25/11/2016

Certification identique pour les CS100 & CS300 !

7865.jpg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé que Transports Canada et l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) ont octroyé aux avions de ligne CS100 et CS300 la même qualification de type, ce qui procure aux exploitants d’importantes possibilités d’économies.

 

« La même qualification de type reflète le haut degré d’éléments en commun entre les avions CS100 et CS300. C’est une excellente nouvelle pour les clients qui exploitent les deux avions, car ils tirent avantage de la formation minimale rentable nécessaire à la transition des pilotes d’un modèle à l’autre. Le haut niveau d’éléments en commun s’étend également aux pièces de rechange, aux procédures de maintenance et à la manutention au sol, ce qui, mis ensemble, représente  d’importants avantages financiers pour les clients », a affirmé Todd Young, vice-président et directeur général des Services à la clientèle de Bombardier Avions commerciaux.

Les avions CS100 et CS300 ont en commun plus de 99 % de leurs pièces, le plus haut niveau de communauté atteint par un avionneur dans l’industrie. Les modèles ne sont pas des versions étirées ou rétrécies l’un de l’autre, mais ils ont été conçus côte à côte, avec seule la section centrale plus longue pour l’avion CS300 de plus grande taille. Les avions sont donc tous les deux optimisés spécialement pour leur taille, sans compromis sur la masse, les performances ou les caractéristiques économiques.

 

Photo : le CS300 et le CS100 @ François Duclos

07/08/2015

Brésil, le sénat approuve le financement du Gripen !

 

Gripen-NG-Mock-up1-960x653.jpg

Brasilia, la dernière étape en vue de l’acquisition de la première tranche d’avions de Combat Saab Gripen E par le Brésil est terminée, le Sénat vient d’approuver l’accord de financement portant sur un montant de 4.6 milliards de dollars pour l'achat de 36 Gripen E.

L'accord, a été signé le 5 août entre le Ministère brésilien de la Défense et le Swedish Export Credit Corporation ( FMV)pour un plan de financement définitif.

 

Nouveau taux d’intérêt :

Selon l'accord, les taux d'intérêt annuels seront fixés à 2,19%, contre 2,54% initialement demandé par le gouvernement suédois. Le Brésil a 25 ans pour rembourser le prêt, avec une période de grâce de huit ans.

 

Trois tranches :

Le Brésil a annoncé son intention d'acquérir un premier lot de 36 avions Gripen E dans le cadre de son programme de modernisation F-X2 en décembre 2013. Les 15 premiers avions seront produit en Suède sur les installations de Saab  de Linköping, les autres appareils seront produits au Brésil. La première livraison est prévue en 2019 et le dernier en 2024.

Au total le Brésil prévoit d’acquérir un total de 108 Saab Gripen E, trois lots allant de 2019 jusqu'à 2032. Il est probable que les deux autres lots seront entièrement assemblés au Brésil, de même que les avions potentiellement acquis par des clients régionaux futurs.

A cela il faut ajouter le développement navale du Gripen E le « Sea Gripen » destiné à l’aéronavale. Actuellement l’industrie participe à près de 50% dans le développement du projet.

 

Equipement connu : 

Les Gripen E brésiliens disposeront des mêmes équipements de bord que la version suédoise (initialement proposée en Suisse), mais seront doté du missile courte-portée «A-Darter» de Denel Dynamics et pourra notamment emporter le nouveau missile multi-rôle «Marlin» du même concepteur. 

 

Le Saab JAS Gripen E MS21: 

 

Gripen-NG-Mockup-cockpit-960x653.jpg

 

Radar AESA : le radar AESA (Active Electronically Scanned Array)  ES05 «Raven» offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là ou les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter.

 

IRST: (Infra-Red Seach and Track)le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES  est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

 

Electronique : le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

 

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et sudafricain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser.

 

Mode Supercruise  & biokérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du biokérosène. La Suède prévoit d’ici 2025, de fabriquer 25% de biokérosène à base de compost à des fins écologiques, mais également pour diminuer sa dépendance au kérosène fossile.  

 

Optimisé pour les drones : les suédois sont les premiers à avoir anticipé l’usage d’ici 10 ans de drones tactiques en binôme avec des avions de combat, de ce fait le Gripen E est le premier avion a disposer d’un architecture permettant le chargement de logiciel en vue d’un tel emploi.

 

Leurre actif nouvelle génération : le Gripen sera le premier avion a disposer du leurre actif anti-missiles de nouvelle génération  «BriteCloud». Une fois largué, le «BriteCloud» recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radars sont captées dans l'ordinateur de bord du «BriteCloud», puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une «fausse cible». Cette fausse cible, si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie. Le «BriteCloud» pourra séduire même les menaces les plus modernes, loin de la plate-forme de tir.

 

Protection de guerre électronique nouvelle génération : 

Ce système s’intègre dans une architecture complète de guerre électronique (Warfare System) qui comprend les derniers développements avec la détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le PAWS-2 est systèmes d'avertissement de missiles IR (Infrarouge). Il fournit une alerte au personnel navigant de la présence de missiles hostiles et actifs.

 

 

2251521495.jpg

 

Photos : 1 Gripen E FAB @ SGT 2 Cockpit  Rezende/FAB 2 Gripen E FAB @ SAAB

27/07/2015

Nouvelle livraison de Su-34 "Fullback"!

355987-admin.jpg

 

 

Moscou, les livraisons se suivent en Russie, la société Sukhoi a remis un autre lot de Su-34 « Fullback » de première ligne au ministère de la Défense de la Fédération de Russie.

L'usine aéronautique de Novossibirsk fonctionne avec un maximum d'efficacité à l'heure actuelle. Le contrat d'Etat avec le ministère de la Défense de la Fédération de Russie, pour les livraisons de Su-34 à la Force aérienne, garantit une charge de travail jusqu’en 2020.

 

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le Su-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multicanal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». A noter, que les pilotes disposent d’un petit cabinet WC, pour les longues missions.

 L’avion a des capacités de lutte antinavire et dispose d’un rayon d'action de 4.000 km, sa vitesse maximale.

 

su34-0.jpg

Photos : Sukhoi Su-34 « Fullback »@ Sergy

 

23/04/2015

250e avion de la famille A320 pour easyjet !

 

csm_easyJet_takes_delivery_of_its_250th_Airbus_aircraft___1___C_Christian_Brinkmann_Airbus_9941b45c6c.jpg

 

 

Hambourg, easyJet et Airbus ont célébré le succès de leur partenariat lors d’une cérémonie marquant la livraison à la compagnie du 250ème appareil de la famille A320. Pour fêter cette 250ème livraison, easyJet a dévoilé son tout dernier A320 arborant une livrée unique sur laquelle figurent 250 appareils miniature. A l’instar des autres appareils récemment livrés à easyJet, cet A320 est équipé de technologies de nouvelle génération et de Sharklets, dispositifs d’extrémité de voilure assurant une réduction de la consommation de carburant.

 

easyJet, l’une des compagnies leader en Europe, propose un choix unique de lignes hautement performantes reliant les aéroports principaux d’Europe, et offre des tarifs hautement attractifs et un service convivial.  La compagnie dispose de 234 appareils assurant plus de 750 lignes à destination de plus de 130 aéroports répartis dans 33 pays.

easyJet exploite la plus grande flotte de monocouloirs Airbus en Europe et la quatrième dans le monde. Depuis qu’easyJet a pris livraison de son premier avion Airbus (un A319) en septembre 2003, Airbus a livré en moyenne un appareil à la compagnie tous les 16 jours.

Le carnet de commandes d’easyJet totalise à ce jour 158 appareils et, en termes de nombre total de commandes, la compagnie est le troisième principal client d’Airbus. Actuellement, easyJet exploite une flotte de 85 A320 (180 sièges) et 149 A319 (156 sièges).

 

Avec plus de 11’550 appareils commandés, dont près de 6’500 ont été livrés à plus de 315 clients et opérateurs dans le monde, la famille A320 constitue à ce jour la famille de monocouloirs best-seller dans le monde.

 

Photo : le 250e A320 d’easyjet @Airbus Group