04/04/2013

Retour de la croissance du trafic passagers !

2239923.jpg


L’Association du transport aérien international a publié ses statistiques sur le trafic passagers mondial pour le mois de février, qui indiquent que la croissance de la demande s’accélère en raison de l’augmentation de la confiance des milieux d’affaires, en particulier dans les régions émergentes. La demande du secteur passagers a augmenté de 3,7 % par rapport à février 2012.

 

Le taux de croissance de 3,7 % masque l’amélioration constatée au cours des derniers mois. Octobre 2012 semble avoir été un tournant dans les marchés de transport aérien. Depuis octobre, la demande dans le secteur passagers a augmenté à un taux annualisé de 9 %. Cela représente presque le double de la croissance observée durant les neuf premiers mois de 2012.

La capacité était en hausse de 1.0 % par rapport à février 2012 et le coefficient d’occupation des sièges était de 77,1 %. Il faut dire que les compagnies aériennes gèrent rigoureusement l’augmentation de capacité, ce qui maintient le coefficient d’occupation à un niveau record. Cela aide l’industrie à demeurer rentable malgré les prix continuellement élevés du pétrole. 

 

Marchés passagers internationaux

En février, la demande dans le secteur passagers international était en hausse de 3,6 % par rapport à l’année précédente, et de 0,9 % par rapport à janvier. La capacité a augmenté de 1,1 % par rapport à février 2012 et le coefficient d’occupation des sièges a grimpé de 1,8 point de pourcentage pour atteindre 76,3 %.


 

2148388.jpg


Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré une croissance de 4,5 % par rapport à février 2012. Le rétablissement continu de l’économie chinoise et la croissance du commerce à l’intérieur de l’Asie favorisent le secteur passagers des transporteurs de la région. Avec cette forte performance, la demande associée aux marchés émergents d’Asie-Pacifique a été l’un des principaux moteurs de la forte croissance du trafic passagers international observée récemment.

 

Les transporteurs d’Europe affichent une croissance de 0,8 % par rapport à février 2012. Dans la foulée de la contraction de l’économie de la zone euro qui a marqué le quatrième trimestre de 2012, les transporteurs européens n’ont enregistré aucune croissance de la demande internationale depuis octobre dernier. Ils ont réagi en gérant rigoureusement leur capacité, qui a diminué en février de 2,0 % en glissement annuel. Cela a fait augmenter le coefficient d’occupation à 76,5 %.

 

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une hausse du trafic international de seulement 0,3 % en février, par rapport à février 2012. Toutefois, ce chiffre ne reflète pas l’importante tendance de croissance sous-jacente des derniers mois. Le nombre de passagers-kilomètres payants (RPK) internationaux en Amérique du Nord était en hausse de 3 % en février, par rapport à octobre. Le coefficient d’occupation s’est élevé à 76 % en raison d’une réduction de capacité de 4,6 % en glissement annuel.

 

Les transporteurs du Moyen-Orient ont connu une croissance annuelle de 10,6 %, la plus forte parmi toutes les régions. L’augmentation de capacité a été limitée à 9,7 %, ce qui a permis une augmentation du coefficient d’occupation de 0,7 point de pourcentage, à 77,7 %, le plus fort parmi les régions.

 

 

Les transporteurs d’Amérique latine affichent une croissance annuelle de 7,0 %. Toutefois, une augmentation de capacité de 9,9 % a fait baisser le coefficient d’occupation de 2,1 points de pourcentage, à 76,7 %. La forte croissance économique dans des pays comme la Colombie, qui connaît une forte demande de matières premières, stimule le transport aérien.

 

Les transporteurs d’Afrique affichent une hausse de trafic de 7,7 % par rapport à février 2012, la seconde plus importante parmi les régions, tandis que leur capacité a augmenté de 3,9 %, hissant le coefficient d’occupation à 65,2 %, en hausse de 2,3 points de pourcentage. L’augmentation du coefficient d’occupation a commencé à la mi-2012, soutenue par une hausse de la demande et une meilleure gestion de la capacité.

 

 

Marchés passagers intérieurs : 


 

77947_1363909863.jpg


 

Les marchés intérieurs ont connu une croissance de 3,9 % en février, par rapport à l’année précédente, en raison principalement de la subite hausse de la demande en Chine. Tous les autres marchés ont subi des déclins, à l’exception de l’Australie, qui affiche une croissance de 2,2 %. La capacité intérieure totale était en hausse de 0,8 % par rapport à février 2012, et le coefficient d’occupation a augmenté de 2,3 points de pourcentage pour atteindre 78,8 %.

 

Aux États-Unis, le trafic a fléchi de 0,6 % en février, alors que la capacité diminuait de 2,5 %, faisant grimper le coefficient d’occupation à 80,4 %, soit le deuxième plus élevé parmi les marchés intérieurs. Comme pour le trafic international, le taux de croissance annuel masque la récente poussée de croissance. Le marché américain a connu une croissance annualisée de 9 % depuis le quatrième trimestre de 2012.

 

Le trafic intérieur en Chine a bondi de 20,2 % par rapport à l’année précédente, ce qui reflète l’impact du Nouvel An chinois sur les voyages, mais également l’accélération de la croissance économique. Avec une capacité en hausse de 13,7 %, le coefficient d’occupation a grimpé de 4,5 points de pourcentage pour atteindre 83,8 %, soit le plus élevé parmi tous les marchés intérieurs. Par rapport à janvier, le trafic était en hausse de 5,3 %.

 

Le marché intérieur du Japon s’est contracté de 3,1 % par rapport à février 2012, en raison de l’immobilité de l’économie et de la faible demande de transport aérien intérieur qui en résulte. Le trafic intérieur du Japon est inférieur de 12 % à ce qu’il était avant le tsunami. La capacité a diminué de 4,7 % en glissement annuel, et le coefficient d’occupation était le plus faible de tous les marchés intérieurs, à 62,4 %.

 

Le Brésil a subi une baisse de trafic de 4,3 % alors que sa capacité diminuait de 10,6 %, les transporteurs du pays tentant de compenser la pression à la baisse sur la rentabilité. En même temps, la croissance économique continuait de chuter sous les niveaux prévus. Le coefficient d’occupation a augmenté de 4,6 points de pourcentage pour atteindre 70,7 %.

 

 Le trafic intérieur en Inde a chuté de 9.1 % en février par rapport à l’année précédente. En plus du ralentissement économique, les compagnies aériennes indiennes ont réduit leur capacité qui atteignait des niveaux insoutenables. La capacité a diminué de 7,5 % en février et le coefficient d’occupation était en baisse, à 74,5 %.


 

55625_1323223493.jpg


 

Photos : 1 A380 Thai Airways 2 A330 Hawaiian @ YK 3 B767 UPS 4 B737 Copa Airlines @ Fabricio Jimenez