08/04/2017

Le T-100 de retour dans la compétition aux USA !

alenia_t-100_desert.jpg

L’avionneur italien Leonardo est de retour avec le T-100 (M346) dans la compétition en vue d’équiper l’US Air Force d’un nouvel avion école. En janvier dernier, Leonardo associé à l’époque avec l’équipmentier américain Raytheon avait annoncé son abandon. La question était alors sur toutes les lèvres, l’avionneur allait-il tenté un retour mais sans partenaire ?

Seul mais avec un projet d’usine :

Sous le nom de Leonardo DRS, l’avionneur a annoncé vouloir construire une usine de fabrication d'aéronefs à Tuskegee, en Alabama, pour produire son système de formation de jet intégré T-100, si elle est sélectionnée par l'armée de l'air américaine pour fournir le formateur de prochaine génération. 

L'équipe américaine du T-100 a choisi Moton Field Municipal Airport à Tuskegee pour l’éventuel site de fabrication d'aéronefs et la chaîne de montage finale en raison de la main-d'œuvre qualifiée, de l'infrastructure de l'aérodrome expansif et de solides ressources locales et étatiques soutenant le développement économique dans la région.

 

Le M-346/T-100  :

L'AleniaAermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2’880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « Zero-Zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital « Fly-by-Wire2 programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. 

1590004252.jpeg

Photos : la version T-100 destiné au marché US @ Leonardo

 

26/01/2017

T-100, Leonardo/Raytheon abandonnent la compétition du T-X !

C3CTAGgXAAQVl-S.jpg-large.jpeg

C’est une petite bombe qui vient secouer la compétition du T-X du futur avion école destiné à l’Us Air Force, l’association de l’avionneur européen Leonardo et de l’américain Raytheon avec le T-100 (M346) a volé en éclat.

La compagnie de défense italienne Leonardo, quitte la compétition pour construire l'entraîneur T-X de la prochaine génération destiné à la Force aérienne des États-Unis, invoquant des difficultés pour parvenir à un «accord commercial» avec son partenaire Raytheon. Les rapports de désaccord entre les deux principaux entrepreneurs de défense ont commencé à émerger l'année dernière. Les compagnies américaines et italiennes avaient un "désaccord" sur certains détails commerciaux au sujet du T-100. Les discussions ont sur le partage du travail entre les deux sociétés n’ont pas semble-t-il trouvé de solution.

Leonardo seul ?

La question se pose aujourd’hui sur une éventuelle participation de Leonardo en tant qu’avionneur unique pour le remplacement des T-38 « Talon ». Selon Filippo Bagnato, directeur de la division des aéronefs de Leonardo, l’entreprise évalue comment exploiter les capacités et le potentiel fort du T-100, dans le meilleur intérêt de l'armée de l'air des Etats-Unis. Mais concourir seul aux Etats-Unis sans pouvoir compter sur l’appuis et les liens d’une entreprise américaine dans cette compétition ne laisse vraisemblablement aucune chance à l’avionneur. Par ailleurs, trouver un partenaire américain dans l’urgence, alors que la compétition vient de démarrer est en soi quasi impossible.

 

Photo : le T-100 (M346 destiné initialement au concours T-X@ Leonardo

 

 

 

15/01/2017

Italie, première commande pour le M-345HET !

CAcNYwjWUAAKxcz.jpg

Leonardo a signé avec la Direction nationale de l'armement italien du ministère italien de la Défense un premier contrat pour un premier lot de cinq avions d'entraînement Aermacchi M-345HET.

L'Armée de l'Air italienne a besoin d'environ 45 M-345HET (désignés T-345 par les Forces armées italiennes) pour remplacer progressivement les 137 appareils en service de type MB-339 qui sont entrés en service en 1982. Le nouvel avion fonctionnera a côté de la flotte de 18 bimoteurs Aermacchi M-346 déjà commandés et actuellement utilisés par l'armée de l'air italienne pour la phase avancée de la formation des pilotes. Ensemble, les deux types d'avions formeront un système de formation avancé pour les pilotes militaires italiens. Le M-345, grâce à ses systèmes de formation à la pointe du progrès et à la pointe du terrain, permettra à l'armée de l'air italienne d'améliorer considérablement l'efficacité de la formation et permettra une réduction des coûts opérationnels. La première livraison est prévue pour 2019. Le M-345 viendra également remplacer les MB-339 de la patrouille acrobatique italienne, les Frecce Tricolori.

 

Le M-345HET :

Le M-345 est une modernisation du M-311, qui n’est autre qu’une version améliorée du S-211. Le SIAI-Marchetti S-211 est un développement qui date de 1976, sa voilure est positionnée en position haute et affecte une très légère flèche.  Cette voilure rendait le S-211 très manoeuvrant. Le cockpit est allongé et abrite un pilote et un instructeur, ce dernier occupant un siège légèrement surélevé. Chacun des membres d'équipages dispose d'un siège éjectable Martin-Baker. La motorisation est assurée par un unique moteur, un turbofan à double flux Pratt & Whitney, moins gourmand en carburant que la plupart des moteurs de l'époque. Mais, la faible puissance délivrée par ce moteur, utilisé initialement par des jets d'affaires, ne rend pas le S-211 très performant, bien au contraire.

En 2005 Alenia-Aermacchi tente une première fois de relancer le petit jet avec une nouvelle version, le M-311. Par rapport au S-211, les modifications aérodynamiques portent sur de nouveaux saumons de voilure, une modification des cloisons d’aile, l'apparition de quilles ventrales. La structure et le train d’atterrissage ont été renforcés pour autoriser des facteurs de charge de +7 G à -3,5 G à 3100 kg en configuration lisse au décollage. Le réacteur Pratt & Whitney JT15D-5C de 1450Kg  a une puissance supérieure de 30 %. L'avionique est entièrement revue : écrans multifonctions, affichage tête haute à l’avant avec reproduction au poste arrière, plate-forme GPS inertielle, deux ordinateurs de bord pour simuler les missions. L’accent a aussi été mis sur la maintenance, facilitée par une modification des trappes d’accès, l’installation d’un générateur autonome d’oxygène (OBOGS), afin d’améliorer la disponibilité de l’appareil.

Mais depuis plus rien, le projet M-311 a été mis en cocon, jusqu’au dernier Salon du Bourget, ou le constructeur italien a annoncé la relance du programme sous le nom de M-345.

Reprenant les mêmes arguments qu’en 2005, Alenia Aermacchi propose le M-345 en complément du biréacteur M-346 qui se place sur le haut de gamme de ce créneau. Le M-345 va assurer la formation de base des pilotes. 

 

M345HET_foto_EH.jpg

Photos : 1 M-345HET lors de son vol inaugural 2 Prototype au couleurs des Frecce Tricolori @ Leonardo

11/06/2016

Les M-346 israéliens au complet !

Ckh_NDBXEAAmDx1.jpg-large.jpeg

La force aérienne israélienne a accepté la livraison de son dernier avion école AleniaAermacchi M-346 "Lavi" de l’avionneur Leonardo-Finmeccanica. Au total, se sont 30 appareils qui sont maintenant opérationnels.

Le dernier exemplaire portant le numéro de queue 164 a été remis lors d'une cérémonie à Venegono, sur le site de production de l'avionneur. L'introduction du M-346 au sein de l’académie de vol de l'armée de l'air a permis e transformer le système de formation des pilotes, qui utilisaient jusqu’ici le Douglas TA-4 « Skyhawks ». Equipé d’un système de radar et d'armes simulées, le « Lavi » dispose également de systèmes israéliens plus "sensibles" aux besoins opérationnels de la nation.

Le M-346 :

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile en flèche construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital « Fly-by-Wire » programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

Le M-346 a été commandé par les forces aériennes de l'Italie (18), Singapour (12), Israël (30) et en Pologne (8), les EAU (48) pour un total de 116 commandes.

 

3629444561.jpg

Photos : M-346 Lavi israélien @ IAF

16/06/2011

La Pologne va remplacer ses TS-11 Iskra d’entrainement !

 

 

1767522.jpg

 

Varsovie, le ministère polonais de la Défense a annoncé  sa volonté de remplacer les avions  écoles PZL TS-11 Iskra, et vient de lancer un appel d’offre pour l’acquisition d’un appareil d’entrainement de nouvelle génération.

La Pologne prévoit  l’achat de 16 avions divisé en deux tranches. Le coût estimé de la première tranche est de  450 millions  de dollars. Première livraison prévue pour  le 30 novembre 2014 et la seconde  pour 2016.

 

285369202_2.jpg

 

Le cahier des charges :

 

Si le cahier des charges n’a pas été  entièrement divulgé, quelques points essentiels sont connus : La Pologne désire un appareil ayant une capacité supersonique doté de commandes de vol  électriques et doté  d’un radar. L’avion doit pouvoir emporter  une vaste palette d’armes air-air actuelles ainsi que des bombes à guidage laser . Les systèmes électroniques (gestion, planification, ecm) doivent pouvoir  être au  plus proche des avions de combat moderne, soit Lead-In-Formateur  adapté pour les avions de combat de la 4e & 5e génération.

 

Selon toute vraisemblance, le premier lot  des appareils livrés sera utilisé en configuration lice puis doté des capacités d’armement citées plus haut, le second lot lui restera en configuration lice. Les élèves pilotes transiteront donc  en premier sur  la version simplifiée puis  fonctionneront  en préparation d’escadrille de ligne avec  la version armée.

 

 

Les avions en compétitions :

 

Si l’appel d’offre est ouvert  d’ici au 29 juillet de cette année, les premiers  postulants se sont déjà fait connaître, avec  L’Aermacchi M-346 d’Alenia, le T-50P "Golden Eagle" de Korean Aerospace Industries (KAI) et la version modernisée du L-159T1  D’Aero Vodochody.

 

1855259.jpg

 

Adieu Le TS-11 Iskra :

 

Conçu suite à une demande de l’armée polonaise, le projet fut confié au constructeur de l’époque soit Tadeusz-Soltvk et fut désigné TS. Le programme de conception débuta en 1957. Le premier prototype vola en 1960 et emportait une turbine anglaise Amstrong Siddeley Viper . Les deux prototypes suivant volèrent avec une copie polonaise du Viper le WSK HO-10. L’appareil entra dans l’aviation polonaise en 1963 sous l’appellation TS-11 Iskra. Par la suite les TS-11 reçurent une version du réacteur modernisée le WSK-SO3W, plus puissante et demandant moins de dépose maintenance.

 

La Pologne construisit 440  TS-11 et l’exporta en Inde. L' Iskra fut en compétition pour équiper les écoles du Pacte de Varsovie mais c’est finalement l’Aero L-29 Delfin qui fut choisit.

 

1556452.jpg

 

Photos : 1 TS-11 Iskra  @ Piotr Zdunek  2 Aermacchi M-346@ Alenia 3 T-50P Golden Eagle @ Jung In-Yong 4  Aero L-159T1 @ Piotr Zdunek