Marte MKII, de torpilles Torpille MU90. Par ailleurs le « Sea Lion » peut emporter des réservoirs de carburant internes et externes supplémentaires ainsi qu'une deuxième console de mission.

Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, le NH90 « Sea Lion » est destiné à fournir des services de surveillance continue, de surveillance maritime, de recherche et de sauvetage (SAR), de transport pour les frégates F124 et F125 Baden-Wurttemberg, ainsi que des navires de soutien au combat de classe Berlin (Type 702) de la Marine allemande.

Pour le remplacement des « Sea Lynx » de lutte anti-sous-marine (ASM) , les NH90 « Sea Lion » allemands seront nommés NH90 MRFH « Sea Lion ».

airbus ds, nh90 sea lion, nh90 mrfh, marine allemande, lutte aww, blog défense, aviation militaire, les nouvelles de l'aviation, romandie aviation

Photos :NH90 « Sea Lion » de la marine allemande @ Airbus DS

 

16/04/2018

Préparation de la qualification du « Sea Lion » !

fr 02-2017 NH90 NTH (01).jpg.8524290.jpg

NH Industries (NHI) s'apprête à lancer des activités de qualification pour les hélicoptères NH90 « Sea Lion » soit la navale achetée par l'Allemagne. Berlin prévoit d’acquérir 18 NH90 NFH en remplacement de la flotte de 21 Westland « Sea King » en service au sein de la marine. Les premiers « Sea Lion » devraient être livrés en 2019.

Des essais de certification militaire auront lieu avec les deux premiers appareils qui ont effectué leur première sortie en novembre 2017.Selon Silke Hirn, responsable du programme « Sea Lion » chez Airbus Helicopters, les deux premiers appareils de série sont désormais en phase finale à de préparation à Donauwörth. Il semble cependant que le calendrier de qualification soit difficile, car le fabricant s'efforce de respecter les délais de production et de livraison du programme.

Bien que « Sea Lion » est presque identique au NH90, il faut considéré que c'est la première qualification de la variante navale allemande, y compris l'intégration d'équipements de communication et de mission spécifiques à l'Allemagne, la période de qualification pour cette configuration n'est pas longue". Mais les procédures d'acceptation du ministère allemand de la Défense sont un facteur contributif. La certification militaire est prévue pour la mi-2019.

NH90 « Sea Lion » : 

Lancé lors du Salon international ILA Airshow de Berlin en mai 2014, le « Sea Lion » est largement similaire à la version de base du NH90 NFH de l'OTAN, mais présente des équipements de communication et de navigation spécifiques à l'Allemagne, dont un système de communications par satellite. L’avionique comprend en plus un système d'identification automatique (AIS) pour localiser, identifier et suivre les navires.

L’appareil sera également de mitrailleuses latérales M3M de 12,7 mm de chaque côté, de missiles Marte MKII, de torpilles Torpille MU90. Par ailleurs le « Sea Lion » peut emporter des réservoirs de carburant internes et externes supplémentaires ainsi qu'une deuxième console de mission.

Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, le NH90 « Sea Lion » est destiné à fournir des services de surveillance continue, de surveillance maritime, de recherche et de sauvetage (SAR), de transport pour les frégates F124 et F125 Baden-Wurttemberg, ainsi que des navires de soutien au combat de classe Berlin (Type 702) de la Marine allemande.

NH90_NGEN001_2-Christian-Keller.jpg

Photos : 1 2 NH90 « Sea Lion » @ Karl Schwarz  Sea lion @ Airbus/Christian Keller

21/03/2018

Remplacement des Sea Lynx allemand !

1363714676.jpg

Je vous l’annonçais en décembre 2016, l'Allemagne prépare le remplacement de sa flotte de 22 hélicoptères de guerre anti-sous-marine Westland Sea Lynx. La flotte devrait prendre sa retraite en 2025.

Le maintien de la flotte de « Sea Lynx » qui a commencé à entrer en service à partir de 1981 devient un défi de plus en plus important pour la marine allemande, avec une moyenne de seulement six appareils déployables en 2017.

Les phases du programme:

La première étape de la future compétition a été franchie avec l’approbation des exigences fonctionnelles du futur remplaçant par le chef de la défense allemande.

La seconde phase est actuellement en préparation, le bureau fédéral allemand des marchés publics travaille en ce moment à l’élaboration de plusieurs propositions d’hélicoptères susceptibles d’être sélectionnés en vue du choix final. Cette seconde phase donnera lieu à une demande de propositions aux différents hélicoptéristes courant 2019.

Trois appareils suceptibles de participer à l’évaluation : 

Les appareils susceptibles de venir remplacer les Westland « Sea Lynx » sont l’Airbus NH90 « Sea Lion », l’AgustaWestland (Leonardo) AW159 « Wildcat » et le Sikorsky S-70B « Sea Hawk ».

Airbus NH90 « Sea Lion » :

180536918.jpg

La version spéciale commandée par la marine allemande du NH90, le « Sea Lion » vient d’effectuer son premier (voir article du 9.12.16 ). Selon Airbus, il serait très facile de convertir les modèles déjà commandés par l’Allemagne en vue d’assurer la lutte anti-sous-marine ASW et ceci pour un coût moindre. La seule difficulté vient du fait que le « Sea Lion » de part sa taille ne peut pas être engagé depuis les anciennes frégates de la marine encore en service et celle-ci devrait les remplacer au plus vite.

Lancé lors du Salon international ILA Airshow de Berlin en mai 2014, le « Sea Lion » est largement similaire à la version de base du NH90 NFH de l'OTAN, mais présente des équipements de communication et de navigation spécifiques à l'Allemagne, dont un système de communications par satellite. L’avionique comprend en plus un système d'identification automatique (AIS) pour localiser, identifier et suivre les navires. L’appareil sera également de mitrailleuses latérales M3M de 12,7 mm de chaque côté, de missiles Marte MKII, de torpilles Torpille MU90. Par ailleurs le « Sea Lion » peut emporter des réservoirs de carburant internes et externes supplémentaires ainsi qu'une deuxième console de mission.

Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, le NH90 « Sea Lion » est destiné à fournir des services de surveillance continue, de surveillance maritime, de recherche et de sauvetage (SAR), de transport pour les nouvelles régates F124 et F125 Baden-Wurttemberg, ainsi que des navires de soutien au combat de classe Berlin (Type 702) de la Marine allemande.

Leonardo AW159 Wildcat :

3476304493.jpg

 

L’AW159 Lynx « Wildcat » est prévu pour remplacer les Lynx de première génération, ce nouvel hélicoptère multi-rôle de six tonnes, est commandé à 62 exemplaires par le ministère britannique de la Défense. Le premier a été livré à la fin de 2011.

Doté de deux turbines Rolls-Royce Honeywell CTS800 de nouvelles générations capables d’offrir 12 % de puissance supplémentaire, face aux anciens modèles. Le poste de pilotage comprend un système entièrement intégré d’affichage, utilisant quatre écrans 10x8 pouces. Les capteurs disposés dans le nez comportent une imagerie TV/IR couplé avec un désignateur laser. La version maritime dispose d’un radar Selex-ES Galileo 7400E actif sur 360 degrés. L'AW159 intègre un système d'alerte de missiles, des détecteurs d'alerte radar et un système de distribution des contre-mesures. En outre, il dispose d’une palette complète en matière d’armement soit : des mitrailleuses, torpilles, grenades sous-marines et pourra également tirer la future arme de surface a guidage autonome (FASGW).

Sikorsky S-70B « Sea Hawk » :

 

2200665112.jpg

La version S-70B est la version export du MH60R, soit le dernier développement du SH60 «SeaHawk» destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH60B et SH60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications. Lockheed Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

 

Photos : 1 Sea Lynx de la marine allemande@ Marine allemande 2 NH90 « Sea Lion »@Airbus 3 AW159 Wildcat@ Leonardo 4 S-70B « Sea Hawk » @ Sikorsky