16/10/2014

Le Canada retarde l’arrivée du F-35!

AIR_CF-18_20-year_Colors_lg.jpg

 

Ottawa, le feuilleton canadien sur le remplacement des avions de combat CF-18 «Hornet» continue, le Canada se dirige en effet en direction d’une prolongation temporaire des CF-18 et retarde sa commande de Lockheed-Martin F-35.

 

Pas d’avions européens :

 

La nouvelle prise de position du gouvernement canadien ne donne pas une chance à un éventuel choix en faveur d’un avion européen. Celui-ci a clairement indiqué en milieu de semaine, que l’actuelle flotte de 77 Boeing CF-18A/B «Hornet» sera prolongée jusqu’en 2025. L’ancien calendrier prévoyait un retrait en 2020. 

En conséquence, l’acquisition du Lockheed-Martin F-35 «Lightning II» est reportée au-delà de 2015. 

 

Confirmation du F-35:


image..jpeg


 

Cette décision est motivée par plusieurs raisons. D’abord, cela permet au gouvernement Harper de temporiser sur l’épineux dossier «F-35» et ceci à l’approche des élections, qui se tiendront justement l’année prochaine.

En suite, parce que l’actualité montre que la Royal Canadian Air Force qui est engagée avec la coalition contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie, se doit de maintenir, un haut niveau de performances, qui ne serait alors pas compatible, avec une large transition sur un nouvel aéronef.

 

En filigrane de cette décision, le gouvernement Harper a confirmé, que celui-ci contribuera également un montant supplémentaire de 26.5 millions de dollars, afin de maintenir sa participation dans le programme Joint Strike Fighter (JSF). De quoi engager un peu plus le pays en direction du F-35 et de garantir ainsi, le choix de l’avion américain. De plus, cette nouvelle participation va permettre de conforté et augmenté à terme, les contrats accordés à l'industrie canadienne à la suite de la participation au programme F-35. Ceux-ci se sont élevées à 587 millions de dollars à ce jour, selon les données publiées par l’industrie canadienne.

 

Photos: 1 CF-18A «Hornet» @ RCAF 2 Maquette de F-35 canadien @ Adrian Wyld