27/09/2017

Séoul désire plus de T-50 « Golden Eagle » !

2321.jpg

Séoul prépare l’acquisition d’un nouveau lot d’avions écoles T-50 auprès de Korean Aerospace Industries (KAI), afin de pouvoir tenir sa capacité de formation. En effet, un l’augmentation du besoin en nouveaux avions formateurs est nécessaire en raison de l’arrivée prochaine du Lockheed-Martin F-35 dans les années 2020 et plus tard, du futur avion de combat coréen KAI KFX.

Les acquisitions devraient débuter en 2019, selon le ministère coréen de la Défense, cependant, le nombre d'appareils n'est pour l'heure pas communiqué. Les nouveaux T-50 devraient prendre la relève des 36 avions formateurs Northrop F-5F en service au sein de la ROKAF.

Le KAI T-50 : 

Le KAI  T-50 «Golden Eagle»  est un appareil école non armé, alors que le modèle TA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex.  Le T-50 «Golden Eagle»  largement dérivé du Lockheed-Martin F-16 «Fighting Falcon» et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose, par contre, d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’éléments d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin. Le T-50 atteint la vitesse maximale de Mach 1,4.

2d138lu.jpg

Photos : 1 T-50 de la ROKAF @ Darren Mottram 2 T-50 Golden Eagle@ KAI