08/12/2021

Le Koweït réceptionne ses premiers Eurofighter !

IMG_8421.jpeg

L'armée de l'air koweitienne a reçu ses deux premiers avions Eurofighter-« Typhoon II » de la génération la plus récente et la plus avancée au monde au sein des installations du groupe italien Leonardo. Une cérémonie de remise a été organisée pour l’évènement en présence de l’Ambassadeur en Italie Cheikh Azzam Al-Sabah, le Commandant adjoint de l'Armée de l'Air Major General Pilot Bandar Al-Muzayen, le  PDG de l'Italian Group Aircraft and Aerospace Company Marco Zoff, et PDG de l'Eurofighter Joint Company Hermann Clasen, et de nombreux dignitaires koweïtiens et officiers.

Le général de division Al-Muzayen a déclaré à l'agence de presse koweïtienne (KUNA) à cette occasion : « Aujourd'hui, nous avons assisté à la livraison des deux premiers avions Eurofighter koweïtien, le plus moderne au monde, qui arriveront au Koweït le 14 décembre.  

Pour sa part, l'Ambassadeur Cheikh Azzam Al-Sabah a exprimé sa fierté de cette grande réalisation stratégique, qui ouvre de larges horizons de coopération et de partenariat, exprimant sa profonde appréciation pour le rôle important de l'Italie dans le soutien de la sécurité et de la stabilité dans la région du Golfe et de la paix mondiale, car c'est le prolongement de décennies de solidarité dans la même tranchée face aux menaces communes depuis la bataille pour la libération du Koweït. Il a déclaré que "le projet Eurofighter, qui porte ses premiers fruits aujourd'hui, n'est pas seulement un achat d'avions mais un nouveau développement au niveau de la coopération et du partenariat international", notant que "le projet Eurofighter est un projet et un programme stratégique et de développement entre le Koweït et l'Italie » qui s'inscrit dans le cadre de la forte amitié et coopération que le Koweït souhaite poursuivre et approfondir.

Il a souligné que le projet Eurofighter est un projet global de conception et de fabrication selon les exigences et la vision koweïtienne, l'approvisionnement et un programme intégré qui comprend la préparation de la composante humaine des pilotes et des ingénieurs, ainsi que le transfert et l'installation des hautes technologies. Au Koweït en qualifiant la base d'Ali Al-Salem pour assurer la formation, la maintenance et la mise à jour continue pour suivre tout ce qui est nouveau.

Rappel

Un contrat pour la fourniture de 28 avions de chasse multi-rôles Eurofighter « Typhoon II » a été signé entre le ministère de la Défense de l'État du Koweït et Leonardo le 05 avril 2016 par l'intermédiaire de sa division aéronautique agissant en tant qu'organisation Eurofighter Prime Contractor. Le contrat est estimé à près de 4,8 milliards de dollars.

Le Koweit sera le premier pays à recevoir le standard "T3B" doté du radar à balayage électronique développé par Selex ES Group le CAPTOR MK0. Le Koweït devient ainsi le troisième pays du Golfe avec le « Typhoon II » après l'Arabie Saoudite et le Sultanat d’Oman. Avec cet accord Airbus DS a finalisé des engagements pour un total de 599 avions. Depuis l'entrée en service à la fin de 2003, un total de 444 avions ont été livrés à 6 Nations : l'Allemagne, le Royaume-Uni, Italie, Espagne, Autriche et l'Arabie saoudite. En décembre 2012, le Sultanat d’Oman a ordonné 12 Eurofighter.

L’Eurofighter destiné au Koweit

L'ensemble de capacités pour le Koweït comprend l'intégration des missiles Storm Shadow et Brimstone et d'autres armes air-surface. De plus, il prévoit l’intégration de la nouvelle nacelle de désignateur laser avancé Lockheed Martin Sniper Advanced Targeting Pod qui élargira le portefeuille d’Eurofighter en matière de désignation laser.  De plus, le paquet comprend l’introduction du module d'entraînement au combat DRS-Cubic ACMI P5 et d'une aide à la navigation améliorée (VOR).

Airbus DS Eurofighter T3B

Cette nouvelle version de l’Eurofighter contient plusieurs améliorations permettant à l’avion d’être pleinement multirôle en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3B Block15 dispose du capteur IRST de série, il permet la mise en œuvre du missile METEOR, ainsi que les missiles TAURUS et Storm Shadows.

Par rapport aux versions « T2 et T3A » ce nouveau standard du « Typhoon » intègre les dernières innovations technologiques. L’avion dispose du radar CAPTOR-E MK0 doté de l’antenne à balayage électronique de Selex-ES. Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA définitif, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnelle, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure.

2331908957.jpg

Photos : 1 Cérémonie de remise 2 Eurofighter aux couleurs du Koweït @ Leonardo

 

16/10/2021

Vol inaugural pour les premiers Eurofighter koweïtiens !

Eurofighter-Kuwait-1.jpg

Les deux premiers avions de combat Airbus Eurofighter « Typhoon II » destinés au Koweït ont effectué leur vol inaugural depuis le site d’assemblage italien de Leonardo à Caselle. Les appareils n°CSX55243 et CSX55244 porteront ensuite la numérotation KT001 et KT002 au sein de la Force  aérienne koweitienne.

Rappel :

Un contrat pour la fourniture de 28 avions de chasse multi-rôles Eurofighter « Typhoon II » a été signé entre le ministère de la Défense de l'État du Koweït et Leonardo le 05 avril 2016 par l'intermédiaire de sa division aéronautique agissant en tant qu'organisation Eurofighter Prime Contractor. Le contrat est estimé à près de 4,8 milliards de dollars.

Le Koweit sera le premier pays à recevoir le standard "T3B" doté du radar à balayage électronique développé par Selex ES Group. Le Koweït devient ainsi le troisième pays du Golfe avec le « Typhoon II » après l'Arabie Saoudite et le Sultanant d’Oman. 

Avec cet accord Airbus DS a finalisé des engagements pour un total de 599 avions. Depuis l'entrée en service à la fin de 2003, un total de 444 avions ont été livrés à 6 Nations : l'Allemagne, le Royaume-Uni, Italie, Espagne, Autriche et l'Arabie saoudite. En décembre 2012, le Sultanat d’Oman a ordonné 12 Eurofighter.

L’Eurofighter destiné au Koweit : 

L'ensemble de capacités pour le Koweït comprend l'intégration des missiles Storm Shadow et Brimstone et d'autres armes air-surface. De plus, il prévoit l’intégration de la nouvelle nacelle de désignateur laser avancé Lockheed Martin Sniper Advanced Targeting Pod qui élargira le portefeuille d’Eurofighter en matière de désignation laser.  De plus, le paquet comprend l’introduction du module d'entraînement au combat DRS-Cubic ACMI P5 et d'une aide à la navigation améliorée (VOR).

Airbus DS Eurofighter T3B :

Cette nouvelle version de l’Eurofighter contient plusieurs améliorations permettant à l’avion d’être pleinement multirôle en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3B Block15 dispose du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile METEOR, ainsi que les missiles TAURUS et Storm Shadows. 

Par rapport aux versions « T2 et T3A » ce nouveau standard du « Typhoon » intègre les dernières innovations technologiques. L’avion dispose du radar CAPTOR-E  MK0 doté de l’antenne à balayage électronique de Selex-ES. Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA définitif, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnelle, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 

IMG_8044.jpeg

Photos : Eurofighter destinés au Koweït @ Alessandro Maggia

05/06/2021

Intégration de la nacelle Sniper sur le Super Hornet !

mfc-sniper-atp-with-hornet-main-1.jpg

Lockheed Martin en collaboration avec l'US Navy et Boeing, a terminé son premier essai en vol du programme d’intégration de la nacelle Sniper Advanced Targeting Pod (ATP) sur l’avion de combat Boeing F/A-18E/F « Super Hornet » pour l'armée de l'air du Koweït. La Sniper ATP sera située sur la station d'armes 5, une zone de l'avion où des nacelles ou des armes sont attachées et devrait être déployée avec l'avion à la fin de 2023. Cette intégration donne aux flottes de Super Hornet existantes et futures la possibilité d'ajouter la précision de système Sniper ATP de capacités de ciblage et de surveillance, qui sont essentielles à la capacité de survie du pilote.

« L'intégration de Sniper ATP à la station d'armes 5, communément appelée « station de joue », apporte des algorithmes de suivi de pointe, une liaison de données bidirectionnelle et de nombreuses autres capacités aux F/A-18E/F  koweitiens qui auront un impact positif sur le succès global de leurs missions", a déclaré Kenen Nelson, directeur des programmes de capteurs à voilure fixe chez Lockheed Martin's Missiles and Fire Control. "Cela signifie également que tous les clients F/A-18E/F auront l'option d'un pod de ciblage fiable, facile à entretenir et moderne.

Pour vérifier la mécanique du système, des essais en vol avec un Sniper ATP non opérationnel ont été effectués à la Naval Air Station Patuxent River dans le Maryland en mars. Par la suite, des essais en vol avec un Sniper ATP opérationnel ont été effectués à la Naval Air Weapons Station China Lake en Californie en mars. Les deux premiers essais en vol ont été concluants.

"Le Sniper ATP fournit un outil supplémentaire dans le package Koweït F/A-18 Super Hornet déjà robuste", a déclaré Jessica Idleman, responsable du programme Boeing Koweït F/A-18. "Le Super Hornet fournit au combattant une meilleure connaissance de la situation et Sniper ATP est une partie importante de notre plan d'insertion technologique et de la croissance future de la plate-forme."

Actuellement, la Sniper ATP vole sur les F/A-18C/D du Koweït et les CF-18 Hornet canadiens. Au fur et à mesure que l'armée de l'air du Koweït passera au F/A-18E/F « Super Hornet », elle bénéficiera des nouvelles capacités que la dernière configuration Sniper ATP fournit à la flotte de Super Hornet. Il existe actuellement plus de 27 pays et 15 types d'avions différents fonctionnant avec le Sniper ATP indépendant de la plate-forme.

Lockheed Martin Sniper ATP

Sniper_POD-709x641.jpg

Choisi pour sa capacité de ciblage supérieure, le pod Sniper Advanced Targeting Pod (ATP) est le pod de ciblage le plus largement testé au combat utilisé aujourd'hui. Sniper ATP est un système de ciblage électro-optique éprouvé, logé dans un seul pod léger. Il gère les missions air-air et air-sol de ciblage de précision et de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR) les plus difficiles dans les domaines terrestres, maritime et aérien.

Employé par plus de 27 clients internationaux et l'U.S. Air Force, la Sniper ATP est un leader mondial du ciblage et du renseignement de précision, de la surveillance et de la reconnaissance.  Le Sniper ATP est interopérable sur plusieurs plates-formes, y compris l'US Air Force et les avions multinationaux F-2, F-15, F-16, F-18, A-10, B-1, B-52, Harrier et Typhoon, Rafale.

Les fonctionnalités avancées du capteur

  • Détection passive, suivi et télémétrie de pointe pour les cibles air-air et air-sol
  • Capteurs haute définition
  • Suivi de point laser
  • Capacité à fournir de l'énergie laser pour soutenir avec précision les armes à guidage laser contre des cibles en mouvement
  • Désignateur laser avec des longueurs d'onde tactiques et sans danger pour les yeux sélectionnables par l'équipage
  • Liaison de données vidéo full motion bidirectionnelle avec métadonnées
  • Enregistreur de données numérique
  • Génération de coordonnées géographiques de précision à portée étendue
  • Suite logicielle de capteurs avancés Global Scope® pour l'ISR, la lecture de vidéos et de métadonnées, la visualisation avancée de scènes et la planification de points d'intérêt

Rappel :

C’est en avril 2018 que le Koweït a signé avec Boeing un contrat d’une valeur de 3,17milliards de dollars portant sur 22 F/A-18E et 6 F/A-18F « Super Hornet ». Le pays dispose d’une option pour 12 autres appareils. « L'acquisition du « Super Hornet » permettra une plus grande interopérabilité avec les forces américaines, offrant des avantages pour la formation et d'éventuelles futures opérations de coalition à l'appui des objectifs de sécurité régionaux partagés » avait annoncé le Ministère de la Défense koweïtien à l’époque. 

Les premiers Super Hornet aux couleurs du Koweït volent depuis plusieurs semaines, le premier un biplace F/A-18 F et sur les photos disponibles, un monoplace n°169708 de série et le n°803 pour la Force aérienne du Koweït (KAF).  Par rapport aux anciens F/A-18 C/D « Hornet » en service qui doivent être remplacés, le Super Hornet arbore deux tons de gris léger.

Le « Super Hornet » BlockII+ du Koweït : 

2641040700.jpeg

Le standard livré au Koweït est assez particulier, il s’agit du BlockII actuel en service dans l’US Navy, mais avec certaines nouveautés qui seront intégrées sur le futur BlockIII. Selon Boeing ce BlockII+ offre notamment : le nouveau cockpit avec grand écran central, les leurres remorqués à fibre optique ALE-55, ALQ-214 IDECM de contre-mesures de radiofréquence. Les Conformal Fuel Tanks (CFT) seront installés prochainement. 

Pour le reste, les Super Hornet koweïtiens disposent : des pods de ciblage Sniper et ATFLIR.

Le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » BlockII :

Le Super Hornet BlockII est un avion de combat de génération 4++ doté d’une avionique numérique avec système HOTAS. Issus de son petit frère le « Hornet », le Super Hornet dispose d’une structure agrandie qui permet une augmentation de carburant de l’ordre de 33%. La structure et le train d’atterrissage sont renforcés, pour permettre d’augmenter la masse maximale au décollage et à l’atterrissage.

Avion multirôle, le « Super Hornet » peut effectuer les missions suivantes simultanément : supériorité aérienne, interdiction aérienne, suppression de la défense aérienne ennemie (SEAD), soutien aérien rapproché (CAS) et attaque maritime. L’avionique comprend trois écrans couleurs, dont un est tactile ainsi que des éléments numériques additionnels comme la radio et données moteurs. Les améliorations du poste de pilotage permettent de simplifier le travail du pilote. Un système anticollision de type G-CAS et un TAWS (Terrain Avoidance and Warning System) équipent l’avionLe pilote dispose du viseur de casque Boeing JHMCS. Liaison de données tactique Link16.

Photos : 1 essais du Sniper sur un Super Hornet 2 Le Sniper ATP @ LM 3 Super Hornet aux couleurs du Koweit @ Boeing

08/04/2018

Production du Super Hornet jusqu’en 2025 !

32.jpg

Au sein de la division « avions de combat » de Boeing, le sourire est à nouveau sur les lèvres des employés chargés du « Super Hornet ». Il y a encore quelques mois, la ligne de production était condamnée à une fermeture pour 2020, mais l’arrivée de nouvelles commandes prolonge, celle-ci à 7 ans, soit jusqu’en 2025.

Trump & le Koweit:

La première bonne nouvelle est venue de l’Administration Trump avec une commande de 24 avions de combat Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » au menu programme des acquisitions du budget militaire 2019. Cette décision inverse le choix fait à l’époque par l'administration Obama d'arrêter d'acheter le chasseur après cette année. La Marine américaine a fait valoir qu'elle a besoin de plus d'avions de type F/A-18E/F pour combler une pénurie dans son inventaire jusqu'à ce que plus de nouveaux F-35 de Lockheed-Martin soient déployés. 

La proposition dans le budget qui doit être présentée le 12 février prochain et sera probablement bien accueillie au Congrès, qui a toujours ajouté plus de « Super Hornet » que demandé et a résisté aux plans du Pentagone sous l'ancien président Barack Obama pour l'éliminer. Les législateurs ont approuvé 12 avions supplémentaires au cours de l'exercice 2016 alors qu'aucun n'a été demandé et 12 de plus au cours de l'exercice 2017, lorsque deux ont été demandés. Au cours de l'exercice, les conseillers de la Chambre et du Sénat ont proposé d'ajouter 10 avions aux 14 demandés. Au total, la Marine achète 24 Super Hornets au cours de l'exercice 2018, et plus de 100 chasseurs supplémentaires sont prévus pour l'approvisionnement au cours des cinq prochaines années.

La seconde nouvelle est apparue le 3 avril dernier avec la signature du contrat avec le Koweït pour  la production et la livraison de 22 F/A-18E et 6 F/A-18F « Super Hornet ».  

Nouvelle version et exportations :

2992116781.jpg

A celà, s’ajoute le développement du nouveau standard Block III, également connu sous la dénomination « Advanced Super Hornet » qui viendra moderniser progressivement les versions actuelles du « Super Hornet » au sein de la Navy et qui pourra le cas échéant être commandé par celle-ci et pourquoi pas à des clients à l’exportations. Boeing avançait l’idée de proposer le BlockIII à la vente pour la Finlande et la Suisse. De plus, l’avion est également en concours actuellement en Inde. 

Par ailleurs, Boeing revendique le faible coût d'exploitation de l'avion et sa capacité à être mis à jour rapidement. Pour Jennifer Splaingard, gestionnaire du programme Boeing pour le développement du F/A-18: «Ce qui la rend vraiment compétitif, c'est la capacité à fournir rapidement des capacités à un coût abordable ».

Le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » :

Le Boeing F/A-18E/F «Super Hornet» est un avion multirôle, capable d'effectuer pratiquement toutes les missions dans le spectre de tactiques, y compris la supériorité aérienne, de jour comme de nuit avec des armes à guidage de précision, chasseurs d'escorte, de soutien aérien rapproché, la suppression de défenses aériennes ennemies, de reconnaissance.  En comparaison du «Hornet» le «Super Hornet» permet des missions à très grand rayon d’action. Le «Super Hornet» est doté du radar AESA (Active Electronically Scanned Array) APG-79 de Raytheon, des écrans plus grands tactile de 19 x 11 pouces. Un système d'alerte et de recherche infrarouge IRST complète les capteurs.

12.jpg

Photos : 1 & 3Super Hornet  3l’Advanced Super Hornet@ Boeing

03/04/2018

Le Koweït commande le Boeing « Super Hornet » !

23.jpg

Boeing a obtenu un contrat d'une valeur de 3,17 milliard de dollars pour la production et la livraison de 22 F/A-18E et 6 F/A-18F « Super Hornet »pour le gouvernement du Koweït. Les livraisons débuteront en 2022 a annoncé le département américain de la Défense.

L'approbation par le Département d'État de la vente de F/A-18 « Super Hornet » au Koweït a été annoncée en novembre 2016, le pays demandant un total de 40 Super Hornet, dont 28 chasseurs pour la livraison initiale, plus l'option d'en commander 12 autres.

«L'acquisition « Super Hornet » permettra une plus grande interopérabilité avec les forces américaines, offrant des avantages pour la formation et d'éventuelles futures opérations de coalition à l'appui des objectifs de sécurité régionaux partagés».

4023883255.jpg

Le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » :

Le Boeing F/A-18E/F «Super Hornet» est un avion multirôle, capable d'effectuer pratiquement toutes les missions dans le spectre de tactiques, y compris la supériorité aérienne, de jour comme de nuit avec des armes à guidage de précision, chasseurs d'escorte, de soutien aérien rapproché, la suppression de défenses aériennes ennemies, de reconnaissance.  En comparaison du «Hornet» le «Super Hornet» permet des missions à très grand rayon d’action. Le «Super Hornet» est doté du radar AESA (Active Electronically Scanned Array) APG-79 de Raytheon, des écrans plus grands tactile de 19 x 11 pouces. Un système d'alerte et de recherche infrarouge IRST complète les capteurs.

Commentaire :

Le remplacement de la flotte actuelle de F/A-18 C/D «Hornet» sera donc, bien plus vaste que prévu, avec une double flotte d’avions composée de l’Eurofighter et du «Super Hornet». Ce double choix t s’inscrit comme une sécurité pour le pays, qui semble vouloir protéger ses intérêts et futurs choix politiques en ayant deux sources d’approvisionnement. Les craintes des pays arabes se sont accentuées ces derniers temps avec le conflit en Syrie et celui qui oppose l'Arabie Saoudite à l'Iran à travers le Yemen. Par ailleurs, la crainte de se retrouver un jour sous un embargo en étant trop dépendant d’un seul fournisseur poussent les pays du Golf à diversifier leurs approvisionnements . 

1026981483.jpg

Photos : 1 F/A-18 E/F Super Hornet @ CJMoeser 2&3 Super Hornet @ USN