27/05/2010

Nouveau record : Le X-51A a volé à Mach 6 !

 

 

655.jpg

 

 

Le véhicule sans pilote a été lancé à partir d’un B-52H de l’USAF, il y a quelques heures seulement ! L’appareil est propulsé par un moteur-fusée SJY61 conçu et fabriqué par Pratt & Whitney Rocketdyne. Le moteur est initialement alimenté à l’éthylène gazeux pour ensuite être approvisionné avec du carburant JP-7, le même utilisé pour le SR-71 Blackbird.

Même avant d'analyser les données de télémétrie transmis par le X-51A en vol, les responsables de l’US Air Force ont affirmés que le test était un franc succès.

«Nous sommes ravis d'avoir atteint plusieurs objectifs d'essais sur le X-51A au cours de sa première mission hypersonique,» a dit Charlie Brink, responsable du programme X-51A du Air Force Research Laboratory de la base Wright-Patterson, dans l'Ohio.

«Cela nous donne une confiance énorme. Nous avons construit quatre véhicules d'essai pour obtenir un vol réussi, et nous avons atteint plusieurs de nos objectifs dès la première sortie.»

L’appareil a été largué d'une altitude de 50000 pieds (15240 m) et a atteint une altitude d’environ 70000 pieds (21336 m) avec une vitesse maximum de Mach 5.

Boeing Phantom Works, une division de Boeing Defense, Space and Security, a assuré la conception globale du véhicule, l'assemblage et les essais pour les différentes composantes. Le programme X-51A est un effort conjoint de l'Air Force Research Laboratory et la Defense Advanced Research Projects Agency avec les partenaires industriels Boeing et Pratt & Whitney Rocketdyne.

les 200 secondes atteintes mercredi constituent «un nouveau record du monde», qui «ouvre la voie à plusieurs applications», comme des missiles ultra-rapides, des avions ou drones de reconnaissance, des lanceurs d'engins spatiaux voire des avions de transport commercial.

Comme un réacteur classique, un statoréacteur comprime l'air, qui est mélangé à du combustible, par exemple du kérosène, puis enflammé dans une chambre de combustion. Les gaz résultants, éjectés par une tuyère, produisent une poussée et propulsent l'avion. Mais un statoréacteur ne comporte pas de pièces mobiles ni de turbines, et ne peut à lui seul permettre à un avion de décoller. Il faut donc à l'appareil un propulseur d'appoint, comme un moteur fusée, afin atteindre une vitesse suffisante pour comprimer l'air.

Le «scramjet» (statoréacteur à combustion supersonique), dont est équipé le X-51A, est une évolution de la technologie du statoréacteur. La forme améliorée des entrées d'air, de la chambre de combustion et de la tuyère permet d'atteindre des vitesses très élevées, supérieures à Mach 5.

 

7824361-46d3452feb3d4d5101feab6aac744dba.jpg

 

 

Photos :  1 Le X-51A sous l’aile du B-52H  2 Le B-52H en vol avec le X-51A @Boeing

 

19:31 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : x-51a, mach6 |  Facebook | |