24/10/2016

Le Chili modernise ses P-3 « Orion » !

989900LockeedP3Achilien.jpg

Le Chili a confié à l’entreprise canadienne IMP Aerospace la mise à jour de sa flotte de quatre avions de patrouille maritime de type Lockheed-P-3 « Orion ».

Les Lockheed P-3 « Orion » de la marine chilienne sont en service depuis 1993 et vont devoir recevoir de nouvelles ailes et de nouveaux stabilisateurs. Les moteurs vont être améliorés dans le cadre du plan de modernisation à mi-vie (MLU). Les autres améliorations concernent l’installation du nouveau système tactique de mission entièrement intégré Integrated Tactical System (FITS). La Modernisation de l’avionique comprend la mise en place d’un cockpit numérique et de l’installation d’un nouveau système de radar multi-mode de surveillance maritime. Les appareils seront dotés de missiles Raytheon AGM-84 « Harpoon » antinavires.

Une fois terminé, les P-3 « Orion » chiliens devraient rester en service durant 20 ans. Les appareils sont exploités de l’escadron de reconnaissance maritime (VP) -1 à Viña del Mar, à environ 60 km à l'ouest de la capitale, Santiago.

 

433a20a822b7f4856ed9cd4f4cce48e3.jpg

Photos : P-3 2Orion » chiliens @ Marine chilienne

 

 

15/07/2016

Modernisation des P-3 « Orion » sud-coréens !

2484441.jpg

Séoul, dans l’attente de pouvoir remplacer sa flotte actuelle d’avions de patrouille maritime, la marine sud-coréenne a pris livraison du premier des huit Lockheed Martin PC-3C « Orion » mis à jour par la Division Aerospace Korean Air (KAL-ASD).

En attendant mieux, les Lockheed P-3C « Orion » sont progressivement dotés d’améliorations en ce qui concerne les logiciels du radar, de nouvelles radios et des systèmes acoustiques améliorés. Les systèmes de guerre-électronique sont également mis à jour.

La modernisation doit permettre à ces appareils de continuer les missions de guerre anti-sous-marine jusqu’à l’arrivée d’un nouvel appareil. Les livraisons des sept avions restants seront terminées en 2017.

Lockheed P-3C « Orion » :

La version finale, P-3C, conserva la cellule et la motorisation de la version précédente, le P-3B, mais fut équipée d'un nouveau système de lutte anti-sous-marine et d'un Air Tactical Data Systems. Entre 1974 et 1984. Le P-3C peut emporter diverses armes dont des missiles AGM-84 « Harpoon » sur des points de charges externes, 4 torpilles Mk.46 ou 2 bombes sous-marines Mk.101 en soute et peut aussi utiliser des bouées acoustiques.

 

Photo : Lockheed P3C « Orion » coréen @ Seongsu Kim

22/06/2016

La Norvège va remplacer ses P-3 « Orion » !

130210045458967087.jpg

 

La Norvège prépare activement le remplacement de sa flotte de 6 avions de patrouille maritime (MPA) Lockheed P-3 « Orion ». Le choix pourrait intervenir pour 2018 et une entrée en service en 2021.

Augmentation des dépenses :

L’achat d’un nouvel avion de patrouille maritime et l’acquisition du F-35 de Lockheed-Martin posent cependant un énorme problème financier à la Norvège. Présenté au Parlement le 17 juin dernier, le livre blanc recommande une augmentation progressive du budget de la défense de la nation sur la période 2017-2020. Il est recommandé d’augmenté le budget actuel 870 millions de dollars. De plus, une seconde augmentation substantielle doit être prévue au cours des 20 prochaines années.

Les candidats :

Le cahier des charges n’est pas encore connu, mais selon le ministère norvégien de la Défense, les principaux candidats au remplacement de la flotte de Lockheed P-3 « Orion » sont : Boeing avec le P-8 « Poseidon », Lockheed-Martin avec une version du SC-130J « Sea Hercules », Airbus avec le C295.

Boeing P-8 « Poseidon » :

862623913.jpg

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Lockheed-Martin SC-130J « Sea Hercules » :

SC130J-e1446380395703-740x477.jpg

En septembre 2015, Lockheed-Martin présente un projet d'avion de patrouille maritime basé sur le C-130J 2Super Hercules », le SC-130J « Sea Hercules ». Équipé d'un radar et d'un détecteur d'anomalie magnétique, il pourrait embarquer deux réservoirs conformes contenant chacun deux à trois torpilles et de deux pylônes sous les ailes emportant deux missiles antinavires ou quatre missiles air-sol. L'autonomie est estimée à 13,7 heures de vol.

 

Airbus C-295 de patrouille maritime :

1879719780.jpg

La nouvelle génération de C-295 est l'appareil offre une multitude d’adaptation. La polyvalence du C-295 permet d'être configuré dans des versions spéciales telles que la patrouille maritime et la lutte –sous-marine Le mélange de la technologie civile et militaire en double équipement assure le succès des missions difficiles en milieu tactiques. Les C-295 en service aujourd'hui ont accumulé plus de 110.000 heures de vol dans les conditions les plus exigeantes, du froid extrême dans les régions désertiques chaudes.

 

Photos : 1 Lockheed P-3 « Orion » norvégien @ Marine norvégienne 2 P-8 « Poseidon »@ Boeing 3 SC-130J « Sea Hercules »@ Lockheed-Martin 4 C-295 en version MPA@ Airbus DS

21/11/2013

Les P-3 «Orion» brésiliens modernisés !

unnamed-2.jpg


 

L'armée de l'air brésilienne a retrouvé une capacité de lutte anti-sous-marine, après un déficit opérationnel de près de 15 ans. En 2005 la FAB a signé un contrat avec Airbus Military, pour la modernisation de ses neuf avions de patrouille maritime Lockheed P-3A «Orion». Le septième appareil modernisé vient d’être livré à la FAB.

 

Modernisation des P-3 brésilien : 

 

Les P-3A de la Força Aérea Brasileira (FAB) sont modernisés au sein des installations d’Airbus Military à Getafe en Espagne. Les appareils sont portés au standard «H» et intègre les modernisations suivantes : améliorations structurales sur les appareils selon les besoins (usure de la cellule) et installation du système tactique de mission entièrement intégré Integrated Tactical System (FITS). Modernisation de l’avionique avec la mise en place d’un cockpit numérique fournit par Thales. Installation d’un nouveau système de radar multi-mode EL/M-2022A (V) 3 de l’israélien ELTA Systems de surveillance maritime. Intégration d’un imageur thermique FLIR SAFIRE II. 

 

En matière d’armement, les P-3H de la FAB emportent désormais le missile anti-navire AGM-84 «Harpoon», des torpilles Mk.46.

 

Zones d’utilisation : 

 

Les Lockheed P-3H «Orion» de la FAB sont utilisés pour la surveillance et la protection des zones maritimes et des ressources naturelles dont l'Amazonie et la région du plateau continental . En outre, l'appareil prend en charge les missions de recherche et de sauvetage (SAR) dans l'Atlantique Sud, qui sont sous la responsabilité du Brésil.


 

unnamed-1.jpg


 

Photos :1 Lockheed P-3H Orion de la FAB @ FAB  2 P-3H de la FAB @ Alejandro H. Leon

12/10/2011

Les P-3 «Orion» brésiliens modernisés !

 

1823591.jpg


 

La Force aérienne brésilienne a officiellement présenté, à la base aérienne de Salvador son premier P-3 «Orion» de patrouille maritime modifié par EADS/Airbus Military.

EADS/Airbus Military vient d’achever la modernisation du premier avion de patrouille maritime P-3 «Orion»brésilien. Le chantier comprend une remise à niveau complète de l'avionique, des senseurs et des communications. L'appareil est, en outre, doté du Fully Integrated Tactical System développé par le constructeur européen. Le FITS est conçu pour traiter les données recueillies par les moyens de détection et d'écoute (dont les bouées acoustiques) et mettre en oeuvre les armes. En tout, EADS/Airbus va moderniser 9 P-3 Orion. 

EADS/Airbus Military a remporté un contrat de 320 000 000 d’euros pour cette mise à niveau, deux «Orions» de  plus doivent être livrés depuis les installations de Getafe Airbus Military à Getafe près de Madrid cette année, et six autres l'année prochaine. Le Brésil va utiliser les trois autres P-3A qu'elle a acquis comme pièces de rechange.

Le P-3 au Brésil :

C’est entre 2002 et 2004 que le Brésil reçu 12 anciens appareils américains, mais contrairement à ce qui se fait ailleurs,  ces avions ne sont pas mis en oeuvre par la marine mais par l'armée de l'Air brésilienne, la Força Aérea Brasileira (FAB). Les P-3 remplissent des missions de lutte anti-sous-marine et de lutte antinavire, de surveillance des espaces maritimes et de secours en mer. 

Rappel :

Le Lockheed P-3 Orion est un quadrimoteur à hélices. Le P-3 Orion est un dérivé militaire du projet d'avion civil Lockheef L-188 «Electra»qui a été abandonné.

En 1957, l’USN fait part de son besoins d'avoir un remplaçant à ses P2 «Neptune» vieillissant et encore doté de moteurs à pistons. Lockheed est sélectionné pour le développement de l'appareil.

Un premier prototype désigné YP3V-1 est construit. Il effectua son premier vol le 25 novembre 1959. Par rapport au modèle civil, dont il est issu, il est plus court de 2,24 m et est modifié pour accueillir une soute à bombes.

Ses essais effectués, il fut mis en production sous le nom de P-3A. 157 appareil de ce type furent construits. Il fut mis en service pour la première fois dans les forces armées des États-Unis en 1962.  Ils étaient équipés de propulseurs Allison T56-A-10W de 4 500 chevaux et du même système tactique que le P2V-7. À partir du 109e appareil, celui-ci fut remplacé par un système Deltic plus moderne tandis que les avions déjà en service furent rétrofités avec ce système.

Une seconde version vit le jour sous le nom de P-3B et fut construite à 145 exemplaires. Les différences avec le P-3A résidait dans une nouvelle motorisation, des Allison T56-A-14, et la possibilité d'emporter des missiles AGM-12 Bullpup.

La version finale, P-3C, conserva la cellule et la motorisation de la précédente mais fut équipée d'un nouveau système de lutte anti-sous-marine et d'un Naval Tactical System.

Le dernier P-3C Orion construit quitta l'usine en 1996. Il reste cependant en service actif dans diverses marines.

Photo : P-3 «Orion» de la FAB @ Diego Ruiz de Vargas