01/05/2014

Hélicoptères russes en manoeuvre !

helicopter-the-mi-28n-stroke.jpg


 

Moscou, on apprend que l’aviation russe vient de déclencher une série de manoeuvres  aériennes avec des hélicoptères Mi-28N et Ka-52 dans l’Ouest de la Russie. Les équipages de la brigade d'aviation de la région militaire de l'Ouest, déployée  dans la région de Pskov, ont entamé des vols d'entraînement planifiés à larges spectres opérationnels.

 

Plusieurs types d’hélicoptères : 

 

Ces manoeuvres aériennes sont intéressantes pour deux raisons : la première parce qu’elles coïncident étrangement avec la crise actuelle qui se déroule en Ukraine. En effet, se sont précisément des unités basées à l’ouest de la Russie (aux abords de Pskov) qui sont activées près des Etats Baltes et anciennement membre de la République soviétique, soit la Lituanie, Lettonie et Estonie, Biélorussie et Ukraine !

D’ailleurs, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou n’a pas caché, que la réaction russe faisait suite à l'aggravation de la situation en Ukraine et au regain d'activité inédit de troupes des Etats-Unis et de l'Otan en Europe de l'Est, à proximité des frontières russes.

 

De plus, pour la première fois, des escadrilles de différents types d'hélicoptères d'attaque de nouvelle génération sont directement engagées de manière simultanée. Il s’agit d’hélicoptères Mi-28N «Night Hunter» et Ka-52 «Alligator».

 

Le Mi-28N «Night Hunter»: 


 

Assalto-foguete-de-helicóptero-Mil-Mi-28-Mi-28N.jpg


 

Le Mil Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie. Le Mi-28N «Night Hunter» soit le plus moderne des standards disponible dispose des améliorations techniques suivantes :

 Nouveau système d'avionique intégrée (IKBO-28).

  • Installation d'un système électronique intégré de combat et d'un radar micro-ondes (N-025 Almaz-280) monté sur le rotor principal.
  • Installation d'un système de visualisation infrarouge (Forward-Looking InfraRed ou FLIR) et caméra sous le nez.
  • Nouvelle transmission permettant de délivrer plus de puissance au rotor principal.
  • Nouvelles pales pour une meilleure efficacité.
  • Nouveau système de contrôle d'injection du carburant.

 Le Mi-28N possède des caractéristiques intéressantes qui en font un hélicoptère redoutable :

  • Équipement électronique (navigation, armement, etc.) intégré à l'appareil et géré par deux ordinateurs.
  • Protection passive du pilote et du copilote : Cockpit totalement blindé résistant au tir de munitions perforantes ou incendiaires de calibre 12,7 mm.
  • Deux turbines séparées ayant leurs éléments vitaux protégés par un blindage supplémentaire. Possibilité de voler sur une seule turbine.
  • Utilisation de nouveaux matériaux résistant mieux aux dommages.
  • Possibilité de vol de jour ou de nuit par des conditions météo mauvaises, et cela même à basse altitude (5-15m selon le fabricant).

Le Mi-28NE peut accueillir différentes armes, en tourelle et sur ses 4 points d'emports :

  • Armement fixes : canon automatique Shipuniv 2A42 de calibre 30x165mm, embarquant 250 projectiles. la cadence de tir est réglable à 200 ou 550 coups par minute. Il est monté sur la tourelle NPPU-28N. Sa portée pratique est de 2 500 m.
  • Armement amovible sur les 4 points d'emports :
    • Missiles guidés :
      • Jusqu'à 16 missiles guidés anti-chars 9M120 Ataka-B ou jusqu'à 8 missiles à détection infrarouge Igla-V.
    • Pods de roquettes amovibles :
      • Type S-8 (Calibre 80 mm) jusqu'à 80 pièces sur 4 pods ou Type S-13 (calibre 122 mm) jusqu'à 20 pièces sur 4 pods ou Type S-24 (Calibre 240 mm) jusqu'à 2 pièces.
    • Pods de mitrailleuses amovibles :
      • Jusqu'à 2 canons UPK-23-250 de 23 mm avec 250 projectiles chacune.
    • Mines :
      • Jusqu'à 4 lance-mines KMGU-2.

 

Le Kamov Ka-52 «Alligator» : 


 

2208328.jpg


 

Dérivé du Ka-50 «Black-Shark» de constructeur Kamov code OTAN «Hokum», l’Alligator est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit, doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4000m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2.500 m. Les pales de rotor sont faites de matériaux polymères et résistent aux tirs d’armes légères. 

Equipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7. Les deux pilotes disposent en outre d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial. puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique.

Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome.

L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut. 


 

2126078.jpg


Photos : 1 & 2 Mi-28N  «Night Hunter» 3 & 4 Ka-52 «Alligator» @ Sergy