13/01/2019

RUAG modernise des hélicoptères Cougar !

Cougar Helicopter Swiss Air Force.jpg

RUAG modernisera huit hélicoptères « Cougar » appartenant à la flotte d'hélicoptères de transport de l'armée de l'air suisse. L’accord correspondant a été signé en décembre par des représentants d’armasuisse et de RUAG à Berne.

RUAG devrait moderniser les hélicoptères « Cougar » avec une technologie de pointe dans ses installations à Emmen d’ici au milieu de 2022. Acquis en 1998, les systèmes de commande de vol, de navigation et de communication électroniques de l’hélicoptère nécessitent une modernisation importante. La mise à niveau inclut de nouveaux ordinateurs de gestion de vol, un système de navigation de précision pour les vols aux instruments, un système anticollision qui alerte les pilotes en cas de proximité critique des aéronefs et un système développé par RUAG qui émet un signal sonore lorsque le giravion quitte niveau de vol défini. Le package comprend également des écrans montés sur le casque, permettant de projeter les données de vol les plus importantes sur la visière du pilote, ainsi que la dernière génération d’équipements de radio et de téléphones satellites, garantissant une communication sûre et efficace.

Protection de guerre-électronique :

RUAG équipera également les hélicoptères du dernier système d'autodéfense IDAS-3. Ce système alerte l’équipage des ondes radar, laser et électro-optiques, ainsi que des missiles. Il émet également des contre-mesures, telles que la distribution de leurres. L'IDAS (MAW-300) du suédois Saab est conçu pour assurer l'autodéfense dans des environnements de menaces sophistiqués, diversifiés et denses. Le système haut de gamme avec avertisseur laser, alerte d'approche de missile, ainsi que capacité de détection multispectrale. Le système est entièrement intégré au distributeur de contremesures BOP-L.

Grande maintenance :

En plus de la mise à niveau, RUAG est également chargé de procéder à une révision complète des hélicoptères. Les spécialistes Cougar de RUAG prévoient de démonter les hélicoptères de transport, de vérifier l’usure et l’endommagement des pièces concernées et de réparer ou de remplacer des pièces si nécessaire. L'intention est que les hélicoptères soient rendus à la Force aérienne aussi bien, voire mieux, que les nouveaux.

«Assurer la disponibilité de la flotte suisse d'hélicoptères est un élément essentiel de notre mission principale. Cette mise à niveau dotera l’armée de l’air d’un système d’hélicoptères de transport ultramoderne pour la décennie à venir et assurera ainsi le succès de la mission », déclare Philipp Berner, premier vice-président de l’aviation militaire, RUAG.

Outre les 10 hélicoptères Cougar, l’armée de l’air exploite 15 autres hélicoptères de transport, dénommés «Super Puma», qui ont été achetés à la fin des années 80. Ces hélicoptères plus anciens ont déjà été modernisés par RUAG entre 2011 et 2014. Les hélicoptères de transport volent, sont des travailleurs lourds et des épargnants. Ils transportent des personnes et du matériel, soutiennent les missions de recherche et de sauvetage des personnes disparues et sont considérés comme un outil très prisé des missions de secours en Suisse et à l'étranger.

Cockpit Cougar Swiss Air Force.jpg

Photos : 1 Cougar des Forces aériennes suisses Cockpit @ RUAG AG

L’USAF poursuit le maintien de la flotte de F-16 !

345.jpg

Lancé en 2015 par leDépartement américain de la défense (DoD), le programme SLEP devait dans un premeir temps assurer l’extension de vie des F-16 Block 40, 42, 50 et 52. A ce jour, Lockheed-Martin a réalisé une série de tests de durabilité sur un F-16 Block30 et Block50 qui ont montré la durabilité à grande échelle des cellules.

La seconde phase :

Voici que la seconde phase est lancée avec un programme de prototypage récemment lancé qui doit conduire à une modernisation de la guerre électronique à l’échelle de la flotte pour plus de 900 F-16 de l’armée de l’air américaine.

Les mises à niveau proposées pourraient inclure une gamme complète de systèmes actifs et passifs, notamment un récepteur d’alerte radar numérique, un brouilleur d’autoprotection et un leurre remorqué, ont annoncé des documents d’acquisition publiés le 3 janvier par le Laboratoire de recherche de l’US Air Force.

Bien que jadis censée être remplacée par le Lockheed-Martin F-35, l’US Air Force souhaite désormais s’assurer que la flotte de F-16 sera pertinente jusqu’en 2046. En décembre, l'armée de l'air a informé les responsables de l'industrie d'une stratégie de mise à niveau longue de 15 ans, qui débutera cette année par une phase de prototypage.

L’armée de l’air souhaite choisir deux constructeurs pour construire des prototypes de récepteur d’alerte radar numérique avec une largeur de bande accrue et une capacité accrue de détection de la position des émetteurs de radiofréquences.

Une fois les prototypes aboutis, l’USAF prévoit de commencer à mettre en service le nouveau détecteur de émissions mis à niveau à partir de la fin de 2021.

Deux ans plus tard, la Force aérienne pourrait étendre la mise à niveau aux systèmes de guerre électronique actifs, y compris un nouveau brouilleur à autoprotection monté à l'intérieur et un leurre remorqué amélioré.

Confirmation de la mixité :

Cette nouvelle information confirme un peu plus ce que j’avance depuis un certain temps, en ce qui concerne la « mixité » des avions entre les « furtifs » F-22 et F-35 avec un regain d’intérêts pour les aéronefs tels que les F-15, F-16 et F/A-18 pour la Navy.

45.jpg

Photos : le F-16 aura encore de beaux jours devant lui @ Tyler Rogoway

18/11/2018

Des F-35B supplémentaires pour la RAF !

UK_F-35B.jpg

Le ministère britannique de la Défense a commandé un second lot de 17 avions de combat Lockheed-Martin F-35B « Lightning II ». Le ministère de la Défense a déclaré: "Les 17 nouveaux avions F-35B seront livrés entre 2020 et 2022". Cela correspond aux 12ème et 14ème lots du programme de production initiale à faible taux.

Le DoD avait annoncé la veille que les partenaires du programme F-35 et les acheteurs des ventes militaires à l’étranger prendraient un total de 149 appareils dans le cadre d’un contrat d’action non défini avec Lockheed-Martin, ainsi que de 106 pour les forces armées américaines. Il a ajouté que les prélèvements internationaux incluraient 18modèles « B » à décollage court et à atterrissage vertical. Outre les marines britannique et américaine, seule l'Italie a jusqu'à présent confirmé l'achat de cette variante.

 

À ce jour, 16 F-35B au total ont été livrés au Royaume-Uni, pour être utilisés au sein du  617eme Escadron de la Royal Air Force à Marham, dans le Norfolk, et lors d’activités de test conduites aux États-Unis. Deux autres avions doivent encore être cédés, ce qui signifie que les commandes pour le Royaume-Uni s'élèvent maintenant à 35 unités.

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A).Cette variante du F-35 est celle qui sera livrée à l'US Marines Corps et la Royal Air Force.

658452389.jpg

Photos : F-35B de la RAF @ RAF

06/01/2018

Airbus présente le premier A321neo ACF !

A321neo-ACF-Roll-Out.jpg

Airbus a terminé l'assemblage du premier A321neo ACF (Airbus Cabin Flex) dans ses installations de Hambourg, en Allemagne. L'avion, alimenté par des moteurs CFM LEAP-1A, subira des essais au sol avant son premier vol prévu dans les prochaines semaines. La première livraison d'un A321neo ACF à un client est prévue pour la mi-2018.

L'ACF A321neo est le dernier ajout à la famille A320. En appliquant des modifications au fuselage, l'ACF permet des configurations de cabine plus flexibles jusqu'à 240 passagers. Par rapport à la variante A321 précédente, les modifications les plus visibles sont une nouvelle section arrière et une configuration de porte passagers modifiée, où la porte située en avant de l'aile est retirée et de nouvelles sorties de secours en surélévation dans la section centrale sont introduites. L'ACF A321neo est une option aujourd'hui et deviendra la norme pour tous les A321neos autour de 2020.

L'A321neo ACF est la base d'une variante à plus longue portée appelée A321LR. L'A321LR a une masse maximale au décollage (MTOW) de 97 tonnes et un troisième réservoir de carburant permettant aux compagnies aériennes d'augmenter leur portée à 4’000 miles nautiques pour les vols intercontinentaux. La première livraison d'un A321LR est prévue pour le quatrième trimestre de 2018.

L'A321 est le plus grand membre de la famille A320, pouvant accueillir jusqu'à 240 passagers, selon la configuration de la cabine. Incorporant les derniers moteurs, les avancées aérodynamiques et les innovations de cabine, l'A321neo offre une réduction de la consommation de carburant d'au moins 15% par siège dès le premier jour et de 20% d'ici 2020.

 

Photo : A321neo ACF @ Airbus

16/12/2017

Tir de Sidewinder réussi depuis un M-346 !

23458.jpg

Leonardo a poursuivi les travaux de développement sur la variante d'attaque de son entraîneur M-346FT, effectuant un tir d'essai réussi d'un missile air-air Raytheon AIM-9L Sidewinder.

Ce premier tir d’un missile courte-portée Raytheon AIM-9L « Sidewinder » a été réalisé sur le champs de tir italien de Salto del Quirra au large des côtes de la Sardaigne. Ce tir valide la séparation de la munition de l'avion. Tiré d'un pylône sous les ailes, le missile a été largué à une altitude de 5’000 pieds et à une vitesse de Mach de 0,8.

La dernière série de tests s'ajoute aux efforts de qualification précédents pour d'autres armes, telles que des bombes guidées sur le M-346.

Le M-346FT :

La variante combat-formateur M-346FT est le résultat d’un développement d’une durée d'environ 24 mois de l’avionneur italien. Les principales différences dans la nouvelle variante sont les armes et un équipement de liaison de données et de contre-mesures électroniques tactique.

Cette nouvelle variante du M-346 doit permettre aux utilisateurs actuels de pouvoir grâce à l’armement de bord préparer les pilotes à l’attaque au sol avec des moyens modernes. Mais cette nouvelle version peut aussi venir concurrencer les actuels Embraer EMB-312 « Super Tucano » et Beechraft AT-6 notamment sur les marchés de la contre-insurrection et de l’anti-guerilla. La nouvelle plate-forme offre un potentiel de croissance en termes de capteurs et d'autres armes, selon l’avionneur. La nouvelle version M-346FT devrait voler cette année et sera certifié en 2018.

yourfile.jpg

Photos : 1 M-346FT avec deux AIM-9L Sidewinder et bombes guidées @ Evgeny Nikolov 2 Tir d’un AIM-9L Sidewinder@ Leonardo