04/01/2018

La Marine philippine prépare l’arrivée de l’AW159 !

La Marine philippines prépare l’arrivée de l’AW159 !

 

3476304493.jpg

La Marine philippine recevra cette année son nouvel hélicoptère Leonardo AW159 « Wildcat ». Le porte-parole du ministère de la Défense nationale (MDN), Arsenio Andolong, indique que les deux hélicoptères arriveront dans le pays au quatrième trimestre de 2018 et au début de 2019 respectivement.

La Marine philippine a passé commande pour 2 hélicoptères de lutte anti-sous-marine et anti-surface AgustaWestland AW159 « Wildcat ». Le contrat est estimé à près de 114 millions de dollars. L’hélicoptériste anglo-italien va construire les hélicoptères à son usine de Yeovil au Royaume-Uni, le contrat comprend la formation et le soutien pluriannuel. Les deux hélicoptères seront équipés d'équipements sophistiqués « state-of-the-art mission » avec des capteurs principalement dédiés à la lutte anti-sous-marine et pour le rôle de guerre anti-surface. Les hélicoptères seront également en mesure d'effectuer d'autres missions, y compris la recherche et le sauvetage (SAR), la sécurité maritime et la surveillance maritime.

Equipement des AW159 philippins :

Pour équiper ses AW159, la marine des Philippines a opté pour le missile israélien Spike ER (Extended Range) en version antinavire. Les hélicoptères seront également dotés de capacités de lutte anti-sous-marine (ASW).

L’AgustaWestland AW159 « Wildcat » :

L’AW159 Lynx « Wildcat » est prévu pour remplacer les Lynx de première génération, ce nouvel hélicoptère multirôle de six tonnes, est commandé à 62 exemplaires par le ministère britannique de la Défense. Le premier a été livré à la fin de 2011. Doté de deux turbines Rolls-Royce Honeywell CTS800 de nouvelles générations capables d’offrir 12 % de puissance supplémentaire, face aux anciens modèles. Le poste de pilotage comprend un système entièrement intégré d’affichage, utilisant quatre écrans 10x8 pouces. Les capteurs disposés dans le nez comportent une imagerie TV/IR couplé avec un désignateur laser. La version maritime dispose d’un radar Selex-ES Galileo 7400E actif sur 360 degrés. L'AW159 intègre un système d'alerte de missiles, des détecteurs d'alerte radar et un système de distribution des contre-mesures. En outre, il dispose d’une palette complète en matière d’armement soit : des mitrailleuses, torpilles, grenades sous-marines et pourra également tirer la future arme de surface a guidage autonome (FASGW).

AW-159_sideview.jpg

Photos : AW159 @ Leonardo

 

22/11/2017

Leonardo a livré le premier AW101 à la Norvège !

yourfile (2).jpg

 



Acquis dans le cadre du programme norvégien d'hélicoptères de recherche et de sauvetage tous temps (NAWSARH), l'AW101 a quitté l'usine de fabrication de Leonardo Yeovil, au Royaume-Uni, le 17 novembre pour la base aérienne de Sola, dans le sud de la Norvège. L'hélicoptère va maintenant subir une période de tests opérationnels et d'évaluation avant l'entrée en service au sein de la Royal Norwegian Air Force en 2018.

Les livraisons se poursuivront jusqu'en 2020, les AW101 seront déployés sur six bases. Le ministère norvégien de la Justice et de la Sécurité publique a fait l'acquisition des AW101 pour remplacer sa flotte existante de Westland S-3 Sea Kings. Selon le cahier des charges norvégien, le type d’hélicoptère choisi, est capable de sauver jusqu'à 20 personnes à partir d'un navire à 150nm (277 km) de la base d'exploitation et l'hélicoptère doit avoir d'une portée maximale de 240 à 360nm.

Les AW101 norvégiens vont être équipés d'un ensemble d'équipements SAR de pointe, y compris le nouveau radar Selex-ES Osprey dernière génération opérant à 360 ° et doté d’une antenne active Actif Electronically Scanned Array (AESA). Basé autour d'une conception d'antenne à écran plat, le radar Osprey est le premier radar de surveillance aérienne léger au monde a être construit avec aucune pièce mobile. L’avionique comprend un système à quatre axes numérique automatique pour les commandes de vol (AFCS). De plus, l’hélicoptère est doté de deux treuils de sauvetage, d’un projecteur, d’un dispositif électro-optique, un système de détection de téléphone mobile. L’appareil comprend également deux détecteurs soit un Obstacle Laser Avoidance System (de LOAM) et un Obstacle Proximité système LIDAR (OPLS) qui fournissent des avertissements de contre les et d'autres obstacles dont le sol. Les grandes portes de la cabine et la rampe arrière offrent un accès facile pour le personnel.

 L’AW101 «Merlin» : 

L’AgustaWestland AW101, l’appareil de type tri-turbine doté de structure en nid d’abeille à base d’alliage en aluminium-lithium et composite surmonté d’un rotor à 5 pales vola pour la première fois en 1987. Les difficultés financières rencontrées par Westland obligèrent une réorganisation du groupe pour donner naissance à AgustaWestland et la disparition d’EH Industrie. Les premières commandes furent obtenues en 1991.

L’appareil offre deux motorisations à choix soit, le Rolls-Royce-Turbomeca RTM322 ou le General Electric CT7-8. L’AW101 dispose d’un cockpit doté d’écrans EFIS compatible NVG (Night Vision Goggle) d’un système de communication par satellite, d’un TCAS (Terrain ans Collision Avoidance System). 
Il offre une capacité opérationnelle accrue tout en répondant aux exigences de sécurité les plus récents, qui comprennent la redondance dans les systèmes critiques quand il vole et il est capable de voler durant 30 minutes après que la boîte de vitesses soit à court de lubrifiant.

 Photo : l'AW101 norvégien



21/10/2017

L’AW609 en service en 2019 !

agustawestland_aw609.jpg

Leonardo Helicopters a déclaré que le programme de son « Tiltrotor » civil devrait être mis en service en 2019. Selon l’avionneur les avancées sur la certification devraient permettre une finalisation pour l'ensemble de la documentation de certification avec la FAA.

Le point sur les essais :

Au printemps dernier, le troisième aéronefs d'essai AW609 (AC3) a terminé avec succès une campagne de givrage artificiel à Marquette, au Michigan, jetant les bases de futurs essais dans des conditions de givrage naturel.

D'ici la fin de l'année, Leonardo commencera la certification d'essai de fatigue de fuselage. En Pologne, un fuselage grandeur nature sera chargé pour simuler les conditions réelles lors des essais de fatigue. Des tests supplémentaires de certification des composants du fournisseur se déroulent comme prévu, a indiqué Leonardo Helicopters.

Une autre étape importante a été franchie ce mois-ci, lorsque Transports Canada a homologué le groupe motopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6C-67A de 2’000 shp de l'AW609. La validation du moteur par la FAA est prévue pour la fin de 2017.

Le PT6C-67A dispose d'un nouveau compresseur à l'aérodynamique avancée, et les nouvelles turbines du moteur sont fabriquées avec des matériaux plus modernes. Ensemble, le nouveau compresseur et la nouvelle turbine permettent d'augmenter la puissance et de réduire la consommation de carburant. Le moteur a également été certifié pour permettre un fonctionnement continu en vol vertical.

Conformément aux plans de développement, un moteur de production a été récemment installé sur l’AC3 pour compléter l'intégration et préparer l'aéronef à des essais de certification. Les vols de test avec les moteurs de production sur AC3 commenceront bientôt et se poursuivront jusqu'à la fin de l'année. La mise à niveau de l'AC1 est presque terminée, et les essais de niveau de charge de certification seront effectués l'an prochain.

L'assemblage de l’AC4 progresse et Leonardo prévoit de le déployer l'année prochaine. Après les essais au sol, il sera entièrement dédié au développement et à la certification de l’avionique, en tirant parti des résultats des tests de laboratoire intégrés et des tests déjà en cours.

La société poursuit ses travaux de développement et d'ingénierie afin d'intégrer l'avionique à écran tactile « Fusion Pro Line » de Rockwell Collins, qui sera disponible à bord de l’AC4 pour le premier vol. Des tests d'intégration au poste de pilotage sont effectués régulièrement avec l'aide du laboratoire d'intégration pour finaliser l'interface homme-machine et afficher correctement toutes les informations de vol.

aw609-2-volo-1d_13_.jpg

L’AW609 :

Les caractéristiques uniques du système à rotor basculant de l’AW609 combinent les avantages d'un hélicoptère et d'un avion à voilure fixe en un seul appareil. Cet appareil et l'équivalent en plus petit du V-22 « Osprey » américain. Décollage et atterrissage vertical, en volant au-dessus des conditions météorologiques défavorables avec jusqu'à neuf personnes et le confort d'une cabine pressurisée à deux fois la vitesse d'un hélicoptère, l’AW609 représente la prochaine génération d'aéronefs de transport destinés à des marchés gouvernementaux et militaires.

L’AW609 certifié pour le vol aux instruments dispose d'un fuselage en matériaux composites, un cockpit de pointe. Il est doté de commandes de vol numériques de type « Fly-by-Wire ». Permettant des vitesses de croisière de l'ordre de 275 noeuds et à des distances allant jusqu'à 700 miles nautiques, ce type d'appareil ouvre la voie à de multiples possibilités.

Ce type d'aéronef est susceptible de trouver plusieurs applications dans le civil avec les opérations SAR (Search and Rescue), ainsi qu'en transport ambulance version (SME). En transport passagers version taxi et de convoyage pour le personnel des entreprises. Mais les applications les plus vastes se situent du côté militaire avec les Forces spéciales, le soutien logistique d'unités au sol, le transport rapide et pratique qu'offre ce type de véhicule à des unités aéroportées. Les « tiltrotor » compléteront judicieusement les capacités de projection sur un théâtre d'opération en complémentarité des avions de transports et des hélicoptères.

aw609.jpg

Photos : l’AW609 @ Leonardo Helicopters