06/01/2018

Airbus présente le premier A321neo ACF !

A321neo-ACF-Roll-Out.jpg

Airbus a terminé l'assemblage du premier A321neo ACF (Airbus Cabin Flex) dans ses installations de Hambourg, en Allemagne. L'avion, alimenté par des moteurs CFM LEAP-1A, subira des essais au sol avant son premier vol prévu dans les prochaines semaines. La première livraison d'un A321neo ACF à un client est prévue pour la mi-2018.

L'ACF A321neo est le dernier ajout à la famille A320. En appliquant des modifications au fuselage, l'ACF permet des configurations de cabine plus flexibles jusqu'à 240 passagers. Par rapport à la variante A321 précédente, les modifications les plus visibles sont une nouvelle section arrière et une configuration de porte passagers modifiée, où la porte située en avant de l'aile est retirée et de nouvelles sorties de secours en surélévation dans la section centrale sont introduites. L'ACF A321neo est une option aujourd'hui et deviendra la norme pour tous les A321neos autour de 2020.

L'A321neo ACF est la base d'une variante à plus longue portée appelée A321LR. L'A321LR a une masse maximale au décollage (MTOW) de 97 tonnes et un troisième réservoir de carburant permettant aux compagnies aériennes d'augmenter leur portée à 4’000 miles nautiques pour les vols intercontinentaux. La première livraison d'un A321LR est prévue pour le quatrième trimestre de 2018.

L'A321 est le plus grand membre de la famille A320, pouvant accueillir jusqu'à 240 passagers, selon la configuration de la cabine. Incorporant les derniers moteurs, les avancées aérodynamiques et les innovations de cabine, l'A321neo offre une réduction de la consommation de carburant d'au moins 15% par siège dès le premier jour et de 20% d'ici 2020.

 

Photo : A321neo ACF @ Airbus

16/12/2017

Tir de Sidewinder réussi depuis un M-346 !

23458.jpg

Leonardo a poursuivi les travaux de développement sur la variante d'attaque de son entraîneur M-346FT, effectuant un tir d'essai réussi d'un missile air-air Raytheon AIM-9L Sidewinder.

Ce premier tir d’un missile courte-portée Raytheon AIM-9L « Sidewinder » a été réalisé sur le champs de tir italien de Salto del Quirra au large des côtes de la Sardaigne. Ce tir valide la séparation de la munition de l'avion. Tiré d'un pylône sous les ailes, le missile a été largué à une altitude de 5’000 pieds et à une vitesse de Mach de 0,8.

La dernière série de tests s'ajoute aux efforts de qualification précédents pour d'autres armes, telles que des bombes guidées sur le M-346.

Le M-346FT :

La variante combat-formateur M-346FT est le résultat d’un développement d’une durée d'environ 24 mois de l’avionneur italien. Les principales différences dans la nouvelle variante sont les armes et un équipement de liaison de données et de contre-mesures électroniques tactique.

Cette nouvelle variante du M-346 doit permettre aux utilisateurs actuels de pouvoir grâce à l’armement de bord préparer les pilotes à l’attaque au sol avec des moyens modernes. Mais cette nouvelle version peut aussi venir concurrencer les actuels Embraer EMB-312 « Super Tucano » et Beechraft AT-6 notamment sur les marchés de la contre-insurrection et de l’anti-guerilla. La nouvelle plate-forme offre un potentiel de croissance en termes de capteurs et d'autres armes, selon l’avionneur. La nouvelle version M-346FT devrait voler cette année et sera certifié en 2018.

yourfile.jpg

Photos : 1 M-346FT avec deux AIM-9L Sidewinder et bombes guidées @ Evgeny Nikolov 2 Tir d’un AIM-9L Sidewinder@ Leonardo

01/12/2017

L’ATR 72-500 certifié au Canada !

JAV20171128113524.jpg

ATR Aircraft est heureux d'annoncer que l'ATR 72-500 vient de recevoir la certification de Transport Canada, l'autorité canadienne compétente en matière de navigabilité. Cette certification permettra aux compagnies aériennes canadiennes d’exploiter les modèles ATR 72-500 en configuration cargo ou passager.

Alessandro Amendola, Directeur de l'Ingénierie chez ATR a déclaré : « L’obtention de cette certification nous permettra d'étendre la portée opérationnelle de notre famille d'appareils. Une fois de plus, les ATR ont prouvé qu’ils sont parfaitement adaptés à des marchés exigeants comme le Canada, où leur capacité à voler par des conditions météorologiques extrêmes – froid ou verglas –, à décoller et à atterrir sur des pistes courtes et non préparées, ainsi que leurs performances imbattables sont d’une valeur inestimable. »

ATR est fermement déterminé à répondre aux différents besoins de l’ensemble de ses opérateurs à travers le monde. Aujourd’hui, environ 40 ATR sont exploités au Canada, fournissant ainsi des services cargo ou passager à des communautés reculées ou isolées. Le modèle ATR 72-500 ouvrira de nouvelles voies aussi bien aux services aériens de transport de passagers qu'au fret.

L’opérateur canadien First Air exploite déjà depuis plusieurs années la version 50 sièges de la même série, l’ATR 42-500, dans le nord du Canada.

 

Photo : ATR 72-500 lors des essais de certification @ ATR Aircraft

08/09/2017

Le premier A330MRTT de l’Armée de l’air s’est envolé !

yourfile.jpg

Airbus DS a réalisé avec succès le vol inaugural du premier A330 MRTT destiné à l'armée de l'air française. Ce premier vol a été réalisé à partir du site de Getafe en Espagne de l’avionneur européen. L’avion a effectué un vol d’une durée de 3h 25 minutes. La France prendra livraison de neuf A330MRTT sous la dénomination « Phénix » à partir de 2018.

La flotte de « Phénix » de l’Armée de l’air emportera à la fois un système de perche de ravitaillement sous voilure flexible et un entonnoir à gousses de ravitaillement. Les « Phénix » pourront également être reconfigurés pour transporter 271 passagers en tant qu’avion de transport. En version évacuation médicale (MEDEVAC) l'avion sera équipé du module « Morphee » de soins intensifs, qui peut transporter 10 patients et 88 passagers. Les A330 MRTT français seront motorisés par des Rolls-Royce Trent 700.

Rappel :

C’est en septembre 2011 que l’Armée de l’air française à choisit comme nouveau ravitailleur le modèle de l’A330 MRTT du consortium Airbus. Mais il faudra attendre décembre 2015 pour voir la commande se concrêtiser, soit un contrat de 3,3 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur.

L‘A330 MRTT :

L’A330 MRTT d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières.

A ce jour, 28 A330 MRTT ont été livré pour les forces aériennes de l'Australie, de l'Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis et du Royaume-Uni. 23 autres sont en commande, y compris pour la France et Singapour. Une coalition de partenaires de l'OTAN, l'Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Norvège acquerront également ce type d’appareil ainsi que le Qatar et la Corée du Sud.

 

1953695605.jpg

Photos : 1 le premier A330 MRTT français 2 A330 MRTT ravitaillant des F/A-18A/B espagnols @ Airbus DS

17/06/2017

Limitation des vols pour les CH-148 « Cyclone » canadiens !

299941452.jpg

La flotte d'hélicoptères canadiens Sikorsky CH-148 « Cyclone » se retrouve avec des restrictions de vol, après une mise à la terre de deux mois. Un problème de logiciel a été détecté avec les ordinateurs de contrôle de vol de l'hélicoptère.

C’est un nouveau coup dur avec ce nouveau problème qui vient péjorer le nouvel hélicoptère de sauvetage  l'Aviation Royale du Canada (RCAF. Une enquête menée par le fabricant a révélé que le problème du logiciel affecte tous les appareils de type « Cyclone ». Une mise à jour pour éliminer le problème sera en place avant le début des livraisons du Block II selon Sikorsky. Cependant, le contrat ne garantissait ce type de problème, le Canada pourrait donc devoir supporter les coûts de l’adaptation.

Le problème du logiciel entraînera un délai d'un mois pour la formation des équipage sur l’aéronef, mais la Force aérienne royale du Canada s'attend à ce que la capacité opérationnelle initiale pour le CH-148 demeure prévue pour avril 2018.

La 12ème Escadre de l'ARC basée à Shearwater en Nouvelle-Écosse a utilisé cinq hélicoptères pour la formation et l'évaluation opérationnelle, un des appareils a été retourné au fabricant pour la mise à jour au Block II. Sikorsky va modifier quatre autres CH-148 d’ici la fin de l’été. L'ARC s'attend à ce que Sikorsky rééquipe l’ensemble des « Cyclone » de la 12ème Escadre avec au standard Block II d'ici la fin de l'année 2017.

Le Sikorsky CH-148 «Cyclone» : 

Le Sikorsky CH-148 "Cyclone" (dérivé de la version civile S-92) est un hélicoptère de transport susceptible de remplacer les H-3 Sea King. Principalement utilisé pour le ravitaillement des plates-formes pétrolière et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de 28 exemplaires sous la désignation CH-148 «Cyclone».

Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le «Sea King». Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement. Actuellement, près de 200 appareils volent dans le monde.

 

2102645281.jpg

Photos : 1 CH-148 « Cyclone » 2 Cockpit @ RCAF