12/02/2021

Bombardier cesse la fabrication du Learjet !

2735358394.jpg

C’est une double mauvaise nouvelle pour les passionnés d’aviation, l’avionneur canadien Bombardier va cesser de fabriquer la famille d’avions d’affaires Learjet et supprimera du même coup 1’600 emplois dans le cadre d'un vaste plan visant à accroître la rentabilité et à réduire les coûts.

La production de l'emblématique avion privé, qui est arrivé sur le marché il y a près de six décennies, cessera au quatrième trimestre. Cette décision doit permettre à l’avionneur de se concentrer sur ses jets d'affaires « Challenger » et « Global » plus gros, plus rapides et plus lucratifs. Il est vrai que la concurrence sur le marché des jets de petite et moyenne cabine s’est accrue ces dernières années et pour Bombardier, il fallait faire un choix crucial.

Ces mesures iront vers un objectif d'économies de coûts de 400 millions de dollars par an d'ici 2023. Cette décision est l’ultime travail de réorganisation engagé par l’avionneur canadien après la vente de son programme d'avions C Series à Airbus et du Q400 à De Havilland. Sans oublier le mois dernier la vente de sa division ferroviaire à Alstom SA.

Fin 2021 :

La ligne d’assemblage des LearJet sera fermée d’ici la fin de 2021. Le LearJet est devenu en quelques années l’un des avions d’affaires les plus populaires au monde. L’avion a accumulé plus de 3’000 livraisons depuis ses débuts en 1963 et était autrefois l'incarnation même du voyage de luxe pour des célébrités du monde entier.

Bombardier continuera d’offrir à long terme un plein soutien pour la flotte d’avions Learjet et, à cet effet, elle a lancé le programme de refabrication Learjet RACER pour les avions Learjet 40 et Learjet 45. Ce programme inclut un ensemble d'améliorations comprenant des composants intérieurs et extérieurs, une nouvelle avionique, une connectivité à haut débit, des améliorations des moteurs et une amélioration des coûts de maintenance des avions. Le programme de refabrication RACER sera offert exclusivement par le centre de services de Bombardier situé à Wichita, au Kansas.

Les installations de Bombardier à Wichita continueront de servir de principal centre d’essais en vol de l’entreprise et d’être un élément clé de son réseau mondial de service. De plus, Bombardier a désigné Wichita comme le Centre d’excellence pour ses activités liées aux avions spécialisés et prévoit que les installations joueront un rôle de premier plan dans les futurs contrats de modifications d’avions pour missions spéciales.

Le LearJet est petit morceau de la Suisse :

Initalement, Learjet était un fabricant aérospatial américain de propriété canadienne de jets d'affaires à usage civil et militaire basé à Wichita, au Kansas. Fondée à la fin des années 1950 par William Powell Lear sous le nom de Swiss American Aviation Corporation, elle est une filiale du Canadien Bombardier Aéronautique depuis 1990, qui la commercialise sous le nom de « Bombardier Learjet Family ». La conception préliminaire de Lear était basée sur un avion militaire américain expérimental connu sous le nom de Marvel, remplaçant les turboréacteurs montés sur le fuselage par des turbomoteurs à soufflante canalisée. Cependant, cette conception préliminaire a été abandonnée et la conception finale du Learjet a été plutôt adaptée à partir d'un avion de combat d'attaque au sol suisse des années 1950, le FFA P-16. La structure de base de l'avion suisse P-16 a été considérée par Bill Lear et son équipe comme un bon point de départ pour le développement d'un avion d'affaires, et a formé la Swiss American Aircraft Corporation, située à Altenrhein, en Suisse et composée d'ingénieurs de conception de Suisse, Allemagne et Grande-Bretagne. L'avion était à l'origine destiné à s'appeler le SAAC-23. L'aile avec ses réservoirs de carburant et son train d'atterrissage distinctifs des premiers Learjet a peu changé par rapport à ceux utilisés par les prototypes de chasseurs. Bien que la construction du premier jet ait commencé en Suisse, l'outillage pour la construction de l'avion a été déplacé à Wichita, en 1962. Bill Jr a déclaré qu'il avait fallu trop de temps pour faire quoi que ce soit en Suisse malgré les coûts de main-d'œuvre moins chers. LearJet était dans un bureau temporaire qui a ouvert en septembre 1962 alors que l'usine de l'aéroport de Wichita était en construction. Le 7 février 1963, l'assemblage du premier Learjet a commencé. L'année suivante, la société a été rebaptisée Lear Jet Corporation. Le Learjet 23 original était un six à huit places et a volé pour la première fois le 7 octobre 1963, le premier modèle de production étant livré en octobre 1964. Un peu plus d'un mois plus tard, Lear Jet est devenu une société publique. Plusieurs modèles dérivés ont suivi, avec le premier vol du modèle 24 le 24 février 1966 et le premier vol du modèle 25 le 12 août 1966. Le 19 septembre de la même année, la société a été renommée Lear Jet Industries Inc.

615868795.jpeg

Photos : 1 LearJet 75 2 le premier LearJet 23 @ Bombardier

07/03/2020

Connectivité accrue sur les Learjet !

2628491410.jpeg

Bombardier Aviation apporte une connectivité plus rapide à sa flotte d’avions d’afffaires Learjet déjà en service, ce qui témoigne de son engagement soutenu envers cette plateforme légendaire. Le système Internet 4G air-sol de dernière génération de Gogo Business Aviation, Gogo AVANCE L5 est offert en option sur les avions Learjet neufs depuis l’an dernier.

Bombardier offre maintenant aux clients le système sans fil 4G en cabine hautement performant par modification en rattrapage pour les avions Learjet 40, Learjet 45, Learjet 70 et Learjet 75 déjà en service. Les clients peuvent faire installer le système dans tous les centres de service et établissements de service agréés de Bombardier aux États-Unis.

Le nouveau service 4G beaucoup plus rapide utilise le système Gogo AVANCE L5, léger et compact, relié au réseau terrestre Gogo Biz 4G de plus de 250 tours, assurant une connectivité fiable sur la partie continentale des États-Unis et de grandes zones du Canada et de l’Alaska. Conçu spécialement pour les avions d’affaires, le système permet la diffusion audio et vidéo en continu, ainsi qu’une navigation plus rapide sur le Web, ce qui améliore grandement l’expérience de l’utilisateur comparativement à la technologie antérieure.

La marque phare Learjet est synonyme d’excellence en aviation, avec plus de 2’000 avions Learjet en service dans le monde entier. Cette flotte témoigne de la longévité et de la fiabilité de cette plateforme, alors que le tout nouveau Learjet 75 Liberty annonce un avenir solide pour les meilleurs avions légers du monde.

mbj20160504223108.jpg

Photos : 1 Learjet 75 2 Intérieur @ Bombardier

23/01/2020

Modernisation de l’avionique des Learjet !

80722536.jpg

L’avionneur canadien Bombardier a obtenu de l’administration fédérale de l’aviation (FAA) des États-Unis la certification de la plus récente mise à niveau de l’avionique destinée aux avions de la famille « Learjet » avec la suite avionique G5000 de Garmin.

La mise à niveau sera intégrée sur les nouvelles livraisons d’avions Learjet. D’ici quelques mois, la nouvelle suite avionique G5000 de Garmin sera également une caractéristique standard du plus récent avion Learjet de Bombardier, le Learjet 75 Liberty, qui devrait entrer en service au milieu de 2020. Une modification en rattrapage pour les avions Learjet 70 et Learjet 75 sera disponible au début de 2020.

La nouvelle suite avionique G5000 de Garmin apportera des améliorations qui réduiront la charge de travail, notamment pour la navigation verticale en montée, en croisière et en descente, de meilleurs calculs de performance au décollage et à l’atterrissage et plus encore. Un système de navigation aérienne FANS 1/A+, qui donne accès aux itinéraires les plus efficaces et les plus favorables, sera offert en option. Il permettra d’être prêt à répondre aux exigences liées à la modernisation de l’espace aérien et procurera des gains d’efficacité qui devraient réduire les coûts d’exploitation directs. Les pilotes profiteront également d’un large éventail de caractéristiques de connectivité sans fil, dont les transferts bidirectionnels des plans de vol entre les applications compatibles et le système avionique, grâce à la solution Flight Stream 510 de Garmin.

2f17e8f76c14af7c4466c9833c064fde.jpg

Photos : 1 Learjet 75 2 cockpit G5000 Garmin d’un Learjet @ Bombardier

02/07/2019

Bombardier lance le Learjet 75 « Liberty » !

94B724C3-F5D7-4416-AA2D-017890DF0077.jpeg

Fort de sa réorganisation structurelle, l’avionneur canadien Bombardier annonce avec fierté le lancement du Learjet 75 « Liberty », offrant à plus d’exploitants d’avions légers que jamais l’occasion de faire un bond en avant et d’accéder à la plateforme emblématique qui a lancé l’aviation d’affaires en Amérique. Avec les nouvelles gammes Challenger et Global, Bombardier repart à l’assaut dans sa spécialité les avions d’affaires.

Les passagers qui montent à bord du Learjet 75  « Liberty » de six places auront la liberté de s’étirer dans la seule suite exécutive de la catégorie des avions légers, dans une cabine époustouflante qui offre le vol le plus silencieux et le plus en douceur.

Le Learjet 75 Liberty sera offert au prix courant de 9,9 millions de dollars, les premières livraisons étant prévues en 2020. Cette proposition de valeur exceptionnelle représente une nouvelle frontière pour la marque Learjet.

« Le Learjet 75 Liberty est un bond en avant pour les clients du segment des avions légers, avec une cabine spacieuse sans précédent et le vol en douceur réputé de Bombardier », a affirmé David Coleal, président de Bombardier Aviation. « Le plus nouveau membre de la gamme Learjet procure une expérience de vol qui éclipse la concurrence. »

Le Learjet 75 Liberty offre de meilleures performances aux mêmes coûts d’exploitation que les avions concurrents. Le Learjet 75 « Liberty », l’avion le plus rapide du segment des avions légers, présente un rayon d’action plus grand que celui de ses concurrents. Son autonomie de 2’080 milles marins permet de relier Las Vegas à New York, Seattle à Washington, D.C. et Mexico à San Francisco, sans escale.*

Doté d’un plancher plat dans toute la cabine, d’une porte coulissante standard entre le poste de pilotage et la suite exécutive, ce qui procure l’expérience de vol la plus silencieuse, et d’une solution 4G air-sol de Gogo pour une connectivité transparente, le Learjet 75  « Liberty » offre un environnement conçu pour la productivité.

L’avion Learjet 75 « Liberty » est certifié aux normes de sécurité les plus élevées de la Federal Aviation Administration (FAA), applicables aux avions de ligne commerciaux (chapitre 25), contrairement à la plupart des concurrents de la catégorie des avions légers qui sont certifiés aux normes du chapitre 23. Le Learjet 75 « Liberty » sera doté du poste de pilotage évolué Bombardier Vision, y compris la mise à niveau de l’avionique Garmin G5000.

Photos : Learjet 75 « Liberty » @ Bombardier

 

02/06/2017

Bombardier livre le 3’000ème Learjet !

2070491474.jpg

Bombardier Avions d’affaires et Leggett & Platt, Incorporated, de Carthage (Missouri), ont célébré une étape historique de l’aviation d’affaires, avec la livraison du 3’000e biréacteur d’affaires « Learjet » sorti de l’usine. L’avion est également le 100e biréacteur « Learjet 75 » à être livré et le second à se joindre à la flotte de Leggett & Platt. Les avions « Learjet » sont réputés mondialement pour leurs lignes épurées attrayantes sur piste et ont la faveur des pilotes pour leur maniabilité et leurs performances de haut calibre.

bombardier,learjet,learjet 75,aviation d'affaires,bizjet,nbaa,jet privé,info aviation,les nouvelles de l'aviation

« Le 3’000e avion « Learjet » marque un moment très spécial dans la tradition emblématique de « Learjet » et témoigne du succès de ce produit », a affirmé Mme Sudduth. « Nous sommes ravis que nos amis de Leggett & Platt célèbrent ce moment important avec nous », a-t-elle ajouté.

2499889830.jpg

Les avions d’affaires « Learjet » sont assemblés à l’usine polyvalente de Bombardier Avions d’affaires de Wichita (Kansas). La tradition visionnaire de « Learjet » remonte à plus d’une cinquantaine d’années avec le lancement du tout premier avion d’affaires, le biréacteur « Learjet 23 ». Bombardier a fait l’acquisition de « Learjet » en 1990, lançant l’avion le « Learjet 45 » en 1997, le tout premier avion  entièrement redessiné depuis le biréacteur d’affaires « Learjet 23 ». Aujourd’hui, les avions d’affaires « Learjet 70 » et « Learjet75 », dérivés des avions « Learjet 40 XR » et « Learjet 45 XR », demeurent la référence dans la catégorie des avions légers.

Le Learjet 75 :

Le biréacteur Learjet 75 est doté du poste de pilotage avant-gardiste de type Bombardier Vision avec un intérieur conçu pour le style et le confort. C’est le seul biréacteur d’affaires de sa catégorie à présenter une configuration de huit fauteuils club doubles, un plancher plat dans toute la cabine et beaucoup d’espace pour les jambes. L’avion Learjet 75 existe également en configuration de six fauteuils de classe affaires, offrant des caractéristiques améliorées de confort et de productivité. Ses moteurs plus puissants et ses ailettes supercritiques redessinées lui assurent une vitesse de croisière de Mach 0,81 et lui permettent d’atteindre un plafond pratique de 51 000 pi (15 545 m). De plus, le Learjet 75 présente une autonomie exceptionnelle de plus de 2’000 milles marins (3 704 km). Son intérieur moderne comprend un nouveau système de gestion cabine avec écrans tactiles individuels à contrôle audio-vidéo complet, un éclairage à LED dans tout l’avion, un généreux rangement à bagages et un office offrant un grand espace optimisé de commissariat. L’avion Learjet 75 peut transporter quatre passagers et deux membres d’équipage sans escale de Londres à Moscou.

1480752511.jpg

Photos : 1 Learjet 75 @ Paval Grischki 2 Remise du 3'000ème Learjet 3 Cockpit Intérieur @ Bombardier