30/11/2019

Airbus célèbre le 100ème A220 !

A220-AirBaltic-group.jpg

Airbus a célébré le 100ème A220 (ex CSeries) produit pour un client à l'occasion d'une cérémonie qui s'est tenue au siège du programme d’avions à Mirabel (Canada). Cet appareil, un A220-300 doté d'un aménagement cabine flambant neuf et confortable, d'une capacité de 149 sièges, et arborant une livrée modernisée, est destiné à la compagnie lettone airBaltic, basée à Riga.

Les appareils de la famille A220 sont assemblés sur la principale chaîne d'assemblage final d'Airbus à Mirabel et, depuis peu, également sur la deuxième chaîne d'assemblage du programme à Mobile (Alabama). Le premier A220 au monde (anciennement C Series) a été livré en juin 2016 à l'opérateur de lancement de l'A220-100, SWISS.

airBaltic est devenu l'opérateur de lancement de l'A220-300 après avoir réceptionné le tout premier A220-300 il y a trois ans, le 28 novembre 2016. Depuis lors, la compagnie lettone a renouvelé deux fois sa commande d'A220-300, portant ainsi sa commande ferme d’appareils de ce type à 50 exemplaires pour devenir le principal client d’A220 en Europe à ce jour. airBaltic exploite actuellement une flotte de 20 A220-300.

Dans un marché fortement concurrentiel, la consommation de carburant inégalée et les excellentes performances de cet appareil ont joué un rôle déterminant pour airBaltic, dont la flotte entièrement composée d'A220 constitue le pilier de son nouveau 'business plan'. airBaltic, qui exploite sa flotte d'A220 sur différentes lignes desservant l'Europe et la Russie, ainsi que le Moyen-Orient, propose actuellement le vol le plus long effectué sur un A220 : un vol d'une durée de 6,5 heures entre Riga et Abu Dhabi.

Initialement conçu et livré sous le nom de Bombardier CSeries, l'A220 est le seul appareil spécialement conçu pour le marché des 100 à 150 sièges et offre à ses passagers un confort digne d'un gros-porteur dans un monocouloir. L'A220 conjugue des caractéristiques aérodynamiques avancées, l'utilisation de matériaux innovants, ainsi que des moteurs de dernière génération PW1500G Geared Turbofan de Pratt & Whitney, et affiche une réduction de la consommation de carburant d'au moins 20 pour cent par siège par rapport aux avions de la génération précédente, ainsi qu'une réduction significative des émissions et des nuisances sonores. L'A220 offre les performances d'un monocouloir de plus grande capacité.

Près de 100 A220 sont en exploitation auprès de six opérateurs sur quatre continents. À fin octobre 2019, cet appareil enregistrait 530 commandes fermes émanant de plus de 20 clients du monde entier. 

A220-AirBaltic-01.jpg

Photos : 1 Célébration du 100ème A220 2 le 100ème destiné à airBaltic @ Airbus

 

06/02/2019

Bombardier lance le CRJ550 !

 

bombardier aviation,québec aviation,les ailes du canada,crj550,nouveaux avions de ligne,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

L’avionneur canadien Bombardier développe sa gamme d’avion de ligne régional de 50 places avec un nouvel opus le CRJ550. Le nouveau biréacteur régional CRJ550, sera le premier avion de 50 places trois classes au monde conçu pour satisfaire aux attentes des passagers d’aujourd’hui. Le CRJ550 est un nouveau modèle d’avion CRJ Series, avec un nouveau certificat de type fondé sur le CRJ700. La compagnie américaine United Airlines sera le client de lancement de ce nouveau modèle.

« Le nouveau modèle CRJ550 est l’unique solution en Amérique du Nord capable de remplacer la flotte existante d’avions de 50 places vieillissants, soit un marché de plus de 700 avions, a déclaré Fred Cromer, président, Bombardier Avions commerciaux. Il offre une expérience passager améliorée avec amplement de rangement à bord pour les bagages à main et plus d’espace pour les passagers. Voilà un autre exemple de l’attention que nous apportons à créer de la valeur pour nos clients, et un très important témoignage de la part d’United à l’égard de la plateforme CRJ. »

Le CRJ550 comprendra une station libre-service pour les boissons et collations et plus de dégagement pour les jambes par siège que tout autre avion de 50 places exploité par tout autre transporteur en plus de tous les avantages qui font la renommée des avions CRJ Series.

Avec l’ajout du CRJ550, la gamme de biréacteurs régionaux CRJ Series est la seule à offrir une cabine aménagée en trois classes sur tous les segments de marché, tout en répondant aux exigences opérationnelles courantes. Grand avantage pour les exploitants américains,  ils pourront tirer parti des postes de pilotage communs des avions CRJ200 à CRJ900. L’avionneur canadien vise un taux de disponibilité de 99,5% et veut offrir une connectivité complète aux passagers avec en plus  l’élimination de l’enregistrement de bagages à la porte d’embarquement.

bombardier aviation,québec aviation,les ailes du canada,crj550,nouveaux avions de ligne,les nouvelles de l'aviation,romandie aviation

Photos : 1 le CRJ550 2 Intérieur @Bombardier

27/01/2018

Plainte refusée contre Bombardier, les raisons !

jpg_cs100_delta_-_copie.jpg

Je vous l’annonçais dans un article court hier soir, la décision sur le litige qui opposait l’avionneur cannadien Bombardier à l’américian Boeing est tombé. La Commission internationale du commerce des États-Unis (USITC) a tranché en faveur de Bombardier. L’avionneur canandien n'aura pas à payer de droits compensatoires et antidumping de 292 % sur les ventes de son monocouloir de type CSeries.

Rappel :

L’avionneur américain Boeing avait déposé une plainte contre Bombardier pour concurrence déloyale. Le ministère américain du Commerce affirmait que les appareils de 100 à 150 sièges bénéficiaient de subventions du gouvernement canadien et qu'ils étaient vendus en deçà de leur prix de fabrication. Pour Boeing, cette situation donnait lieu à un préjudice en raison de ces subventions indues octroyées à son concurrent. Les avocats de Boeing donnaient comme exemple la vente de CS100 à la compagnie Delta Airlines grâce à un prix très bas.Les chances de Bombardier de l’emporter semblaient minces au départ. Plusieurs observateurs canadiens, y compris au sein du gouvernement fédéral, prédisaient une victoire de Boeing.

La fin d’un feuilleton :

« La décision d’aujourd’hui est une victoire pour l’innovation, la concurrence et la primauté du droit », a affirmé Bombardier dans un communiqué publié vendredi, quelques minutes après l’annonce de la décision de l'USITC.

Le constructeur rappelle que « les avions CSeries sont les avions les plus novateurs et les plus efficaces à avoir été créés depuis une génération. Leur développement et leur production représentent des milliers d’emplois aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni ». L'action de Bombardier à la Bourse de Toronto a bondi en quelques minutes, pour atteindre un sommet en trois ans. Par ailleurs, Bombardier entend mettre l'accent sur la finalisation de son partenariat avec Airbus, en vertu duquel l'avionneur européen deviendra l'actionnaire majoritaire du programme de la C Series.

Pourquoi Boeing a perdu ?

Pour beaucoup d'observateurs, la défaite de Boeing est une surprise. En effet, les arguments de l'avionneur américain portaient sur l'aide financière de la région du Québec à l'entreprise Bombardier. Toujours pour Boeing, ces aides auraient permis de vendre le CS100 à un prix particulièrement bas au transporteur Delta Airlines. Hors, il semlbe que le prix accordé à la compagnie américaine soit parfaitement dans la norme et que les rabaix accordés correspondent à ce qui se fait chez Boeing ou Airbus. Pas de concurrence déloyale en finalité.

Préparation des livraisons à Delta Airlines:

La commande de Delta prévoyait que les livraisons débutent ce printemps, mais quand Airbus a accepté à la mi-octobre de prendre une participation majoritaire dans le programme CSeries et d'en assembler quelques-unes sur le site de son usine A320 à Mobile en Alabama, Delta devait accepter un retard dans les livraisons pendant qu'Airbus construit la nouvelle chaîne d'assemblage américaine. Maintenant que la décision de l'USITC donne raisons à Bombardier, celà  signifie que Delta peut prendre livraisons des avions construits à Mirabel, au Québec, le site de la ligne primaire CSeries. 

 

F604FDA8-067C-4910-9E20-18B763AD0323-2808-000001B8C8375000.jpeg

Photos : La vente du CS100 à Delta Airlines a déclenché le litige@ Bombardier