28/12/2016

Les Super Puma engagés au Tessin !

t-311b.jpg

 

Engagement de grande envergure pour les Forces aériennes suisses : depuis mercredi matin, cinq Super Puma sont engagés pour lutter contre le feu dans les secteurs touchés par des incendies de forêt dans le val Mesolcina et la Léventine.

 

Sur demande de la police cantonale des Grisons, trois Super Puma luttent contre des incendies de forêt depuis mercredi matin sur le territoire de la commune de Soazza dans le val Mesolcina. En l’occurrence, ils collaborent avec trois hélicoptères civils de la société Heli Rezia SA. Parallèlement, deux autres Super Puma des Forces aériennes suisses sont engagés pour une mission d’extinction près de Giornico dans le district de la Léventine, répondant cette fois à une demande des autorités tessinoises.

Les cinq hélicoptères ont décollé des bases aériennes d’Alpnach et de Dübendorf et resteront à disposition pour éteindre des foyers d’incendie toute la journée de mercredi, et, selon l’évolution de la situation, aussi demain jeudi. Pour des raisons de sécurité, l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) a décidé d’interdire le survol des zones touchées par les incendies.(source DDPS)

04/10/2015

Des CL-415 pour Terre-Neuve-et-Labrador !

482.jpg

 

 

Bombardier Avions commerciaux a annoncé la livraison de deux avions amphibies Bombardier 415 au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador. Cette commande avait été annoncée en mars 2014. Le premier appareil a été livré en mai 2014. La livraison du second avion a été effectuée en septembre 2015 et l’avion a été dévoilé aujourd’hui à St-Jean, Terre-Neuve.

Tel qu’annoncé précédemment par Bombardier, la transaction du contrat pour les deux avions est évaluée à 73,7 millions de dollars et comprend plusieurs améliorations du produit.

«L’avion Bombardier 415 construit au Canada a fait ses preuves en matière de lutte contre les incendies et constitue un outil essentiel pour la protection de nos collectivités, notre environnement,  nos ressources et notre faune. L’avion a été un élément majeur de la priorité stratégique du gouvernement pour accroître notre capacité à combattre les incendies de forêt dans la province », a précisé l’Honorable David Brazil, ministre des Transports et des Travaux publics du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador. « Nous entrevoyons avec plaisir le maintien de nos relations avec Bombardier. »

Il existe plus de 160 avions Bombardier 415 et de ses prédécesseurs, les avions CL-215 et CL-215T, en service dans le monde entier. Le Canada compte près de 60 de ces appareils, soit l’une des plus importantes flottes nationales de ce genre dans le monde.

 

Le CL-415 :

L’avion de lutte contre les incendies Bombardier CL 415 atteint une vitesse de croisière normale de 180 nœuds (333 km/h), dans certaines conditions. Pour une mission moyenne de six milles marins (11 kilomètres) de distance entre le plan d'eau et le foyer d’incendie, il peut effectuer neuf largages à l'heure, déversant avec précision quelque 55 233 litres (14 600 gallons US) de liquide extincteur.

Bien qu’étant, comme son prédécesseur, un appareil tout en métal amphibie à aile haute, il est équipé de turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW123AF au lieu d’un moteur à pistons, d’un poste de pilotage à écrans EFIS (LCD), de l’air conditionné et de commandes de vol assistées. L’électronique embarquée a été améliorée afin de faciliter la maintenance. C’est un appareil robuste et fiable. Il opère souvent dans des environnements difficiles où ses principales menaces sont la corrosion, les manœuvres brusques et fatigantes pour la structure, les conditions atmosphériques ainsi que le vol à basse altitude. Une version spéciale anti-incendie permettant une plus grande capacité d’emport existe sous le nom CL-415GR.

En dehors de la version « classique » de lutte contre le feu, il existe une version appelée CL-415MP (MP : Multi purposes, soit Multi usages) qui permet des missions de recherche et de sauvetage, de surveillance des côtes ou des ressources naturelles ainsi que de transport.

 

ezdi.jpg

Photos : Bombardier CL-415 en action@ Bombardier

10/01/2012

Le bombardier d’eau CL-415 affiche plus de 200.000 heures !

 

cl415.jpg


 

Bombardier Aéronautique a annoncé que l’avion appareil «bombardier d’eau» CL415 avait franchi une étape importante en moins de 20 ans d’existence : plus de 200.000 heures de vol depuis son entrée en service.

« Compte tenu du nombre limité d’heures de vol spécialisées par année, il est assez impressionnant que le programme Bombardier 415 ait franchi la barre remarquable des 200.000 heures de vol, pendant lesquelles plus de cinq milliards de litres d’eau ont été larguées », a déclaré Michel Bourgeois, président, Avions spécialisés et amphibies et Formation à l’aviation militaire, Bombardier Aéronautique. « Rien d’étonnant que beaucoup estiment que l’avion Bombardier 415 soit l’un des programmes d’avions de lutte contre les incendies le plus fructueux de l’histoire », a ajouté M. Bourgeois.

En incluant la récente commande d’un client souhaitant garder l’anonymat, Bombardier a enregistré des commandes fermes d’un total de 84 avions et, à ce jour, 76 avions CL-415 sont en service auprès de plus de 18 exploitants dans le monde entier.

La production des avions Bombardier 415 intègre des procédés manufacturiers de pointe et est adaptée pour répondre aux exigences des clients. Une équipe d’experts du soutien en service est disponible en tout temps pour aider les exploitants.

Le CL-415 affiche une vitesse maximale de 333 km/h (180 noeuds) et, pendant une mission moyenne de 11 kilomètres (six milles marins) de distance entre la source d’eau et le foyer d'incendie, il peut effectuer neuf largages en une heure, déversant ainsi 55 260 litres (14 600 gallons US) de liquide extincteur.  L’avion est également offert en version multimission, soit l’avion Bombardier 415 MP – pour la recherche et le sauvetage, la patrouille maritime et la protection environnementale, tout en conservant ses capacités de lutte contre l’incendie. La Malaisie et la Grèce ont toutes deux pris livraison de deux avions Bombardier 415 MP configurés pour des missions spéciales.

Anciennement connu sous l’appellation Canadair CL-415, l’avion est lui-même issus du CL-215 à moteurs piston puis CL-215T  remotorisé avec des turbines. Le CL-415 dispose lui d’une cellule neuve avec une structure renforcée augmentant la masse maximale, et d'un système de bombardement à 4 portes au lieu des deux originelles. 

Par rapport au CL-215, il est équipé de turbopropulseurs Pratt & Whitney PW123AF, ce qui lui permet une capacité plus importante (6.140 litres). Autre innovation, on peut mélanger des produits retardants à l'eau embarquée en vol. Comme son aîné, il fait le plein d'eau directement en vol en passant à rase-mottes au-dessus d'un lac, d'une rivière, ou même de la mer, en déployant des écopes sous le fuselage. L'opération d'écopage est délicate et nécessite une formation spéciale de la part des pilotes de ces avions. Les écopes sont de petites bouches de 10 X 12 cm placées sous le fuselage. Il faut de 9 à 12 secondes d'écopage pour remplir les deux réservoirs de 3.000 litres chacun.

Canadair_CL-415_C-GOGX_Ontario_1.jpg


 

Photos : 1 CL-415 @IRNA 2 CL-415 sécurité civil de l’Ontarion @ Transport Canada