27/11/2015

La Suisse a commandé l’Hermes 900 !

3661892802.jpg

 

La Suisse a signé le contrat de production pour l’acquisition de 6 drones multi-rôle MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) Elbit Systems Hermes 900 HFE. Le contrat porte sur une valeur de 250 millions de francs. L'attribution du contrat du ministère fédéral de la défense, de la protection civile et des sports (DDPS) intervient deux mois après que le parlement suisse a approuvé l'achat.

L’Hermes 900 HFE, doit remplacer le système de drone israélo-suisse ADS95 « Ranger » qui sera, alors âgé d’une vingtaine d’années.

«La Suisse est un marché très important pour Elbit Systems, et nous sommes très fiers de la décision du DDPS de nous choisir comme fournisseur avec l’Hermes 900 HFE, soit une plateforme haute gamme, leader sur le marché," dit Bezhalel Machlis, président et chef de la exécutif de Elbit Systems.

 

L’Hermes 900 HFE :

2126489894.jpg

L’Hermes 900 a été conçu comme un dérivé de la famille Hermès d’Elbit Systems, il a effectué son premier vol en décembre 2009. Il est un dérivé de la famille «Hermes» 180 & 450.  Dérivé du Hermes 450, le 900 hérite des blocs de construction fiables, de l'équipement de soutien au sol, des charges utiles et des contrôles de mission au sol, tout en élargissant l'enveloppe de vol et de l'endurance à des niveaux supérieurs. Le décollage et l’atterrissage sont entièrement automatiques.

Parmi les fonctionnalités clés offertes par ce drone, on trouve l'endurance soit 38 heures de vol, l'altitude de vol de 30.000 pied et une capacité de charge utile importante (jusqu'à 350 kg). Contrairement de nombreux concurrents, l'Hermes 900 est conçu avec une baie de 2,5 mètres de long pour la  charge interne, il est capable d'accueillir jusqu'à 250 kg et permettant l'installation rapide de charges utiles et modulaires. L’avionique est innovante, ainsi que ses systèmes électroniques, il dispose d’un moteur ROTAX à faible bruit, le train d’atterrissage est escamotable.

L’Hermes 900 emploie une  station au sol pour le contrôle par la liaison de données. Basé sur l’expérience du modèle 450, le nouvel aéronef bénéficie de la logistique et de la réduction des coûts opérationnels.

1936682967.jpg

Un ensemble de capteurs comprend la charge utile de base EO DCoMPASS, ou Stand off EO / IR / Système laser, tels que les AMPS du constructeur Elop. Différentes missions de surveillance de la zone peut être réalisées en parallèle à des charges utiles EO, il s'agit notamment des systèmes radars différents, tels que le SAR / GMTI et le radar de recherche. Deux modules de mission spécifiques de détection sont mis en place pour le drone : la cartographie électro-optique et les systèmes d'enquête de numérisation de zone (LASSO) de type hyperspectrale. 

La taille du drone permet le déploiement d'autres capteurs comme par exemple la communication sécurisée SIGINT qui inclut le COMINT Skyfix / DF et Skyfix-G COMINT et les systèmes GSM.

Pour la configuration d'attaque électronique le drone comprend un système de brouillage SKYJAM pour les communications et AES 210 V/V2 ESM (ELINT) pour les systèmes électroniques.

L’Hermes 900 utilise un ensemble de données intégrées de communication par satellite permettant de lier les opérations au-delà de la ligne de mire et dans les zones montagneuses, où la ligne de visée  UAS SATCOM  est restreinte.  En outre, il peut  décoller  de terrain peu aménager à proximité du théâtre d’opération. L’Hermes 900 n’emporte pas d’armement.

Utilisateurs : 

Israël, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Mexique et la Suisse.

 

yourfile.jpg

Photos : 1 & 3 Hermes 900 lors des essais en Suisse@ armasuisse 2 Hermes 900 @ P.Kummerling

 

 

31/08/2015

Chine, premier vol du Rainbow 5 !

drone,male,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,blog défense

 

 

La Chine a effectué avec succès le premier de son drone « Rainbow 5 » (Cai Hong 5) ce lundi. Ce drone est le plus grand jamais construit en Chine. Il s’agit d’un aéronef de la classe MALE (Multi-rôle, Moyenne Altitude Longue Endurance).

Le Rainbow 5 a volé durant une vingtaine de minutes depuis les installations la China Aerospace Science and l'Innovation Corporation, dans la province de Gansu au nord-ouest de la Chine. Ce nouveau drone doit répondre aux besoins de la reconnaissance longue distance, de la surveillance, du ciblage, de la collecte de renseignements, de la guerre électronique, la patrouille frontalière, des missions de défense de l'île et l’anti-terrorisme.

 

Le drone disposera de capteur jour/nuit et d’un télémètre laser. Il pourra également emporter un radar.Il dispose d’une masse maximale au décollage de trois tonnes, une charge utile maximale de 900 kg, et une autonomie de plus de 30 heures. Le « Rainbow 5 » dispose d’une envergure similaire au drone américain « Reaper ».

Actuellement, les drones chinois ne possèdent pas l'autorisation d'ouvrir le feu sur une cible jusqu'à ce qu'ils obtiennent l’authentification au sol de celle-ci. Selon les premières informations disponibles, le radar devrait permettre de fonctionner avec peu d'assistance au sol.

 

rainbow5_55.jpeg

 

Photos : le drone Rainbow 5 @CCTV

30/08/2012

Futur drone : les testes en vol vont commencer !

 

1878835776.jpg

 

 

Des vols d'évaluation auront lieu en septembre et octobre sur l'aérodrome militaire d'Emmen en vue de l'acquisition du nouveau système de drones d'exploration ( ADS 15 ). Sur les onze systèmes de neuf entreprises qui entraient initialement en question, ceux des sociétés Israel Aerospace Industries LTD et Elbit Systems restent encore en lice.

Les tests seront effectués en septembre  3.9 - 21.9 pour le Heron 1  et octobre 1.10 - 19.10  pour l’Hermes 900, par une équipe de projet composée de spécialistes des Forces aériennes suisses et d'armasuisse. Les vols de tests se dérouleront en Suisse centrale et au Jura.

Ces vols font partie de l'ensemble de l'évaluation des deux systèmes de drones entrant en question pour l'acquisition, à savoir le Hermes 900 ( Elbit ) et le Heron 1 ( IAI ). Le choix du type est prévu dans le courant du premier semestre de 2014, et l'acquisition avec le programme d'armement de 2015. Actuellement, les Forces aériennes suisses utilisent le drone d'exploration 95 ( ADS 95 ), qui atteindra le terme de sa durée d'utilisation ces années prochaines.

332239606.jpg

lien sur le futur drone MALE :

http://psk.blog.24heures.ch/tag/drone+male

Photos : 1 Hermes 900 @ Elbit Systems  2 Heron 1 @ IAI

12:58 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : drone, male, hermes 900, heron1 drone 15 |  Facebook | |

11/05/2011

FIREBIRD, le nouvel espion du ciel !

10471.jpg

 

SAN DIEGO, Northrop Grumman a présenté le  Firebird, un appareil espion de renseignement d’une nouvelle génération. Celui-ci présente en effet l’opportunité d’offrir un pilotage habité ou un pilotage à distance.

 

 

Une nouvelle génération  d’espion :

 

Cet avion dédié aux missions de reconnaissance est équipé de divers capteurs lui permettant de faire de l’ISR (Intelligence Surveillance and Reconnaissance) mais aussi de l’interception de communications. En fonction des risques de la mission il est également possible de choisir le mode de pilotage habité ou télécommandé.

Le Firebird possède une soute interne lui permettant d’embarquer un large choix de capteurs qui peuvent aussi être emportés sous le fuselage. Il peut transporter jusqu’à 600 kg d'équipement et voler pendant 40 heures environ. Northrop-Grumman a pris le soin d’intégrer une large palette de capteurs reliés entre eux au sein d’une architecture électronique permettant un chargement rapide de logiciels  grâce à une clef USB. Le Firebird peut également effectuer des missions différence au cours du même vol (reconnaissance, écoute électronique, recherche et sauvetage).

 

 

Un développement rapide :

 

Le vol inaugural de l’appareil s’est effectué seulement 12 mois après les premières discussions du concept. Du 23 mai au 3 Juin prochain le Firebird participera à divers tests  au cours Empire Challenge, un exercice militaire dirigée par US Joint Forces Command.

 

 

Une nouvelle norme :

 

 

Le Firebird offre une nouvelle norme en matière d’avion espion, d’abord en offrant la possibilité de deux modes de pilotage, puis parce qu’il s’intègre à la fois dans la catégorie des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) mais en offrant des capteurs bien plus efficaces semblables aux drones et avions espions de très haute altitude.

 

10472.jpg

 

Photos : le Firebird@ Northrop -Grumman

 

 

08:27 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : avion espion, drones, male, northrop-grumman |  Facebook | |