24/06/2022

Madrid signe l’achat de 20 Eurofighter !

airbus,eurofightewr,madrid,les nouvelles de l'aviation

Annoncé en décembre dernier, Madrid à signé avec l’agence NETMA (NATO Eurofighter and Tornado Management Agency) un contrat portant sur l’acquisition de 20 avions de combat Airbus Eurofighter « Quadriga » de nouvelle génération. Passée dans le cadre du programme Halcon, cette commande prévoit la livraison de 16 avions de combat monoplaces et de 4 biplaces.

Ce contrat portera à 90 le nombre total d’Eurofighter espagnols. Livrés à partir de 2026, ces nouveaux appareils – les plus modernes conçus en Europe renforceront la puissance et la posture des forces aériennes espagnoles au sein des forces alliées de l’OTAN, et garantiront un plan de charge industriel jusqu’en 2030.

Un remplacement incomplet

Ces vingt Eurofighter Quadriga ne représente qu’une partie du remplacement prévu des 74 avions de combat EF-18A et 12 EF-18B. En fait, ces Eurofighter viendront remplacer en urgences les 20 Hornet les plus anciens dont cellules arrive au bout de leur potentiel. Puis il faudra rapidement se positionner pour remplacer le gros de la flotte d’EF-18, opérant à partir des bases aériennes de de Saragosse et à Torrejón.

Madrid doit également penser à remplacer la vingtaine d’Eurofighter T1 dont la modernisation n’est pas possible. En conséquence, la commande prévue pour l’instant n’est qu’un début pour l’Espagne. Les dirigeants d’Airbus se félicitent de cette nouvelle future commande. Mais pour beaucoup d’observateurs, il aurait été plus rassurant d’obtenir un nombre plus élevé d’Eurofighter. En effet, la porte est grande ouverte pour un autre appareil, le F-35.

Eurofighter T4 « Quadriga »

Les Eurofighter tranche 4 « Quadriga » comporteront une suite d'aides défensives améliorées et un radar AESA. Ce standard disposera du radar AESA CAPTOR-E à balayage électronique. L’arrivée du CAPTOR-E permet grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar CAPTOR-M actuel, mais, il est doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique.

Le CAPTOR-E fournit les fonctionnalités clés suivantes :

  • Radar de surveillance et de guidage multimode air / air et air / sol avec repositionneur WFoR
  • Portée air-air accrue - Détection et suivi plus rapides des cibles
  • Amélioration des performances de suivi
  • Entrelacé « simultané » Air / Air & Air / Ground
  • Guidage étendu des missiles - Disponibilité opérationnelle accrue
  • Coûts de cycle de vie réduits - Potentiel de croissance pour de futures améliorations

L’avion disposera également d’une nouvelle architecture en termes d’avionique avec un grand écran multifonctions spécifiquement adapté à la guerre en réseau (Electronic Warfare) produit pas BAe Systems. La puissance électronique sera d’ailleurs démultipliée à cet effet, pour pouvoir travailler en réseau.

En parallèle, le missile à longue portée MBDA Meteor sera en service complet. Le nouveau SPEAR-EW-3 complétera le missile de croisière miniature activé par le réseau SPEAR, conçu pour engager avec précision des cibles à longue portée, mobiles, fugaces et repositionnable par tous les temps, de jour comme de nuit, en présence de contre-mesures, d'obscurcissant et de camouflages, tout en assurant une distance de sécurité entre l'avion et les défenses anti-aériennes ennemies.

L’Eurofighter en Espagne

En service en Espagne depuis 2003, l’armée de l’Air opère les Eurofighter depuis les bases aériennes de Morón (11e escadron) et d’Albacete (14e escadron), assurant la souveraineté territoriale du pays et jouant un rôle clé dans différentes missions de police aérienne de l’OTAN dans les pays baltes, et plus récemment autour de la mer Noire. Avec ces nouveaux appareils, l’Espagne va équiper en Eurofighter une troisième base aérienne, celle de Gando, sur les îles Canaries, qui abrite le 46e escadron.

Les Eurofighter espagnols sont assemblés, testés et livrés sur le site Airbus à Getafe (Espagne), une présence industrielle qui garantit plus de 20 000 emplois directs et indirects sur le territoire espagnol. Les principales entreprises de défense du pays sont impliquées dans la fabrication des appareils. Airbus a également réalisé à Getafe diverses modifications, telles que l’installation du nouveau pack logiciel CM02+ sur les Eurofighter de la tranche 1, en étroite coordination avec le CLAEX (Centro Logístico de Armamento y Experimentación) de l’armée de l’Air espagnole. Ce logiciel apporte une amélioration tactique majeure grâce à la nouvelle capacité de ciblage automatique des armes air-sol résultant de l’intégration de la nacelle de désignation Litening-III. D’autres capacités air-air et air-sol ont été ajoutées et les systèmes de communication ont été améliorés.

L’Eurofighter est le plus important programme de défense européen auquel participent le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie. Outre ses capacités technologiques, cet appareil garantit plus de 100 000 emplois en Europe. À ce jour, le programme Eurofighter a cumulé 681 commandes termes émanant de neuf pays à travers le monde.

Photo : Eurofighter Quadriga @ Airbus