14/01/2017

Un A321 pour la Luftwaffe !

yourfile.jpg

Berlin, l'Allemagne a signé un accord avec la division des missions spéciales du fournisseur MRO Lufthansa Technik (LHT) pour l'acquisition et la conversion d'un Airbus A321 pour sa force aérienne. Le contrat est estimé à près de 90 millions d'euros (96 millions de dollars) et comprend également des pièces de rechange et la formation.

Les travaux de conversion de l’A321 doivent avoir lieu à l'usine de LHT à Hambourg et seront d'abord exécutés conformément aux normes de certification civile. Par la suite, l’avion recevra une approbation de la navigabilité militaire pour les modifications avec notamment un système de guerre électronique.

Cet A321 converti devrait entrer en service en 2018, indique le ministère de la Défense, et sera basé aux côtés de ses autres avions VIP à la base aérienne de Cologne-Wahn. L'Allemagne exploite actuellement deux ACJ319, une paire de A340 et quatre Bombardier Global 5000. Avec cette nouvelle acquisition le programme de modernisation de l’escadre des missions aériennes spéciales du ministère de la Défense allemand est maintenant terminé.

 

Photo : Flotte actuelle de transport VIP de la Luftwaffe @ Luftwaffe

13/12/2016

A400m tactique pour l’Allemagne !

JAV20141010143713.jpg

L'armée de l'air allemande a reçu son sixième Airbus A400M de transport, avec une nouvelle configuration tactique de base pour permettre à l'avion de fonctionner dans des environnements difficiles.

Pour ce nouvel A400M allemand, Airbus a incorporé un certain nombre d'améliorations, comme la capacité de fonctionner à partir de pistes en herbe non préparées et avec la capacité de ravitaillement en vol. Par ailleurs, cet A400M peut également décoller normalement à des températures chaudes allant jusqu'à 55 °C.  Le système d'aides défensives de l'A400M a été amélioré, l’avion permet également le largage de cargaisons extra-aériennes et de parachutistes.

Le système de navigation permet à l'avion de voler à des hauteurs de 150 pieds au-dessus du sol en plein jour et de 300 pieds la nuit.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

 

3114915098.jpg

Photos : A400M de la Luftwaffe@ Airbus

07/10/2016

Les Tornado allemands cloués au sol !

14184344032_d7d0b40a71_b.jpg

Le porte-parole de la Luftwaffe a confirmé ce matin que plusieurs avions de combat de type Tornado sont actuellement cloués au sol pour des raisons techniques.

Problème détecté :

Lors d’un contrôle de routine sur le détachement de 6 appareils engagés en Syrie, depuis la base aérienne d'Incirlik dans le sud de la Turquie, les mécaniciens au sol ont détectés un problème de vis desserrée au niveau du pare-brise des appareils.

Une vérification a été ordonnée, afin de contrôler l’ensemble de la flotte de Tornado. Celle-ci a montré que ce problème concernait 39 des 85 Tornado encore en service au sein de la Luftwaffe.

Le problème concerne les Tornado modernisés :

Le problème concerne en particuliers les Tornado modernisé au standard ASSTA 3.0/3.1. Airbus Défense a été chargé par la Force aérienne allemande d’un programme de modernisation de la flotte d’avion Tornado. Cette modernisation comprenait trois phases.

La modernisation comprend un système d'information multifonctionnel de distribution avec un système de liaison de données link16 moderne.  Les Tornado dispose également d’un nouveau dispositif de nacelle à pointage laser permettant l’usage de systèmes d’armes guidées de dernière génération. En plus de cette innovation, les Tornado de la Luftwaffe ont reçu un système de communications radios ultra-modernes, d’un appareil d'enregistrement numériques  de données.

Côtés avionique, la mise en place d’un dispositif d'affichage couleur avec intégration des données de l’Israélien Rafael compatible avec une nouvelle nacelle de reconnaissance offre de nouvelles perspectives à l’avion.

Pour la Luftwaffe cette modernisation s’inscrit dans une volonté de poursuivre l’usage de la flotte des Tornado jusqu’en 2025.

3230726218.jpg

 

Photos : Tornado au standard ASTA 3.0/3.1 @ Philippe Hayer

05/10/2016

L’Allemagne se tourne aussi vers le C-130J !

C-130J_135th_AS_Maryland_ANG_in_flight.jpg

L'Allemagne a annoncé son intention d'acheter entre 4 et 6 avions de transport tactique Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules ». Ces appareils devraient être utilisés pour le soutien des opérations spéciales et qu'ils vont opérer à partir de pistes d'atterrissage "indisponibles" pour l'Airbus A400M « Atlas ».

Un nouveau camouflet pour l’A400M :

Cette nouvelle vient enfoncer le clou en ce qui concerne l’avion de transport européen Airbus A400M, dont l’Allemagne dispose de 5 exemplaires. En effet, la France a de son côté également opté pour l’avion de transport américain en novembre dernier. La décision des deux pays est motivée par le fait que l’A400M n’offre actuellement que des capacités de déploiement limitées en plus de nombreux problèmes moteurs.

Coopération franco-allemande :

La décision allemande semble par ailleurs rapprocher les deux pays. Hier soir, la ministre allemande a signé avec son homologue français une lettre d'intention portant sur un projet de flotte d’avions de transport mutualisé. Cette lettre d’intention concerne les modalités de mise en commun d’avions de transport C130J français et allemands.

Le Lockheed-Martin C-130J « Super Hercules » :

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales.

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre « Hercules », cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

 

ELEC_C-130_AMP_Cockpit_lg.jpg

Photos : 1 C-130J Super Hercules @ USAF 2 Cockpit @ Lockheed-Martin

13/04/2016

Problèmes moteurs pour l’A400M !

435.jpg

Berlin critique sévèrement le programme de l’avion A400m « Atlas », en ce qui concerne sa motorisation. En effet, les moteurs de l’A400M souffrent de défauts de boîte de vitesses, ainsi que des problèmes de résistance aux fortes températures.

Concrètement, les allemands reprochent à l’A400M des problèmes liés aux engrenages au sein des réducteurs qui forment une partie cruciale des turbopropulseurs. Le défaut de la construction de ces engrenages ont provoqué usure prématurée. De ce fait, des copeaux de métal ont contaminé le système d'huile ce qui a provoqué les pannes des moteurs. De plus, certains mécanismes des moteurs ne peuvent pas faire face à des températures extrêmes, car certaines pièces présentaient des défauts d’usinage.

Du côté de l’avionneur, on confirme le problème en soulignant en même temps, il n'y a pas d'impact sur la sécurité de l'aéronef et d’ajouter que le problème peut être corrigé lors des contrôles périodiques. Mais visiblement au sein du ministère allemand de la Défense, la réponse ne satisfait pas.

Il semble, par ailleurs que ces problèmes moteurs sont directement mis en cause dans un incident survenu en vol à bord d’un A400M de la RAF et dont l’un des moteurs s’était brusquement arrêté.

Ces nouvelles révélations sur l’A400M viennent s’ajouter au problème de logiciel mal installé, qui avait causé la perte d’un « Atlas » destiné à la Turquie au printemps 2015.

 

Photo : A400M de la Luftwaffe @ Luftwaffe