28/05/2020

L’A400M certifié vol automatique à basse altitude et largage latéral !

airbus ds,a400m. a400m atals,transport tactique,largage parachutistes,blog défense,les noouvelles de l'aviation,aviation francophone

L’A400M progresse avec sa certification pour le vol automatique à basse altitude et le largage de parachutistes par les portes latérales.

Vol tactique à basse altitude :

Une campagne d'essais a eu lieu dans les Pyrénées et le centre de la France courant avril, en vue de la certification des vols jusqu'à 500 pieds, ainsi que des transitions du vol à basse altitude vers d'autres opérations.  La certification couvre les opérations dans des conditions météorologiques de vol à vue, où l'équipage a une visibilité. Une deuxième phase dans des conditions météorologiques de vol aux instruments, sans visibilité, devrait être certifiée au deuxième trimestre 2021.

Cette nouvelle certification doit permettre le vol à basse altitude automatique. Ce mode améliore le masquage du terrain et la capacité de survie de l'A400M, ce qui rend l'avion moins détectable dans les zones hostiles et moins vulnérable aux menaces lors de vols de croisières.  

Largage latéral :

L’autre compétence de l’A400M concerne le largage de parachutistes via les portes latérales.  Dans ce mode d’action, une sangle d’ouverture automatique, reliée à la soute de l’avion, permet de déployer le parachute sous l’effet de la gravité, une fois que le parachutiste a quitté l’avion.

Dans le domaine de l’aérolargage, l’A400M offre des capacités nettement supérieures aux avions de transport tactique de génération plus ancienne. Les prochains incréments permettront d’augmenter l’altitude de largage, le nombre de parachutistes et devraient autoriser, dès l’année prochaine, le largage simultané par les deux portes latérales.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne, la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant hormis celui des avions, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années.

a400m_oa_5_article_pleine_colonne.jpg

Photos : 1 A400M en vol tactique 2 Largage par les portes latérales @ Airbus DS